Connexion
E-mail
Mot de passe
Afficher le mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON
  1. Accueil Zonebourse
  2. Actions
  3. France
  4. Euronext Paris
  5. Kering
  6. Actualités
  7. Synthèse
    KER   FR0000121485

KERING

(KER)
  Rapport
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéReco analystesAutres languesCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurAnalyses Zonebourse

Bourse de Paris : Paris repart franchement à la baisse

06/10/2021 | 09:43
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
1

Paris (awp/afp) - La Bourse de Paris rétrogradait brutalement mercredi (-1,34%) au lendemain d'un sursaut évanescent, les investisseurs exprimant des inquiétudes profondes face à la persistance de l'inflation alimentée par les prix préoccupants de l'énergie.

A 09H24, l'indice CAC lâchait 88,28 points à 6.488 points au lendemain d'un franc rebond de 1,52% faisant suite à trois séances consécutives de baisse.

Les secteurs technologique, aéronautique, automobile et du luxe tiraient la cote vers le bas.

"Les risques dans les prochaines semaines sont nombreux. Nous redoutons que les déboires du secteur immobilier chinois conjugués aux difficultés d'approvisionnement au niveau mondial ne se traduisent par plus d'inflation et moins de croissance", écrit Christopher Dembik, directeur stratégie et macroéconomie de Saxo Banque.

"Cela compliquerait sérieusement la tâche des banques centrales qui s'évertuent depuis des mois à souligner que les pressions inflationnistes sont temporaires", poursuit-il.

Les investisseurs craignent un risque de dérapage de l'inflation du fait de la hausse continue des prix du pétrole et du gaz. Ce qui pourrait inciter les banques centrales à réduire plus vite qu'attendu leur soutien monétaire.

Mercredi, la banque centrale de Nouvelle Zélande (RBNZ) a relevé son taux d'intérêt pour la première fois en sept ans, emboîtant ainsi le pas à la Banque de Norvège et de Corée du Sud.

De quoi laisser les opérateurs de marché songeurs quant à l'annonce prochaine de la Réserve fédérale américaine qui tiendra sa réunion le 3 novembre et celle de la Banque centrale européenne le 28 octobre.

Les investisseurs surveillaient aussi de près les taux souverains qui continuaient de grimper: celui des Etats-Unis à échéance 10 ans montait à 1,56% mercredi matin contre 1,53% la veille.

A l'agenda du jour, l'enquête mensuelle ADP sur les créations d'emplois dans le secteur privé pour septembre aux Etats-Unis sera à l'honneur avant le très attendu rapport sur l'emploi vendredi.

Kering et Cartier fixent une feuille de route environnementale

Le joaillier Cartier (Richemont) et le groupe de luxe Kering (-1,27% à 612,90 euros) ont lancé avec le Responsible Jewellery Council (RJC) une initiative ouverte à tous les acteurs du secteur, s'engageant à se fonder sur des critères scientifiques reconnus pour mesurer la réduction réelle de leur impact climatique.

Icade perd la santé

Icade Santé, filiale du groupe immobilier Icade (-1,75% à 67,55 euros), a annoncé mercredi reporter l'introduction en Bourse qui devait financer un ambitieux plan de croissance notamment à l'international, "dans l'attente de conditions de marché plus favorables".

Thales avec Google pour développer un service de "cloud"

Le groupe français (-1,94% à 82,82 euros) a annoncé un partenariat avec le géant américain Google pour développer un service de "cloud" à destination des entreprises et des institutions publiques à l'horizon 2023.

Stellantis suspend sa production à Vienne

Le constructeur automobile a annoncé la suspension de sa production à Vienne, en Autriche, du 18 octobre au 31 décembre, en raison de la pénurie mondiale de puces qui touche tout le secteur. L'action régressait de 2,16% à 16,19 euros, celle de son concurrent Renault de 1,97% à 30,61 euros.

23% du capital de SMCP entre les mains des créanciers

L'action SMCP avançait de 0,55% à 7,32 euros. Les créanciers du propriétaire chinois du groupe textile français ont annoncé détenir 23% de son capital après le transfert des parts détenues par la filiale luxembourgeoise en défaut du chinois Shangdong Ruyi vers le trust Glas qui regroupe les créanciers. Glas n'envisage pas de prendre le contrôle de la société.

