Connexion
E-mail
Mot de passe
Afficher le mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON
5 0
MessagesAbonnés
Inscrit depuis le 14-03-2017
Nbr de réac. publiés 5
Nbr de reco. reçues 0
Nbr de reco. données 2
Qui le recommande le +
Qui lui répond le + Anaïs Lozach
Il recommande le + Anaïs Lozach
Il répond le + à cheribibi
Adresser un message à SamMadith
Publier
loader
Il y a 4 ans
Grande distribution : La fin des hypermarchés au profit des commerces de proximité
Au XXème siècle, le concept de l’hypermarché a révolutionné l’histoire économique et sociale et a bouleversé les paysages de quasiment toutes les zones commerciales du monde. La France est entrée dans l’ère de la grande distribution dans les années trente avec l’ouverture du premier « Prisunic », ancêtre du supermarché, puis plus communément, avec le lancement du premier hypermarché E. LECLERC, en 1957. Ce concept, qui a connu un succès immédiat et qui a révolutionné les modes de consommation, commence à s’essouffler avec l’essor du e-commerce, du hard discount et des nouvelles habitudes des français. Dans ce contexte, les deux groupes cotés français, Carrefour et Casino, peuvent observer ce déclin dans le cours de leur titre et doivent s’adapter pour rester performants.
SamMadith et 3 autres membres participent à cette discussion
k1k1 - Il y a 4 ans arrow option
Les hard discounts resteront toujours moins intéressant, hormis les produits de première nécessité, dia (756 magasins) à d'ailleurs été racheté par...Carrefour, pas de soucis pour la grande distribution, elle a encore de beaux jours devant elle. Les drives sont comme les Kindle comparés aux livres, une partie du marché sera impactée, mais cela ne dépassera pas15/20% du marché global(avis personnel)
  
  
Soulabail - Il y a 4 ans arrow option
Que d'erreurs !
Madame,
Autant l'utilisation de vos graphique peut paraître professionnel, autant vos propos sont "hors du marché".
Prisunic n'a jamais été l'ancêtre du supermarché. Je vous rappelle au passage que Edouard Leclerc ne supportait pas initialement les hypermarchés... et qu'il ne pouvait donc pas en ouvrir avant le premier du genre réalisé par Carrefour le 15 juin 1963. Il pleuvait, c'était un samedi. La photo de Françoise Sagan découpant le ruban de l'inauguration n'aura jamais été retrouvée. "Bonjour tristesse" en 1957... non pas à propos de votre analyse, mais pour vous indiquer qu'il s'agit de l'année de publication de ce livre puisque son auteur avait des liens familiaux avec les fondateurs de Carrefour... Elle était donc très connue lors de l'inauguration.
Je vous invite à consulter - avant d'écrire des analyses de ce type - la presse professionnelle, ou encore http://www.carrefouruncombatpourlaliberte.fr/ et http://www.histoireducommerce.com/ car les analyses que l'on voit fleurir aujourd'hui manquent de perspectives et ne font affaiblir les propos des analystes dans votre secteur.
  
  
Anaïs Lozach - Il y a 4 ans arrow option
Bonjour,

Mon article n’a pas pour objectif d’expliquer l’histoire de la grande distribution en France, mais de faire un point sur les nouveaux comportements des consommateurs et sur la pérennité des hypermarchés dans un tel contexte.

Mes propos « hors du marché » sont développés sur le site agriculture.gouv.fr dans un article publié le 28/02/2017 suite à une étude sur les comportements alimentaires en 2025. L’étude, quant à elle, a été menée par le ministère de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt, ainsi que ses nombreux partenaires.

Concernant l’ouverture du premier hypermarché par E. Leclerc, vous pouvez trouver de multiples sources y faisant référence, notamment une des pages sur economie.gouv.fr qui, je cite, utilise comme sous-titre de sa rubrique sur la grande distribution : «Edouard Leclerc, le fondateur de l’hypermarché et du mouvement pour le pouvoir d’achat».

