Connexion
E-mail
Mot de passe
Afficher le mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON
  1. Accueil Zonebourse
  2. Actions
  3. France
  4. Euronext Paris
  5. ENGIE
  6. Actualités
  7. Synthèse
    ENGI   FR0010208488

ENGIE

(ENGI)
  Rapport
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéReco analystesAutres languesCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurAnalyses Zonebourse

ENGIE : Réduire les émissions de méthane, une priorité au quotidien pour le secteur gazier !

23/11/2021 | 15:20
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook

A l'instar du CO2, le méthane est l'un des gaz impliqués dans le réchauffement climatique, le moins émetteur de gaz à effet de serre des combustibles fossiles. Or, plus de la moitié des émissions de ce gaz sont directement liées aux activités humaines. Parmi celles-ci, l'industrie gazière. Les acteurs du secteur, dont ENGIE, mettent en place de bonnes pratiques, en particulier en Europe de l'Ouest, qui devraient limiter les émissions de la chaîne gazière à environ 0,2 % des quantités transportées.

Après la vapeur d'eau et le CO2, le méthane - formule CH4 et composant principal du gaz naturel - est le troisième gaz lié aux émissions de gaz à effet de serre. Si sa durée de vie est relativement courte dans l'air - de 9 à 12 ans - son impact écologique est cependant indéniable : les experts considèrent en effet que les effets du méthane sur le réchauffement climatique sont entre 25 et 30 fois plus importants selon la méthode de calcul retenue par le GIEC (voire 85 fois selon d'autres méthodes de calcul) que ceux du CO2 !
C'est donc loin d'être un hasard si, à l'occasion de la COP 26 à Glasgow, une centaine de pays dont les États-Unis et les membres de l'UE se sont engagés à réduire de 30 % leurs émissions de méthane d'ici 2030.

Des émissions d'origine humaine

A l'heure actuelle, plus de la moitié des émissions totales de méthane sont directement liées aux activités humaines (émissions anthropiques). Si l'agriculture et les déchets en sont la principale origine (à hauteur de 60 %), 30 % sont issues de l'exploitation et du transport des énergies fossiles (charbon, pétrole, gaz), la part liée aux infrastructures gazières étant très minoritaire.
Selon l'Agence internationale de l'énergie (AIE), le secteur pétrolier et gazier aurait émis près de 70 Mt de méthane en 2020, représentant environ 5 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre liées à l'énergie. Toujours selon l'AIE, près de 60 % de ces émissions proviendraient de fuites le long de la chaîne gazière (dont 40 % proviennent de la production de pétrole)

L'industrie pétrolière et gazière est responsable de moins de 9 % des émissions mondiales de méthane (biogéniques et anthropiques).

Les opérateurs gaziers s'engagent

Conscient du problème et des enjeux, l'ensemble des opérateurs d'infrastructures gazières agissent concrètement pour réduire leurs émissions de gaz à effet de serre et, plus globalement, pour limiter l'impact environnemental de leurs activités. En novembre 2020, GRTgaz, GRDF, Storengy, Elengy et Teréga ont rejoint le partenariat Oil & Gas Methane Partnership (OGMP) 2.0. Ils visent une réduction globale de 45 % des émissions de méthane des infrastructures entre 2016 et 2025.

L'objectif de cette démarche globale ? Après un premier palier de réduction des émissions de 45 % en 2025, atteindre 60-75 % en 2030, par rapport à 2016.

Réduire les fuites de méthane : ENGIE à la manœuvre

Notre Groupe agit concrètement pour optimiser l'exploitation et le transport du gaz et limiter au maximum les risques de fuites de méthane. Depuis 2016, beaucoup a été fait pour les réduire : les émissions de méthane des principales infrastructures gazières ont ainsi été réduites de 15 % en France. Comment ?

