Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actions  >  NASDAQ OMX STOCKHOLM  >  Evolution Gaming Group AB    EVO   SE0012673267

EVOLUTION GAMING GROUP AB

(EVO)
  Rapport
Cours en différé. Temps Différé NASDAQ OMX STOCKHOLM - 27/11 17:29:32
690.2 SEK   +6.35%
24/1020 valeurs de croissance cotées en Europe
28/09Le cauchemar de l'investisseur
21/09TOUR DU MONDE DES INDICES : Les secteurs sont à l’honneur
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurAnalyses ZonebourseRecommandations des analystes

Evolution Gaming Group AB (publ) : Leader de la virtualisation des casinos

02/10/2019 | 08:35
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook

Le suédois Evolution Gaming (ci-après "Evolution") est un spécialiste de la virtualisation des salles de jeu des casinos.

Lancé en 2006, coté en 2015, Evolution sert désormais 150 établissements en Europe. Sa technologie leur permet de monétiser leurs clientèles sept jours sur sept et vingt-quatre heures sur vingt-quatre, en ligne, sur ordinateur et mobile.

zb_graphique_de_cours

En pratique, ladite technologie est tout à fait basique : il s'agit de reproduire les salles de jeu en studio et d'assurer la diffusion des parties en direct, tandis que les transactions restent gérées par les casinos. Formés par Evolution, les croupiers font face aux caméras et interagissent avec les joueurs via les traditionnels canaux de chat et de visioconférence.

La formule a fait mouche auprès des joueurs — qui n'ont plus à se déplacer pour parier — et des casinos, puisqu'elle permet à ces derniers d'élargir significativement leurs audiences, et de maintenir un lien privilégié avec leurs habitués.

Evolution opère comme un sous-traitant qui développe, produit et licencie les salles de jeu virtuelles. Ce sont toutefois les établissements eux-mêmes qui assurent le recrutement des utilisateurs ; ils reversent ensuite des commissions fixes (pour la prestation technique) et variables (selon les volumes pariés) à Evolution.

Un tel positionnement distingue la société suédoise d'un comparable comme Betclic, par exemple, puisque la première ne supporte ni le coût d'acquisition des utilisateurs, ni le développement — nécessairement complexe — d'une plate-forme de paris en ligne ; à la manière d'un producteur de contenus, elle se contente d'assurer le show sans s'encombrer de ces coûteuses contraintes commerciales et techniques.

Le modèle d'affaires reste donc exceptionnellement souple, et très peu capitalistique, d'où la rentabilité des capitaux propres (70%) hors du commun. Ajustable à l'envi, la structure de coûts est aux deux tiers liée à l'emploi du personnel, et au quart à la production de contenus.

En parallèle, une position compétitive privilégiée — sans doute héritée du "first-mover avantage" — et un concept facile à monter en échelle permet à la société de réaliser des marges d'exploitation généreuses, supérieures à 35% sur les deux derniers exercices.

Totalement autofinancée, la croissance des ventes et des profits n'est pas moins sensationnelle : le chiffre d'affaires a été multiplié par six (de 39 à 245 millions d'euros) entre 2013 et 2018, et le profit cash par dix-sept sur la même période (de 4 à 67 millions d'euros).

L'exercice 2019 semble bien engagé, nonobstant un léger recul du rythme de croissance annualisé (+45% sur le premier semestre vs. +55% sur les exercices précédents). La croissance des profits d'exploitation demeure pour l'instant intacte (grosso modo +65%, en ligne avec les exercices précédents) ce qui atteste de la souplesse du modèle d'affaires.

L'industrie du jeu en ligne croît d'environ 10% par an. Pour l'instant, Evolution survole ce contexte porteur, soit une performance d'autant plus remarquable que les deux tiers de ses clients sont situés en Europe, sur des marchés durement régulés.

Il résulte de ces différentes dynamiques un bilan très sain — d'aucuns diraient surcapitalisé — avec une trésorerie qui, à la fin de l'année dernière, couvrait l'ensemble des dettes et créances. Ceci devrait offrir au management une appréciable latitude si d'aventure il fallait lever du capital pour réaliser une grosse acquisition.