Le premier supermarché en France a été ouvert par le succursaliste Goulet-Turpin à Rueil-Plaine, en région parisienne, le 15 octobre 1958. Néanmoins, l’ancêtre du supermarché est bien prisunic, du groupe Pinault-Printemps-Redoute. Il a en effet ouvert en 1931, rue Caumartin à Paris. On utilise le terme « ancêtre » car le concept était déjà d’ouvrir un commerce populaire qui vend des articles en grande série.

Mes graphiques n’ont pas pour but de donner l’illusion d’un article complexe et faussement intelligent, ce sont juste les cours de bourse des titres en question que j’ai soigneusement tirés de notre site internet et qui viennent appuyer mes arguments.

Nous connaissons bien le sujet d’autant que nous sommes d’Annecy, d’où est originaire la marque Carrefour, créée par les familles Fournier, Badin et Defforey. Ils ont lancé leur premier supermarché à Annecy en 1961, et leur premier hypermarché Carrefour en 1963 à Sainte-Geneviève-des-bois.

Enfin, la naissance-même du libre-service et de la grande distribution n’a rien d’européen et n'est dans tous les cas ni crée par la marque Carrefour ni par Leclerc. C’est un principe qui a été importé des Etats-Unis par l’entreprise fabriquant des caisses enregistreuses NCR, fondée en 1884, et par le précurseur de la grande distribution : Bernado Trujillo.

Bien à vous.
2
  
SamMadith - Il y a 4 ans arrow option
Nice chart, really convincing ! Thanks Anaïs !!!
  
  
Voir les 4 réponses précédentes
SamMadith - Il y a 4 ans arrow option
Nice chart, really convincing ! Thanks Anaïs !!!
  
  
  • Publier
    loader
Il y a 4 ans
Matières premières : Evolution de 2014 à aujourd'hui
Le marché des matières premières est sujet à de nombreuses fluctuations, la production et consommation dépendent de différents facteurs comme le climat, les évènements économico politiques, ou encore le cours du dollar. Ces ressources sont essentielles pour le développement des pays et pour répondre aux besoins d’une population mondiale croissante. Ainsi, le marché des matières premières ne cesse de se développer, au même titre que les produits dérivés les concernant. Alors que la croissance mondiale repart, comment se comporte ce marché depuis ces trois dernières années, et quelles en sont les perspectives futures ?
SamMadith et 2 autres membres participent à cette discussion
SamMadith - Il y a 4 ans arrow option
Un très beau panorama de l'évolution du marché des matières premières, merci Anaïs !
  
  
Sagal - Il y a 4 ans arrow option
Et le platine? Car la proportion d'investisseur sur Platine est plus importante que pour le palladium. Pourquoi donc cet oubli? Même question pour l'argent.
Le cuivre est aussi manquant.
  
  
Anaïs Lozach - Il y a 4 ans arrow option
Bonjour,

J'ai choisi de faire figurer dans le tableau synthétique, quatre valeurs par catégorie de matières premières.
Mon choix concernant les métaux a été le suivant : faire figurer les valeurs les plus populaires, qui ont subi les plus grosses variations en un an, du 16/03/2016 au 16/03/2017. Le cours du platine s'élevait à 976,59 le 16/03/2016 contre 956,54 le 16/03/2017, il a donc perdu 2,05%. L'argent et le cuivre quant à eux, ont progressé respectivement de 11,05% et 19,53%, ce qui reste donc moins intéressant en termes de progression du cours.
En ce qui concerne l'or, certes la variation n'est pas significative, néanmoins elle est la valeur refuge par excellence et reste le métal précieux le plus populaire.
Toutefois, je n'ai pas tenu compte de la proportion d'investisseurs dans cette synthèse, qui est bien sûr un facteur à considérer lorsque l'on décide d'investir.

Très cordialement.
  
