Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actions  >  Euronext Paris  >  Crédit Agricole SA    ACA   FR0000045072

CRÉDIT AGRICOLE SA

(ACA)
  Rapport
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurAnalyses ZonebourseRecommandations des analystes

Credit Agricole : Etats financiers au 30 juin 2020

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
11/08/2020 | 12:04

GROUPE CREDIT AGRICOLE

Rapport d'examen limité des commissaires aux comptes de la société Crédit Agricole S.A. sur les comptes consolidés intermédiaires résumés du Groupe Crédit Agricole

(Période du 1er janvier au 30 juin 2020)

PricewaterhouseCoopers Audit 63, rue de Villiers

92208 Neuilly-sur-Seine cedex S.A.S. au capital de € 2.510.460 672 006 483 R.C.S. Nanterre

Commissaire aux Comptes Membre de la compagnie régionale de Versailles

ERNST & YOUNG et Autres Tour First

TSA 14444

92037 Paris-La Défense cedex S.A.S. à capital variable

438 476 913 R.C.S. Nanterre

Commissaire aux Comptes Membre de la compagnie régionale de Versailles

Rapport d'examen limité des commissaires aux comptes de la société Crédit Agricole S.A. sur les comptes consolidés intermédiaires résumés du Groupe Crédit Agricole

(Période du 1er janvier au 30 juin 2020)

CREDIT AGRICOLE S.A. 12, place des Etats-Unis92127 Montrouge cedex

Au Directeur Général,

En notre qualité de commissaires aux comptes de la société Crédit Agricole S.A. et en réponse à votre demande, nous avons effectué un examen limité des comptes consolidés intermédiaires résumés du Groupe Crédit Agricole, relatifs à la période du 1er janvier au 30 juin 2020, tels que joints au présent rapport.

Comme indiqué dans la note « Cadre général » de l'annexe aux comptes consolidés intermédiaires résumés, les comptes consolidés intermédiaires résumés du Groupe Crédit Agricole, réseau doté d'un organe central, sont établis sur la base d'une communauté d'intérêts constituée de l'ensemble des Caisses locales, des Caisses régionales et de l'organe central Crédit Agricole S.A.

Ces comptes consolidés intermédiaires résumés ont été établis sous la responsabilité de la Direction le 5 août 2020 sur la base des éléments disponibles à cette date dans un contexte évolutif de crise liée au Covid-19 et de difficultés à appréhender ses incidences et les perspectives d'avenir. Il nous appartient, sur la base de notre examen limité, d'exprimer notre conclusion sur ces comptes consolidés intermédiaires résumés.

Nous avons effectué notre examen limité selon les normes d'exercice professionnel applicables en France et la doctrine professionnelle de la Compagnie nationale des commissaires aux comptes relative à cette intervention. Un examen limité consiste essentiellement à s'entretenir avec les membres de la direction en charge des aspects comptables et financiers et à mettre en œuvre des procédures analytiques. Ces travaux sont moins étendus que ceux requis pour un audit effectué selon les normes d'exercice professionnel applicables en France. En conséquence, l'assurance que les comptes consolidés intermédiaires résumés, pris dans leur ensemble, ne comportent pas d'anomalies significatives, obtenue dans le cadre d'un examen limité est une assurance modérée, moins élevée que celle obtenue dans le cadre d'un audit.

Sur la base de notre examen limité, nous n'avons pas relevé d'anomalies significatives de nature à remettre en cause la conformité des comptes consolidés intermédiaires résumés avec la norme IAS 34 - norme du référentiel IFRS tel qu'adopté dans l'Union européenne relative à l'information financière intermédiaire.

Fait à Neuilly-sur-Seine et à Paris-La Défense, le 7 août 2020

Les commissaires aux comptes

PricewaterhouseCoopers Audit

ERNST & YOUNG et Autres

Anik Chaumartin

Olivier Durand

GROUPE CRÉDIT AGRICOLE

COMPTES CONSOLIDÉS INTERMÉDIAIRES RÉSUMÉS

AU 30 JUIN 2020

Examinés par le Conseil d'administration de Crédit Agricole S.A. en date du 05 août 2020

Comptes consolidés du groupe Crédit Agricole - 30 juin 2020

SOMMAIRE

CADRE GÉNÉRAL..............................................................................................................................................................

4

LE GROUPE CREDIT AGRICOLE ...........................................................................................................................

4

PARTIES LIÉES ........................................................................................................................................................

4

ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS.....................................................................................................................................

6

COMPTE DE RÉSULTAT..........................................................................................................................................

6

RÉSULTAT NET ET GAINS ET PERTES COMPTABLISÉS DIRECTEMENT EN CAPITAUX PROPRES.............................

7

BILAN ACTIF ..........................................................................................................................................................

8

BILAN PASSIF.........................................................................................................................................................

9

TABLEAU DE VARIATION DES CAPITAUX PROPRES ...........................................................................................

10

TABLEAU DES FLUX DE TRÉSORERIE....................................................................................................................

11

NOTES ANNEXES AUX COMPTES CONSOLIDÉS INTERMÉDIAIRES RÉSUMÉS.................................................................

14

NOTE 1 Principes et Méthodes applicables dans le Groupe, jugements et estimations

utilisés ...............................................................................................................................................

14

NOTE 2 Principales opérations de structure et événements significatifs de la période .........................

18

NOTE 3 Risque de crédit...............................................................................................................................

24

3.1 Variation des valeurs comptables et des corrections de valeur pour pertes sur la

periode .............................................................................................................................................

24

3.2

Concentrations du risque de crédit...............................................................................................

31

NOTE 4 Notes relatives au résultat net et gains et pertes comptabilisés directement en

capitaux propres .............................................................................................................................

45

4.1

Produits et Charges d'intérêts ........................................................................................................

45

4.2

Produits et charges de commissions..............................................................................................

46

4.3

Gains ou pertes nets sur instruments financiers à la juste valeur par résultat.............................

46

4.4

Gains ou pertes nets sur instruments financiers à la juste valeur par capitaux propres ............

48

4.5 Gains ou pertes nets résultant de la décomptabilisation d'actifs financiers au coût

amorti ...............................................................................................................................................

49

4.6

Produits (charges) nets des autres activités..................................................................................

49

4.7

Charges générales d'exploitation .................................................................................................

49

4.8 Dotations aux amortissements et aux dépréciations des immobilisations corporelles et

incorporelles.....................................................................................................................................

50

4.9

Coût du risque .................................................................................................................................

51

4.10

Gains ou pertes nets sur autres actifs ............................................................................................

52

4.11

Impôts ...............................................................................................................................................

52

4.12

Variation des gains et pertes comptabilisés directement en capitaux propres .......................

53

NOTE 5

Informations sectorielles .................................................................................................................

57

5.1

Information sectorielle par secteur opérationnel .........................................................................

59

5.2

Spécificités de l'assurance .............................................................................................................

62

NOTE 6 Notes relatives au bilan ..................................................................................................................

67

6.1

Actifs et passifs financiers à la juste valeur par résultat................................................................

67

6.2

Actifs financiers à la juste valeur par capitaux propres ...............................................................

71

6.3

Actifs financiers au coût amorti .....................................................................................................

75

6.4

Exposition au risque souverain........................................................................................................

77

6.5

Passifs financiers au coût amorti ....................................................................................................

80

6.6

Actifs non courants destinés à être cédés et activités abandonnées .......................................

81

6.7

Immeubles de placement ..............................................................................................................

82

6.8

Immobilisations corporelles et incorporelles (hors écarts d'acquisition) ....................................

83

2

Comptes consolidés du groupe Crédit Agricole - 30 juin 2020

6.9

Écarts d'acquisition .........................................................................................................................

84

6.10

Provisions techniques des contrats d'assurance ..........................................................................

86

6.11

Provisions ..........................................................................................................................................

87

6.12

Dettes subordonnées ......................................................................................................................

89

6.13

Instruments financiers à durée indéterminée ...............................................................................

89

NOTE 7

Engagements de financement et de garantie et autres garanties ............................................

91

NOTE 8

Reclassements d'instruments financiers ........................................................................................

94

NOTE 9

Juste valeur des instruments financiers .........................................................................................

95

9.1

Juste valeur des actifs et passifs financiers comptabilisés au coût amorti ................................

96

9.2

Informations sur les instruments financiers évalués à la juste valeur .........................................

100

9.3

Evaluation de l'impact de la prise en compte de la marge à l'origine ...................................

110

NOTE 10

Périmètre de consolidation au 30 juin 2020 ................................................................................

111

NOTE 11

Événements postérieurs au 30 juin 2020......................................................................................

151

3

Comptes consolidés du groupe Crédit Agricole - 30 juin 2020

CADRE GÉNÉRAL

LE GROUPE CREDIT AGRICOLE

Le groupe Crédit Agricole est composé de 2 417 Caisses locales, de 39 Caisses régionales, de son organe central "Crédit Agricole S.A." et de leurs filiales.

Le Crédit Agricole Mutuel a été organisé par la loi du 5 novembre 1894, qui a posé le principe de la création des Caisses locales de Crédit Agricole, la loi du 31 mars 1899 qui fédère les Caisses locales en Caisses régionales de Crédit Agricole et la loi du 5 août 1920 qui crée l'Office National du Crédit Agricole, transformé depuis en Caisse Nationale de Crédit Agricole, puis Crédit Agricole S.A., dont le rôle d'organe central a été rappelé et précisé par le Code monétaire et financier.

Le groupe Crédit Agricole constitue un groupe bancaire à organe central au sens de la première directive de l'Union européenne (CE 77/780) dont :

  • les engagements de l'organisme central et des établissements qui lui sont affiliés constituent des engagements solidaires ;
  • la solvabilité et la liquidité de tous les établissements affiliés sont surveillées dans leur ensemble sur la base de comptes consolidés.

Pour les groupes à organisme central, la directive 86/635, relative aux comptes des établissements de crédit européens, stipule que l'ensemble que constitue l'organisme central et ses établissements affiliés doit être repris dans les comptes consolidés établis, contrôlés et publiés conformément à cette directive.

En application de cette directive, l'organisme central et ses établissements affiliés constituent l'entité de reporting représentant la communauté d'intérêts instaurée notamment par le système de garanties croisées qui couvrent solidairement les engagements des différentes entités du groupe Crédit Agricole. En outre, les différents textes cités au premier alinéa expliquent et organisent la communauté d'intérêts qui existe, au niveau juridique, financier, économique et politique, entre Crédit Agricole S.A., les Caisses régionales et les Caisses locales de Crédit Agricole Mutuel. Cette communauté repose, notamment, sur un même mécanisme de relations financières, sur une politique économique et commerciale unique et sur des instances décisionnaires communes, constituant ainsi, depuis plus d'un siècle, le socle du groupe Crédit Agricole.

Conformément au règlement européen 1606/02, les comptes consolidés de l'entité de reporting sont établis conformément aux normes IFRS telles qu'adoptées par l'Union européenne. L'entité de reporting est composée des Caisses locales, des Caisses régionales et de l'organe central " Crédit Agricole S.A. ".

PARTIES LIÉES

Les parties liées au groupe Crédit Agricole sont les sociétés consolidées, y compris les sociétés mises en équivalence, ainsi que les principaux dirigeants du Groupe.

AUTRES CONVENTIONS ENTRE ACTIONNAIRES

Les conventions entre actionnaires signées au cours de l'exercice sont détaillées dans la note 2 "Principales opérations de structure et événements significatifs de la période".

RELATIONS ENTRE LES SOCIETES CONSOLIDEES AFFECTANT LE BILAN CONSOLIDE

La liste des sociétés du groupe Crédit Agricole est présentée en note 10 "Périmètre de consolidation au 30 juin 2020". Les transactions réalisées et les encours existant en fin de période entre les sociétés du Groupe consolidées par intégration globale étant totalement éliminés en consolidation, seules les transactions réalisées avec des sociétés consolidées par mise en équivalence affectent les comptes consolidés du Groupe.

Les principaux encours correspondants dans le bilan consolidé et les principaux engagements au 30 juin 2020 sont relatifs aux transactions avec les entités mises en équivalence pour les montants suivants :

  • prêts et créances sur les établissements de crédit : 2 846 millions d'euros ;

4

Comptes consolidés du groupe Crédit Agricole - 30 juin 2020

  • prêts et créances sur la clientèle : 2 753 millions d'euros ;
  • dettes envers les établissements de crédit : 1 212 millions d'euros ;
  • dettes envers la clientèle : 288 millions d'euros ;
  • engagements donnés sur instruments financiers : 6 354 millions d'euros ;
  • engagements reçus sur instruments financiers : 5 923 millions d'euros.

Les effets des transactions réalisées avec ces entités sur le compte de résultat de la période ne sont pas significatifs.

5

Comptes consolidés du groupe Crédit Agricole - 30 juin 2020

ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS

COMPTE DE RÉSULTAT

(en millions d'euros)

Notes

30/06/2020

31/12/2019

30/06/2019

Intérêts et produits assimilés

4.1

16 424

33 509

17 166

Intérêts et charges assimilées

4.1

(7 365)

(15 512)

(8 105)

Commissions (produits)

4.2

6 758

13 721

6 889

Commissions (charges)

4.2

(1 987)

(4 162)

(2 217)

Gains ou pertes nets sur instruments financiers à la juste valeur par résultat

4.3

(5 630)

17 446

10 658

Gains ou pertes nets sur actifs/passifs de transaction

1 191

4 751

2 677

Gains ou pertes nets sur autres actifs/passifs à la juste valeur par résultat

(6 821)

12 695

7 981

Gains ou pertes nets sur instruments financiers à la juste valeur par

capitaux propres

4.4

363

336

208

Gains ou pertes nets sur instruments de dettes comptabilisés en capitaux

167

95

propres recyclables

281

Rémunération des instruments de capitaux propres comptabilisés en capitaux

169

113

propres non recyclables (dividendes)

82

Gains ou pertes nets résultant de la décomptabilisation d'actifs financiers

au coût amorti

4.5

2

(10)

2

Gains ou pertes nets résultant du reclassement d'actifs financiers au coût

amorti en actifs financiers à la juste valeur par résultat

Gains ou pertes nets résultant du reclassement d'actifs financiers à la

juste valeur par capitaux propres en actifs financiers à la juste valeur par

résultat

Produits des autres activités

4.6

21 970

42 006

22 520

Charges des autres activités

4.6

(14 500)

(53 592)

(30 191)

Reclassement des gains ou pertes nets sur actifs financiers lié à

l'approche par superposition

427

(445)

(248)

Produit net bancaire

16 462

33 297

16 682

Charges générales d'exploitation

4.7

(10 267)

(20 088)

(10 196)

Dotations aux amortissements et aux dépréciations des immobilisations

corporelles et incorporelles

4.8

(879)

(1 724)

(815)

Résultat brut d'exploitation

5 316

11 485

5 671

Coût du risque

4.9

(2 136)

(1 757)

(879)

Résultat d'exploitation

3 180

9 728

4 792

Quote-part du résultat net des entreprises mises en équivalence

168

356

188

Gains ou pertes nets sur autres actifs

4.10

84

36

3

Variations de valeur des écarts d'acquisition

(3)

(642)

Résultat avant impôt

3 429

9 478

4 983

Impôts sur les bénéfices

4.11

(789)

(1 736)

(1 576)

Résultat net d'impôts des activités abandonnées

(1)

(38)

8

Résultat net

2 639

7 704

3 415

Participations ne donnant pas le contrôle

248

506

252

RÉSULTAT NET PART DU GROUPE

2 391

7 198

3 163

6

Comptes consolidés du groupe Crédit Agricole - 30 juin 2020

RÉSULTAT NET ET GAINS ET PERTES COMPTABLISÉS DIRECTEMENT EN CAPITAUX PROPRES

(en millions d'euros)

Notes

30/06/2020

31/12/2019

30/06/2019

Résultat net

2 639

7 704

3 415

Gains et pertes actuariels sur avantages post emploi

4.12

36

(212)

(186)

Gains et pertes sur passifs financiers attribuables aux variations

du risque de crédit propre ¹

4.12

91

(77)

(53)

Gains et pertes sur instruments de capitaux propres

comptabilisés en capitaux propres non recyclables ¹

4.12

(185)

309

127

Gains et pertes avant impôt comptabilisés directement en

capitaux propres non recyclables hors entreprises mises en

équivalence

4.12

(58)

20

(112)

Gains et pertes avant impôt comptabilisés directement en

capitaux propres non recyclables des entreprises mises en

équivalence

4.12

10

(24)

2

Impôts sur les gains et pertes comptabilisés directement en

capitaux propres non recyclables hors entreprises mises en

équivalence

4.12

12

45

95

Impôts sur les gains et pertes comptabilisés directement en

capitaux propres non recyclables des entreprises mises en

équivalence

4.12

(4)

6

Gains et pertes nets comptabilisés directement en capitaux

propres non recyclables sur activités abandonnées

4.12

3

3

Gains et pertes nets comptabilisés directement en capitaux

propres non recyclables

4.12

(40)

50

(12)

Gains et pertes sur écarts de conversion

4.12

(110)

313

75

Gains et pertes sur instruments de dettes comptabilisés en

capitaux propres recyclables

4.12

(180)

1 185

1 555

Gains et pertes sur instruments dérivés de couverture

4.12

542

360

503

Reclassement des gains ou pertes nets sur actifs financiers lié à

l'approche par superposition

4.12

(427)

435

241

Gains et pertes avant impôt comptabilisés directement en

capitaux propres recyclables hors entreprises mises en

équivalence

4.12

(175)

2 293

2 374

Gains et pertes avant impôt comptabilisés directement en

capitaux propres recyclables des entreprises mises en

équivalence

4.12

(120)

7

(1)

Impôts sur les gains et pertes comptabilisés directement en

capitaux propres recyclables hors entreprises mises en

équivalence

4.12

(125)

(493)

(643)

Impôts sur les gains et pertes comptabilisés directement en

capitaux propres recyclables des entreprises mises en

équivalence

4.12

1

1

2

Gains et pertes nets comptabilisés directement en capitaux

propres recyclables sur activités abandonnées

4.12

(11)

(12)

Gains et pertes nets comptabilisés directement en capitaux

propres recyclables

4.12

(419)

1 797

1 720

GAINS ET PERTES NETS COMPTABILISÉS DIRECTEMENT EN CAPITAUX

PROPRES

4.12

(459)

1 847

1 708

RÉSULTAT NET ET GAINS ET PERTES COMPTABILISÉS DIRECTEMENT EN

CAPITAUX PROPRES

2 180

9 551

5 124

Dont part du Groupe

1 988

9 006

4 862

Dont participations ne donnant pas le contrôle

192

545

262

¹ Montant du transfert en réserves d'éléments non recyclables : - 9 millions d'euros

7

Comptes consolidés du groupe Crédit Agricole - 30 juin 2020

BILAN ACTIF

(en millions d'euros)

