Connexion
E-mail
Mot de passe
Afficher le mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

MICROSOFT CORPORATION

(MSFT)
  Rapport
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéReco analystesAutres languesCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurAnalyses Zonebourse

Jeu vidéo sur le cloud: Google entre en scène avec Stadia

19/11/2019 | 06:40
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook

San Francisco (awp/afp) - Google met mardi en service sa plateforme Stadia de jeux vidéo sur le cloud, qui promet à ses abonnés la possibilité de jouer depuis n'importe quel écran, sans console ni ordinateur performant, un marché très peu occupé jusqu'à présent.

Dans 14 pays d'Amérique du Nord et d'Europe, les joueurs peuvent désormais s'abonner à "Stadia pro" pour 9,99 dollars (ou euros) par mois.

Ce prix comprend l'usage de la technologie à distance, dont la 4K et le son 5.1 - image et son en très haute définition, deux jeux gratuits (dont la franchise Destiny 2, de Bungie) et l'accès au reste du catalogue de jeux payants, 22 titres immédiatement disponibles, et une trentaine d'ici la fin de l'année.

Le géant des technologies a déjà entièrement écoulé son offre à 129 euros en pré-commande - comprenant un abonnement de trois mois, un appareil Chromecast Ultra pour se connecter à un écran, et une manette.

Stadia consiste avant tout en un ordinateur virtuel, loué à distance. Contrairement aux plateformes de streaming comme Netflix, son modèle économique sera donc d'abord basé sur la vente des jeux à la pièce, avec une commission, comme le font d'autres services (Xbox Live, Steam...). Les prix des titres démarrent généralement autour de 50 euros.

Un abonnement gratuit doit d'ailleurs être proposé en 2020, avec des caractéristiques techniques moins performantes (image HD, son stéréo...).

Promesses

Google promet, à terme, de passer d'un écran à l'autre sans friction, en débutant une partie sur ordinateur et en la continuant sur smartphone ensuite, par exemple.

Les joueurs auront néanmoins besoin d'une très bonne connexion à internet et de certains équipements, comme le décodeur Chromecast pour jouer sur leur téléviseur connecté ou un smartphone Google (Pixel 3 ou 4), seul téléphone capable de recevoir le signal des serveurs de Google dans un premier temps. Et même sur Pixel, il faudra être connecté au Wifi.

D'autres options ne seront pas disponibles dès le lancement, comme la possibilité d'accéder à Stadia via YouTube.

"On a l'impression qu'ils se sont dépêchés de sortir Stadia avant que la plateforme soit complètement prête. C'est inquiétant, car Google risque de ne pas complètement tenir ses promesses", commente George Jijiashvili, analyste chez Ovum.

"Les lacunes seront facilement occultées si le service est très fiable avec des jeux de haute qualité".

Le groupe a parié sur des franchises très populaires, comme Assassin's Creed Odyssey et Just Dance 2020 d'Ubisoft, Red Dead Redemption 2 (Rockstar Games), trois titres de Tomb Raider (Square Enix) ou encore Football Manager 2020 (Sega) et Farming Simulator 19 (Giants Software), qui doivent être ajoutés d'ici la fin de l'année.

Il y aura aussi des créations originales pour Stadia, comme Gylt.

Concurrence

D'autres services de jeux vidéo sur le cloud existent déjà, depuis plusieurs années, comme le Français Shadow (Blade) en France ou la PlayStation Now de Sony.

Mais le cloud gaming n'a jamais vraiment décollé jusqu'à présent. Blade revendique 70.000 clients pour son ordinateur de jeux vidéo dématérialisé, loin des 100.000 clients espérés en fin d'année 2017.

PlayStation Now a accumulé près de 700.000 abonnés en 5 ans. Mais le mastodonte japonais, qui a vendu des dizaines de millions de consoles, ne propose qu'une partie de son catalogue sur cette plateforme.

Microsoft prépare de son côté son propre service, la xCloud, qui doit sortir en 2020. "C'est le rival potentiel le plus dangereux pour Google", estime Ted Pollak, spécialiste du marché des jeux vidéo chez Jon Peddie Research.

