Connexion
E-mail
Mot de passe
Afficher le mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

DEUTSCHE LUFTHANSA AG

(LHA)
  Rapport
Cours estimé en temps réel. Temps réel estimé Tradegate - 21/01 21:59:25
6.88 EUR   -3.00%
20/01AIRBUS : SWISS prend livraison d'un A320neo
CF
19/01LUFTHANSA AG : Bernstein est neutre sur le titre
ZD
19/01TOTALENERGIES : un projet dans les énergies vertes aux EAU
CF
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéReco analystesAutres languesCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurAnalyses Zonebourse

Vols à vide: Ryanair tacle Lufthansa

12/01/2022 | 13:28
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
1

Paris (awp/afp) - "Larmes de crocodile": Ryanair a taclé mercredi sa concurrente allemande Lufthansa, lui suggérant de brader ses sièges pour récompenser les contribuables européens qui l'ont soutenue, plutôt que d'affirmer faire voler des avions à vide afin de conserver ses créneaux aéroportuaires.

"Ryanair a demandé aujourd'hui (mercredi 12 janvier) à la Commission européenne d'ignorer les fausses déclarations de Lufthansa concernant l'exploitation de +vols fantômes+ dans le seul but de +bloquer+ leurs créneaux horaires et de se protéger de la concurrence des compagnies aériennes à bas prix", a indiqué dans un communiqué la société irlandaise, coutumière de ces coups d'éclat en matière de communication.

"La solution est simple: Lufthansa devrait vendre les sièges de ces vols à bas prix et récompenser les consommateurs européens, dont beaucoup ont financé les 12 milliards d'euros (près de 13 milliards de francs suisses) d'aides d'État que Lufthansa et ses filiales en Belgique, en Autriche et en Suisse ont déjà reçus des contribuables durement touchés au cours des deux dernières années de la crise de la Covid", a persiflé la spécialiste du "low-cost".

Et son patron d'enfoncer le clou: "Lufthansa adore pleurer des larmes de crocodile sur l'environnement alors qu'elle fait tout pour protéger ses créneaux horaires. Les créneaux sont le moyen par lequel elle bloque la concurrence et limite le choix dans les grands aéroports", a affirmé Michael O'Leary, cité dans le communiqué.

Le PDG de la compagnie allemande, Carsten Spohr, avait averti le 23 décembre qu'il serait contraint d'effectuer "18'000 vols inutiles" durant l'hiver "uniquement pour conserver ses droits de décollage et d'atterrissage".

En temps normal, les règles européennes prévoient que les compagnies doivent utiliser au moins 80% des créneaux de décollage et d'atterrissage qui leur sont attribués dans les aéroports, sans quoi elles perdent leurs droits la saison suivante.

Ces règles ont été rendues inapplicables par la crise sanitaire qui a provoqué l'effondrement du trafic aérien depuis mars 2020, conduisant Bruxelles à les suspendre.

Depuis le 28 mars 2021, les compagnies sont tenues d'utiliser 50% de leurs créneaux de décollage et d'atterrissage pour pouvoir les conserver, mais ce niveau est jugé excessif par de nombreux acteurs d'un secteur aérien encore convalescent.

L'Association du transport aérien international (Iata), qui représente la grande majorité des compagnies, a notamment jugé "irréaliste" cette règle, alors que le variant Omicron a mis un nouveau frein aux réservations.

Mais pour l'association des aéroports européens ACI Europe, les mises en garde contre des "vols à vide" sont "sans lien avec la réalité" puisque les compagnies peuvent faire jouer une clause de "non-utilisation justifiée des créneaux".

Pour le ministre français délégué aux Transports, Jean-Baptiste Djebbari, la déclaration du patron de Lufthansa, "seule compagnie à faire état d'une telle situation", s'explique par la volonté de peser sur les négociations relatives au niveau de ces créneaux pour la fin de l'année.

"Nous veillerons à ce qu'aucune compagnie européenne ne soit contrainte d'opérer des vols à vide. La présidence française de l'Union européenne vient de débuter. Nous n'hésiterons pas à agir", a promis M. Djebbari dans une série de messages samedi sur Twitter.

afp/jh


© AWP 2022
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
1
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
DEUTSCHE LUFTHANSA AG -2.59%6.909 Cours en différé.14.77%
RYANAIR HOLDINGS PLC -1.00%99 Cours en différé.10.50%
RYANAIR HOLDINGS PLC -1.51%16.645 Cours en temps réel.10.82%
Réagir à cet article
AttilaGK - Il y a 1 semaine arrow option
Pour le coup, difficile de lui donner tort.
  
  
  • Publier
    loader
Toute l'actualité sur DEUTSCHE LUFTHANSA AG
20/01AIRBUS : SWISS prend livraison d'un A320neo
CF
19/01LUFTHANSA AG : Bernstein est neutre sur le titre
ZD
19/01TOTALENERGIES : un projet dans les énergies vertes aux EAU
CF
19/01TotalEnergies, Siemens et Masdar vont collaborer sur un carburant d'aviation durable
MT
18/01L'Europe finit en baisse, prudence avant la Fed
RE
18/01LUFTHANSA AG : Barclays toujours vendeur
ZD
18/01LUFTHANSA AG : Deutsche Bank toujours à l'achat
ZD
18/01LUFTHANSA AG : Bernstein n'est plus acheteur
ZD
18/01AVIS D'ANALYSTES DU JOUR : LVMH, Orange, Thales, Atos, ID Logistics, Givaudan, ASM Interna..
18/01BOURSE DE PARIS : Wall Street revient dans la danse
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur DEUTSCHE LUFTHANSA AG
Plus de recommandations
Données financières
CA 2021 16 487 M 18 706 M -
Résultat net 2021 -2 212 M -2 510 M -
Dette nette 2021 10 658 M 12 092 M -
PER 2021 -2,67x
Rendement 2021 -
Capitalisation 8 260 M 9 368 M -
VE / CA 2021 1,15x
VE / CA 2022 0,70x
Nbr Employés 106 684
Flottant -
Graphique DEUTSCHE LUFTHANSA AG
Durée : Période :
Deutsche Lufthansa AG : Graphique analyse technique Deutsche Lufthansa AG | LHA | DE0008232125 | Zone bourse
Tendances analyse technique DEUTSCHE LUFTHANSA AG
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesHaussièreNeutreBaissière
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne CONSERVER
Nombre d'Analystes 22
Dernier Cours de Cloture 6,91 €
Objectif de cours Moyen 6,52 €
Ecart / Objectif Moyen -5,64%
Révisions de BNA
Dirigeants et Administrateurs
Carsten Spohr Member-Management Board
Remco J. Steenbergen Chief Financial Officer
Karl-Ludwig Kley Head-Finance Division
Roland Schütze Chief Information Officer
Ola Hansson Chief Operating Officer
Secteur et Concurrence