Notes

30/06/2020

31/12/2019

30/06/2019

Caisse, banques centrales

160 338

97 135

67 826

Actifs financiers à la juste valeur par résultat

6.1

435 161

404 336

405 642

Actifs financiers détenus à des fins de

227 698

244 937

transaction

263 018

Autres actifs financiers à la juste valeur par

176 638

160 705

résultat

172 143

Instruments dérivés de couverture

24 587

20 947

23 006

Actifs financiers à la juste valeur par capitaux propres

3 - 6.2

272 502

272 312

274 670

Instruments de dettes comptabilisés à la juste

valeur par capitaux propres recyclables

268 578

268 299

270 126

Instruments de capitaux propres comptabilisés

à la juste valeur par capitaux propres non

recyclables

3 924

4 013

4 544

Actifs financiers au coût amorti

3 - 6.3

1 193 399

1 109 579

1 070 437

Prêts et créances sur les établissements de

crédit

120 375

100 949

97 005

Prêts et créances sur la clientèle

955 078

913 496

884 064

Titres de dettes

117 946

95 134

89 368

Ecart de réévaluation des portefeuilles couverts en

taux

14 384

11 714

13 711

Actifs d'impôts courants et différés

6 590

6 293

5 508

Comptes de régularisation et actifs divers

48 444

44 440

50 439

Actifs non courants destinés à être cédés et activités

abandonnées

6.6

493

475

Participation aux bénéfices différée

Participation dans les entreprises mises en

équivalence

7 255

7 103

6 814

Immeubles de placement

6.7

7 337

7 277

7 159

Immobilisations corporelles

6.8

10 059

10 153

9 887

Immobilisations incorporelles

6.8

3 460

3 383

2 767

Ecarts d'acquisition

6.9

16 191

15 819

16 201

TOTAL DE L'ACTIF

2 200 200

2 010 966

1 954 066

8

Comptes consolidés du groupe Crédit Agricole - 30 juin 2020

BILAN PASSIF

(en millions d'euros)

Notes

30/06/2020

31/12/2019

30/06/2019

Banques centrales

1 939

2 183

858

Passifs financiers à la juste valeur par résultat

6.1

270 323

245 109

244 543

Passifs financiers détenus à des fins de transaction

233 577

205 061

207 988

Passifs financiers à la juste valeur par résultat sur

option

36 746

40 048

36 555

Instruments dérivés de couverture

24 783

20 498

23 307

Passifs financiers au coût amorti

6.5

1 323 966

1 168 448

1 116 227

Dettes envers les établissements de crédit

6.5

190 792

99 575

97 580

Dettes envers la clientèle

3 - 6.5

938 598

855 507

811 426

Dettes représentées par un titre

6.5

194 576

213 366

207 222

Ecart de réévaluation des portefeuilles couverts en taux

11 774

10 508

12 046

Passifs d'impôts courants et différés

3 914

3 995

2 988

Comptes de régularisation et passifs divers

55 491

51 366

55 275

Dettes liées aux actifs non courants destinés à être

cédés et activités abandonnées

6.6

488

478

Provisions techniques des contrats d'assurance

6.10

354 178

358 249

350 310

Provisions

6.11

7 030

6 937

8 390

Dettes subordonnées

6.12

22 871

21 661

23 137

Total dettes

2 076 757

1 889 432

1 837 081

Capitaux propres

123 443

121 534

116 986

Capitaux propres part du Groupe

116 798

114 972

111 711

Capital et réserves liées

28 978

28 676

29 163

Réserves consolidées

82 717

75 983

76 379

Gains et pertes comptabilisés directement en

capitaux propres

2 712

3 115

3 006

Gains et pertes comptabilisés directement en

capitaux propres sur activités abandonnées

Résultat de l'exercice

2 391

7 198

3 163

Participations ne donnant pas le contrôle

6 645

6 562

5 275

TOTAL DU PASSIF

2 200 200

2 010 966

1 954 066

9

Comptes consolidés du groupe Crédit Agricole - 30 juin 2020

TABLEAU DE VARIATION DES CAPITAUX PROPRES

Part du Groupe

Participation ne donnant pas le contrôle

Capital et réserves liées

Gains et pertes comptabilisés directement en

Gains et pertes comptabilisés directement en capitaux propres

capitaux propres

Gains et pertes

Gains et pertes

Capitaux propres

Prime et

Total des gains et

Gains et pertes

Gains et pertes

Capitaux

consolidés

Autres

comptabilisés

comptabilisés

Résultat net

Capital,

Total des gains et

Réserves

Elimination des

Total Capital et

pertes

comptabilisés

comptabilisés

propres

instruments de

directement

directement

Capitaux

réserves

pertes comptabilisés

(en millions d'euros)

Capital

consolidées

titres auto-

Réserves

comptabilisés

directement en

directement en

capitaux

en capitaux

en capitaux

propres

liées et

directement en

liées au

détenus

consolidées

directement en

capitaux propres

capitaux propres non

propres

propres

propres non

résultat

capitaux propres

capital

capitaux propres

recyclables

recyclables

recyclables

recyclables

Capitaux propres au 1er janvier 2019

11 145

89 528

(274)

5 011

105 410

2 332

(1 025)

1 307

106 717

5 597

(120)

(6)

(126)

5 471

112 188

Impacts nouvelles normes

Capitaux propres au 1er janvier 2019

11 145

89 528

(274)

5 011

105 410

2 332

(1 025)

1 307

106 717

5 597

(120)

(6)

(126)

5 471

112 188

Augmentation de capital

430

(8)

422

422

422

Variation des titres autodétenus

26

26

26

26

Emissions / remboursements d'instruments de capitaux propres

(7)

1 083

1 076

1 076

13

13

1 089

Rémunération des émissions d'instruments de capitaux propres au 1er semestre 2019

(239)

(239)

(239)

(4)

(4)

(243)

Dividendes versés au 1er semestre 2019

(2 546)

(2 546)

(2 546)

(346)

(346)

(2 892)

Dividendes reçus par les Caisses régionales et leurs filiales

1 474

1 474

1 474

1 474

Effet des acquisitions / cessions sur les participations ne donnant pas le contrôle

Mouvements liés aux paiements en actions

12

12

12

5

5

17

Mouvements liés aux opérations avec les actionnaires

430

(1 314)

26

1 083

225

225

(332)

(332)

(107)

Variation des gains et pertes comptabilisés directement en capitaux propres

12

12

1 702

(6)

1 696

1 708

16

(8)

8

8

1 716

Dont gains et pertes sur instruments de capitaux propres à la juste valeur par capitaux propres non

16

16

(16)

(16)

recyclables transférés en réserves

Dont gains et pertes sur variation du risque de crédit propre transférés en réserves

(4)

(4)

4

4

Quote-part dans les variations de capitaux propres hors résultat des entreprises mises en équivalence

2

2

1

2

3

5

1

1

1

6

Résultat du 1er semestre 2019

3 163

3 163

252

252

3 415

Autres variations

(107)

(107)

(107)

(125)

(125)

(232)

Capitaux propres au 30 juin 2019

11 575

88 121

(248)

6 094

105 542

4 035

(1 029)

3 006

3 163

111 711

5 392

(103)

(14)

(117)

5 275

116 986

Augmentation de capital

333

94

427

427

427

Variation des titres autodétenus

24

24

24

24

Emissions / remboursements d'instruments de capitaux propres

(109)

(960)

(1 069)

(1 069)

(1 069)

Rémunération des émissions d'instruments de capitaux propres au 2nd semestre 2019

(246)

(246)

(246)

(8)

(8)

(254)

Dividendes versés au 2nd semestre 2019

1

1

1

Dividendes reçus par les Caisses régionales et leurs filiales

Effet des acquisitions / cessions sur les participations ne donnant pas le contrôle

Mouvements liés aux paiements en actions

15

15

15

6

6

21

Mouvements liés aux opérations avec les actionnaires

333

(246)

24

(960)

(849)

(849)

(1)

(1)

(850)

Variation des gains et pertes comptabilisés directement en capitaux propres

(38)

(38)

37

84

121

83

34

(3)

31

31

114

Dont gains et pertes sur instruments de capitaux propres à la juste valeur par capitaux propres non

(35)

(35)

35

35

recyclables transférés en réserves

Dont gains et pertes sur variation du risque de crédit propre transférés en réserves

(4)

(4)

4

4

Quote-part dans les variations de capitaux propres hors résultat des entreprises mises en équivalence

7

(19)

(12)

(12)

1

(1)

(1)

(12)

Résultat du 2nd semestre 2019

4 035

4 035

254

254

4 289

Autres variations

4

4

4

1 003

1 003

1 007

Capitaux propres au 31 décembre 2019

11 908

87 841

(224)

5 134

104 659

4 079

(964)

3 115

7 198

114 972

6 649

(70)

(17)

(87)

6 562

121 534

Affectation du résultat 2019

7 198

7 198

(7 198)

Capitaux propres au 1er janvier 2020

11 908

95 039

(224)

5 134

111 857

4 079

(964)

3 115

114 972

6 649

(70)

(17)

(87)

6 562

121 534

Impacts nouvelles normes

Capitaux propres au 1er janvier 2020 retraité

11 908

95 039

(224)

5 134

111 857

4 079

(964)

3 115

114 972

6 649

(70)

(17)

(87)

6 562

121 534

Augmentation de capital

320

(3)

317

317

317

Variation des titres autodétenus

(33)

(33)

(33)

(33)

Emissions / remboursements d'instruments de capitaux propres

(4)

(4)

(4)

(4)

Rémunération des émissions d'instruments de capitaux propres au 1er semestre 2020

(237)

(237)

(237)

(7)

(7)

(244)

Dividendes versés ou en attente de versement au 1er semestre 2020

(556)

(556)

(556)

(97)

(97)

(653)

Dividendes reçus par les Caisses régionales et leurs filiales

350

350

350

350

Effet des acquisitions / cessions sur les participations ne donnant pas le contrôle

Mouvements liés aux paiements en actions

6

6

6

3

3

9

Mouvements liés aux opérations avec les actionnaires

320

(440)

(33)

(4)

(157)

(157)

(101)

(101)

(258)

Variation des gains et pertes comptabilisés directement en capitaux propres

9

9

(288)

(32)

(320)

(311)

(12)

(14)

(26)

(26)

(337)

Dont gains et pertes sur instruments de capitaux propres à la juste valeur par capitaux propres non

9

9

(9)

(9)

recyclables transférés en réserves

Dont gains et pertes sur variation du risque de crédit propre transférés en réserves

Quote-part dans les variations de capitaux propres hors résultat des entreprises mises en équivalence

(89)

6

(83)

(83)

(30)

(30)

(30)

(113)

Résultat du 1er semestre 2020

2 391

2 391

248

248

2 639

Autres variations

(14)

(14)

(14)

(8)

(8)

(22)

CAPITAUX PROPRES AU 30 JUIN 2020

12 228

94 594

(257)

5 130

111 695

3 702

(990)

2 712

2 391

116 798

6 788

(112)

(31)

(143)

6 645

123 443

10

Comptes consolidés du groupe Crédit Agricole - 30 juin 2020

TABLEAU DES FLUX DE TRÉSORERIE

Le tableau de flux de trésorerie est présenté selon le modèle de la méthode indirecte.

Les activités opérationnelles sont représentatives des activités génératrices de produits du groupe Crédit Agricole.

Les flux d'impôts sont présentés en totalité avec les activités opérationnelles.

Les activités d'investissement représentent les flux de trésorerie pour l'acquisition et la cession de participations dans les entreprises consolidées et non consolidées, et des immobilisations corporelles et incorporelles. Les titres de participation stratégiques inscrits dans les rubriques "Juste valeur par résultat" ou "Juste valeur par capitaux propres non recyclables" sont compris dans cette rubrique.

Les activités de financement résultent des changements liés aux opérations de structure financière concernant les capitaux propres et les emprunts à long terme.

Les flux de trésorerie nets attribuables aux activités d'exploitation, d'investissement et de financement des activités abandonnées sont présentés dans des rubriques distinctes dans le tableau de flux de trésorerie.

La notion de trésorerie nette comprend la caisse, les créances et dettes auprès des banques centrales, ainsi que les comptes (actif et passif) et prêts à vue auprès des établissements de crédit.

11

Comptes consolidés du groupe Crédit Agricole -

30 juin 2020

(en millions d'euros)

Notes

30/06/2020

31/12/2019

30/06/2019

Résultat avant impôt

3 429

9 478

4 983

Dotations nettes aux amortissements et aux dépréciations des

immobilisations corporelles et incorporelles

879

1 722

815

Dépréciations des écarts d'acquisition et des autres immobilisations

6.8 - 6.9

3

642

Dotations nettes aux dépréciations et aux provisions

3 058

23 470

15 133

Quote-part du résultat net des entreprises mises en équivalence

(291)

(613)

(373)

Résultat net des activités d'investissement

(84)

(36)

(3)

Résultat net des activités de financement

1 801

2 982

1 563

Autres mouvements

(5 151)

4 790

551

Total des éléments non monétaires inclus dans le résultat net avant impôt et

des autres ajustements

215

32 957

17 686

Flux liés aux opérations avec les établissements de crédit

82 353

(1 016)

(3 247)

Flux liés aux opérations avec la clientèle

38 793

(4 533)

(11 303)

Flux liés aux autres opérations affectant des actifs ou passifs financiers

(56 412)

(23 034)

(17 521)

Flux liés aux opérations affectant des actifs ou passifs non financiers

2 168

3 472

2 359

Dividendes reçus des entreprises mises en équivalence ¹

72

308

145

Impôts versés

(1 305)

(2 475)

(785)

Variation nette des actifs et passifs provenant des activités opérationnelles

65 669

(27 278)

(30 352)

Flux provenant des activités abandonnées

(12)

32

8

Total Flux nets de trésorerie générés par l'activité opérationnelle (A)

69 300

15 189

(7 675)

Flux liés aux participations ²

(871)

7 185

(803)

Flux liés aux immobilisations corporelles et incorporelles

(671)

(1 854)

(750)

Flux provenant des activités abandonnées

(1)

Total Flux nets de trésorerie liés aux opérations d'investissement (B)

(1 543)

5 331

(1 553)

Flux de trésorerie provenant ou à destination des actionnaires ³

(242)

(935)

(163)

Autres flux nets de trésorerie provenant des activités de financement 4

6 737

4 371

2 871

Flux provenant des activités abandonnées

3

(9)

Total Flux nets de trésorerie liés aux opérations de financement (C)

6 498

3 427

2 708

Effet de la variation des taux de change sur la trésorerie et équivalent de

trésorerie (D)

(693)

1 278

1 039

AUGMENTATION/(DIMINUTION) NETTE DE LA TRÉSORERIE ET DES ÉQUIVALENTS

DE TRÉSORERIE (A + B + C + D)

73 562

25 225

(5 481)

Trésorerie et équivalents de trésorerie à l'ouverture

114 350

89 125

89 125

Solde net des comptes de caisse et banques centrales *

95 003

69 432

69 432

Solde net des comptes, prêts/emprunts à vue auprès des établissements de

crédit **

19 347

19 693

19 693

Trésorerie et équivalents de trésorerie à la clôture

187 913

114 350

83 644

Solde net des comptes de caisse et banques centrales *

158 442

95 003

66 963

Solde net des comptes, prêts/emprunts à vue auprès des établissements de

crédit **

29 471

19 347

16 681

VARIATION DE LA TRESORERIE NETTE ET DES EQUIVALENTS DE TRESORERIE

73 562

25 225

(5 481)

  • Composé du solde net du poste "Caisses, banques centrales", hors intérêts courus et y compris trésorerie des entités reclassées en activités abandonnées.
  • Composé du solde des postes "Comptes ordinaires débiteurs non douteux" et "Comptes et prêts au jour le jour non douteux" tels que détaillés en note 6.3 et des postes "Comptes ordinaires créditeurs" et "Comptes et emprunts au jour le jour" tels que détaillés en note 6.5 (hors intérêts courus).

12

Comptes consolidés du groupe Crédit Agricole - 30 juin 2020

1 Dividendes reçus des sociétés mises en équivalence :

Au 30 juin 2020, ce montant comprend le versement des dividendes des sociétés de l'assurance pour 61 millions d'euros et des filiales d'Amundi pour 10 millions d'euros.

2 Flux liés aux participations :

Cette ligne recense les effets nets sur la trésorerie des acquisitions et des cessions de titres de participation.

  • L'impact net sur la trésorerie du Groupe des acquisitions et des cessions des titres de participation consolidés (filiales et mises en équivalence) au 30 juin 2020 s'établit à - 468 millions d'euros. Les principales opérations concernent l'acquisition de Sabadell Asset Management pour -424 millions d'euros, la prise de contrôle à hauteur de 100% de Ménafinance pour -29 millions d'euros de trésorerie nette acquise et l'acquisition de titres des sociétés mises en équivalence dont Korian pour -17 millions d'euros.
  • Sur la même période, l'impact net des acquisitions et des cessions de titres de participations non consolidés sur la trésorerie du Groupe ressort à -403 millions d'euros dont -293 millions d'euros réalisés dans le cadre des investissements de l'assurance et -72 millions d'euros liés à la création de BOC Wealth Management.

3 Flux de trésorerie provenant ou à destination des actionnaires :

Ce montant correspond principalement à - 537 millions d'euros de dividendes, hors dividendes payés en actions, versés par le groupe Crédit Agricole. Ils se décomposent de la manière suivante :

  • Dividendes versés par les Caisses régionales et filiales pour -203 millions d'euros,
  • Dividendes versés par les filiales aux Participations ne donnant pas le contrôle pour -97 millions d'euros, et
  • Intérêts, assimilables à des dividendes, sur les instruments financiers à durée indéterminée assimilés à des capitaux propres pour -237 millions d'euros.

Ce montant comprend également les augmentations de capital chez les Caisses Locales pour +317 millions d'euros.

4 Autres flux nets de trésorerie provenant des flux liés aux opérations de financement :

Au 30 juin 2020, les émissions de dettes obligataires s'élèvent à +15 933 millions d'euros et les remboursements à - 7 848 millions d'euros. Les émissions de dettes subordonnées s'élèvent à +2 198 millions d'euros et les remboursements à -1 579 millions d'euros.

Ce poste recense également les flux liés aux versements d'intérêts sur les dettes subordonnées et obligataires pour -1 802 millions d'euros.

13

Comptes consolidés du groupe Crédit Agricole - 30 juin 2020

NOTES ANNEXES AUX COMPTES CONSOLIDÉS INTERMÉDIAIRES RÉSUMÉS

NOTE 1 Principes et Méthodes applicables dans le Groupe, jugements et estimations utilisés

1. Principes et Méthodes applicables dans le Groupe, jugements et estimations utilisés

Les comptes consolidés intermédiaires résumés du groupe Crédit Agricole S.A. au 30 juin 2020 ont été préparés et sont présentés en conformité avec la norme IAS 34 relative à l'information financière intermédiaire, qui définit le contenu minimum de l'information, et qui identifie les principes de comptabilisation et d'évaluation devant être appliqués à un rapport financier intermédiaire.