Eramet porté par le manganèse

Le titre grimpait de 4,64% à 65,35 euros, soutenu par une hausse de recommandation sur le titre à "surperformer" contre "neutre" auparavant par Exane qui explique que le groupe minier pourrait profiter des prix du manganèse jusqu'à 2022, selon l'agence Bloomberg.

pan/vac/spi


© AWP 2021
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
1
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
AÉROPORTS DE PARIS -8.61%104 Cours en temps réel.-1.98%
CAC 40 -4.75%6739.73 Cours en temps réel.21.41%
ERAMET -11.26%68.2 Cours en temps réel.58.90%
FIAT CHRYSLER AUTOMOBILES N.V. 8.26%13.96 Cours en clôture.-13.44%
ICADE SANTÉ SAS 0.00%0.01 Cours en temps réel.0.00%
KERING -7.39%665.5 Cours en temps réel.11.96%
RENAULT -7.80%29.61 Cours en temps réel.-17.20%
STELLANTIS N.V. -6.84%15.566 Cours en différé.6.18%
THALES -5.19%74.46 Cours en temps réel.-0.59%
Réagir à cet article
Sansdents - Il y a 1 mois arrow option
Le capitalisme mondial tremble en attente de la décision du Président XI sur la crise de l’immobilier.
Si la Chine est capitaliste alors on aura méga krach 10 fois supérieur à 2007 avec Lehman Brothers.
Si la Chine est communiste et si le PCC et son Président XI dirige bien toute l'économie y compris les entreprises privées soit dites capitalistes alors le Président XI doit bien rigoler et après Alibaba saura régler ses comptes en Chine communiste contre tous les abus du marché, y compris les jeux vidéo débiles.
Je crois plutôt au second scénario je ne vous le cache pas...mais alors horreur le monde capitaliste va se rendre compte que leur monde est maintenant piloté par pays réellement communiste…DAMNED
Enfin les sanctions US contre la Chine communiste contribuent fortement à la forte montée en gamme de toute l’industrie chinoise en produisant elle-même par exemple tous les composant soft et hard qu’elle importait massivement des USA, du Japon, de Corée du Sud et de Taiwan et donc cela va fortement augmenter l’indépendance de l’économie chinoise et son excédent de son commerce extérieur et inversement va considérablement augmenter les déficits US, et européens et leur dépendance vis-à-vis de la Chine communiste. Vive le communisme !
  
  
  • Publier
    loader
Toute l'actualité sur KERING
28/11Le designer américain Virgil Abloh, star engagée de Vuitton et d'Off-White,
AW
24/11KERING : À l'occasion de la journée internationale de lutte contre les violences faites au..
PU
22/11EUROPE : Paris, en retrait, surveille le Covid-19 en Europe
AW
17/11Les actions en Europe résistent aux craintes sur l'inflation
RE
17/11BOURSE DE PARIS : Paris avance à petits pas
AW
17/11KERING : plus forte hausse du CAC 40 à la mi-séance du mercredi 17 novembre 2021 -
AO
16/11BOURSE DE PARIS : Paris termine sur de nouveaux records
AW
16/11L'Europe finit sur de nouveaux records
RE
16/11KERING : plus forte hausse du CAC 40 à la clôture du mardi 16 novembre 2021 -
AO
16/11Le Metaverse, un revenu potentiel de 50 milliards de dollars pour le luxe, selon Morgan..
RE
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur KERING
Plus de recommandations
Données financières
CA 2021 16 910 M 19 073 M -
Résultat net 2021 3 104 M 3 501 M -
Dette nette 2021 4 767 M 5 377 M -
PER 2021 26,8x
Rendement 2021 1,67%
Capitalisation 82 568 M 93 434 M -
VE / CA 2021 5,16x
VE / CA 2022 4,61x
Nbr Employés 33 134
Flottant 58,2%
Graphique KERING
Durée : Période :
Kering : Graphique analyse technique Kering | KER | FR0000121485 | Zone bourse
Tendances analyse technique KERING
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesNeutreNeutreNeutre
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne ACCUMULER
Nombre d'Analystes 26
Dernier Cours de Cloture 665,50 €
Objectif de cours Moyen 774,42 €
Ecart / Objectif Moyen 16,4%
Révisions de BNA
Dirigeants et Administrateurs
François Jean Henri Pinault Chairman & Chief Executive Officer
Jean-Marc Duplaix Chief Financial Officer
Yseulys Costes Independent Director
Daniela Riccardi Independent Director
Sophie L'Hélias Lead Independent Director
Secteur et Concurrence
Var. 1janvCapi. (M$)
KERING11.96%93 434
INDITEX12.29%103 067
FAST RETAILING CO., LTD.-22.54%64 550
ROSS STORES, INC.-10.42%39 094
HENNES & MAURITZ AB-7.35%28 961
ZALANDO SE-9.29%23 463