Connexion
E-mail
Mot de passe
Afficher le mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

PÉTROLE WTI (WTI)

SynthèseCotationsGraphiquesActualitésDérivésCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéAutres languesAnalyses Zonebourse

Les marchés boursiers de retour en territoire négatif

06/10/2021 | 11:11
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
1

Paris (awp/afp) - La montée des prix du pétrole qui suscite des interrogations quant à la persistance de l'inflation, les difficultés d'approvisionnement et un potentiel défaut de paiement des Etats-Unis faisaient reculer les marchés boursiers mercredi.

Au lendemain d'un rebond tonique et technique, les indices européens faisaient ainsi marche arrière: Paris rechutait de 1,82%, Londres de 1,42%, Milan de 1,74% et Francfort de 1,94% alors que l'Allemagne a fait état d'une forte baisse surprise de ses commandes manufacturières en août.

Après un sursaut à l'ouverture des places asiatiques, insufflé par celui des Bourses occidentales la veille, Tokyo a finalement perdu 1,05% et Hong Kong 0,6%. La Bourse de Shanghai est en vacances cette semaine pour cause de fête nationale en Chine.

La tendance négative se profilait aussi à Wall Street, où les contrats à terme sur les principaux indices américains s'enfonçaient profondément dans le rouge.

"Le fait que l'élan se soit essoufflé si rapidement pourrait également s'expliquer par la hausse des rendements obligataires américains, mais il laisse entendre que les actions américaines auront du mal à maintenir leurs gains avant les données salariales de vendredi", indique Jeffrey Halley, analyste chez Oanda.

Sur le marché de la dette souveraine, les rendements américains de longue échéance n'ont cessé de se raffermir au cours des dernières séances: le taux à 10 ans grimpait à 1,56%, au plus haut depuis juin.

Les investisseurs s'attendent à ce que la Réserve Fédérale américaine annonce début novembre le lancement de la réduction progressive de son soutien monétaire et à ce qu'une hausse des taux directeurs s'en suive possiblement l'an prochain.

Après plus d'un an de parcours ascensionnel, les marchés boursiers sont entravés ces derniers mois par plusieurs obstacles dont des difficultés dans les chaînes de production et la logistique mondiales ainsi que la flambée des prix de l'énergie provoquée par une forte demande liée à la reprise.

Alors que les institutions monétaires répètent que la poussée des prix sera temporaire, "la grosse question est la durée du temporaire côté inflation", souligne Jean-François Robin, responsable de la recherche dans une note de Natixis CIB.

Plusieurs banquiers centraux devraient prendre la parole mercredi, notamment le président de la Fed d'Atlanta Raphael Bostic.

L'enquête mensuelle ADP sur les créations d'emplois dans le secteur privé pour septembre aux Etats-Unis sera à l'honneur avant le très attendu rapport sur l'emploi vendredi, qui, s'il est suffisamment robuste pourrait inciter la Fed à agir plus vite dans la normalisation de sa politique monétaire.

En attendant, le président américain Joe Biden peine à faire passer au Congrès le relèvement du plafond de la dette et ses grands plans d'investissement sous le poids des divisions politiques.

Tesco relève ses objectifs

Le géant britannique des supermarchés Tesco (+4,29% à 263,85 pence) a annoncé une hausse de 68% de son bénéfice net pour son premier semestre décalé, grâce à des ventes qui restent élevées depuis le début de la crise sanitaire. Il a aussi revu ses ambitions à la hausse, visant un bénéfice opérationnel "entre 2,5 et 2,6 milliards de livres sur l'année".

Bayer marque un point en justice

Seule valeur positive du DAX, l'action Bayer grappillait 0,13% à 43,23 euros: Monsanto, filiale du groupe chimique allemand, a gagné mardi un procès civil aux Etats-Unis contre une mère de famille, qui accusait le Round'up, herbicide commercialisé par le groupe, d'être responsable du cancer de son fils. Le jury de Los Angeles a estimé qu'il n'y avait aucune preuve que le produit soit responsable de cette maladie.

Du côté du pétrole, de l'euro et du bitcoin

Les cours du pétrole faisaient du surplace mercredi matin après avoir atteint des pics en répercussion de la décision de l'Opep+ lundi de ne pas ouvrir davantage les vannes de l'or noir.