Les normes et interprétations utilisées pour la préparation des comptes consolidés intermédiaires résumés sont identiques à celles utilisées par le groupe Crédit Agricole sur l'élaboration des comptes consolidés au 31 décembre 2019 établis, en application du règlement CE n°1606/2002, conformément aux normes IAS/IFRS et aux interprétations IFRIC telles qu'adoptées par l'Union européenne (version dite « carve out »), en utilisant donc certaines dérogations dans l'application de la norme IAS 39 pour la comptabilité de macro-couverture.

Elles ont été complétées par les dispositions des normes IFRS telles qu'adoptées par l'Union européenne au 30 juin 2020 et dont l'application est obligatoire pour la première fois sur l'exercice 2020.

Celles-ci portent sur :

Date de publication

Date de 1ère application :

Applicable

Normes, Amendements ou Interprétations

par l'Union

exercices ouverts à compter

dans le

européenne

du

Groupe

Amendement aux références au Cadre Conceptuel

6 décembre 2019

1er janvier 2020

Oui

dans les normes IFRS

(UE 2019/2075)

IAS 1/IAS 8 Présentation des états financiers

10 décembre 2019

1er janvier 2020

Oui

Définition de la matérialité

(UE 2019/2104)

Amendement à IFRS 9, IAS 39 et IFRS 7 Instruments

15 janvier 2020

financiers

1er janvier 20201

Oui

Réforme des taux d'intérêt de référence

(UE 2020/34)

Amendement à IFRS 3 Regroupements d'entreprises

21 avril 2020

1er janvier 2020

Oui

Définition d'une activité

(UE 2020/551)

1 Le Groupe a décidé d'appliquer de manière anticipée l'amendement à IFRS 9, IAS 39 et IFRS 7 Instruments financiers sur la réforme des taux d'intérêt de référence à compter du 1er janvier 2019.

REFORME IBOR

Le groupe Crédit Agricole, en tant qu'utilisateur d'indices critiques, est fortement sensibilisé à l'importance des indices de référence et aux enjeux relatifs à leur évolution qui s'opère dans le cadre des réformes en cours.

Le projet « Benchmarks » du Crédit Agricole pilote la transition des indices de référence pour le Groupe, soit de manière proactive par anticipation du remplacement des indices de référence soit en prévoyant l'activation de clauses de fallback robustes existantes ou à insérer dans les contrats. Ainsi, il vise à coordonner les entités du Groupe pour préparer l'ensemble des métiers et accompagner nos clients dans les transitions vers les nouveaux taux de référence. Ce projet veille également à la mise en conformité des entités du groupe Crédit Agricole avec la BMR (Benchmark Regulation).

Suite aux travaux de cartographie recensant nos expositions et contrats, les principaux indices auxquels les relations de couverture du Groupe sont exposées sont les indices critiques tels que définis par la BMR (Eonia, Euribor, Libor USD, Libor GBP, Libor JPY, Libor CHF, Libor EUR, Wibor, Stibor).

14

Comptes consolidés du groupe Crédit Agricole - 30 juin 2020

S'agissant de la transition Eonia-€STR, les termes précis ont été déterminés par le groupe de travail de la BCE sur les taux sans risque pour l'euro. L'Eonia disparaitra le dernier jour de sa publication, soit le 3 janvier 2022. Pour les autres indices, des travaux de place, avec le support des autorités, avancent dans la détermination des méthodologies pour les remplacer par des taux alternatifs calculés à partir des taux sans risque « Risk-Free Rate / RFR » et pour préconiser les clauses de fallback à insérer dans les contrats. Les associations de marché telles que ISDA et LMA œuvrent également dans cette direction. A ce stade, ces travaux n'ont pas tous été conclusifs et il existe encore des incertitudes sur les choix méthodologiques / conventions exacts qui seront retenus ainsi que les calendriers précis.

Afin que les relations de couvertures affectées par cette réforme des taux d'intérêt de référence puissent se poursuivre malgré les incertitudes sur le calendrier et les modalités de transition entre les indices actuels et les nouveaux indices, l'IASB a publié des amendements à IAS 39, IFRS 9 et IFRS 7 en septembre 2019 qui ont été adoptés par l'UE le 15 janvier 2020.

Le Groupe appliquera ces amendements tant que les incertitudes sur le devenir des indices auront des conséquences sur les montants et les échéances des flux d'intérêt et considère, à ce titre, que tous ses contrats de couverture, principalement ceux liés à l'Eonia, l'Euribor et les taux Libor (USD, GBP, CHF, JPY), peuvent en bénéficier au 30 juin 2020.

Au 30 juin 2020, le recensement des instruments de couverture impactés par la réforme et sur lesquels subsistent des incertitudes fait apparaître un montant nominal de 734 milliards d'euros.

DUREE DES CONTRATS DE LOCATION IFRS 16 - DECISION DE L'IFRS IC DU 26 NOVEMBRE 2019

L'IFRS IC a été saisi lors du premier semestre 2019 d'une question relative à la détermination de la durée exécutoire pour la comptabilisation des contrats de location sous IFRS 16, notamment pour deux types de contrats de location :

  • Les contrats de location sans échéance contractuelle, résiliables par chacune des parties sous réserve d'un préavis ;
  • Les contrats renouvelables par tacite reconduction (sauf résiliation par l'une des parties), et sans aucune pénalité contractuelle due en cas de résiliation.

Lors de sa réunion du 26 novembre 2019, l'IFRS IC a rappelé qu'en application d'IFRS 16 et de manière générale, un contrat de location n'est plus exécutoire lorsque le preneur et le bailleur ont chacun le droit de le résilier sans la permission de l'autre partie et en s'exposant tout au plus à une pénalité négligeable, et a clarifié que pour déterminer la durée exécutoire, tous les aspects économiques du contrat doivent être pris en compte et que la notion de pénalité s'entend au-delà des indemnités de résiliation contractuelles et inclut toute incitation économique à ne pas résilier le contrat.

Cette décision constitue un changement de méthode dans les approches retenues par le Groupe dans la détermination de la durée des contrats de location, et va audelà des cas particuliers sur lesquels l'IFRS IC a été interrogé, comme rappelé par l'AMF dans ses recommandations au 31 décembre 2019. En effet, la détermination de la durée du contrat à retenir pour l'évaluation du droit d'utilisation et de la dette de loyers s'effectue en application d'IFRS 16 au sein de cette période exécutoire. Par ailleurs, l'application d'une nouvelle méthode suite à une décision définitive de l'IFRS IC est de manière générale d'application rétrospective et impose au Groupe de revoir les durées retenues à la transition IFRS 16 et pour l'exercice 2019.

Dès la publication de cette décision définitive de l'IFRS IC, et dans le but de se mettre en conformité pour la clôture du 31 décembre 2020, le groupe Crédit Agricole a initié un projet intégrant les fonctions comptables, finances, risques et informatiques, et se décomposant en 3 volets :

  • 1er volet : identification des contrats impactés par la décision de l'IFRS IC ;
  • 2e volet : évaluation des impacts comptables et prudentiels de la décision de l'IFRS IC relative à la durée des contrats de location ;
  • 3e volet : mise en conformité des systèmes d'information et intégration des impacts dans les comptes consolidés.

15

Comptes consolidés du groupe Crédit Agricole - 30 juin 2020

Le Groupe a notamment identifié les types de contrat de location comme étant impactés par cette décision :

  • Contrats de location immobilière relevant du régime français des baux commerciaux : le Groupe applique le relevé de conclusions de l'ANC du 16 février 2018 indiquant que « au plan comptable, il n'existe pas d'option de renouvellement au terme du bail et la période pendant laquelle le contrat est exécutoire est généralement de 9 ans (la période non-résiliable étant alors de 3 ans) ». Le Groupe a prévu d'analyser, au cours du second semestre 2020, les effets sur les baux commerciaux proches du terme des 9 ans au regard du relevé de conclusions de l'ANC relatif à l'application de la norme IFRS 16 publié courant juillet 2020 en remplacement de celui du 16 février 2018. Au 31 décembre 2019, le Groupe était engagé sur 2 226 baux commerciaux français.
  • Contrats de location immobilière relevant du régime français des baux commerciaux en situation de tacite prolongation : la durée exécutoire de ces contrats étant inférieure à 12 mois antérieurement à la décision de l'IFRS IC, ces contrats relevaient de l'exemption de transition prévue par IFRS 16 au titre des contrats dont la durée résiduelle en date d'application est inférieure à douze mois. En cas d'allongement de la durée exécutoire en application de la décision de l'IFRS IC et d'un allongement en conséquence de la durée de location au-delà de 12 mois, ces contrats devront être réintégrés aux droits d'utilisation et aux dettes locatives comptabilisés à la transition IFRS 16 au 1er janvier 2019. Au 31 décembre 2019, le Groupe était engagé sur 2 291 contrats de ce type.
  • Autres contrats toute juridiction confondue : le Groupe procède au recensement exhaustif des contrats dont la durée de location au sens d'IFRS 16 serait modifiée par la décision de l'IFRS IC. Ces analyses sont réalisées au cas par cas, en fonction de la documentation contractuelle et des dispositions légales en vigueur les concernant.

Dans le cadre de la préparation des comptes au 30 juin 2020, le Groupe n'a pas pris en considération cette décision dans les états financiers au 30 juin 2020 afin de disposer du temps nécessaire pour analyser de manière exhaustive les conséquences comptables de cette décision.

NORMES PUBLIÉES PAR L'IASB MAIS NON ADOPTÉES PAR L'UNION EUROPÉENNE AU 30 JUIN 2020

Les normes et interprétations publiées par l'IASB au 30 juin 2020 mais non encore adoptées par l'Union européenne ne sont pas applicables par le Groupe. Elles n'entreront en vigueur d'une manière obligatoire qu'à partir de la date prévue par l'Union européenne et ne sont donc pas appliquées par le Groupe au 30 juin 2020.

Cela concerne en particulier la norme IFRS 17.

La norme IFRS 17 Contrats d'assurance publiée en mai 2017 remplacera la norme IFRS 4. Elle sera applicable aux exercices ouverts à compter du 1er janvier 2023 sous réserve de son adoption par l'Union européenne.

La norme IFRS 17 définit de nouveaux principes en matière de valorisation, de comptabilisation des passifs des contrats d'assurance et d'appréciation de leur profitabilité, ainsi qu'en matière de présentation. De 2017 à 2019, un cadrage du projet de mise en œuvre a été réalisé afin d'identifier les enjeux et les impacts de la norme pour les filiales assurance du Groupe. Les travaux d'analyse et de préparation de mise en œuvre se poursuivent en 2020.

Par ailleurs, plusieurs amendements publiés par l'IASB sont applicables sous réserve de leur adoption par l'Union européenne :

16

Comptes consolidés du groupe Crédit Agricole - 30 juin 2020

Amendements

Date de 1ère application : exercices ouverts à

compter du

IFRS 16 Contrats de location

1er juin 2020

Concessions de loyers liées au Covid-19

IFRS 4 Contrats d'assurance

1er janvier 2021

Extension d'exemption d'appliquer IFRS 9

IAS 16 Immobilisations corporelles

1er janvier 2022

Produits de la vente avant l'utilisation prévue

IAS 37 Provisions, passifs éventuels et actifs éventuels

1er janvier 2022

Coûts à prendre en compte pour déterminer si un contrat est déficitaire

Améliorations annuelles Cycle 2018-2020

  • IFRS 1 Première adoption des normes internationales d'information financière

-

IFRS 9 Instruments financiers

1er janvier 2022

  • IFRS 16 Contrats de location
  • IAS 41 Agriculture

IFRS 3 Regroupements d'entreprises

1er janvier 2022

Références au cadre conceptuel

IAS 1 Présentation des états financiers

1er janvier 2023

Classification des passifs courants et passifs non courants

Les comptes consolidés intermédiaires résumés sont destinés à actualiser les informations fournies dans les comptes consolidés au 31 décembre 2019 du groupe Crédit Agricole et doivent être lus en complément de ces derniers. Aussi, seules les informations les plus significatives sur l'évolution de la situation financière et des performances du groupe Crédit Agricole sont mentionnées dans ces comptes semestriels.

De par leur nature, les évaluations nécessaires à l'établissement des comptes consolidés exigent la formulation d'hypothèses et comportent des risques et des incertitudes quant à leur réalisation dans le futur. Les estimations comptables qui nécessitent la formulation d'hypothèses sont utilisées principalement pour les évaluations réalisées pour les instruments financiers évalués à leur juste valeur, les participations non consolidées, la valorisation des entreprises mises en équivalence, les régimes de retraites et autres avantages sociaux futurs ainsi que les plans de stock-options, les dépréciations de créances irrécouvrables, les provisions, la dépréciation des écarts d'acquisition et les actifs d'impôts différés.

17

Comptes consolidés du groupe Crédit Agricole - 30 juin 2020

NOTE 2 Principales opérations de structure et événements significatifs de la période

Le périmètre de consolidation et ses évolutions sont présentés de façon détaillée à la fin des notes annexes en note 10 "Périmètre de consolidation au 30 Juin 2020".

2.1 Crise sanitaire liée au COVID 19

Dans le contexte de la crise sanitaire liée au COVID19, le Groupe Crédit Agricole s'est mobilisé pour faire face à cette situation inédite. Afin d'accompagner ses clients dont l'activité serait impactée par le Coronavirus, le Groupe a participé activement aux mesures de soutien à l'économie.

2.1.1 Prêts Garantis par l'État (PGE)

Dans le cadre de la crise sanitaire liée au COVID19, le groupe Crédit Agricole a proposé à compter du 25 mars 2020

  • tous ses clients entrepreneurs, quelle que soit leur taille et leur statut (exploitants agricoles, professionnels, commerçants, artisans, entreprises, …), en complément des mesures déjà annoncées (report d'échéances, procédures accélérées d'examen des dossiers, etc.), de recourir au dispositif massif et inédit de prêts garantis par l'État.

Ces financements prennent la forme d'un prêt sur 12 mois, avec la faculté pour l'emprunteur de l'amortir sur une période supplémentaire de 1 à 5 ans.

L'offre Groupe pour la première année se présente sous la forme d'un prêt à taux zéro ; seul le coût de la garantie est refacturé (via une commission payée par le client) conformément aux conditions d'éligibilité définies par l'État pour bénéficier de la garantie.

Ces prêts peuvent atteindre jusqu'à 3 mois de chiffre d'affaires, permettant ainsi aux entrepreneurs d'avoir accès au financement nécessaire pour traverser la période actuelle très perturbée.

Ces prêts, pour une grande majorité, appartiennent à un modèle de gestion « Collecte » et satisfont au test des caractéristiques contractuelles. Ils sont donc pour l'essentiel enregistrés au coût amorti.

Au 30 juin 2020, le montant des prêts garantis par l'État octroyés à la clientèle par le groupe Crédit Agricole, en France s'élève à 19,9 milliards d'euros.

2.1.2 Report d'échéance sur concours octroyés aux clients

Le Groupe s'est associé à l'initiative de place des banques françaises, avec la coordination de la Fédération des Banques Françaises (FBF), pour offrir un report des échéances des prêts en cours jusqu'à 6 mois pour la clientèle des Entreprises et des Professionnels, sans coûts additionnels.

La mise en œuvre d'un tel report des échéances sans pénalité ni frais additionnels et avec maintien du taux contractuel sur une durée maximale de 6 mois implique que seuls les intérêts intercalaires seront perçus après le report sur la durée restante du crédit et hors frais de garantie éventuels de la Banque Publique d'Investissement.

Tel que proposé par le Groupe, le report des échéances implique :

  • Soit un allongement de durée du prêt si le client souhaite conserver ses échéances initiales de prêt
  • Soit une augmentation de ses échéances après la pause si le client souhaite garder sa durée initiale.

Ce report d'échéance se traduit par un décalage dans le temps des échéances initiales à percevoir.

Au 30 juin 2020, le montant des échéances clientèles non contractuelles bénéficiant de ce report, en France s'élève

  • 5,85 milliards d'euros au niveau du groupe Crédit Agricole.

18

Comptes consolidés du groupe Crédit Agricole - 30 juin 2020

2.1.3 Impacts de ces mesures sur le risque de crédit

Conformément à la communication de l'IASB du 27 mars 2020 relative à la comptabilisation des pertes de crédit attendues en application de la norme IFRS 9 sur les instruments financiers dans les circonstances exceptionnelles actuelles, il a été rappelé l'importance de l'exercice du jugement dans l'application des principes d'IFRS 9 du risque de crédit et le classement des instruments financiers qui en résulte.

Ce report d'échéance n'a pas systématiquement comme conséquence une remise en cause de la situation financière des clients. Il n'y a pas automatiquement d'augmentation du risque de contrepartie. Les modifications du contrat ne peuvent généralement pas être considérées comme des évolutions liées à des cas de restructurations pour difficultés financières.

Ce report n'a donc pour conséquence ni le basculement mécanique de l'encours dont la dépréciation est fondée sur les pertes attendues de crédits sur 12 mois (Bucket 1) vers une comptabilisation de la dépréciation des pertes attendues à maturité (Bucket 2), ni le passage automatique des encours vers la catégorie douteux (Bucket 3).

De même, le calcul du montant des pertes attendues doit s'effectuer en prenant en considération les circonstances spécifiques et les mesures de soutien mises en œuvre par les pouvoirs publics.

2.1.4 Évaluation du risque de crédit

Dans le contexte de crise sanitaire liée au Covid-19, le Groupe a revu ses prévisions macro-économiques prospectives (forward looking) pour la détermination de l'estimation du risque de crédit.

Informations sur les scenarios macroéconomiques retenus

Le groupe a utilisé trois scénarios principaux pour le calcul des paramètres de provisionnement IFRS9 avec des projections à l'horizon 2022.

Ces trois scénarios intègrent des hypothèses différenciées quant aux impacts de la crise du Covid-19 sur l'économie, fonctions du caractère plus ou moins rapide et complet du retour à la normale de la mobilité, de l'activité et de la consommation, et dépendant en grande partie des évolutions sanitaires, aujourd'hui encore très incertaines. La solidité de la confiance des agents économiques est également décisive : selon les anticipations sur le plan sanitaire, économique et de l'emploi, elle conduit à des comportements d'attentisme et de précaution plus ou moins marqués qui déterminent en conséquence la propension des ménages à consommer l'épargne abondante accumulée durant le confinement et la capacité des entreprises à engager des investissements. L'ampleur, l'efficacité et le calendrier des mesures de soutien de relance gouvernementales ont également un impact important sur l'évolution de l'activité.

Le premier scénario décrit une sortie de crise graduelle mais pas synchronisée, car le retour à une parfaite mobilité s'opère à des rythmes différenciés selon les pays. Il suppose qu'il n'y a pas véritablement de deuxième vague de l'épidémie

Après une phase de confinement stricte en France et en zone euro (mars-mai), s'opère un déconfinement progressif (mai-juin) et une reprise de l'activité dans la plupart des secteurs. Des contraintes liées au respect des règles sanitaires et à des mesures restrictives subsistent dans certains secteurs. Les restrictions d'activité et de mobilité ont produit un double choc, sur l'offre et sur la demande, qui a entraîné une chute violente de l'activité sur la période de confinement. De manière largement mécanique, le rebond, amorcé à l'articulation des deuxième et troisième trimestre 2020 du fait de la levée des contraintes, est très marqué durant l'été.