Le fabricant de la xBox a l'avantage d'être déjà un acteur majeur du secteur, avec des titres qu'il a édité (Halo, Age of Empire...) et des accords avec d'autres développeurs pour proposer régulièrement des jeux gratuits en échange d'un abonnement.

Microsoft domine en outre Google en termes de part de marché dans le cloud professionnel, avec d'immenses ressources en centres de données (serveurs).

Les concurrents devront également se départager sur le terrain "social". De très nombreux ados et jeunes s'abonnent à Xbox Live ou à PSN (Sony) parce que ces services de jeux connectés leur permettent aussi de retrouver leurs amis en ligne.

afp/al


© AWP 2019
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
ALPHABET INC. -0.60%2821.03 Cours en différé.60.96%
MICROSOFT CORPORATION -0.15%330.08 Cours en différé.48.40%
NETFLIX, INC. -3.76%617.77 Cours en différé.14.25%
SONY GROUP CORPORATION 0.51%13895 Cours en clôture.35.10%
SQUARE ENIX HOLDINGS CO., LTD. 0.51%5960 Cours en clôture.-4.79%
UBISOFT ENTERTAINMENT -1.25%41.98 Cours en temps réel.-46.06%
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur MICROSOFT CORPORATION
14:43COVIVIO : de nouveaux accords locatifs pour Silex2
CF
12:07PLANÈTE BOURSE : La revue de presse du jeudi 2 décembre 2021
10:07Les débuts de Grab sur le Nasdaq donneront le ton des cotations régionales.
ZR
06:06Grab fait son entrée sur le Nasdaq, ce qui constitue la plus importante cotation en Asi..
ZR
01/12BOURSE DE WALL STREET : Wall Street plonge avec les craintes sanitaires et sur l'inflation
RE
01/12Microsoft lance le logiciel Teams Essentials pour les petites entreprises
MT
01/12DONTNOD : Twin Mirror est disponible sur Steam
AO
01/12Des "mules financières" ciblées par une opération mondiale
AW
01/12United Airlines va exploiter des avions de passagers en utilisant un carburant aviation..
MT
01/12Wall Street ouvre en hausse après les chiffres de l'emploi
RE
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur MICROSOFT CORPORATION
Plus de recommandations
Données financières
CA 2022 196 Mrd - 173 Mrd
Résultat net 2022 71 157 M - 62 729 M
Tréso. nette 2022 83 357 M - 73 484 M
PER 2022 34,7x
Rendement 2022 0,74%
Capitalisation 2 478 Mrd 2 478 Mrd 2 185 Mrd
VE / CA 2022 12,2x
VE / CA 2023 10,6x
Nbr Employés 181 000
Flottant 99,9%
Graphique MICROSOFT CORPORATION
Durée : Période :
Microsoft Corporation : Graphique analyse technique Microsoft Corporation | MSFT | US5949181045 | Zone bourse
Tendances analyse technique MICROSOFT CORPORATION
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesHaussièreHaussièreHaussière
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne ACHETER
Nombre d'Analystes 41
Dernier Cours de Cloture 330,08 $
Objectif de cours Moyen 364,81 $
Ecart / Objectif Moyen 10,5%
Révisions de BNA
Dirigeants et Administrateurs
Satya Nadella Chairman & Chief Executive Officer
Bradford L. Smith President & Chief Legal Officer
Amy E. Hood Chief Financial Officer & Executive Vice President
James Kevin Scott Chief Technology Officer & Executive VP
Matthias Troyer Distinguished Scientist
Secteur et Concurrence
Var. 1janvCapi. (M$)
MICROSOFT CORPORATION48.40%2 478 234
SEA LIMITED31.53%145 206
ATLASSIAN CORPORATION PLC52.74%90 285
DASSAULT SYSTÈMES SE61.54%79 934
ROBLOX CORPORATION0.00%65 646
ZOOM VIDEO COMMUNICATIONS, INC.-41.39%58 917