  
Voir les 2 réponses suivantes
  • Publier
    loader
Il y a 4 ans
ETF : La SEC refuse la création d’un fonds d’investissement Bitcoin
Les frères Cameron et Tyler Winklevoss, créateurs de l’agence Winklevoss Bitcoin Trust à Wilmington, aux Etats-Unis, avaient déposé leur demande de création d’un Bitcoin ETF en 2014. La SEC, régulateur des marchés financiers américains, a rendu son verdict samedi 11 mars. Celui-ci est sans appel, la crypto-monnaie ne pourra pas disposer de son propre indice !
SamMadith et 3 autres membres participent à cette discussion
cheribibi - Il y a 4 ans arrow option
bonjour ,comment ca fonctionne le bitcoin,svp eclairer ma l'anterne merc jcb
  
  
cheribibi - Il y a 4 ans arrow option
bonjour ,comment ca fonctionne le bitcoin,svp eclairer ma l'anterne merc jcb
  
  
waldo7 - Il y a 4 ans arrow option
Le subprime oui, le bitcoin non...;-)))
  
  
Anaïs Lozach - Il y a 4 ans arrow option
Bonjour,

Vous pouvez trouver toute la documentation relative au fonctionnement du Bitcoin sur le site suivant : https://bitcoin.org et https://bitcoin.fr .

Dans un premier temps il convient de choisir son portefeuille, qui vous permettra d’avoir une adresse pour recevoir les Bitcoins. Vous trouverez sur le site différents portefeuilles comme Bitcoin Core, Bitcoin Knots, etc. Chacun possédant des caractéristiques différentes notamment en capacité de stockage, de mémoire, de sécurité. Vous ferez votre choix en fonction du support numérique que vous allez utiliser pour faire vos transactions, par exemple si vous avez un téléphone portable (Android ≠ iOS ≠ Windows Phone ≠ BlackBerry) les portefeuilles proposés seront différents que si vous aviez un ordinateur de bureau (Windows ≠ Mac ≠ Linux) ou que si vous choisissiez un portefeuille en ligne. Il faut d’ailleurs être prudent avec les services en ligne, déjà victimes plusieurs fois de failles de sécurité. Pour sécuriser votre portefeuille, il convient d’engager des petites sommes pour une utilisation quotidienne et de sauvegarder la majorité de vos liquidités dans un fonds plus sûr. Afin de se prémunir contre les risques de pannes informatiques, de mauvaises manipulations du portefeuille, ou d’un quelconque problème concernant le matériel informatique (vol, casse, etc.), veillez à sauvegarder régulièrement votre portefeuille en chiffrant les transactions et les liquidités disponibles, et en utilisant plusieurs emplacements (telle qu’une clé USB par exemple).

Vous pouvez désormais en acheter, en dépenser, et nombreux sont les services et les commerçants dans le monde qui acceptent aujourd’hui le Bitcoin comme moyen de paiement. Pour obtenir vos Bitcoins, vous pouvez vous adresser à une bourse de change en ligne comme Paymium en France par exemple (il en existe de nombreuses, dans tous les coins du globe). A noter également que les transactions doivent être confirmées avant d’être effectuées réellement, pour cela, des mineurs de Bitcoin utilisent des supports informatiques pour effectuer des calculs mathématiques et confirmer les transactions, en percevant des frais de transactions. Une transaction non confirmée est considérée comme non sécurisée.
Concernant la fiscalité, la majorité des juridictions exigent le paiement d’impôts sur les revenus perçus, ce qui implique à chaque investisseur de se renseigner sur la réglementation en vigueur dans son pays ou sa municipalité. En France, la loi sur l’imposition de la crypto monnaie a été clarifiée par le Bulletin Officiel des Finances Publiques en 2014, et vos gains, s’ils sont considérés comme occasionnels, sont soumis à l’impôt sur le revenu dans la catégorie des BNC. Ajoutons à cela les contributions sociales. Si les gains sont cette fois-ci considérés comme habituels, ils sont soumis à l’imposition des bénéfices industriels et commerciaux (BIC). Enfin, les investisseurs doivent faire figurer dans la déclaration annuelle d’ISF, le montant de Bitcoins stockés sur un support électronique, et les donations sont soumises aux droits de mutation à titre gratuit.
1
  
Voir les 4 réponses précédentes
SamMadith - Il y a 4 ans arrow option
Comprendre le fonctionnement du Bitcoin en 3 minutes :

https://www.youtube.com/watch?v=rOYJfRQNibQ
  
  
  • Publier
    loader
Voir la suite