Grâce à des conditions sanitaires largement améliorées et la menace d'un retour en force du virus écartée, la confiance ainsi retrouvée des ménages conduit à un rattrapage important de la consommation en biens permis par l'utilisation du surplus d'épargne « forcée » constitué pendant la période de confinement. La dégradation des capacités de production reste très limitée grâce aux mesures de soutien, ce qui permet de préserver l'emploi et le revenu des ménages. La fin de l'incertitude et une meilleure visibilité sur leurs débouchés permet également aux entreprises de reprendre plus rapidement leurs investissements. Cela se traduit par une récession très marquée en 2020 en moyenne annuelle (-7% en France) et une croissance qui reste solide en 2021 et 2022 (respectivement de +7,3% et +1,8%), avec la majeure partie du rattrapage de l'activité effectuée néanmoins en 2020. Ainsi le PIB réel de 2022 dépasse de 1,6% son niveau de 2019.

Grâce aux mesures de soutien, destinées à contenir les effets récessifs et les difficultés financières des agents économiques, l'impact sur le chômage en France reste limité.

Dans ce contexte, l'inflation reste très faible et atteint seulement 1% en moyenne en 2022 en France (0,3% en 2020 et 0,6% en 2021).

19

Comptes consolidés du groupe Crédit Agricole - 30 juin 2020

En conséquence, la BCE maintient durablement une politique résolument accommodante, afin de maintenir des conditions financières et de liquidité favorables et éviter toute fragmentation de la zone euro. Ainsi, les taux d'intérêt restent durablement très bas. Cela, combiné au signal fort que constitue le lancement du fonds de relance européen financé par des émissions communes, permet de contenir les écarts des taux souverains européens avec le Bund allemand. L'OAT 10 ans reste environ 50 points de base au-dessus du Bund.

Le deuxième scénario implique une chute de l'activité dont le chiffrage se révèle finalement plus négatif au deuxième trimestre, et une récupération moins rapide de l'économie sur la fin de l'année 2020

Par la suite, une reprise graduelle, encore solide début 2021, puis qui se modère progressivement, permet de retrouver le niveau d'activité de 2019 à la fin de l'année 2022.

Le profil très contrasté de l'évolution de l'activité en 2020, conduit en France à une reprise graduelle de la production aux 3ème et 4ème trimestres 2020. On observe un recul du PIB légèrement plus fort que dans le scénario n°1 (-7,2% dans le cas de la France) suivi d'une reprise marquée en 2021 et 2022 (hausse du PIB respectivement + 5,9% et +1,5%).

Le troisième scénario est caractérisé par un repli de l'activité un peu plus fort au deuxième trimestre et une sortie de crise très poussive

La résurgence de l'épidémie conduit à un reconfinement général, désormais peu probable, de deux mois à l'automne et la levée des restrictions s'opère progressivement sur la fin 2020. Au total, les périodes de déconfinement ne sont pas assez durables pour permettre un retour à la normale. L'activité ne se redresse que partiellement au cours des périodes trop brèves de déconfinement. Les ménages adoptent des comportements de précaution et conservent leur épargne aux dépens de la consommation et, faute de visibilité sur leurs débouchés, les entreprises retardent leurs investissements. En France, le PIB se contracte d'environ -15% en moyenne annuelle en 2020. La reprise graduelle est différée courant 2021 mais le niveau tendanciel d'activité est grevé par une hausse plus forte du chômage et la destruction de capacités de production, malgré des mesures de soutien, très lourdes sur les finances publiques. Le PIB français affiche néanmoins des taux de croissance élevés en 2021 et 2022 (+6,6% et +8% respectivement), en raison d'effets de base favorable fin 2020 et début 2021. En 2022, l'activité reste inférieure de plus de 2% à son niveau de 2019.

Mesures de soutien : A noter que le processus de projection des paramètres de risque a été révisé afin de mieux refléter l'impact des dispositifs gouvernementaux dans les projections. Cette révision a pour conséquence d'atténuer la soudaineté de l'intensité de la crise et de la diffuser sur une période plus longue (3 ans).

Les variables portant sur le niveau des taux d'intérêt et plus généralement toutes les variables liées aux marchés de capitaux, n'ont pas été modifiées car leurs prévisions intègrent déjà structurellement les effets des politiques de soutien.

Scénarios filières et locaux : Comme indiqué ci-dessus, des compléments sectoriels établis au niveau local (« forward looking local ») par certaines entités du Groupe peuvent compléter les scénarios macroéconomiques définis en central.

En intégrant les forward looking locaux, la part des provisions B1/B2 d'une part (provisionnement des encours sains) et des provisions B3 d'autre part (provisionnement pour risques avérés) représentent respectivement 30 % et 70 % du stock total de provisions au 30/06/2020.

En terme de coût du risque, la part des dotations nettes de reprises de provisions B1/B2 représente 38% du coût du risque au 30/06/2020 contre 62% pour la part B3.

Analyses de sensibilité des montants d'ECL

A titre d'exemple, une baisse de 10 points de la pondération du scénario 1 dans les calculs au 30/06/2020 au profit du scénario 3, sensiblement plus défavorable, entraînerait une évolution du stock de ECL au titre du « forward looking central » de l'ordre de 5 % du stock d'ECL total. Toutefois, une telle évolution de pondération n'aurait pas nécessairement d'incidence significative en raison d'ajustements au titre du « forward looking local » qui pourraient en atténuer l'effet.

2.1.5 Décision concernant le dividende 2019

Le 27 mars 2020, la Banque Centrale Européenne a émis des recommandations demandant aux banques sous sa supervision de ne pas verser de dividendes tant que perdure la crise du coronavirus, et ce jusqu'à « au moins début octobre 2020 ».

20

Comptes consolidés du groupe Crédit Agricole - 30 juin 2020

Ce délai apparaît incompatible avec le code du commerce, qui prescrit un paiement du dividende annuel au plus tard le 30 septembre.

Dans ces conditions, le Conseil d'administration de Crédit Agricole S.A., consulté par écrit le 1er avril 2020 en application des dispositions légales sur le fonctionnement des organes délibérant durant l'épidémie de Covid-19, a décidé de ne pas proposer à l'Assemblée Générale du 13 mai 2020 la distribution d'un dividende initialement fixé à 0,70 euros par action au titre de l'exercice 2019, et d'affecter à un compte de réserves l'intégralité du résultat de l'année 2019.

Le 28 juillet 2020, la BCE a prolongé ses recommandations de ne pas verser de dividendes jusqu'en janvier 2021.

2.1.6 Dispositif mutualiste de soutien aux professionnels

Dans le cadre de la crise sanitaire liée au COVID 19, et dans le but d'accompagner et d'aider les professionnels à traverser cette crise, le Groupe Crédit Agricole a pris la décision, le 22 avril 2020, de mettre en œuvre un dispositif inédit de soutien pour tous ses assurés ayant souscrit une assurance multirisque professionnelle avec perte d'exploitation.

Ce dispositif mutualiste de soutien conduit à verser une somme correspondant à une estimation forfaitaire de la perte de revenus du secteur économique concerné pendant la période.

Au 30 juin 2020, dans le cadre de ce dispositif, une somme de 237,5 millions d'euros a été versée aux assurés professionnels du groupe dont :

  • 231,5 millions d'euros supportés par le groupe Crédit Agricole : o 96,5 millions d'euros supportés par Pacifica ;
    o 96,5 millions d'euros supportés par les Caisses régionales et LCL ; o 38,5 millions d'euros supportés par la Médicale de France.
  • 6 millions d'euros hors groupe supportés par les agents généraux de la Médicale de France.

2.2 Principales variations du périmètre de consolidation

2.2.1 Acquisition de Sabadell Asset Management par Amundi

Le 21 janvier 2020, Amundi et Banco Sabadell ont annoncé la signature d'un partenariat stratégique d'une durée de 10 ans portant sur la distribution de produits de gestion d'actifs dans le réseau de Banco Sabadell en Espagne.

La combinaison de la forte implantation régionale du réseau de Banco Sabadell et de l'offre complète d'Amundi en produits et solutions d'épargne crée un potentiel significatif de développement en Espagne entre les deux partenaires.

Dans ce cadre, Amundi acquiert l'intégralité du capital de Sabadell Asset Management, filiale de gestion d'actifs de Banco Sabadell avec 22 Mds€ d'actifs sous gestion au 31/12/2019.

Le 30 juin 2020, l'ensemble des autorisations réglementaires nécessaires à la réalisation de cette opération ayant été obtenues, Amundi a acquis l'intégralité du capital de Sabadell Asset Management pour un prix d'achat en numéraire de 430 millions d'euros. Un complément de prix pouvant aller jusqu'à 30 millions d'euros pourrait être payable d'ici 2024.

Cette acquisition, exclusivement financée par le capital excédentaire d'Amundi, a généré la comptabilisation d'un goodwill de 335 millions d'euros dans les comptes du Groupe Crédit Agricole au 30 juin 2020.

Conformément à IFRS 3R, le goodwill présenté dans cette note est une évaluation préliminaire et pourrait faire l'objet d'une réévaluation au cours de l'année à venir.

2.2.2 Acquisition complémentaire de titres Menafinance par Crédit Agricole Consumer Finance

Suite au renouvellement pour 10 ans de son partenariat avec le Groupe FNAC DARTY intervenu en mars 2020, Crédit Agricole Consumer Finance a décidé de prendre le contrôle de Menafinance, entité portant les crédits à la consommation de la clientèle Darty. Cette entité était jusqu'alors sous le contrôle conjoint des deux partenaires et consolidée jusque-là selon la méthode de la mise en équivalence dans le groupe Crédit Agricole.

Ainsi, le 30 juin 2020, Crédit Agricole Consumer Finance acquiert les 50% du capital de Menafinance détenu par le groupe FNAC DARTY, soit 185 358 actions Menafinance pour un montant total de 29,3 millions d'euros.

21

Comptes consolidés du groupe Crédit Agricole - 30 juin 2020

A l'issue de cette opération, Menafinance est détenue à 100% par Crédit Agricole Consumer Finance et est consolidée selon la méthode de l'intégration globale dans le groupe Crédit Agricole.

Conformément à la norme IFRS 3R, cette acquisition complémentaire impacte positivement le résultat part du Groupe

  • hauteur de 12,6 millions d'euros au titre de la revalorisation des titres antérieurement détenus. De plus, elle génère la comptabilisation d'un goodwill de 25,2 millions d'euros dans les comptes du groupe Crédit Agricole au 30 juin 2020.

2.2.3 Projet de cession de Crédit Agricole Bank Romania (IFRS 5)

Crédit Agricole Bank Romania est une filiale contrôlée à 100% par Crédit Agricole S.A.

Courant 2019, Crédit Agricole S.A. s'est engagé dans un processus de mise en vente de Crédit Agricole Bank Romania.

Les actifs et les passifs de Crédit Agricole Bank Romania ont ainsi été reclassés en IFRS5 dans les comptes consolidés au 31 décembre 2019.

Au 30 juin 2020, le projet de cession reste inchangé. Des négociations sont en cours avec de potentiels acquéreurs.

Crédit Agricole Bank Romania est donc maintenue en IFRS5 dans les comptes consolidés du groupe Crédit Agricole S.A. au 30 juin 2020 pour un montant de 493 millions d'euros en Actifs non courants destinés à être cédés et pour un montant de 488 millions d'euros en Dettes liées aux actifs non courants destinés à être cédés.

Le résultat net est classé en Résultat net d'impôt des activités arrêtées ou en cours de cession pour un montant de -1 million d'euros.

2.3 Dispositif de garantie « Switch »

Le mécanisme de garantie "Switch" correspond à un transfert vers les Caisses régionales d'une partie des exigences prudentielles s'appliquant à Crédit Agricole S.A. au titre de ses activités d'assurances contre une rémunération fixe des Caisses régionales.

2.3.1 Démantèlement de 35% du dispositif de garantie « Switch »

Crédit Agricole S.A. a démantelé le 2 mars 2020, 35% du mécanisme de garantie « Switch » mis en place entre les Caisses régionales et Crédit Agricole S.A.

Le débouclage partiel de cette opération intragroupe vient renforcer la capacité bénéficiaire de Crédit Agricole S.A. avec un impact relutif de 58 millions d'euros en 2020. Il s'inscrit dans le cadre de l'objectif du Plan moyen terme de déboucler 50% du switch d'ici 2022.

Cette opération s'est traduite, pour les Caisses régionales, par une baisse des engagements donnés de 35% (soit 3,2 milliards d'euros) et une baisse du dépôt de garantie apporté à Crédit Agricole S.A. de 35% (soit environ 1 milliard d'euros).

Cette opération n'a aucun impact au niveau des résultats et ratios de solvabilité du Groupe Crédit Agricole.

2.3.2 Déclenchement du dispositif de garantie « Switch »

Le dispositif de garantie « Switch » porte sur la Valeur de Mise en Equivalence ajustée de Crédit Agricole Assurances. Elle est activée en cas de baisse de celle-ci sur un semestre.

En cas d'activation, l'appel en garantie conduit les Caisses Régionales à verser à Crédit Agricole S.A. le produit de la baisse semestrielle de la valeur de mise en équivalence ajustée par le taux de couverture qui s'établit depuis le 2 mars 2020, date de débouclement de 35% de cette garantie, à 44,51%.

Au 30 juin 2020, une baisse de 147 millions d'euros, de la valeur de mise en équivalence ajustée de Crédit Agricole Assurances est observée au titre du 1er semestre 2020. Elle entraîne le déclenchement du mécanisme de garantie à hauteur de 65,4 millions d'euros.

Sur la base d'un taux de couverture de 44,51%, l'indemnité globale à enregistrer en charge dans les comptes au 30 juin des Caisses Régionales s'élève à 65,4 M€ en Coût du Risque. Un produit de même montant est constaté dans les comptes de Crédit Agricole S.A. L'impact est donc neutre au niveau du groupe Crédit Agricole.

22

Comptes consolidés du groupe Crédit Agricole - 30 juin 2020

La valeur définitive de mise en équivalence ajustée de Crédit Agricole Assurances sera connue au troisième trimestre 2020. Dès lors, l'indemnité sera ajustée et perçue par Crédit Agricole S.A. par prélèvement sur le dépôt de garantie des Caisses régionales qui sera aussitôt reconstitué par un versement de fonds.

2.4 Souscription au dispositif de refinancement TLTRO III (Targeted Longer-Term Refinancing Operations)

Une troisième série d'opérations de refinancement de long terme a été décidée en mars 2019 par la BCE dont les

modalités ont été revues en septembre 2019 puis en mars et avril 2020 en lien avec la situation COVID-19.

Le mécanisme de TLTRO III vise à proposer un refinancement de long terme avec une bonification en cas d'atteinte d'un taux de croissance cible des crédits, appliquée sur la maturité de 3 ans de l'opération TLTRO à laquelle s'ajoute

une sur-bonification rémunérant une incitation supplémentaire et temporaire sur la période d'une année de juin 2020 à juin 2021. Le groupe Crédit Agricole estime que le taux de croissance cible des crédits sera atteint.

Le groupe Crédit Agricole a recours à la facilité TLTRO III de la BCE pour soutenir l'activité crédit et pour bénéficier d'un coût de funding compétitif. En juin 2020, le groupe Crédit Agricole S.A. a emprunté 88 milliards d'euros au titre du TLTRO III, et remboursé des tirages TLTRO II (partiellement) et LTRO.

2.5 Litige Échange Images Chèques

La Cour d'appel de Paris, dans son arrêt du 21 décembre 2017, a confirmé la décision de l'Autorité de la Concurrence (ADLC) qui avait sanctionné en 2010 les principales banques françaises pour entente dans la détermination des tarifs et conditions liées aux chèques remis à l'encaissement.

Comme les autres banques parties à cette procédure, le Groupe Crédit Agricole s'était pourvu en cassation.

La Cour de cassation a donné raison aux banques dans le dossier EIC (Échange Image chèque) par un arrêt du 29 janvier 2020 et a renvoyé l'affaire devant la Cour d'appel de Paris autrement composée.

Cette décision remet l'affaire et les parties dans l'état où elles se trouvaient avant l'arrêt la Cour d'appel du 21 décembre 2017. Les banques sont donc de nouveau soumises à la décision défavorable de l'Autorité de la Concurrence du 20 septembre 2010.

En pratique, la décision de la Cour de cassation a pour conséquence pour Crédit Agricole S.A. d'être appelé à reverser au Trésor Public la différence entre l'amende prononcée par l'Autorité de la Concurrence en septembre 2010 (82,9 M€) et l'amende réduite prononcée par la Cour d'appel de Paris en décembre 2017 (76,6 M€), soit la somme de 6,4 M€.

Sur le même principe que l'amende payée en décembre 2017, ce complément de charge est partagé à parité entre Crédit Agricole S.A. et les Caisses Régionales et comptabilisé dans les comptes consolidés au 30 juin 2020.

23

Comptes consolidés du groupe Crédit Agricole - 30 juin 2020

NOTE 3 Risque de crédit

(Cf. chapitre ''Facteurs de risque - Risque de crédit'')

3.1 Variation des valeurs comptables et des corrections de valeur pour pertes sur la periode

Les corrections de valeur pour pertes correspondent aux dépréciations sur actifs et aux provisions sur engagement hors bilan comptabilisées en résultat net ("Coût du risque") au titre du risque de crédit.

Les tableaux suivants présentent un rapprochement des soldes d'ouverture et de clôture des corrections de valeur pour pertes comptabilisées en "Coût du risque" et des valeurs comptables associées, par catégorie comptable et type d'instruments.

24

Comptes consolidés du groupe Crédit Agricole - 30 juin 2020

ACTIFS FINANCIERS AU COÛT AMORTI : TITRES DE DETTES

Actifs sains

Actifs dépréciés (Bucket 3)

Total

Actifs soumis à une ECL 12 mois (Bucket 1)

Actifs soumis à une ECL à maturité (Bucket 2)

Valeur comptable

Correction de valeur

Valeur comptable

Correction de valeur

Valeur comptable

Correction de valeur

Valeur comptable

Correction de valeur

Valeur Nette

(en millions d'euros)

brute

pour pertes

brute

pour pertes

brute

pour pertes

brute (a)

pour pertes (b)

comptable (a) + (b)

Au 31 décembre 2019

94 778

(36)

396

(12)

28

(20)

95 202

(68)

95 134

Transferts d'actifs en cours de vie d'un bucket à l'autre

(13)

2

2

11

2

Transferts de Bucket 1 vers Bucket 2

(21)

21

Retour de Bucket 2 vers Bucket 1

9

(9)

2

2

Transferts vers Bucket 3 ¹

(1)

(10)

11

Retour de Bucket 3 vers Bucket 2 / Bucket 1

Total après transferts

94 765

(36)

398

(10)

39

(20)

95 202

(66)

95 136

Variations des valeurs comptables brutes et des corrections de valeur pour pertes

22 260

(31)

(11)

7

(1)

(8)

22 248

(32)

Nouvelle production : achat, octroi, origination, renégociation ²

49 687

(30)

353

50 040

(30)

Décomptabilisation : cession, remboursement, arrivée à échéance...

