Connexion
E-mail
Mot de passe
Afficher le mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

TOTALENERGIES SE

(TTE)
  Rapport
Cours en temps réel. Temps réel Euronext Paris - 25/10 17:39:19
43.925 EUR   +0.27%
25/10BOURSE DE PARIS : Paris attend les résultats d'entreprises
AW
25/10Agenda AOF / Sociétés France - Semaine du lundi 25 octobre 2021
AO
25/10BOURSE DE PARIS : Du pain sur la planche
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéReco analystesAutres languesCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurAnalyses Zonebourse

Les mécanismes de marché expliquent l'effondrement des cours, selon La Banque postale Asset Management

21/04/2020 | 15:38
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
LES MÉCANISMES DE MARCHÉ EXPLIQUENT L'EFFONDREMENT DES COURS, SELON LA BANQUE POSTALE ASSET MANAGEMENT

Des mécanismes de marché et en particulier le rôle joué par les fonds indiciels cotés (ETF) expliquent l'effondrement des cours du pétrole, qui a vu un contrat à terme de référence sur le brut passer lundi en territoire négatif pour la première fois, dit-on chez La Banque postale Asset Management (LBPAM).

Le contrat à échéance en mai sur le baril de brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) est tombé lundi à -40 dollars, un mouvement inédit alimenté par des perspectives économiques déprimées et par la quasi-saturation des capacités de stockage aux Etats-Unis.

Ce contrat était "livrable" lundi soir, ce qui signifie que ceux qui l'avaient acheté étaient censés recevoir une livraison "physique" de pétrole, ce qui était impossible en l'absence de capacité de stockage, explique Stéphane Déo, stratégiste de la société de gestion, dans une note publiée mardi.

"Tous les intervenants ont donc dû revendre leurs contrats mai 2020, quel qu'en soit le prix, même négatif", écrit-il.

Le phénomène a été accéléré par l'évolution d'un ETF sur le WTI dont l'encours avait explosé ces dernières semaines, selon Stéphane Déo.

"Evidemment, cet ETF n'a pas vocation à recevoir du pétrole physique et encore moins à le stocker, il a donc dû liquider, quel que soit le prix, ses contrats futures arrivant à échéance, d'où le carnage sur les marchés", fait-il valoir.

Les variations ont été beaucoup plus limitées sur l'autre contrat à terme de référence, sur le Brent de mer du Nord, souligne-t-il.

LES RÉDUCTIONS DE LA PRODUCTION INSUFFISANTES

S'il rebondit mardi de près de 90%, le cours du WTI reste légèrement négatif, autour de -3,91 dollars.

Quant au Brent, il perd plus de 18% et revient sous 21 dollars le baril.

John Plassard, spécialiste en investissement chez Mirabaud, rappelle le contexte avec, début mars, un effondrement de 25% des cours du baril en raison d'une guerre des prix entre l'Arabie saoudite et la Russie.

L'affrontement est intervenu sur fond d'effondrement de la demande mondiale, en particulier en provenance de la Chine, le premier importateur mondial, en raison de l'impact de la pandémie de coronavirus, ajoute-t-il dans une note également publiée mardi.

Des réductions de la production de pétrole ont certes été décidées mais elle ne seront pas suffisantes en mai et en juin compte tenu de la chute libre de la demande et de la forte augmentation des stocks, estime Nadège Dufossé, responsable de l'allocation d'actifs chez Candriam.

Un rebond des cours nécessite une diminution plus importante de la production à partir du 1er mai et une amélioration des perspectives de demande, qui ne devrait intervenir qu'après le déconfinement, écrit-elle dans une note.

L'impact de la chute du prix du baril sur les actions portera principalement sur le secteur de l'énergie et celui sur les obligations se fera sentir principalement sur le secteur de la dette à haut rendement ("high yield") américaine, dans lequel le secteur pétrolier occupe une large place, ajoute-t-elle.

Wall Street devrait ouvrir en net repli mardi, de plus de 2% pour le Dow Jones, et les actions des compagnies Exxon Mobil et Chevron perdent respectivement 3,7% et 4%.

En Europe, où les principales places boursières cèdent entre 2,2% et 3,25%, l'indice Stoxx de l'énergie recule de 5%. A Paris, Total abandonne près de 4%.

(Patrick Vignal, édité par Marc Angrand)


© Reuters 2020
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
EXXON MOBIL CORPORATION 1.95%64.35 Cours en différé.56.11%
LONDON BRENT OIL 0.24%86.26 Cours en différé.65.76%
S&P GSCI CRUDE OIL INDEX 0.23%460.1555 Cours en différé.72.63%
TOTALENERGIES SE 0.27%43.925 Cours en temps réel.24.43%
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur TOTALENERGIES SE
25/10BOURSE DE PARIS : Paris attend les résultats d'entreprises
AW
25/10Agenda AOF / Sociétés France - Semaine du lundi 25 octobre 2021
AO
25/10BOURSE DE PARIS : Du pain sur la planche
25/10Agenda FRANCE & INTERNATIONAL À 7 JOURS
RE
23/10OUGANDA : arrestation de militants s'opposant à un mégaprojet de TotalEnergies
AW
23/10PATRICK POUYANNÉ : La flambée des prix du gaz ne devrait pas se prolonger après l'hiver - ..
RE
22/10Prosafe remporte un contrat auprès d'une unité de TotalEnergies au large du Royaume-Uni..
MT
22/10LE GRAPH DU JOUR : Quand L'Oréal va, tout va
22/10TRANSITION ÉNERGÉTIQUE : voler plus vert, ce sera plus cher
AW
22/10Agenda FRANCE & INTERNATIONAL À 7 JOURS
RE
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur TOTALENERGIES SE
Plus de recommandations
Données financières
CA 2021 181 Mrd - 156 Mrd
Résultat net 2021 14 306 M - 12 332 M
Dette nette 2021 35 324 M - 30 452 M
PER 2021 9,88x
Rendement 2021 6,13%
Capitalisation 135 Mrd 135 Mrd 116 Mrd
VE / CA 2021 0,94x
VE / CA 2022 0,85x
Nbr Employés 105 476
Flottant 93,6%
Graphique TOTALENERGIES SE
Durée : Période :
TotalEnergies SE : Graphique analyse technique TotalEnergies SE | TTE | FR0000120271 | Zone bourse
Tendances analyse technique TOTALENERGIES SE
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesHaussièreHaussièreHaussière
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne ACCUMULER
Nombre d'Analystes 25
Dernier Cours de Cloture 50,98 $
Objectif de cours Moyen 58,27 $
Ecart / Objectif Moyen 14,3%
Révisions de BNA
Dirigeants et Administrateurs
Patrick Pouyanné Chairman & Chief Executive Officer
Jean-Pierre Gerard Claude Sbraire Chief Financial Officer
Marie-Noelle Semeria Chief Technology Officer
Patrick Artus Independent Director
Marie-Christine Coisne-Roquette Lead Independent Director
Secteur et Concurrence
Var. 1janvCapi. (M$)
TOTALENERGIES SE24.43%134 531
SAUDI ARABIAN OIL COMPANY7.00%1 992 966
ROYAL DUTCH SHELL PLC44.76%186 994
PETROCHINA COMPANY LIMITED64.58%155 143
PUBLIC JOINT STOCK COMPANY GAZPROM71.16%120 481
EQUINOR ASA59.16%89 632