Connexion
E-mail
Mot de passe
Afficher le mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON
1 0
MessagesAbonnés
Inscrit depuis le 15-01-2021
Nbr de réac. publiés 1
Nbr de reco. reçues 0
Nbr de reco. données 0
Qui le recommande le +
Qui lui répond le +
Il recommande le +
Il répond le + à ---
Adresser un message à RV6001bfbb59a5b
Publier
loader
rV6001bfbb59a5b et 125 autres membres ont aimé ce message- Il y a 7 mois
Les Marchés en Action : Emission du 27 Avril 2021
Chaque semaine, retrouvez des décryptages et des analyses sur les marchés, notamment sur les actions. Ces vidéos de vulgarisation à caractère éducatif vous donneront les clefs de lecture pour...
Il y a 8 mois
Surchauffe ou pas surchauffe ?
Hausse hebdomadaire en Europe et en Asie, baisse à Wall Street : les investisseurs sont hésitants devant la progression du rendement de la dette américaine à 10 ans. Ce réveil un peu trop brutal remet au goût du jour quelques scénarios macroéconomiques qui avaient été enfouis bien profond par la pandémie. Pendant ce temps, l'exubérance reste la norme pour certains actifs, tandis que l'on pourra admirer la queue de comète des publications d'entreprises.
rV6001bfbb59a5b et 1 autre membre participe à cette discussion
--- - Il y a 8 mois arrow option
Merci Monsieur Bondain pour ce style si agréable à lire. Mon analyse à moi, celle d’un cerbère diffère un peu de la votre, je me permets de la partager comme on m’y invite. Pour commencer, afin de ne plus voir des bulles partout, arrêtez de lire des graphiques arithmétiques proportionnels, il faut les analyser en logarithmique, De ce fait, la position sur l'axe d'une valeur est proportionnelle à son logarithme, cela écrase davantage les hauts et les creux, ce qui permet une vision plus juste de la réalité à long terme.
Pour ce qui concerne la juste fixation du prix des actions. Le US 500, au prix de 3900 dollars génère 185 dollars de résultat net cette année covid !, ce qui fait presque 5% de rentabilité sur capital investi contre un 10 ans qui ne sert que 1,2 %. Je pense qu'il n'y a pas photo pour prendre une décision d’investissement quand on est allé à l'école et que l'on a appris à compter. Pour ce qui concerne la théorie d'actifs sûrs et actifs pas sûrs véhiculée part tous . Un gros problème d'évaluation et d'analyse aussi. Quand vous êtes investi sur un actif de type 10 ans US, OAT, etc... qui subit une volatilité intraday supérieure à son rendement annuel, je ne crois pas que l'on puisse parler d"actifs sûrs. Si vous êtes sur ce type d'actif, vous avez un risque maximum pour un rendement inférieur à l'inflation, donc un rendement négatif. La volatilité de l’oat est supérieure en réalité à la volatilité du bitcoin si elle est comparée à son rendement des dernières années. Les banques centrales quant à elles, afin d’arnaquer les analystes et commentateurs idiots se gardent bien d'intégrer l'immobilier et le pétrole dans leur savant calcul de l'inflation, ce qui fait que l'on fait croire aux ânes que cela vaut le coup d'être investi sur ces actifs pour ne pas voir ses économies s"éroder. Toutes ces raisons monsieur Bondain conduisent les investisseurs intelligents à privilégier les matières premières, les actions et un peu de bitcoin (au passage, si on se fit au bloomberg commodities chart, les commodities sont bien en dessous de leur prix en 2011, et un pétrole à 63 dollar avec un dollar qui devient une monnaie de singe n’est pas cher du tout. Il était à 145 dollars 14 ans plus tôt. Mon conseil à moi qui diffère bien évidemement des vendeurs de peur est le suivant. Profitez systématiquement des replis supérieurs à 5 % sur le US 500 pour acheter les plus belles entreprises au monde et vous verrez votre portefeuille afficher des beaux rendements au fil des années.

Une vérité universelle : celui qui a peur de la volatilité ne gagnera jamais gros sur les marchés car il ne capturera qu’une infime partie des mouvements de prix, ce qui le fera sousperformer systématiquement ces marchés.
Pour éviter cette peur, il faut investir par séquences, des sommes raisonnables, toute sa vie pour dompter cette volatilité. La volatilité est impressionnante sur le court terme mais s”écrase au fil des décennies. Vous regardez un graphique sur 50 ans, — en logarytmique, c’est très important—, vous vous apercevez que les pics et les creux s’applatissent. En fait, la volatilité disparait par magie et donc, le risque aussi. Le temps est la clé de la réussite sur les marchés. Il est fort dommage que personne ne traite en profondeur ce type de sujets. Pour répondre à cette carence, je conseille le brillantissime ouvrage de Jean-François Laulanié - Docteur en sciences économiques - "Les placements de l’épargne à long terme" - 3 ème édition - le livre le plus documenté paru sur la comparaison historique des différents placements. Un livre surprenant, avec des graphiques sur les taux, l’inflation, les comportements de toutes les classes d’actifs sur plus de 300 ans.
2
  
Voir la réponse précédente
rV6001bfbb59a5b - Il y a 7 mois arrow option
tres tres belle analyse !
  
  
  • Publier
    loader
Voir la suite