(26 890)

11

(364)

9

(27 254)

20

Passages à perte

Modifications de flux sur restructurations pour cause de difficultés financières

(5)

(5)

Evolution des paramètres de risque de crédit des modèles sur la période

(7)

(2)

(9)

(18)

Changements dans le modèle / méthodologie

Variations de périmètre

Transferts en actifs non courants destinés à être cédés et activités abandonnées

Autres

(537)

(1)

1

(538)

1

Total

117 025

(67)

387

(3)

38

(28)

117 450

(98)

117 352

Variations de la valeur comptable attribuables à des modalités d'évaluation

comptable spécifiques (sans impact significatif sur le montant de correction de

valeur pour perte) ³

594

594

Au 30 juin 2020

117 619

(67)

387

(3)

38

(28)

118 044

(98)

117 946

Encours contractuels des actifs financiers qui ont été sortis du bilan au cours de la

période et qui font encore l'objet de mesures d'exécution

  • Les transferts vers le Bucket 3 correspondent à des encours classés initialement en Bucket 1, qui, au cours de l'année, ont fait l'objet d'un déclassement directement en Bucket 3,ou en Bucket 2 puis en Bucket 3. Les principes de provisionnement des buckets sont présentés dans les "Principes et méthodes comptables" du groupe et dans le chapitre "Facteurs de risque - Risque de crédit".

25

² Les originations en Bucket 2 peuvent inclure des encours originés en Bucket 1 reclassés en Bucket 2 au cours de la période.

  • Inclut les impacts des réévaluations de juste valeur des instruments micro-couverts, les impacts relatifs à l'utilisation de la méthode du TIE (notamment amortissements des surcotes/décotes), les impacts relatifs à la désactualisation des décotes constatées sur crédits restructurées (reprise en PNB sur la maturité résiduelle de l'actif), les impacts liés à la variation des créances rattachées.

Comptes consolidés du groupe Crédit Agricole - 30 juin 2020

ACTIFS FINANCIERS AU COÛT AMORTI : PRÊTS ET CRÉANCES SUR LES ÉTABLISSEMENTS DE CRÉDIT

Actifs sains

Actifs dépréciés (Bucket 3)

Total

Actifs soumis à une ECL 12 mois (Bucket 1)

Actifs soumis à une ECL à maturité (Bucket 2)

Valeur comptable

Correction de valeur

Valeur comptable

Correction de valeur

Valeur comptable

Correction de valeur

Valeur comptable

Correction de valeur

Valeur Nette

(en millions d'euros)

brute

pour pertes

brute

pour pertes

brute

pour pertes

brute (a)

pour pertes (b)

comptable (a) + (b)

Au 31 décembre 2019

100 832

(25)

26

505

(388)

101 363

(413)

100 950

Transferts d'actifs en cours de vie d'un bucket à l'autre

(20)

20

Transferts de Bucket 1 vers Bucket 2

(20)

20

Retour de Bucket 2 vers Bucket 1

Transferts vers Bucket 3 ¹

Retour de Bucket 3 vers Bucket 2 / Bucket 1

Total après transferts

100 812

(25)

46

505

(388)

101 363

(413)

100 950

Variations des valeurs comptables brutes et des corrections de valeur pour pertes

18 476

(6)

50

(15)

8

18 511

2

Nouvelle production : achat, octroi, origination, renégociation ²

42 231

(15)

83

42 314

(15)

Décomptabilisation : cession, remboursement, arrivée à échéance...

(23 214)

24

(31)

(11)

5

(23 256)

29

Passages à perte

(3)

3

(3)

3

Modifications de flux sur restructurations pour cause de difficultés financières

(3)

(3)

Evolution des paramètres de risque de crédit des modèles sur la période

(12)

(1)

(13)

Changements dans le modèle / méthodologie

Variations de périmètre

(177)

(177)

Transferts en actifs non courants destinés à être cédés et activités abandonnées

Autres

(364)

(2)

(1)

1

(367)

1

Total

119 288

(31)

96

490

(380)

119 874

(411)

119 463

Variations de la valeur comptable attribuables à des modalités d'évaluation

comptable spécifiques (sans impact significatif sur le montant de correction de

valeur pour perte) ³

911

1

912

Au 30 juin 2020

120 199

(31)

96

491

(380)

120 786

(411)

120 375

Encours contractuels des actifs financiers qui ont été sortis du bilan au cours de la

période et qui font encore l'objet de mesures d'exécution

  • Les transferts vers le Bucket 3 correspondent à des encours classés initialement en Bucket 1, qui, au cours de l'année, ont fait l'objet d'un déclassement directement en Bucket 3,ou en Bucket 2 puis en Bucket 3. Les principes de provisionnement des buckets sont présentés dans les "Principes et méthodes comptables" du groupe et dans le chapitre "Facteurs de risque - Risque de crédit".

² Les originations en Bucket 2 peuvent inclure des encours originés en Bucket 1 reclassés en Bucket 2 au cours de la période.

  • Inclut les impacts des réévaluations de juste valeur des instruments micro-couverts, les impacts relatifs à l'utilisation de la méthode du TIE (notamment amortissements des surcotes/décotes), les impacts relatifs à la désactualisation des décotes constatées sur crédits restructurées (reprise en PNB sur la maturité résiduelle de l'actif), les impacts liés à la variation des créances rattachées.

26

Comptes consolidés du groupe Crédit Agricole - 30 juin 2020

ACTIFS FINANCIERS AU COÛT AMORTI : PRÊTS ET CRÉANCES SUR LA CLIENTÈLE

Actifs sains

Actifs dépréciés (Bucket 3)

Total

Actifs soumis à une ECL 12 mois (Bucket 1)

Actifs soumis à une ECL à maturité (Bucket 2)

Valeur comptable

Correction de valeur

Valeur comptable

Correction de valeur

Valeur comptable

Correction de valeur

Valeur comptable

Correction de valeur

Valeur Nette

(en millions d'euros)

brute

pour pertes

brute

pour pertes

brute

pour pertes

brute (a)

pour pertes (b)

comptable (a) + (b)

Au 31 décembre 2019

845 325

(1 776)

64 163

(3 653)

22 999

(13 561)

932 487

(18 991)

913 496

Transferts d'actifs en cours de vie d'un bucket à l'autre

(5 348)

(238)

2 757

543

2 591

(1 087)

(782)

Transferts de Bucket 1 vers Bucket 2

(23 210)

130

23 210

(563)

(433)

Retour de Bucket 2 vers Bucket 1

19 090

(397)

(19 090)

947

550

Transferts vers Bucket 3 ¹

(1 470)

33

(1 926)

203

3 396

(1 345)

(1 109)

Retour de Bucket 3 vers Bucket 2 / Bucket 1

242

(4)

563

(44)

(805)

258

210

Total après transferts

839 978

(2 014)

66 919

(3 107)

25 590

(14 648)

932 487

(19 772)

912 715

Variations des valeurs comptables brutes et des corrections de valeur pour pertes

43 903

(237)

794

(773)

(2 393)

657

42 304

(352)

Nouvelle production : achat, octroi, origination, renégociation ²

200 577

(520)

10 916

(655)

211 493

(1 175)

Décomptabilisation : cession, remboursement, arrivée à échéance...

(155 755)

300

(10 031)

489

(1 400)

758

(167 186)

1 548

Passages à perte

(964)

883

(964)

883

Modifications de flux sur restructurations pour cause de difficultés financières

(1)

(8)

1

(18)

9

(27)

10

Evolution des paramètres de risque de crédit des modèles sur la période 5

(33)

(632)

(1 054)

(1 719)

Changements dans le modèle / méthodologie

17

17

Variations de périmètre

273

(3)

28

(3)

40

(27)

341

(33)

Transferts en actifs non courants destinés à être cédés et activités abandonnées

Autres

(1 191)

19

(111)

10

(51)

88

(1 353)

117

Total

883 881

(2 251)

67 713

(3 880)

23 197

(13 991)

974 791

(20 124)

954 666

Variations de la valeur comptable attribuables à des modalités d'évaluation

comptable spécifiques (sans impact significatif sur le montant de correction de

valeur pour perte) ³

120

(327)

618

411

Au 30 juin 2020 4

884 001

(2 251)

67 386

(3 880)

23 815

(13 991)

975 202

(20 124)

955 078

Encours contractuels des actifs financiers qui ont été sortis du bilan au cours de la

période et qui font encore l'objet de mesures d'exécution

  • Les transferts vers le Bucket 3 correspondent à des encours classés initialement en Bucket 1, qui, au cours de l'année, ont fait l'objet d'un déclassement directement en Bucket 3,ou en Bucket 2 puis en Bucket 3. Les principes de provisionnement des buckets sont présentés dans les "Principes et méthodes comptables" du groupe et dans le chapitre "Facteurs de risque - Risque de crédit".

² Les originations en Bucket 2 peuvent inclure des encours originés en Bucket 1 reclassés en Bucket 2 au cours de la période.

  • Inclut les variations de réévaluation de juste valeur des instruments micro-couverts, les impacts relatifs à l'utilisation de la méthode du TIE (notamment amortissements des surcotes/décotes), les impacts relatifs à la désactualisation des décotes constatées sur crédits restructurées (reprise en PNB sur la maturité résiduelle de l'actif), les impacts liés à la variation des créances rattachées.

27

  • Au 30 juin 2020, dans le cadre des mesures de soutien à l'économie suite à la crise sanitaire liée au Covid-19, le groupe Crédit Agricole a accordé des reports d'échéances non contractuelles à la clientèle pour 5,85 milliards d'euros. ⁵ Concernant le bucket 3 - cette ligne correspond à l'évolution de l'appréciation du risque de crédit sur les dossiers déjà en défaut.

Comptes consolidés du groupe Crédit Agricole - 30 juin 2020

ACTIFS FINANCIERS À LA JUSTE VALEUR PAR CAPITAUX PROPRES : TITRES DE DETTES

Actifs sains

Actifs dépréciés (Bucket 3)

Total

Actifs soumis à une ECL 12 mois (Bucket 1)

Actifs soumis à une ECL à maturité (Bucket 2)

Valeur comptable

Dont Correction de

Valeur comptable

Dont Correction de

Valeur comptable

Dont Correction de

Valeur comptable

Dont Correction de

(en millions d'euros)

valeur pour pertes

valeur pour pertes

valeur pour pertes

valeur pour pertes

Au 31 décembre 2019

265 675

(141)

2 623

(34)

(4)

268 299

(179)

Transferts d'actifs en cours de vie d'un bucket à l'autre

(153)

151

(1)

1

(1)

(1)

Transferts de Bucket 1 vers Bucket 2

(158)

156

(2)

(2)

(2)

Retour de Bucket 2 vers Bucket 1

6

(5)

1

1

1

Transferts vers Bucket 3 ¹

(1)

1

Retour de Bucket 3 vers Bucket 2 / Bucket 1

Total après transferts

265 522

(141)

2 774

(35)

1

(4)

268 298

(180)

Variations des valeurs comptables brutes et des corrections de valeur pour pertes

2 248

(101)

(324)

(5)

(2)

1 922

(109)

Réévaluation de juste valeur sur la période

208

(38)

1

171

Nouvelle production : achat, octroi, origination, renégociation ²

25 115

(43)

5 169

(4)

30 284

(47)

Décomptabilisation : cession, remboursement, arrivée à échéance...

(22 864)

11

(5 457)

1

(28 321)

12

Passages à perte

Modifications de flux sur restructurations pour cause de difficultés financières

(3)

(3)

4

4

(1)

(1)

(1)

(1)

Evolution des paramètres de risque de crédit des modèles sur la période

(66)

(6)

(1)

(73)

Changements dans le modèle / méthodologie

Variations de périmètre

Transferts en actifs non courants destinés à être cédés et activités abandonnées

Autres

(208)

(2)

(211)

Total

267 770

(242)

2 450

(40)

1

(6)

270 220

(289)

Variations de la valeur comptable attribuables à des modalités d'évaluation comptable spécifiques (sans

impact significatif sur le montant de correction de valeur pour perte) ³

(1 653)

12

(1 642)

Au 30 juin 2020

266 117

(242)

2 462

(40)

1

(6)

268 578

(289)

Encours contractuels des actifs financiers qui ont été sortis du bilan au cours de la période et qui font encore

l'objet de mesures d'exécution

  • Les transferts vers le Bucket 3 correspondent à des encours classés initialement en Bucket 1, qui, au cours de l'année, ont fait l'objet d'un déclassement directement en Bucket 3,ou en Bucket 2 puis en Bucket 3. Les principes de provisionnement des buckets sont présentés dans les "Principes et méthodes comptables" du groupe et dans le chapitre "Facteurs de risque - Risque de crédit".
  • Les originations en Bucket 2 peuvent inclure des encours originés en Bucket 1 reclassés en Bucket 2 au cours de la période. ³ Inclut les impacts relatifs à l'utilisation de la méthode du TIE (notamment amortissements des surcotes/décotes).

28

Comptes consolidés du groupe Crédit Agricole - 30 juin 2020

ENGAGEMENTS DE FINANCEMENT

Engagements sains

Engagements dépréciés (Bucket 3)

Total

Engagements soumis à une ECL 12 mois (Bucket

Engagements soumis à une ECL à maturité

1)

(Bucket 2)

Montant de

Correction de valeur

Montant de

Correction de valeur

Montant de

Correction de valeur

Montant de

Correction de valeur

Montant net de

(en millions d'euros)

l'engagement

pour pertes

l'engagement

pour pertes

l'engagement

pour pertes

l'engagement (a)

pour pertes (b)

l'engagement (a) + (b)

Au 31 décembre 2019

201 823

(328)

6 684

(309)

679

(109)

209 186

(748)

208 437

Transferts d'engagements en cours de vie d'un bucket à l'autre

(1 140)

(21)

1 095

6

45

(13)

(27)

Transferts de Bucket 1 vers Bucket 2

(2 308)

12

2 308

(57)

(45)

Retour de Bucket 2 vers Bucket 1

1 186

(32)

(1 186)

59

27

Transferts vers Bucket 3 ¹

(40)

(34)

5

73

(16)

(10)

Retour de Bucket 3 vers Bucket 2 / Bucket 1

22

(1)

7

(1)

(28)

3

1

Total après transferts

200 683

(349)

7 779

(303)

724

(122)

209 186

(775)

208 411

Variations des montants de l'engagement et des corrections de valeur pour pertes

10 630

(18)

(495)

10

(119)

10

10 017

3

Nouveaux engagements donnés ²

88 528

(112)

2 215

(108)

90 743

(220)

Extinction des engagements

(81 321)

104

(2 671)

145

(256)

33

(84 248)

283

Passages à perte

Modifications de flux sur restructurations pour cause de difficultés financières

(4)

(4)

Evolution des paramètres de risque de crédit des modèles sur la période

(6)

(28)

(24)

(58)

Changements dans le modèle / méthodologie

Transferts en actifs non courants destinés à être cédés et activités abandonnées

Variations de périmètre

1 241

8

1 250

Autres

2 185

(4)

(46)

1

137

1

2 276

(2)

Au 30 juin 2020

211 313

(367)

7 284

(293)

605

(112)

219 203

(772)

218 430

¹ Les transferts vers le Bucket 3 correspondent à des encours classés initialement en Bucket 1, qui, au cours de l'année, ont fait l'objet d'un déclassement directement en Bucket 3,ou en Bucket 2 puis en Bucket 3. Les principes de provisionnement des buckets sont présentés dans les "Principes et

méthodes comptables" du groupe et dans le chapitre "Facteurs de risque - Risque de crédit".

² Les nouveaux engagements donnés en Bucket 2 peuvent inclure des engagements originés en Bucket 1 reclassés en Bucket 2 au cours de la période.

29

Comptes consolidés du groupe Crédit Agricole - 30 juin 2020

ENGAGEMENTS DE GARANTIE

Engagements sains

Engagements dépréciés (Bucket 3)

Total

Engagements soumis à une ECL 12 mois (Bucket

Engagements soumis à une ECL à maturité

1)

(Bucket 2)

Montant de

Correction de valeur

Montant de

Correction de valeur

Montant de

Correction de valeur

Montant de

Correction de valeur

Montant net de

(en millions d'euros)

l'engagement

pour pertes

l'engagement

pour pertes

l'engagement

pour pertes

l'engagement (a)

pour pertes (b)

l'engagement (a) + (b)

Au 31 décembre 2019

83 519

(90)

4 224

(179)

3 230

(466)

90 974

(733)

90 240

Transferts d'engagements en cours de vie d'un bucket à l'autre

(516)

6

241

9

275

(21)

(6)

Transferts de Bucket 1 vers Bucket 2

(490)

3

489

(13)

(11)

Retour de Bucket 2 vers Bucket 1

219

(13)

(219)

21

9

Transferts vers Bucket 3 ¹

(246)

16

(30)

1

277

(22)

(5)

Retour de Bucket 3 vers Bucket 2 / Bucket 1

1

1

(2)

1

1

Total après transferts

83 003

(84)

4 465

(169)

3 505

(487)

90 974

(739)

90 235

Variations des montants de l'engagement et des corrections de valeur pour pertes

(4 400)

(31)

(404)

(16)

(20)

51

(4 824)

4

Nouveaux engagements donnés ²

24 527

(38)

1 436

(29)

25 963

(67)

Extinction des engagements

(27 054)

16

(1 806)

23

(289)

116

(29 149)

156

Passages à perte

(4)

5

(4)

5

Modifications de flux sur restructurations pour cause de difficultés financières

Evolution des paramètres de risque de crédit des modèles sur la période

(9)

(11)

(73)

(93)

Changements dans le modèle / méthodologie

Transferts en actifs non courants destinés à être cédés et activités abandonnées

Variations de périmètre

Autres

(1 873)

(34)

1

273

3

(1 634)

3

Au 30 juin 2020

78 603

(115)

4 061

(185)

3 485

(436)

86 150

(735)

85 415

  • Les transferts vers le Bucket 3 correspondent à des encours classés initialement en Bucket 1, qui, au cours de l'année, ont fait l'objet d'un déclassement directement en Bucket 3,ou en Bucket 2 puis en Bucket 3. Les principes de provisionnement des buckets sont présentés dans les "Principes et méthodes comptables" du groupe et dans le chapitre "Facteurs de risque - Risque de crédit".

² Les nouveaux engagements donnés en Bucket 2 peuvent inclure des engagements originés en Bucket 1 reclassés en Bucket 2 au cours de la période.