L'euro reculait de 0,40% face à un billet vert stimulé par la fermeté des rendements américains à long terme, s'affichant à 1,1553 dollar vers 08H00 GMT.

Le bitcoin était stable (+0,06%) à 51'504 dollars après avoir repassé mardi le seuil des 50'000 dollars pour la première fois depuis un mois.

afp/fr


© AWP 2021
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
1
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
AUSTRALIAN DOLLAR / US DOLLAR (AUD/USD) -1.20%0.7001 Cours en différé.-7.63%
BAYER AG -1.51%44.255 Cours en différé.-8.10%
BRITISH POUND / US DOLLAR (GBP/USD) -0.50%1.3231 Cours en différé.-2.90%
CAC 40 -0.44%6765.52 Cours en temps réel.22.41%
CANADIAN DOLLAR / US DOLLAR (CAD/USD) -0.21%0.778 Cours en différé.-0.62%
DAX -0.61%15169.98 Cours en différé.10.58%
EURO / US DOLLAR (EUR/USD) 0.08%1.1313 Cours en différé.-7.44%
FTSE 100 -0.10%7122.32 Cours en différé.10.24%
INDIAN RUPEE / US DOLLAR (INR/USD) -0.37%0.013291 Cours en différé.-2.57%
LONDON BRENT OIL -0.84%69.87 Cours en différé.36.29%
NEW ZEALAND DOLLAR / US DOLLAR (NZD/USD) -0.92%0.67461 Cours en différé.-5.16%
TESCO PLC 0.81%280.1 Cours en différé.21.05%
WTI -1.39%66.387 Cours en différé.37.48%
Réagir à cet article
Sansdents - Il y a 1 mois arrow option
Le capitalisme mondial tremble en attente de la décision du Président XI sur la crise de l’immobilier.
Si la Chine est capitaliste alors on aura méga krach 10 fois supérieur à 2007 avec Lehman Brothers.
Si la Chine est communiste et si le PCC et son Président XI dirige bien toute l'économie y compris les entreprises privées soit dites capitalistes alors le Président XI doit bien rigoler et après Alibaba saura régler ses comptes en Chine communiste contre tous les abus du marché, y compris les jeux vidéo débiles.
Je crois plutôt au second scénario je ne vous le cache pas...mais alors horreur le monde capitaliste va se rendre compte que leur monde est maintenant piloté par pays réellement communiste…DAMNED
Enfin les sanctions US contre la Chine communiste contribuent fortement à la forte montée en gamme de toute l’industrie chinoise en produisant elle-même par exemple tous les composant soft et hard qu’elle importait massivement des USA, du Japon, de Corée du Sud et de Taiwan et donc cela va fortement augmenter l’indépendance de l’économie chinoise et son excédent de son commerce extérieur et inversement va considérablement augmenter les déficits US, et européens et leur dépendance vis-à-vis de la Chine communiste. Vive le communisme !
  
  
  • Publier
    loader
Toute l'actualité sur WTI
11:31Le Rafale, témoin des nouveaux rapports de force dans le Golfe
AW
03/12Les actions canadiennes terminent la séance de vendredi en baisse de près de 130 points..
MT
03/12le pétrole en ordre dispersé à l'issue d'une semaine très volatile
AW
03/12Sabine Royalty Trust réduit la distribution de décembre en raison de la baisse de la pr..
MT
03/12Selon Baker Hughes, le nombre d'appareils de forage américains n'a pas changé cette sem..
MT
03/12Les valeurs énergétiques chutent après que le Brent soit repassé sous la barre des 70 d..
MT
03/12L'avenir pétrolier et gazier de la mer du Nord britannique s'assombrit après le départ ..
ZR
03/12Les actions dégringolent, les rendements du Trésor plongent à leur plus bas niveau depu..
MT
03/12Les valeurs énergétiques à la baisse après l'effacement des premiers gains du pétrole b..
MT
03/12FIRST OIL : Compte des appareils de forage Baker Hughes
MT
Plus d'actualités
Graphique WTI
Durée : Période :
Pétrole WTI (WTI) : Graphique analyse technique Pétrole WTI (WTI) | Zone bourse
Tendances analyse technique WTI
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesBaissièreNeutreHaussière