Connexion
E-mail
Mot de passe
Afficher le mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

ELECTRICITÉ DE FRANCE

(EDF)
  Rapport
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéReco analystesAutres languesCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurAnalyses Zonebourse

Electricité de France : Difficile pour le groupe de profiter de la hausse des prix de l'énergie

15/10/2021 | 13:56
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
1

En dépit de l’ouverture du marché de l’électricité à la concurrence, censée contribuer à la baisse du prix du kWh pour le particulier, nos factures d’électricité ne cessent d’augmenter d’années en années et de manière encore plus prononcée ces dernières semaines. Quel impact cela a-t-il sur l'électricien français EDF ?

Aujourd'hui, Electricité de France gère 95% de la distribution d’électricité en France, 170 entreprises occupent les 5% restants, les offres d'énergies vertes pullulent et le consommateur a désormais un panel de choix de fournisseurs qui vendent tous des abonnements au même prix et un kWh serré dans une fourchette bien étroite. Mais si les autres fournisseurs peuvent fixer librement le prix de leur kWh, EDF n’en a pas la possibilité. Son tarif réglementé est en effet fixé par les pouvoirs publics.

Les petits fournisseurs ont donc un avantage concurrentiel de taille par rapport au groupe détenu à plus de 82% par l’Etat, grâce à leur offre à prix indexé qui garantissent des économies au client. Cependant, avec les plafonds mis en place sur les prix gaziers pour protéger le consommateur, l’ensemble des fournisseurs se retrouvent dans l’incapacité de répercuter la hausse des coûts de production sur leurs clients. Une déception pour ces acteurs qui ne peuvent pas non plus profiter des plus hauts atteints par le baril de pétrole. C’est donc l’ensemble du marché qui souffre et personne n’est vraiment gagnant. Fort heureusement, les coûts de transport sur le réseau ainsi que les taxes, qui représentent ensemble environ ⅔ du prix que le consommateur paie, mettent un petit peu d’ordre dans ce marché chaotique et permettent d’éviter un scénario catastrophe en donnant un peu de stabilité au prix du kWh.

Chantiers en retard et Uranium qui grimpe

Au-delà du fait qu' EDF n’a pas de souplesse sur ses prix de ventes, le groupe doit faire face à d’autres problématiques. L'électricien français n’a pas réussi à rattraper son retard sur la construction de la centrale nucléaire Hinkley Point C au Royaume-Uni et accumule les reports pour le site de Flamanville. La gestion des travaux de ces réacteurs nouvelle génération semble difficile dans un contexte Covid qui a divisé le nombre de personnes présentes sur site par plus de 2 au Royaume Uni. Ces retards ont des retombées financières pour le groupe qui accuse une augmentation du budget travaux d’environ 560 millions d’euros pour Hinkley Point C, portant le projet de 24 à 25 milliards d’euros. 

Avec l’augmentation du prix du pétrole, la demande en combustibles alternatifs s’intensifie, dont celle en Uranium 238. De l’autre côté de l’atlantique, les producteurs canadiens Energy Fuels Inc et Ur-Energy Inc en profitent bien, tout comme les mineurs tels que Western Uranium & Vanadium Corp et Fission Uranium Corp. Le Kazakhstan, le Canada et l'Australie se partagent plus 70% des parts de marché.

Evolution du prix de l'U308 entre janvier 2017 et aujourd'hui
Figure 1 : Evolution du prix de l'U308 entre janvier 2017 et aujourd'hui. Cameco.

D’après Jean-Marc Jancovici : “un kg d’uranium naturel fournira 6 grammes de matière fissile, qui libérera environ 70 MWh de chaleur. Cela signifie que l’achat de l’uranium va représenter 0,5 à 1,5 euro par MWh de chaleur. Pour une centrale nucléaire ayant un rendement de 33% en moyenne, cela signifie que l’uranium lui-même représente 1,5 à 5 euros par MWh électrique en sortie de centrale. Mais l’essentiel des centrales nucléaires ne consomment pas de l’uranium naturel, mais de l’uranium enrichi. Le coût du reste du cycle amont du combustible (enrichissement, fabrication des assemblages de combustible, etc) conduit grosso modo à un doublement du coût de l’uranium naturel, soit 3 à 10 euros par MWh électrique, en fourchette large, pour le coût du combustible prêt à être mis dans le réacteur.” 