30

Comptes consolidés du groupe Crédit Agricole - 30 juin 2020

3.2 Concentrations du risque de crédit

3.2.1 CONCENTRATIONS DU RISQUE DE CRÉDIT PAR AGENT ÉCONOMIQUE

ACTIFS FINANCIERS À LA JUSTE VALEUR PAR RÉSULTAT SUR OPTION PAR AGENT ÉCONOMIQUE

30/06/2020

31/12/2019

Montant des variations de

Montant des variations de

Valeur

juste valeur résultant des

Valeur

juste valeur résultant des

variations du risque de crédit

variations du risque de crédit

comptable

comptable

(en millions d'euros)

Sur la période

En cumulé

Sur la période

En cumulé

Administration générale

18

-

-

Banques centrales

-

-

Etablissements de crédit

2

-

-

Grandes entreprises

70

73

-

-

Clientèle de détail

-

-

Total Actifs financiers à la

juste valeur par résultat sur

option

70

93

-

-

31

Comptes consolidés du groupe Crédit Agricole - 30 juin 2020

ACTIFS FINANCIERS AU COÛT AMORTI PAR AGENT ÉCONOMIQUE

Au 30 juin 2020

Valeur comptable

Actifs sains

(en millions d'euros)

Actifs soumis à une ECL

Actifs soumis à une ECL à

Actifs dépréciés

12 mois (Bucket 1)

maturité (Bucket 2)

(Bucket 3)

Total

Administration générale

133

94 797

485

95 415

Banques centrales

36 902

36 902

Etablissements de crédit

121 492

97

495

122 084

Grandes entreprises

326 261

28 230

11 916

366 407

Clientèle de détail

542 371

39 058

11 799

593 228

Dépréciations

(2 351)

(3 886)

(14 400)

(20 637)

TOTAL

1 119 472

63 984

9 943

1 193 399

32

Comptes consolidés du groupe Crédit Agricole -

30 juin 2020

Au 31 décembre 2019

Valeur comptable

Actifs sains

Actifs soumis à une ECL

Actifs soumis à une ECL à

Actifs dépréciés

(en millions d'euros)

12 mois (Bucket 1)

maturité (Bucket 2)

(Bucket 3)

Total

Administration générale

82 587

294

126

83 007

Banques centrales

26 066

26 066

Etablissements de crédit

99 959

33

509

100 501

Grandes entreprises

306 770

24 245

11 336

342 351

Clientèle de détail

525 557

40 012

11 560

577 129

Dépréciations

(1 840)

(3 664)

(13 971)

(19 475)

TOTAL

1 039 099

60 920

9 560

1 109 579

ACTIFS FINANCIERS À LA JUSTE VALEUR PAR CAPITAUX PROPRES RECYCLABLES PAR AGENT ÉCONOMIQUE

Au 30 juin 2020

Valeur comptable

Actifs sains

Actifs soumis à une ECL

Actifs soumis à une ECL à

Actifs dépréciés

(en millions d'euros)

12 mois (Bucket 1)

maturité (Bucket 2)

(Bucket 3)

Total

Administration générale

124 804

706

125 510

Banques centrales

339

397

736

Etablissements de crédit

68 446

4

68 450

Grandes entreprises

72 482

1 353

73 835

Clientèle de détail

46

1

47

TOTAL

266 117

2 461

268 578

33

Comptes consolidés du groupe Crédit Agricole -

30 juin 2020

Au 31 décembre 2019

Valeur comptable

Actifs sains

Actifs soumis à une ECL

Actifs soumis à une ECL à

Actifs dépréciés

(en millions d'euros)

12 mois (Bucket 1)

maturité (Bucket 2)

(Bucket 3)

Total

Administration générale

121 806

701

122 507

Banques centrales

384

544

928

Etablissements de crédit

69 392

4

69 396

Grandes entreprises

74 043

1 371

75 414

Clientèle de détail

51

3

54

TOTAL

265 676

2 623

268 299

DETTES ENVERS LA CLIENTELE PAR AGENT ECONOMIQUE

(en millions d'euros)

30/06/2020

31/12/2019

Administration générale

21 292

27 036

Grandes entreprises

359 270

298 084

Clientèle de détail

558 036

530 387

TOTAL DETTES ENVERS LA CLIENTÈLE

938 598

855 507

34

Comptes consolidés du groupe Crédit Agricole - 30 juin 2020

Engagements de financement par agent économique

Au 30 juin 2020

Montant de l'engagement

Engagements sains

Engagements soumis à

Engagements soumis à une

Engagements

une ECL 12 mois

ECL à maturité

dépréciés

(en millions d'euros)

(Bucket 1)

(Bucket 2)

(Bucket 3)

Total

Administration générale

5 796

330

17

6 143

Banques centrales

89

89

Etablissements de crédit

15 120

1

1

15 122

Grandes entreprises

140 378

4 982

475

145 835

Clientèle de détail

49 930

1 972

112

52 014

Provisions ¹

(368)

(293)

(112)

(773)

TOTAL

210 945

6 992

493

218 430

  • Les pertes attendues ou avérées relatives aux engagements hors bilan sont prises en compte par voie de provisions figurant au passif du bilan.

Au 31 décembre 2019

Montant de l'engagement

Engagements sains

Engagements soumis à Engagements soumis à une

Engagements

une ECL 12 mois

ECL à maturité

dépréciés

(en millions d'euros)

(Bucket 1)

(Bucket 2)

(Bucket 3)

Total

Administration générale

5 518

216

31

5 765

Banques centrales

94

94

Etablissements de crédit

11 884

1

11 885

Grandes entreprises

136 770

4 622

524

141 916

Clientèle de détail

47 556

1 846

124

49 526

Provisions ¹

(330)

(309)

(109)

(748)

TOTAL

201 492

6 375

571

208 438

35

  • Les pertes attendues ou avérées relatives aux engagements hors bilan sont prises en compte par voie de provisions figurant au passif du bilan.

Comptes consolidés du groupe Crédit Agricole - 30 juin 2020

Engagements de garantie par agent économique

Au 30 juin 2020

Montant de l'engagement

Engagements sains

Engagements soumis à

Engagements soumis à une

Engagements

(en millions d'euros)

une ECL 12 mois

ECL à maturité

dépréciés

(Bucket 1)

(Bucket 2)

(Bucket 3)

Total

Administration générale

325

2

5

332

Banques centrales

512

512

Etablissements de crédit

6 409

21

27

6 457

Grandes entreprises

69 120

3 906

3 338

76 364

Clientèle de détail

2 239

132

114

2 485

Provisions ¹

(114)

(185)

(436)

(735)

TOTAL

78 491

3 876

3 048

85 415

  • Les pertes attendues ou avérées relatives aux engagements hors bilan sont prises en compte par voie de provisions figurant au passif du bilan.

Au 31 décembre 2019

Montant de l'engagement

Engagements sains

Engagements soumis à Engagements soumis à une

Engagements

(en millions d'euros)

une ECL 12 mois

ECL à maturité

dépréciés

(Bucket 1)

(Bucket 2)

(Bucket 3)

Total

Administration générale

350

6

356

Banques centrales

511

511

Etablissements de crédit

7 874

28

47

7 949

Grandes entreprises

72 772

4 068

3 071

79 911

Clientèle de détail

2 012

122

112

2 246

Provisions ¹

(89)

(177)

(466)

(732)

TOTAL

83 430

4 047

2 764

90 241

  • Les pertes attendues ou avérées relatives aux engagements hors bilan sont prises en compte par voie de provisions figurant au passif du bilan.

36

Comptes consolidés du groupe Crédit Agricole - 30 juin 2020

3.2.2 CONCENTRATION DU RISQUE DE CRÉDIT PAR ZONE GÉOGRAPHIQUE

ACTIFS FINANCIERS AU COÛT AMORTI PAR ZONE GÉOGRAPHIQUE

Au 30 juin 2020

Valeur comptable

Actifs sains

Actifs dépréciés

(en millions d'euros)

Actifs soumis à une ECL 12

Actifs soumis à une ECL à

mois (Bucket 1)

maturité (Bucket 2)

(Bucket 3)

Total

France (y compris DOM-TOM)

832 870

49 767

14 548

897 185

Autres pays de l'Union européenne

165 421

9 175

6 197

180 793

Autres pays d'Europe

20 447

1 070

358

21 875

Amérique du Nord

36 680

1 693

548

38 921

Amériques centrale et du Sud

9 500

1 367

969

11 836

Afrique et Moyen-Orient

18 188

2 307

1 279

21 774

Asie et Océanie (hors Japon)

31 136

1 699

380

33 215

Japon

5 973

792

65

6 830

Organismes supra-nationaux

1 608

(1)

1 607

Dépréciations

(2 351)

(3 886)

(14 400)

(20 637)

TOTAL

1 119 472

63 984

9 943

1 193 399

37

Comptes consolidés du groupe Crédit Agricole - 30 juin 2020

Au 31 décembre 2019

Valeur comptable

Actifs sains

(en millions d'euros)

Actifs soumis à une ECL 12

mois (Bucket 1)

Actifs soumis à une ECL à

Actifs dépréciés

maturité (Bucket 2)

(Bucket 3)

Total

France (y compris DOM-TOM)

765 087

48 885

14 394

828 366

Autres pays de l'Union européenne

152 660

8 118

6 190

166 968

Autres pays d'Europe

21 008

934

352

22 294

Amérique du Nord

35 190

973

398

36 561

Amériques centrale et du Sud

9 495

1 221

692

11 408

Afrique et Moyen-Orient

17 546

2 241

1 247

21 034

Asie et Océanie (hors Japon)

31 333

1 724

258

33 316

Japon

5 950

487

6 437

Organismes supra-nationaux

2 670

2 670

Dépréciations

(1 840)

(3 664)

(13 971)

(19 475)

TOTAL

1 039 099

60 920

9 560

1 109 579

38

Comptes consolidés du groupe Crédit Agricole - 30 juin 2020

ACTIFS FINANCIERS À LA JUSTE VALEUR PAR CAPITAUX PROPRES RECYCLABLES PAR ZONE GÉOGRAPHIQUE

Au 30 juin 2020

Valeur comptable

Actifs sains

(en millions d'euros)

Actifs soumis à une ECL 12

Actifs soumis à une ECL à

Actifs dépréciés

mois (Bucket 1)

maturité (Bucket 2)

(Bucket 3)

Total

France (y compris DOM-TOM)

132 617

683

133 300

Autres pays de l'Union européenne

99 518

1 121

100 639

Autres pays d'Europe

3 882

3 882

Amérique du Nord

20 129

20 129

Amériques centrale et du Sud

377

377

Afrique et Moyen-Orient

786

657

1 443

Asie et Océanie (hors Japon)

5 349

5 349

Japon

940

940

Organismes supra-nationaux

2 519

2 519

TOTAL

(en millions d'euros)

France (y compris DOM-TOM)

Autres pays de l'Union européenne

Autres pays d'Europe

Amérique du Nord

Amériques centrale et du Sud

Afrique et Moyen-Orient

Asie et Océanie (hors Japon)

Japon

39

Organismes supra-nationaux

TOTAL

266 117

2 461

268 578

Au 31 décembre 2019

Valeur comptable

Actifs sains

Actifs soumis à une ECL 12

Actifs soumis à une ECL à

Actifs dépréciés

mois (Bucket 1)

maturité (Bucket 2)

(Bucket 3)

Total

131 478

895

132 373

101 245

921

102 166

4 209

4 209

19 003

3

19 006

333

333

566

804

1 370

5 569

5 569

639

639

2 634

2 634

265 676

2 623

268 299

Comptes consolidés du groupe Crédit Agricole -

30 juin 2020

DETTES ENVERS LA CLIENTÈLE PAR ZONE GÉOGRAPHIQUE

(en millions d'euros)

30/06/2020

31/12/2019

France (y compris DOM-TOM)

713 102

644 849

Autres pays de l'Union européenne

139 278

131 147

Autres pays d'Europe

16 877

15 881

Amérique du Nord

17 977

14 658

Amériques centrale et du Sud

5 049

4 467

Afrique et Moyen-Orient

14 785

18 186

Asie et Océanie (hors Japon)

15 896

13 026

Japon

15 629

13 284

Organismes supra-nationaux

5

9

TOTAL DETTES ENVERS LA CLIENTÈLE

938 598

855 507

40

Comptes consolidés du groupe Crédit Agricole - 30 juin 2020

ENGAGEMENTS DE FINANCEMENT PAR ZONE GÉOGRAPHIQUE

Au 30 juin 2020

Montant de l'engagement

Engagements sains

Engagements soumis à

Engagements soumis à

Engagements

(en millions d'euros)

une ECL 12 mois

une ECL à maturité

dépréciés

(Bucket 1)

(Bucket 2)

(Bucket 3)

Total

France (y compris DOM-TOM)

121 633

4 135

296

126 064

Autres pays de l'Union européenne

46 051

1 374

109

47 534

Autres pays d'Europe

6 647

145

69

6 861

Amérique du Nord

22 482

1 290

16

23 788

Amériques centrale et du Sud

2 812

14

93

2 919

Afrique et Moyen-Orient

5 288

302

1

5 591

Asie et Océanie (hors Japon)

5 459

25

21

5 505

Japon

941

941

Organismes supra-nationaux

Provisions ¹

(368)

(293)

(112)

(773)

TOTAL

210 945

6 992

493

218 430

  • Les pertes attendues ou avérées relatives aux engagements hors bilan sont prises en compte par voie de provisions figurant au passif du bilan.

41

Comptes consolidés du groupe Crédit Agricole - 30 juin 2020

Au 31 décembre 2019

Montant de l'engagement

Engagements sains

Engagements soumis à

Engagements soumis à

Engagements

(en millions d'euros)

une ECL 12 mois

une ECL à maturité

dépréciés

(Bucket 1)

(Bucket 2)

(Bucket 3)

Total

France (y compris DOM-TOM)

111 021

3 491

347

114 859

Autres pays de l'Union européenne

41 941

1 498

165

43 604

Autres pays d'Europe

6 558

175

71

6 804

Amérique du Nord ¹

26 043

1 102

80

27 225

Amériques centrale et du Sud

3 395

63

17

3 475

Afrique et Moyen-Orient

5 332

240

5 572

Asie et Océanie (hors Japon)

6 574

85

6 659

Japon

959

29

988

Organismes supra-nationaux

Provisions ¹

(330)

(309)

(109)

(748)

TOTAL

201 493

6 374

571

208 438

  • Les pertes attendues ou avérées relatives aux engagements hors bilan sont prises en compte par voie de provisions figurant au passif du bilan.

42

Comptes consolidés du groupe Crédit Agricole - 30 juin 2020

ENGAGEMENTS DE GARANTIE PAR ZONE GÉOGRAPHIQUE

Au 30 juin 2020

Montant de l'engagement

Engagements sains

Engagements soumis à

Engagements soumis à

Engagements

une ECL 12 mois

une ECL à maturité

dépréciés

(en millions d'euros)

(Bucket 1)

(Bucket 2)

(Bucket 3)

Total

France (y compris DOM-TOM)

35 592

807

746

37 145

Autres pays de l'Union européenne

16 109

1 496

2 336

19 941

Autres pays d'Europe

3 467

35

3 502

Amérique du Nord

10 871

1 285

326

12 482

Amériques centrale et du Sud

1 337

1

20

1 358

Afrique et Moyen-Orient

2 601

86

56

2 743

Asie et Océanie (hors Japon)

6 340

288

6 628

Japon

2 288

63

2 351

Organismes supra-nationaux

Provisions ¹

(114)

(185)

(436)

(735)

TOTAL

78 491

3 876

3 048

85 415

  • Les pertes attendues ou avérées relatives aux engagements hors bilan sont prises en compte par voie de provisions figurant au passif du bilan.

43

Comptes consolidés du groupe Crédit Agricole - 30 juin 2020

Au 31 décembre 2019

Montant de l'engagement

Engagements sains

Engagements soumis à

Engagements soumis à

Engagements

une ECL 12 mois

une ECL à maturité

dépréciés

(en millions d'euros)

(Bucket 1)

(Bucket 2)

(Bucket 3)

Total

France (y compris DOM-TOM)

38 641

772

594

40 007

Autres pays de l'Union européenne

16 317

1 632

2 134

20 083

Autres pays d'Europe

4 350

698

5 048

Amérique du Nord

10 244

635

397

11 276

Amériques centrale et du Sud

1 059

1

29

1 089

Afrique et Moyen-Orient

3 329

66

76

3 471

Asie et Océanie (hors Japon)

6 732

236

6 968

Japon

2 846

185

3 031

Organismes supra-nationaux

Provisions ¹

(89)

(178)

(465)

(732)

TOTAL

83 429

4 047

2 765

90 241

  • Les pertes attendues ou avérées relatives aux engagements hors bilan sont prises en compte par voie de provisions figurant au passif du bilan.

44

Comptes consolidés du groupe Crédit Agricole - 30 juin 2020

NOTE 4 Notes relatives au résultat net et gains et pertes comptabilisés directement en capitaux propres

4.1

Produits et Charges d'intérêts

(en millions d'euros)

30/06/2020

31/12/2019

30/06/2019

Sur les actifs financiers au coût amorti

12 059

25 537

13 200

Opérations avec les établissements de crédit

798

1 725

1 026

Opérations internes au Crédit Agricole

2

1

Opérations avec la clientèle

10 332

21 867

10 966

Opérations de location-financement

447

844

635

Titres de dettes

482

1 099

572

Sur les actifs financiers à la juste valeur par capitaux propres

2 673

5 403

2 773

Opérations avec les établissements de crédit

Opérations avec la clientèle

Titres de dettes

2 673

5 403

2 773

Intérêts courus et échus des instruments de couverture

1 663

2 532

1 171

Autres intérêts et produits assimilés

29

37

22

PRODUITS D'INTÉRÊTS ¹ ²

16 424

33 509

17 166

Sur les passifs financiers au coût amorti

(6 014)

(13 108)

(6 912)

Opérations avec les établissements de crédit

(654)

(1 367)

(792)

Opérations internes au Crédit Agricole

(6)

(2)

(5)

Opérations avec la clientèle

(2 957)

(7 182)

(3 640)

Opérations de location-financement

(123)

(144)

(285)

Dettes représentées par un titre

(2 026)

(3 762)

(1 838)

Dettes subordonnées

(248)

(651)

(352)

Intérêts courus et échus des instruments de couverture

(1 311)

(2 313)

(1 141)

Autres intérêts et charges assimilées

(40)

(91)

(52)

CHARGES D'INTÉRÊTS

(7 365)

(15 512)

(8 105)

  • Dont 188 millions d'euros sur créances dépréciées (Bucket 3) au 30 juin 2020 contre 339 millions d'euros au 31 décembre 2019 et 180 millions d'euros au 30 juin 2019

² Dont produits d'intérêts reçus au titre de la facilité TLTRO III de la BCE

45

Comptes consolidés du groupe Crédit Agricole - 30 juin 2020

4.2 Produits et charges de commissions

30/06/2020

31/12/2019

30/06/2019

(en millions d'euros)

Produits

Charges

Net

Produits

Charges

Net

Produits

Charges

Net

Sur opérations avec les établissements de crédit

120

(32)

88

266

(53)

213

147

(29)

118

Sur opérations avec la clientèle

778

(141)

637

3 662

(259)

3 403

1 856

(124)

1 732

Sur opérations sur titres

31

(63)

(32)

49

(100)

(51)

21

(48)

(27)

Sur opérations de change

27

(23)

4

52

(44)

8

26

(24)

2

Sur opérations sur instruments dérivés et autres

opérations de hors bilan

212

(130)

82

340

(242)

98

210

(323)

(113)

Sur moyens de paiement et autres prestations de

services bancaires et financiers

3 236

(974)

2 262

4 468

(1 928)

2 540

2 281

(947)

1 335

Gestion d'OPCVM, fiducie et activités analogues

2 354

(624)

1 730

4 884

(1 536)

3 348

2 348

(724)

1 624

TOTAL PRODUITS ET CHARGES DE COMMISSIONS

6 758

(1 987)

4 771

13 721

(4 162)

9 559

6 889

(2 217)

4 672

Les produits de commissions des opérations sur la clientèle et des opérations sur moyens de paiement et autres prestations de services bancaires et financiers sont portés majoritairement par les activités de Grande clientèle et de Banques de proximité (en France ou à l'international).