Au niveau des risques, le récent fléchissement des rythmes de croissance — observables de manière plus prononcée chez NetEnt, le principal concurrent d'Evolution — fait craindre le début d'une possible saturation du marché. L'instauration de nouvelles législations, par exemple pour prévenir l'accès de mineurs aux plates-formes de jeu en ligne, pourrait aussi desservir la croissance.

Ces risques sont à mettre en perspective avec le boulevard d'opportunité toujours grand ouvert : en Europe, seule 5% de l'industrie du jeu est "virtualisée" ; il reste à ce titre une marge de progression significative.

Par ailleurs, Evolution vient à peine d'entrer sur le marché américain, pour l'instant verrouillé puisque seul l'Etat du New Jersey autorise les casinos à exploiter des plates-formes virtuelles ; une législation assouplie serait bien sûr très bien accueillie par Evolution.

Enfin, si de nouvelles législations pourraient en effet peser sur la croissance, elles devraient aussi dissuader de nouveaux entrants, et conforter la position des acteurs existants. Dans ce registre, avec près de la moitié des parts de marché de la virtualisation des salles de jeu en Europe, Evolution fait a priori office de référence ; la société revendique par ailleurs n'avoir jamais perdu le moindre client.

En réalité, le principal risque, au-delà d'une possible saturation du marché, réside dans l'émergence d'une concurrence à bas coût, capable de reproduire la plate-forme d'Evolution à un tarif inférieur — vu le profil de marge de l'intéressée, il y a sans doute matière à rivaliser sur les prix.

Notons que le management détient un cinquième des actions, et que le conseil d'administration vient de se prononcer en faveur d'une distribution de dividendes à hauteur de la moitié des profits ; l'allocation du capital apparaît donc raisonnable et disciplinée.

Avec un profit cash ("free cash-flow") d'environ 100 millions d'euros attendu en 2019, et une valeur d'entreprise de 3,2 milliards, Evolution cote à 32x ses profits, soit un multiple semble-t-il en ligne avec sa moyenne historique.

(L'auteur n'est pas actionnaire.)


© Zonebourse.com 2019
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur EVOLUTION GAMING GROUP AB
24/1020 valeurs de croissance cotées en Europe
28/09Le cauchemar de l'investisseur
21/09TOUR DU MONDE DES INDICES : Les secteurs sont à l’honneur
28/08TOUR DU MONDE DES INDICES : la tech européenne brille aussi, la Norvège moins
21/07EVOLUTION GAMING GROUP AB : Livingstone effect, I presume
21/07AVIS D'ANALYSTES DU JOUR : Bayer, Delivery Hero, Ericsson, HelloFresh, Grifols, ..
21/07Fumée blanche à Bruxelles
17/07Bruxelles, c'est là que ça se passe
17/07EN DIRECT DES MARCHES : Sanofi, Natixis, Marie Brizard, Gaussin, Nissan, Netf..
14/07EVOLUTION GAMING GROUP AB : publication des résultats semestriels
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur EVOLUTION GAMING GROUP AB
Plus de recommandations
Chiffres Clés
Capitalisation (SEK)
125 122 717 195
Capitalisation (USD)
14 731 012 652
Chiffre d'affaires (EUR)
365 800 000
Chiffre d'affaires (USD)
437 606 540
Nombre d'employés
5 054
CA / Employé (EUR)
72 378
CA / Employé (USD)
86 586
Flottant
70,4%
Capitalisation flottante (SEK)
88 140 997 112
Capitalisation flottante (USD)
10 377 061 598
Echange moy. 20 séances (EUR)
984 617 199
Echange moy. 20 séances (USD)
1 177 897 555
Capital Moyen Quotidien Echangé
0,79%
Evolution du Compte de Résultat
BNA & Dividende
Révisions de BNA
Révisions de CA
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne ACCUMULER
Nombre d'Analystes 6
Objectif de cours Moyen 80,27 €
Dernier Cours de Cloture 68,02 €
Ecart / Objectif Haut 38,8%
Ecart / Objectif Moyen 18,0%
Ecart / Objectif Bas 2,65%
Evolution du consensus