Connexion
E-mail
Mot de passe
Afficher le mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

UBER TECHNOLOGIES, INC.

(UBER)
  Rapport
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéReco analystesAutres languesCommuniquésPublications officiellesActualités du secteur

La monde de la tech se mobilise pour défendre le droit à l'avortement au Texas

04/09/2021 | 12:15
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook

Ajoute Bumble, Match et le président Joe Biden

SAN FRANCISCO (awp/afp) - Un site web qui encourage le public à dénoncer des avortements illégaux au Texas s'est vu notifier de son éviction par son hébergeur internet, une des mesures prises par des sociétés de la tech après l'entrée en vigueur d'une loi qui interdit la majorité des interruptions de grossesse dans cet Etat américain, même en cas d'inceste ou de viol.

Le site prolifewhistleblower.com a été mis en place par le groupe texan anti-avortement Right to Life ("droit à la vie") pour récolter des "tuyaux" ou des dénonciations concernant des personnes et organisations qui aideraient une femme à se faire avorter dans cet Etat conservateur (un proche, un chauffeur Uber, un médecin...) après 6 semaines de grossesse.

Depuis mercredi, une loi y prévoit que ces plaignants perçoivent au moins 10.000 dollars de "dédommagement" en cas de condamnation, une "prime à la délation", selon ses détracteurs.

Mais vendredi, un clic sur le bouton "tuyaux" du site web dirigeait l'utilisateur vers une page intitulée "Accès refusé - Pare-feu de GoDaddy".

Le fournisseur de services en lignes GoDaddy a en effet informé jeudi le site qu'il enfreignait son règlement et qu'il avait "24 heures pour changer d'hébergeur", d'après un porte-parole.

Les règles de GoDaddy stipulent que les utilisateurs ne peuvent pas collecter d'informations sur des personnes sans leur consentement.

"Nous ne serons pas réduits au silence", a assuré Kimberlyn Schwartz, directrice de la communication de Right to Life, sollicitée par l'AFP.

"Personne ne peut nous empêcher de sauver des vies. Nous n'avons pas peur. Nous ne reculerons pas. Notre équipe de techniciens a déjà entrepris le transfert vers un autre service et le site sera de nouveau opérationnel dans les 24-48 heures", a-t-elle précisé.

Des internautes, encouragés par des organisations de défense des droits humains, ont par ailleurs inondé le site web de fausses dénonciations. Sur les réseaux sociaux, comme TikTok et Instagram, des activistes font part de leurs efforts pour créer des robots qui bombardent le site de cette façon.

"En tant que femme au Texas"

Uber et Lyft, les deux leaders américains des réservations de voitures avec chauffeur, ont de leur côté annoncé vendredi qu'ils couvriraient les frais légaux des conducteurs, en cas de dénonciation contre eux dans le cadre de la nouvelle loi.

Bumble et Match group (Tinder, OkCupid..), dont les sièges se trouvent au Texas, vont créer des fonds de soutien. L'application de rencontres en ligne Bumble veut ainsi "soutenir les droits et des femmes et personnes qui veulent avorter au Texas", a tweeté mercredi l'entreprise fondée et dirigée par des femmes.

"Notre société ne prend d'ordinaire pas parti politiquement, à moins que cela ne concerne nos affaires. Mais dans ce cas, moi, personnellement, en tant que femme au Texas, je ne pouvais pas rester silencieuse", a écrit Shar Dubey, la patronne de Match, dans un mémo interne relayé sur Twitter.

"Tout le monde doit bien voir le danger posé par une loi aussi punitive et injuste que celle-ci, qui ne fait même pas d'exception pour les victimes de viol ou d'inceste. Je détesterais que notre Etat fasse un tel pas en arrière dans les droits des femmes", a-t-elle ajouté.

La loi entrée en vigueur mercredi interdit d'avorter dès que les battements de coeur de l'embryon sont détectés, soit à environ six semaines de grossesse, quand la plupart des femmes ignorent être enceintes. Seule l'urgence médicale justifie une exception.

Jusqu'à présent, les textes similaires d'autres Etats américains avaient été invalidés en justice, mais cette fois-ci la Cour suprême fédérale a refusé de bloquer la loi.

Selon la législation texane, il ne revient pas aux autorités de faire respecter la mesure, mais aux citoyens, encouragés à porter plainte au civil.

"La chose la plus pernicieuse (...) est que cela crée une sorte de système de justiciers autoproclamés, avec des gens qui perçoivent des récompenses", a déploré le président américain Joe Biden à la presse à la Maison Blanche vendredi.

"Cela semble ridicule, presque anti-Américain", a-t-il continué.

bur-juj/cjc


© AWP 2021
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
LYFT, INC. -1.72%46.72 Cours en différé.-3.24%
UBER TECHNOLOGIES, INC. -2.80%44.73 Cours en différé.-9.76%
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur UBER TECHNOLOGIES, INC.
27/10Les valeurs de consommation discrétionnaire sont stimulées mercredi après des résultats..
MT
27/10Le partenariat entre Uber et Hertz aidera Tesla à jeter les bases d'un réseau de Robota..
MT
27/10Les valeurs de la consommation discrétionnaire en hausse mercredi après de nouveaux rés..
MT
27/10Hertz va mettre à disposition d'Uber 50'000 voitures Tesla
AW
27/10Les valeurs à suivre mercredi 27 octobre 2021 à Wall Street -
AO
27/10BOURSE DE WALL STREET : Les valeurs à suivre à Wall Street
RE
27/10UBER  : un partenariat avec Hertz pour proposer des véhicules Tesla à ses chauffeurs
AO
26/10Les valeurs de consommation discrétionnaire regagnent du terrain positif en fin de séan..
MT
26/10Uber et Wallbox s'associent pour fournir aux chauffeurs d'Uber de la région de la baie ..
MT
26/10CARREFOUR : Uber et Carrefour étendent leur partenariat dans la livraison de courses
RE
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur UBER TECHNOLOGIES, INC.
Plus de recommandations
Données financières
CA 2021 16 077 M - 13 870 M
Résultat net 2021 -296 M - -255 M
Dette nette 2021 3 344 M - 2 885 M
PER 2021 -226x
Rendement 2021 -
Capitalisation 87 518 M 87 518 M 75 500 M
VE / CA 2021 5,65x
VE / CA 2022 3,95x
Nbr Employés 23 700
Flottant 99,3%
Graphique UBER TECHNOLOGIES, INC.
Durée : Période :
Uber Technologies, Inc. : Graphique analyse technique Uber Technologies, Inc. | UBER | US90353T1007 | Zone bourse
Tendances analyse technique UBER TECHNOLOGIES, INC.
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesNeutreNeutreBaissière
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne ACHETER
Nombre d'Analystes 45
Dernier Cours de Cloture 44,73 $
Objectif de cours Moyen 66,01 $
Ecart / Objectif Moyen 47,6%
Révisions de BNA
Dirigeants et Administrateurs
Dara Khosrowshahi Chief Executive Officer & Director
Nelson J. Chai Chief Financial Officer
Ronald D. Sugar Chairman
Sukumar Rathnam Chief Technology Officer
Yasir bin Othman Al-Rumayyan Independent Director
Secteur et Concurrence
Var. 1janvCapi. (M$)
UBER TECHNOLOGIES, INC.-9.76%90 042
TENCENT HOLDINGS LIMITED-13.65%614 915
NETFLIX, INC.23.63%296 122
PROSUS N.V.-12.69%283 363
AIRBNB, INC.16.58%106 011
NASPERS LIMITED-12.15%72 596