Les produits de commissions de Gestion d'OPCVM, fiducie et activités analogues sont essentiellement liés aux activités de Gestion de l'épargne et Assurances.

4.3 Gains ou pertes nets sur instruments financiers à la juste valeur par résultat

(en millions d'euros)

30/06/2020

31/12/2019

30/06/2019

Dividendes reçus

561

1 535

1 060

Plus ou moins-values latentes ou réalisées sur actif/passif détenus à des fins de

transaction

2 152

3 890

1 973

Plus ou moins-values latentes ou réalisées sur instruments de capitaux propres

à la juste valeur par résultat

(3 596)

3 519

1 665

Plus ou moins-values latentes ou réalisées sur instruments de dette ne

remplissant pas les critères SPPI

(1 031)

3 088

2 216

Gains ou pertes nets sur actifs représentatifs de contrats en unités de compte

(2 778)

6 440

4 029

Plus ou moins-values latentes ou réalisées sur actif/passif à la juste valeur par

résultat sur option ¹

(51)

(1 767)

(533)

Solde des opérations de change et instruments financiers assimilés (hors

résultat des couvertures d'investissements nets des activités à l'étranger)

(856)

767

258

Résultat de la comptabilité de couverture

(31)

(28)

(12)

GAINS OU PERTES NETS SUR INSTRUMENTS FINANCIERS À LA JUSTE VALEUR PAR

RÉSULTAT

(5 630)

17 446

10 658

¹ Hors spread de crédit émetteur pour les passifs concernés à la juste valeur par résultat sur option

46

Comptes consolidés du groupe Crédit Agricole - 30 juin 2020

Le résultat de la comptabilité de couverture se décompose comme suit :

30/06/2020

(en millions d'euros)

Profits

Pertes

Net

Couverture de juste valeur

9 159

(9 172)

(13)

Variations de juste valeur des éléments couverts attribuables aux risques couverts

3 847

(4 793)

(946)

Variations de juste valeur des dérivés de couverture (y compris cessations de

couverture)

5 312

(4 379)

933

Couverture de flux de trésorerie

1

(1)

Variations de juste valeur des dérivés de couverture - partie inefficace

1

(1)

Couverture d'investissements nets dans une activité à l'étranger

Variations de juste valeur des dérivés de couverture - partie inefficace

Couverture de la juste valeur de l'exposition au risque de taux d'intérêt d'un

portefeuille d'instruments financiers

19 342

(19 360)

(18)

Variations de juste valeur des éléments couverts

10 475

(8 916)

1 559

Variations de juste valeur des dérivés de couverture

8 867

(10 444)

(1 577)

Couverture de l'exposition des flux de trésorerie d'un portefeuille d'instruments

financiers au risque de taux d'intérêt

Variations de juste valeur de l'instrument de couverture - partie inefficace

TOTAL RÉSULTAT DE LA COMPTABILITÉ DE COUVERTURE

28 502

(28 533)

(31)

31/12/2019

(en millions d'euros)

Profits

Pertes

Net

Couverture de juste valeur

10 252

(10 255)

(3)

Variations de juste valeur des éléments couverts attribuables aux risques couverts

4 380

(5 778)

(1 398)

Variations de juste valeur des dérivés de couverture (y compris cessations de

couverture)

5 872

(4 477)

1 395

Couverture de flux de trésorerie

Variations de juste valeur des dérivés de couverture - partie inefficace

Couverture d'investissements nets dans une activité à l'étranger

Variations de juste valeur des dérivés de couverture - partie inefficace

Couverture de la juste valeur de l'exposition au risque de taux d'intérêt d'un

portefeuille d'instruments financiers

19 665

(19 690)

(25)

Variations de juste valeur des éléments couverts

10 109

(9 483)

626

Variations de juste valeur des dérivés de couverture

9 556

(10 207)

(651)

Couverture de l'exposition des flux de trésorerie d'un portefeuille d'instruments

financiers au risque de taux d'intérêt

Variations de juste valeur de l'instrument de couverture - partie inefficace

TOTAL RÉSULTAT DE LA COMPTABILITÉ DE COUVERTURE

29 917

(29 945)

(28)

47

Comptes consolidés du groupe Crédit Agricole - 30 juin 2020

30/06/2019

(en millions d'euros)

Profits

Pertes

Net

Couverture de juste valeur

10 373

(10 368)

5

Variations de juste valeur des éléments couverts attribuables aux risques couverts

4 420

(5 746)

(1 326)

Variations de juste valeur des dérivés de couverture (y compris cessations de

couverture)

5 953

(4 622)

1 331

Couverture de flux de trésorerie

Variations de juste valeur des dérivés de couverture - partie inefficace

Couverture d'investissements nets dans une activité à l'étranger

Variations de juste valeur des dérivés de couverture - partie inefficace

Couverture de la juste valeur de l'exposition au risque de taux d'intérêt d'un

portefeuille d'instruments financiers

21 262

(21 279)

(17)

Variations de juste valeur des éléments couverts

11 167

(10 028)

1 139

Variations de juste valeur des dérivés de couverture

10 095

(11 251)

(1 156)

Couverture de l'exposition des flux de trésorerie d'un portefeuille d'instruments

financiers au risque de taux d'intérêt

Variations de juste valeur de l'instrument de couverture - partie inefficace

TOTAL RÉSULTAT DE LA COMPTABILITÉ DE COUVERTURE

31 635

(31 647)

(12)

4.4 Gains ou pertes nets sur instruments financiers à la juste valeur par capitaux propres

(en millions d'euros)

30/06/2020

31/12/2019

30/06/2019

Gains ou pertes nets sur instruments de dettes comptabilisés en

capitaux propres recyclables ¹

281

167

95

Rémunération des instruments de capitaux propres comptabilisés en

capitaux propres non recyclables (dividendes) ²

82

169

113

GAINS OU PERTES NETS SUR INSTRUMENTS FINANCIERS À LA JUSTE VALEUR

PAR CAPITAUX PROPRES

363

336

208

¹ Hors résultat de cession sur instruments de dettes dépréciés (Bucket 3) mentionné en note 4.9 "Coût du risque"

  • Dont aucun dividende sur instruments de capitaux propres à la juste valeur par capitaux propres non recyclables décomptabilisés au cours de la période

48

Comptes consolidés du groupe Crédit Agricole - 30 juin 2020

4.5 Gains ou pertes nets résultant de la décomptabilisation d'actifs financiers au coût amorti

(en millions d'euros)

30/06/2020

31/12/2019

30/06/2019

Titres de dettes

6

8

3

Prêts et créances sur les établissements de crédit

Prêts et créances sur la clientèle

1

Gains résultant de la décomptabilisation d'actifs financiers au coût

amorti

6

9

3

Titres de dettes

(3)

(2)

Prêts et créances sur les établissements de crédit

Prêts et créances sur la clientèle

(1)

(17)

(1)

Pertes résultant de la décomptabilisation d'actifs financiers au coût

amorti

(4)

(19)

(1)

GAINS OU PERTES NETS RÉSULTANT DE LA DÉCOMPTABILISATION

D'ACTIFS FINANCIERS AU COÛT AMORTI ¹

2

(10)

2

  • Hors résultat sur décomptabilisation d'instruments de dettes dépréciés (Bucket 3) mentionné en note 4.9 "Coût du risque"

4.6 Produits (charges) nets des autres activités

(en millions d'euros)

30/06/2020

31/12/2019

30/06/2019

Gains ou pertes sur immobilisations hors exploitation

(8)

(22)

(13)

Autres produits nets de l'activité d'assurance

2 900

14 252

8 564

Variation des provisions techniques des contrats d'assurance

4 329

(26 373)

(16 511)

Produits nets des immeubles de placement

109

172

113

Autres produits (charges) nets

140

386

175

PRODUITS (CHARGES) DES AUTRES ACTIVITÉS

7 470

(11 585)

(7 672)

4.7

Charges générales d'exploitation

(en millions d'euros)

30/06/2020

31/12/2019

30/06/2019

Charges de personnel

(6 217)

(12 656)

(6 308)

Impôts, taxes et contributions réglementaires ¹

(1 090)

(1 216)

(890)

Services extérieurs et autres charges générales d'exploitation

(2 960)

(6 217)

(2 999)

CHARGES GÉNÉRALES D'EXPLOITATION

(10 267)

(20 088)

(10 196)

  • Dont -561 millions d'euros comptabilisés au titre du Fonds de Résolution Unique au 30 juin 2020 et -425 millions d'euros au 30 juin 2019

49

Comptes consolidés du groupe Crédit Agricole - 30 juin 2020

4.8 Dotations aux amortissements et aux dépréciations des immobilisations corporelles et incorporelles

(en millions d'euros)

30/06/2020

31/12/2019

30/06/2019

Dotations aux amortissements

(876)

(1 723)

(818)

Immobilisations corporelles ¹

(656)

(1 289)

(613)

Immobilisations incorporelles

(220)

(434)

(205)

Dotations (reprises) aux dépréciations

(3)

(1)

3

Immobilisations corporelles

(1)

1

2

Immobilisations incorporelles

(2)

(2)

1

DOTATIONS AUX AMORTISSEMENTS ET AUX DÉPRÉCIATIONS DES

IMMOBILISATIONS CORPORELLES ET INCORPORELLES

(879)

(1 724)

(815)

  • Dont - 228 millions d'euros comptabilisés au titre de l'amortissement du droit d'utilisation au 30 juin 2020 contre
  • 420 millions d'euros au 31 décembre 2019 et - 201 millions d'euros au 30 juin 2019.

50

Comptes consolidés du groupe Crédit Agricole - 30 juin 2020

4.9

Coût du risque

(en millions d'euros)

30/06/2020

31/12/2019

30/06/2019

Dotations nettes de reprises des dépréciations sur actifs et provisions sur engagements

hors bilan sains (Bucket 1 et Bucket 2) (A)

(813)

116

(4)

Bucket 1 : Pertes évaluées au montant des pertes de crédit attendues pour les 12

mois à venir

(590)

(19)

28

Instruments de dettes comptabilisés à la juste valeur par capitaux propres

recyclables

(16)

(2)

1

Instruments de dettes comptabilisés au coût amorti

(515)

13

Engagements par signature

(59)

(17)

14

Bucket 2 : Pertes évaluées au montant des pertes de crédit attendues pour la

durée de vie

(223)

135

(32)

Instruments de dettes comptabilisés à la juste valeur par capitaux propres

recyclables

(1)

1

1

Instruments de dettes comptabilisés au coût amorti

(229)

48

(55)

Engagements par signature

7

86

22

Dotations nettes de reprises des dépréciations sur actifs et provisions sur engagements

hors bilan dépréciés (Bucket 3) (B)

(1 270)

(1 768)

(826)

Instruments de dettes comptabilisés à la juste valeur par capitaux propres

recyclables

(2)

Instruments de dettes comptabilisés au coût amorti

(1 285)

(1 599)

(807)

Engagements par signature

17

(170)

(19)

Autres actifs (C)

(11)

(170)

(8)

Risques et charges (D)

(12)

45

15

Dotations nettes de reprises des dépréciations et provisions (E) =(A)+(B)+(C)+(D)

(2 106)

(1 777)

(823)

Plus ou moins-values de cessions réalisées sur instruments de dettes comptabilisés en

capitaux propres recyclables dépréciés

Gains ou pertes réalisés sur instruments de dettes comptabilisés au coût amorti

dépréciés

Pertes sur prêts et créances irrécouvrables non dépréciés

(116)

(270)

(120)

Récupérations sur prêts et créances

124

396

127

comptabilisés au coût amorti

124

396

127

comptabilisés en capitaux propres recyclables

Décotes sur crédits restructurés

(35)

(37)

(19)

Pertes sur engagements par signature

(1)

(1)

Autres pertes

(90)

(82)

(43)

Autres produits

87

14

COÛT DU RISQUE

(2 136)

(1 757)

(879)

51

Comptes consolidés du groupe Crédit Agricole - 30 juin 2020

4.10

Gains ou pertes nets sur autres actifs

(en millions d'euros)

30/06/2020

31/12/2019

30/06/2019

Immobilisations corporelles et incorporelles d'exploitation

75

42

3

Plus-values de cession

81

72

18

Moins-values de cession

(6)

(30)

(15)

Titres de capitaux propres consolidés

13

Plus-values de cession

9

16

Moins-values de cession

(9)

(3)

Produits (charges) nets sur opérations de regroupement

9

(19)

GAINS OU PERTES NETS SUR AUTRES ACTIFS

84

36

3

4.11 Impôts

Le taux effectif d'impôt du 1er semestre 2020 ressort à 24,2% sur la base d'un résultat avant impôt positif de 3 264 millions d'euros (avant résultat des sociétés mises en équivalence, dépréciation des écarts d'acquisition et résultat des activités abandonnées) contre 17,8% (28,7% hors produit fiscal Emporiki) au 31 décembre 2019 et 32,9% au 30 juin 2019.

52

Comptes consolidés du groupe Crédit Agricole - 30 juin 2020

4.12 Variation des gains et pertes comptabilisés directement en capitaux propres

Est présenté ci-dessous le détail des produits et charges comptabilisés de la période :

DETAIL DES GAINS ET PERTES COMPTABILISES DIRECTEMENT EN CAPITAUX PROPRES

(en millions d'euros)

30/06/2020

31/12/2019

30/06/2019

Gains et pertes nets comptabilisés directement en capitaux propres recyclables

Gains et pertes sur écarts de conversion

(110)

313

75

Ecart de réévaluation de la période

(110)

313

75

Transferts en résultat

Autres variations

Gains et pertes sur instruments de dettes comptabilisés en capitaux propres

recyclables

(180)

1 185

1 555

Ecart de réévaluation de la période

(220)

1 296

1 613

Transferts en résultat

(66)

(157)

(73)

Autres variations

106

46

15

Gains et pertes sur instruments dérivés de couverture

542

360

503

Ecart de réévaluation de la période

545

363

506

Transferts en résultat

Autres variations

(3)

(3)

(3)

Reclassement des gains ou pertes nets sur actifs financiers lié à l'approche par

superposition

(427)

435

241

Ecart de réévaluation de la période

(427)

445

248

Transferts en résultat

Autres variations

(10)

(7)

Gains et pertes avant impôt comptabilisés directement en capitaux propres

recyclables des entreprises mises en équivalence

(120)

7

Impôts sur les gains et pertes comptabilisés directement en capitaux propres

recyclables hors entreprises mises en équivalence

(125)

(493)

(644)

Impôts sur les gains et pertes comptabilisés directement en capitaux propres

recyclables des entreprises mises en équivalence

1

1

2

Gains et pertes nets comptabilisés directement en capitaux propres recyclables

sur activités abandonnées

(11)

(12)

Gains et pertes nets comptabilisés directement en capitaux propres recyclables

(419)

1 797

1 720

Gains et pertes nets comptabilisés directement en capitaux propres non

recyclables

Gains et pertes actuariels sur avantages post emploi

36

(212)

(186)

Gains et pertes sur passifs financiers attribuables aux variations du risque de crédit

propre

91

(77)

(53)

Ecart de réévaluation de la période

91

(88)

(57)

Transferts en réserves

11

4

Autres variations

Gains et pertes sur instruments de capitaux propres comptabilisés en capitaux

propres non recyclables

(185)

309

127

Ecart de réévaluation de la période

(183)

323

191

Transferts en réserves

(9)

20

(16)

Autres variations

7

(34)

(48)

Gains et pertes avant impôt comptabilisés directement en capitaux propres non

recyclables des entreprises mises en équivalence

10

(24)

2

Impôts sur les gains et pertes comptabilisés directement en capitaux propres non

recyclables hors entreprises mises en équivalence

12

45

95

53

Comptes consolidés du groupe Crédit Agricole -

30 juin 2020

Impôts sur les gains et pertes comptabilisés directement en capitaux propres non

recyclables des entreprises mises en équivalence

(4)

6

Gains et pertes nets comptabilisés directement en capitaux propres non

recyclables sur activités abandonnées

3

3

Gains et pertes nets comptabilisés directement en capitaux propres non

recyclables

(40)

50

(12)

GAINS ET PERTES NETS COMPTABILISÉS DIRECTEMENT EN CAPITAUX PROPRES

(459)

1 847

1 708

Dont part du Groupe

(403)

1 808

1 699

Dont participations ne donnant pas le contrôle

(56)

39

9

54

Comptes consolidés du groupe Crédit Agricole -

30 juin 2020

VARIATION DES GAINS ET PERTES COMPTABILISÉS DIRECTEMENT EN CAPITAUX PROPRES ET EFFETS D'IMPÔTS

31/12/2019

Variation

30/06/2020

Net

Net dont

Net

Net dont

Net

Net dont

(en millions d'euros)

part

part

part

Brut

Impôt

d'impôt

Groupe

Brut

Impôt

d'impôt

Groupe

Brut

Impôt

d'impôt

Groupe

Gains et pertes comptabilisés directement en capitaux

propres recyclables

Gains et pertes sur écarts de conversion

111

(4)

107

184

(110)

(110)

(100)

1

(4)

(3)

84

Gains et pertes sur instruments de dettes comptabilisés en

capitaux propres recyclables

3 650

(969)

2 681

2 672

(180)

74

(106)

(103)

3 470

(895)

2 575

2 569

Gains et pertes sur instruments dérivés de couverture

806

(242)

564

564

542

(116)

426

425

1 349

(359)

990

989

Reclassement des gains ou pertes nets sur actifs financiers lié

à l'approche par superposition

588

86

674

671

(427)

(83)

(510)

(510)

160

4

164

161

Gains et pertes comptabilisés directement en capitaux

propres recyclables hors entreprises mises en équivalence

5 155

(1 129)

4 026

4 091

(175)

(125)

(300)

(288)

4 980

(1 254)

3 726

3 803

Gains et pertes comptabilisés directement en capitaux

propres recyclables des entreprises mises en équivalence

(20)