EDF va donc subir de plein fouet cette augmentation des prix, même si le composante combustible représente que 2% du prix du kWh généré (contre 50 à 70% pour le charbon), cela reste financièrement significatif. En 2019, la production française d’électricité d’origine nucléaire représentait un total de 380 TWh environ. En prenant les chiffres de Jancovici, l’achat d’Uranium naturel représente alors une dépense annuelle comprise entre 570 millions à 1.9 Milliards d’Euros pour le producteur français. Un poste qui est donc non négligeable et dont la variation peut avoir un impact significatif sur la performance du groupe. 

Des comptes irréguliers et un bilan lourd

L’évolution du prix des combustibles et l’incapacité pour EDF de fixer ses prix expliquent l’irrégularité des comptes du groupe Français. On peut rajouter à cela la saisonnalité de la production d’électricité et la présence de l’Etat au capital. Mise à part d'éventuelles bonnes nouvelles sur l’avancée des travaux, le groupe ne possède plus beaucoup de munitions pour convaincre les investisseurs. Son profil technique semble tout de même très intéressant sur le court/moyen-terme.

zb_graphique_de_cours

 


© Zonebourse.com 2021
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
1
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
CAMECO CORPORATION 2.62%31.71 Cours en différé.81.58%
ELECTRICITÉ DE FRANCE 1.44%12.345 Cours en temps réel.-5.62%
ENERGY FUELS INC. 6.02%11.98 Cours en différé.109.07%
FISSION URANIUM CORP. 6.10%0.87 Cours en différé.112.99%
UR-ENERGY INC. 1.52%2.01 Cours en différé.90.38%
WESTERN URANIUM & VANADIUM CORP. 10.05%2.19 Cours en différé.82.57%
Réagir à cet article
dizirien - Il y a 1 mois arrow option
et tous les clients partis pour une herbe plus verte qui vont revenir chez Edf c'est plutôt bon pour les bénéfices. Et probablement qu'ils ne se feront moins facilement avoir par les sirènes d'une fausse concurrence.
1
  
  • Publier
    loader
Toute l'actualité sur ELECTRICITÉ DE FRANCE
17:50Nucléaire-La Criirad évoque un défaut potentiel de conception de l'EPR
RE
07:00Agenda FRANCE & INTERNATIONAL À 7 JOURS
RE
27/11INCIDENT NUCLÉAIRE À L'EPR DE TAISHA : la cause identifiée, selon la
AW
26/11BONDS : EDF émet pour 1,75 milliard d'euros d'obligations vertes
DJ
24/11CAC40 : cède 0,3%, se maintient au-dessus des 7000 pts
CF
24/11EDF : émission d'obligations vertes pour 1,75 milliard
CF
24/11EDF émet 2 milliards de dollars d'obligations vertes libellées en euros pour financer d..
MT
23/11EDF annonce le succès de son émission d'obligations vertes pour un montant de €1,75 md
RE
22/11BONDS : EDF relève le ratio pour l'OCEANE 2024 après un acompte sur dividende
DJ
22/11OCEANE EDF A ECHEANCE 2024 : Nouveau ratio de conversion / echange suite a la distribution..
PU
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur ELECTRICITÉ DE FRANCE
Plus de recommandations
Données financières
CA 2021 73 250 M 82 519 M -
Résultat net 2021 4 543 M 5 117 M -
Dette nette 2021 51 634 M 58 167 M -
PER 2021 8,56x
Rendement 2021 4,61%
Capitalisation 38 421 M 43 477 M -
VE / CA 2021 1,23x
VE / CA 2022 1,16x
Nbr Employés 161 203
Flottant 14,9%
Graphique ELECTRICITÉ DE FRANCE
Durée : Période :
Electricité de France : Graphique analyse technique Electricité de France | EDF | FR0010242511 | Zone bourse
Tendances analyse technique ELECTRICITÉ DE FRANCE
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesBaissièreHaussièreNeutre
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne ACHETER
Nombre d'Analystes 17
Dernier Cours de Cloture 12,17 €
Objectif de cours Moyen 15,01 €
Ecart / Objectif Moyen 23,4%
Révisions de BNA
Dirigeants et Administrateurs
Jean-Bernard Lévy Chairman & Chief Executive Officer
Xavier Rene Louise Girre Executive Director-Finance
Christophe Salomon Group Chief Information Officer
Laurence Parisot Independent Director
Claire Pédini Independent Director
Secteur et Concurrence
Var. 1janvCapi. (M$)
ELECTRICITÉ DE FRANCE-5.62%43 477
NATIONAL GRID PLC15.86%48 276
SEMPRA-4.50%38 857
ABU DHABI NATIONAL ENERGY COMPANY PJSC-18.06%36 121
ENGIE2.20%34 996
PUBLIC SERVICE ENTERPRISE GROUP INCORPORATED9.16%32 180