Connexion
E-mail
Mot de passe
Afficher le mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

FTSE 100

(UKX)
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésDérivésCommunautéHeatmapComposition 
SynthèseToute l'actualitéAutres languesActualités des composants de l'indiceAnalyses Zonebourse

Grande-Bretagne: L'emploi salarié à un niveau record en septembre, la Banque d'Angleterre en ligne de mire

12/10/2021 | 13:15
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
GRANDE-BRETAGNE: L'EMPLOI SALARIÉ À UN NIVEAU RECORD EN SEPTEMBRE, LA LA BANQUE D'ANGLETERRE EN LIGNE DE MIRE

(Répétition pour précision au deuxième paragraphe)

par William Schomberg et Andy Bruce

LONDRES (Reuters) - L'emploi salarié en Grande-Bretagne a augmenté en septembre à un niveau record, peu avant la fin du programme de chômage partiel financé par le gouvernement, ce qui pourrait encourager la Banque d'Angleterre (BoE) à aller de l'avant vers un premier relèvement de ses taux d'intérêt depuis la pandémie de COVID-19.

L'emploi salarié a cru de 207.000 le mois dernier par rapport à août, une croissance inédite depuis 2014, à la faveur de créations de postes dans l'hôtellerie et la restauration et d'une forte demande des employeurs qui ont notamment sollicité les agences d'intérim.

Des données officielles distinctes publiées mardi montrent que le taux de chômage a légèrement baissé à 4,5% au cours des trois mois précédant août, contre 4,6% sur la période mai-juillet. Ce chiffre est conforme à la prévision des économistes sondés par Reuters.

La BoE pourrait devenir la première grande banque centrale à relever ses taux depuis le début de la crise sanitaire. L'inflation au Royaume-Uni s'oriente vers les 4%, voire plus, bien au-dessus de l'objectif de 2%.

La banque centrale britannique est cependant attentive à l'évolution du marché du travail après le retrait du dispositif de chômage partiel qui a permis à des salariés de conserver leur emploi pendant la pandémie de COVID-19.

Selon le groupe de réflexion Resolution Foundation, environ un million de personnes bénéficiaient encore de ce programme, qui a pris fin le 30 septembre.

Pour Hussain Mehdi, stratège en macroéconomie et investissement chez HSBC Asset Management, les nouvelles données entrouvrent la porte à un éventuel relèvement des taux de la BoE avant la fin de l'année.

"Un rapport correct sur l'emploi en octobre pourrait ouvrir la porte à une hausse dès la réunion de décembre", a-t-il déclaré.

HAUSSE DES SALAIRES ET DES PRIX

La banque centrale britannique, qui cherche à déterminer si l'accélération récente de l'inflation est durable, surveille également la croissance des salaires.

Sur la période juin-août, le salaire hebdomadaire moyen a augmenté de 7,2% comparé à la même période de 2020, mais il a ralenti par rapport à une hausse précédente de 8,3%.

Hors primes, la hausse est de 6,0%.

Selon l'Office national de la statistique (ONS), le rythme sous-jacent de la croissance des salaires, en tenant compte de la manière dont les pertes d'emplois pendant le confinement ont affecté principalement les salariés les moins bien payés, se situe plutôt entre 4,1% et 5,6% en termes nominaux.

Avant la crise sanitaire, ce rythme était d'environ 3%.

S'agissant de l'inflation, le cabinet d'études Kantar a indiqué mardi que les prix des produits alimentaires en Grande-Bretagne avaient augmenté de 1,7% sur les quatre semaines au 3 octobre, en glissement annuel.

"En termes réels, un ménage a dû dépenser en moyenne 5,94 livres de plus dans l'alimentation le mois dernier qu'à la même période l'an dernier", souligne Fraser McKevitt, responsable vente au détail chez Kantar.

Cette hausse devrait accroître la pression sur les ménages déjà confrontés à une flambée des prix de l'énergie.

Michael Saunders, l'un des membres du Comité de politique monétaire de la Banque d'Angleterre, a déclaré samedi que les ménages devaient se préparer à des hausses de taux d'intérêt "beaucoup plus tôt" alors que l'économie britannique fait face à des pressions inflationnistes.

(Reportage William Schomberg et Andy Bruce, avec la contribution de James Davey à Londres; version française Claude Chendjou, édité par Blandine Hénault)


© Reuters 2021
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur FTSE 100
11:13Les marchés rechutent, ayant des questions au sujet d'Omicron
AW
10:19EASYJET : perte moins forte que prévu, le titre monte
CF
10:18Baisse des actions face aux doutes sur l'efficacité des vaccins contre Omicron
RE
29/11Timide rebond des marchés boursiers après la panique liée à Omicron
AW
29/11Les actions européennes rebondissent après le plongeon de vendredi
MT
29/11Wall Bourse prête à rebondir après la chute provoquée par Omicron
MT
29/11Rebond des marchés, mais incertitudes sanitaires et monétaires
AW
29/11Résumé des marchés de BMO
MT
29/11Les actions signalent des gains alors que les contrats à terme sur actions américaines ..
MT
29/11Les bourses européennes progressent à la mi-journée alors que les inquiétudes liées à l..
MT
Plus d'actualités
Actualités des composants de l'indice FTSE 100
09:59ASTRAZENECA : examen prioritaire pour le Lynparza
CF
08:52BRITISH AMERICAN TOBACCO : JP Morgan maintient son opinion neutre
ZD
08:51DIAGEO : JP Morgan confirme sa recommandation neutre
ZD
08:44Pennon plonge dans une perte au premier semestre fiscal en raison de l'augmentation des..
MT
08:40RECKITT : JP Morgan persiste à l'achat
ZD
08:39UNILEVER PLC : JP Morgan maintient son opinion vendeuse
ZD
08:12Earnings Flash (PNN.L) PENNON GROUP annonce un chiffre d'affaires de 389,3 millions de ..
MT
Plus d'actualités
Graphique FTSE 100
Durée : Période :
FTSE 100 : Graphique analyse technique FTSE 100 | UKX | GB0001383545 | Zone bourse
Tendances analyse technique FTSE 100
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesBaissièreHaussièreHaussière
Heatmap :