GRTgaz a réduit de 67 % ses émissions de méthane entre 2016 et 2020 grâce à sa politique d'investissement et de modernisation des équipements : remplacement des compresseurs gaz par des modèles électriques, utilisation de systèmes mobiles de recompression, « Gas booster » pour les opérations de maintenance.

De son côté, GRDF poursuit ses objectifs ambitieux de renouvellement des canalisations du réseau de distribution et a mis en place un plan de maintenance des vannes permettant de limiter les fuites en cas d'incident.

Storengy, pour sa part, a lancé un programme de réduction des émissions et d'optimisation énergétique sur ses installations.

Les niveaux d'émissions de méthane au long de la chaîne gazière :
  • les émissions fugitives : il s'agit de fuites faibles, issues de la perméabilité des pipelines ou de différents équipements, tels que les vannes, les joints, les dispositifs pneumatiques.
  • les émissions ventilées : elles concernent des rejets de gaz qui peuvent être planifiés, dans le cadre d'une opération de maintenance par exemple, ou non planifiés, en cas de défaillance liée à une activité externe indépendante de la compagnie gazière.
  • les émissions de combustion incomplète : elles peuvent survenir dans les moteurs ou les turbines à gaz, dans les torchères ou les installations de combustion.

Disclaimer

Engie SA published this content on 23 November 2021 and is solely responsible for the information contained therein. Distributed by Public, unedited and unaltered, on 23 November 2021 14:19:01 UTC.


© Publicnow 2021
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur ENGIE
23/01DIRECTION D'ORANGE : Heydemann touche au but, décision attendue vendredi
AW
23/01DIRECTION D'ORANGE : décision attendue vendredi, Heydemann favorite (source
AW
23/01ENGIE : Pour agir ensemble, chaque jour compte ! Décryptage d'une campagne…
PU
23/01Heydemann en passe de devenir la première femme à diriger Orange, selon des sources
RE
23/01ORANGE : dernière ligne droite pour la nomination du nouveau directeur général
AW
21/01ENGIE : Une conférence pour réussir la transition énergétique
PU
21/01ENGIE : investit dans Ineratec pour la neutralité carbone
CF
21/01SCHNEIDER ELECTRIC : accord avec Engie dans l'hydrogène vert
CF
20/01ENGIE : « Un accord social moderne et complet »
PU
19/01Le partenariat Engie va explorer le projet d'hydrogène des EAU avec OCI
MT
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur ENGIE
Plus de recommandations
Données financières
CA 2021 61 057 M 69 197 M -
Résultat net 2021 3 063 M 3 471 M -
Dette nette 2021 25 650 M 29 070 M -
PER 2021 11,0x
Rendement 2021 6,12%
Capitalisation 32 738 M 37 131 M -
VE / CA 2021 0,96x
VE / CA 2022 0,91x
Nbr Employés 171 000
Flottant 72,4%
Graphique ENGIE
Durée : Période :
ENGIE : Graphique analyse technique ENGIE | ENGI | FR0010208488 | Zone bourse
Tendances analyse technique ENGIE
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesHaussièreHaussièreHaussière
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne ACHETER
Nombre d'Analystes 19
Dernier Cours de Cloture 13,55 €
Objectif de cours Moyen 16,39 €
Ecart / Objectif Moyen 21,0%
Révisions de BNA
Dirigeants et Administrateurs
Catherine MacGregor Chief Executive Officer & Director
Pierre-François Riolacci Group Executive Vice President-Finance
Jean-Pierre Clamadieu Chairman
Yves Le Gélard Chief Information & Digital Officer
Shankar Krishnamoorthy EVP-Strategy Innovation & Industrial Development
Secteur et Concurrence
Var. 1janvCapi. (M$)
ENGIE4.09%37 131
NATIONAL GRID PLC2.26%53 563
SEMPRA1.98%43 079
ABU DHABI NATIONAL ENERGY COMPANY PJSC-0.76%40 100
E.ON SE-1.05%35 676
PUBLIC SERVICE ENTERPRISE GROUP INCORPORATED-1.71%33 091