2

(18)

(13)

(120)

1

(119)

(89)

(140)

3

(137)

(102)

Gains et pertes comptabilisés directement en capitaux

propres recyclables sur activités abandonnées

2

(1)

1

1

2

(1)

1

1

Gains et pertes comptabilisés directement en capitaux

propres recyclables

5 137

(1 128)

4 009

4 079

(295)

(124)

(419)

(377)

4 842

(1 252)

3 590

3 702

Gains et pertes comptabilisés directement en capitaux

propres non recyclables

Gains et pertes actuariels sur avantages post emploi

(1 200)

280

(920)

(891)

36

(11)

25

25

(1 164)

269

(894)

(867)

Gains et pertes sur passifs financiers attribuables aux variations

du risque de crédit propre

(214)

58

(156)

(157)

91

(28)

64

64

(123)

30

(94)

(94)

Gains et pertes sur instruments de capitaux propres

comptabilisés en capitaux propres non recyclables

276

(126)

150

138

(185)

51

(135)

(121)

91

(75)

15

19

Gains et pertes comptabilisés directement en capitaux

propres non recyclables hors entreprises mises en

équivalence

(1 138)

212

(926)

(910)

(58)

12

(46)

(32)

(1 196)

224

(972)

(942)

Gains et pertes comptabilisés directement en capitaux

propres non recyclables des entreprises mises en équivalence

(47)

(9)

(56)

(55)

10

(4)

6

6

(37)

(13)

(50)

(49)

Gains et pertes comptabilisés directement en capitaux

propres non recyclables sur activités abandonnées

1

1

1

1

1

1

Gains et pertes comptabilisés directement en capitaux

propres non recyclables

(1 184)

203

(981)

(964)

(48)

8

(40)

(26)

(1 232)

211

(1 021)

(990)

GAINS ET PERTES COMPTABILISÉS DIRECTEMENT EN CAPITAUX

PROPRES

3 953

(925)

3 028

3 115

(343)

(116)

(459)

(403)

3 610

(1 041)

2 569

2 712

55

Comptes consolidés du groupe Crédit Agricole -

30 juin 2020

31/12/2018

Variation

31/12/2019

Net dont

Net dont

Net dont

Net

part

Net

part

Net

part

(en millions d'euros)

Brut

Impôt

d'impôt

Groupe

Brut

Impôt

d'impôt

Groupe

Brut

Impôt

d'impôt

Groupe

Gains et pertes comptabilisés directement en capitaux propres

recyclables

Gains et pertes sur écarts de conversion

(202)

(4)

(206)

(105)

313

313

289

111

(4)

107

184

Gains et pertes sur instruments de dettes comptabilisés en

capitaux propres recyclables

2 465

(657)

1 808

1 825

1 185

(312)

873

847

3 650

(969)

2 681

2 672

Gains et pertes sur instruments dérivés de couverture

446

(126)

320

319

360

(116)

244

245

806

(242)

564

564

Reclassement des gains ou pertes nets sur actifs financiers lié à

l'approche par superposition

153

151

304

302

435

(65)

370

369

588

86

674

671

Gains et pertes comptabilisés directement en capitaux propres

recyclables hors entreprises mises en équivalence

2 862

(636)

2 226

2 341

2 293

(493)

1 800

1 750

5 155

(1 129)

4 026

4 091

Gains et pertes comptabilisés directement en capitaux propres

recyclables des entreprises mises en équivalence

(27)

1

(26)

(21)

7

1

8

8

(20)

2

(18)

(13)

Gains et pertes comptabilisés directement en capitaux propres

recyclables sur activités abandonnées

13

(1)

12

12

(11)

(11)

(11)

2

(1)

1

1

Gains et pertes comptabilisés directement en capitaux propres

recyclables

2 848

(636)

2 212

2 332

2 289

(492)

1 797

1 747

5 137

(1 128)

4 009

4 079

Gains et pertes comptabilisés directement en capitaux propres

non recyclables

Gains et pertes actuariels sur avantages post emploi

(988)

241

(747)

(729)

(212)

39

(173)

(162)

(1 200)

280

(920)

(891)

Gains et pertes sur passifs financiers attribuables aux variations du

risque de crédit propre

(137)

36

(101)

(101)

(77)

22

(55)

(56)

(214)

58

(156)

(157)

Gains et pertes sur instruments de capitaux propres comptabilisés

en capitaux propres non recyclables

(33)

(110)

(143)

(155)

309

(16)

293

293

276

(126)

150

138

Gains et pertes comptabilisés directement en capitaux propres

non recyclables hors entreprises mises en équivalence

(1 158)

167

(991)

(985)

20

45

65

75

(1 138)

212

(926)

(910)

Gains et pertes comptabilisés directement en capitaux propres

non recyclables des entreprises mises en équivalence

(23)

(15)

(38)

(38)

(24)

6

(18)

(17)

(47)

(9)

(56)

(55)

Gains et pertes comptabilisés directement en capitaux propres

non recyclables sur activités abandonnées

(2)

(2)

(2)

3

3

3

1

1

1

Gains et pertes comptabilisés directement en capitaux propres

non recyclables

(1 183)

152

(1 031)

(1 025)

(1)

51

50

61

(1 184)

203

(981)

(964)

GAINS ET PERTES COMPTABILISÉS DIRECTEMENT EN CAPITAUX

PROPRES

1 665

(484)

1 181

1 307

2 288

(441)

1 847

1 808

3 953

(925)

3 028

3 115

56

Comptes consolidés du groupe Crédit Agricole - 30 juin 2020

NOTE 5 Informations sectorielles

DÉFINITION DES SECTEURS OPÉRATIONNELS

En application d'IFRS 8, les informations présentées sont fondées sur le reporting interne utilisé par le Comité exécutif pour le pilotage du groupe Crédit Agricole, l'évaluation des performances et l'affectation des ressources aux secteurs opérationnels identifiés.

Les secteurs opérationnels présentés dans le reporting interne correspondent aux métiers du Groupe.

Au 30 juin 2020, au sein du groupe Crédit Agricole, les activités sont ainsi organisées en sept secteurs opérationnels :

  • les six pôles métiers suivants:
    • Banque de Proximité en France - Caisses régionales,
    • Banque de Proximité en France - LCL,
    • Banque de Proximité à l'International,
    • Gestion de l'Epargne et Assurances,
    • Services Financiers Spécialisés,
    • Grandes Clientèles ;
  • auxquels s'ajoute un pôle "Activités Hors Métiers".

PRÉSENTATION DES PÔLES MÉTIERS

1. Banque de Proximité en France - Caisses régionales

Ce pôle métier recouvre les Caisses régionales et leurs filiales.

Les Caisses régionales représentent la banque des particuliers, des agriculteurs, des professionnels, des entreprises et des collectivités locales, à fort ancrage local.

Les Caisses régionales de Crédit Agricole commercialisent toute la gamme de produits et services bancaires et financiers : supports d'épargne (monétaires, obligataires, titres et fonds), offres de financements (notamment crédits

  • l'habitat et à la consommation), produits d'assurance (vie et prévoyance et dommages) ainsi que des offres de moyens de paiement, services à la personne, services parabancaires et gestion de patrimoine.

2. Banque de Proximité en France - LCL

LCL est un réseau national de banque de proximité, à forte implantation urbaine, organisé autour de quatre métiers : la banque de proximité pour les particuliers, la banque de proximité pour les professionnels, la banque privée et la banque des entreprises.

L'offre bancaire englobe toute la gamme des produits et services bancaires, les produits de gestion d'actifs et d'assurance et la gestion de patrimoine.

3. Banque de Proximité à l'international

Ce pôle métier comprend les filiales et les participations étrangères dont l'activité relève majoritairement de la banque de proximité.

Ces filiales et participations sont principalement implantées en Europe : en Italie avec le Gruppo Bancario Crédit Agricole Italia, en Pologne avec Crédit Agricole Polska, ainsi qu'en Ukraine et en Serbie.

Par ailleurs, des filiales sont aussi implantées sur le pourtour de la Méditerranée avec Crédit du Maroc et Crédit Agricole Egypt.

Enfin, ce pôle comprend aussi des banques de taille non significative. A ce titre, Crédit Agricole Bank Romania est en cours de cession.

Les filiales étrangères de crédit à la consommation, de crédit-bail et d'affacturage (filiales de Crédit Agricole Consumer Finance, de Crédit Agricole Leasing & Factoring et EFL en Pologne, etc.) ne sont pas incluses dans ce pôle mais sont affectées au pôle "Services financiers spécialisés" à l'exception de Calit en Italie, qui est intégré à la Banque de Proximité à l'International

57

Comptes consolidés du groupe Crédit Agricole - 30 juin 2020

4. Gestion de l'Epargne et Assurances

Cette ligne métier rassemble :

  • les activités d'assurance (solutions d'épargne et assurance de biens et de responsabilité) :
    • assurance-vieet assurance de personnes, exercées notamment par Predica en France et CA Vita en Italie,
    • assurance de biens et de responsabilité, exercées notamment par Pacifica,
    • assurance des emprunteurs, exercées par Crédit Agricole Creditor Insurance et assurances collectives exercées par Predica en France,
  • les activités de gestion d'actifs exercées par le groupe Amundi, offrant des solutions d'épargne pour les particuliers

et des solutions d'investissement pour les institutionnels;

  • ainsi que les activités de gestion de fortune exercées principalement par les filiales de Crédit Agricole Indosuez Wealth Management (CA Indosuez Switzerland SA, CA Indosuez Wealth Europe, CFM Indosuez Wealth, CA Indosuez Wealth France).

5. Services Financiers Spécialisés

Cette ligne métier rassemble les entités du Groupe offrant des produits et services financiers aux particuliers, aux professionnels, aux entreprises et aux collectivités locales en France et à l'étranger. Il s'agit :

  • de sociétés de crédit à la consommation autour de Crédit Agricole Consumer Finance en France et au travers de ses filiales ou de ses partenariats à l'étranger (Agos, FCA Bank, Creditplus Bank, Ribank, Credibom,
    Interbank Group, Bankia).
  • des services financiers spécialisés aux entreprises, tels que l'affacturage et le crédit-bail (groupe Crédit Agricole Leasing & Factoring, EFL).

6. Grandes Clientèles

Le pôle Grandes Clientèles regroupe la banque de financement et d'investissement, se décomposant elle-même en deux métiers principaux pour l'essentiel réalisés par Crédit Agricole CIB ainsi que les services financiers aux institutionnels réalisés par CACEIS :

la banque de financement comprend les métiers de banque commerciale et de financements structurés en France

et à l'international. Le métier des financements structurés consiste à initier, structurer et financer des actifs réels et des projets reposant souvent sur des sûretés réelles (avions, bateaux, immobilier d'entreprise, matières premières, etc.) ou encore des crédits complexes et structurés ;

la banque de marché et d'investissement réunit les activités de marchés de capitaux (trésorerie, change, dérivés

de taux et marché de la dette) et celles de banque d'investissement (conseil en fusions et acquisitions et primaire actions) ;

les services financiers aux institutionnels : CACEIS Bank pour la fonction conservation et CACEIS Fund Administration

pour la fonction administration de fonds. Suite à son acquisition par CACEIS au-cours du troisième trimestre 2019, Kas Bank a été intégré à ce pôle en septembre 2019. Et dans le cadre du rapprochement des activités de CACEIS et de Santander Securities Services (« S3 ») finalisé en décembre 2019, les activités de S3 en Espagne ainsi que 49,99% de ses activités en Amérique latine ont été intégrés dans ce pôle en décembre 2019.

7. Activités hors métiers

Ce pôle comprend trois types d'activités :

  • la fonction d'organe central de Crédit Agricole, la gestion actif-passif, la gestion des dettes liées aux acquisitions de filiales ou de participations financières ainsi que les effets nets de l'intégration fiscale de Crédit Agricole ;
  • le résultat des activités de capital-investissement et de diverses autres sociétés du Groupe Crédit Agricole (notamment CA Immobilier, Uni-médias, Foncaris, etc.) ;
  • les résultats des sociétés de moyens notamment les sociétés des activités informatiques et de paiement (CA-
    GIP et CAPS) et des sociétés immobilières d'exploitation.

Ce pôle inclut également les impacts techniques volatils liés aux opérations intragroupes.

58

Comptes consolidés du groupe Crédit Agricole - 30 juin 2020

5.1 Information sectorielle par secteur opérationnel

Les transactions entre les secteurs opérationnels sont conclues à des conditions de marché.

30/06/2020

Banque de proximité

en France

Banque de

Gestion de

Services

Activités

Caisses

proximité à

l'Epargne et

financiers

Grandes

hors

(en millions d'euros)

régionales

LCL

l'international

Assurances

spécialisés

clientèles

métiers

Total

Produit net bancaire

6 323

1 728

1 361

2 695

1 253

3 295

(192)

16 462

Charges d'exploitation

(4 409)

(1 170)

(915)

(1 478)

(680)

(2 001)

(493)

(11 146)

Résultat brut d'exploitation

1 914

558

446

1 217

573

1 294

(686)

5 316

Coût du risque

(670)

(217)

(317)

46

(438)

(501)

(39)

(2 136)

Résultat d'exploitation

1 244

341

129

1 263

135

793

(725)

3 180

Quote-part du résultat net des

entreprises mises en

équivalence

3

29

132

4

168

Gains ou pertes nets sur autres

actifs

(4)

67

3

18

84

Variations de valeur des écarts

d'acquisition

(3)

(3)

Résultat avant impôt

1 240

341

196

1 295

285

797

(725)

3 429

Impôts sur les bénéfices

(464)

(109)

(54)

(329)

18

(103)

252

(789)

Résultat net d'impôts des

activités abandonnées

(1)

(1)

Résultat net

776

232

141

966

303

694

(473)

2 639

Participations ne donnant pas

le contrôle

1

40

131

46

26

4

248

RÉSULTAT NET PART DU GROUPE

775

232

101

835

257

668

(477)

2 391

59

Comptes consolidés du groupe Crédit Agricole - 30 juin 2020

31/12/2019

Banque de proximité

en France

Banque de

Gestion de

Services

Activités

Caisses

proximité à

l'Epargne et

financiers

Grandes

hors

(en millions d'euros)

régionales

LCL

l'international

Assurances

spécialisés

clientèles

métiers

Total

Produit net bancaire

13 117

3 457

2 898

6 061

2 716

5 601

(553)

33 297

Charges d'exploitation

(8 922)

(2 371)

(1 835)

(2 904)

(1 362)

(3 499)

(919)

(21 812)

Résultat brut d'exploitation

4 195

1 086

1 063

3 157

1 354

2 102

(1 472)

11 485

Coût du risque

(498)

(218)

(338)

(19)

(497)

(159)

(28)

(1 757)

Résultat d'exploitation

3 697

868

725

3 138

857

1 943

(1 500)

9 728

Quote-part du résultat net des

entreprises mises en

11

46

295

4

356

équivalence

Gains ou pertes nets sur autres

actifs

(5)

2

2

32

6

(1)

36

Variations de valeur des écarts

d'acquisition

22

(664)

(642)

Résultat avant impôt

3 703

870

727

3 216

1 152

1 975

(2 165)

9 478

Impôts sur les bénéfices

(1 307)

(274)

(201)

(879)

(233)

(406)

1 564

(1 736)

Résultat net d'impôts des

activités abandonnées

(46)

8

(38)

Résultat net

2 396

596

480

2 345

919

1 569

(601)

7 704

Participations ne donnant pas

le contrôle

105

310

104

(13)

506

RÉSULTAT NET PART DU GROUPE

2 396

596

375

2 035

815

1 569

(588)

7 198

60

Comptes consolidés du groupe Crédit Agricole - 30 juin 2020

30/06/2019

Banque de proximité

en France

Banque de

Gestion de

Services

Activités

Caisses

proximité à

l'Epargne et

financiers

Grandes

hors

(en millions d'euros)

régionales

LCL

l'international

assurances

spécialisés

clientèles

métiers

Total

Produit net bancaire

6 669

1 747

1 442

2 940

1 368

2 804

(288)

16 682

Charges d'exploitation

(4 502)

(1 197)

(916)

(1 451)

(690)

(1 793)

(462)

(11 011)

Résultat brut d'exploitation

2 167

550

526

1 489

678

1 011

(750)

5 671

Coût du risque

(295)

(95)

(175)

(3)

(239)

(59)

(13)

(879)

Résultat d'exploitation

1 872

455

351

1 486

439

952

(763)

4 792

Quote-part du résultat net des

entreprises mises en

9

24

156

(1)

188

équivalence

Gains ou pertes nets sur autres

actifs

(7)

1

(1)

1

2

7

3

Variations de valeur des écarts

d'acquisition

Résultat avant impôt

1 874

456

350

1 510

596

953

(756)

4 983

Impôts sur les bénéfices

(710)

(153)

(99)

(419)

(137)

(277)

219

(1 576)

Résultat net d'impôts des

activités abandonnées

8

8

Résultat net

1 164

303

251

1 099

459

676

(537)

3 415

Participations ne donnant pas

le contrôle

53

149

58

(1)

(7)

252

RÉSULTAT NET PART DU GROUPE

1 164

303

198

950

401

677

(530)

3 163

61

Comptes consolidés du groupe Crédit Agricole - 30 juin 2020

5.2 Spécificités de l'assurance

MARGE BRUTE DES SOCIÉTÉS D'ASSURANCE

62

Comptes consolidés du groupe Crédit Agricole - 30 juin 2020

30/06/2020

31/12/2019

30/06/2019

Compte de

Compte de

Compte de

Compte de

Compte de

Compte de

résultat avant

résultat après

résultat avant

résultat après

résultat avant

résultat après

reclassement lié à

Reclassement lié

reclassement lié

reclassement lié à

Reclassement lié

reclassement lié

reclassement lié à

Reclassement lié

reclassement lié

l'approche par

à l'approche par

à l'approche par

l'approche par

à l'approche par

à l'approche par

l'approche par

à l'approche par

à l'approche par

(en millions d'euros)

superposition

superposition

superposition

superposition

superposition

superposition

superposition

superposition

superposition

Primes émises

14 795

14 795

37 562

37 562

20 690

20 690

Variation des primes non acquises

(546)

(546)

(225)

(225)

(676)

(676)

Primes acquises

14 249

14 249

37 337

37 337

20 016

20 016

Autres produits d'exploitation

150

150

(118)

(118)

(140)

(140)

Produits des placements

3 839

(3)

3 836

7 780

(4)

7 776

4 124

(1)

4 123

Charges des placements

(259)

1

(258)

(457)

1

(456)

(218)

1

(217)

Plus ou moins values de cession des placements nettes de

reprises de dépréciation et d'amortissement

373

363

736

72

103

175

42

98

140

Variation de juste valeur des placements comptabilisés à la

juste valeur par résultat

(7 936)

3 776

(4 160)

12 405

(4 041)

8 364

7 743

(2 219)

5 524

Variation des dépréciations sur placements

(101)

(229)

(330)

(39)

(112)

(151)

(4)

36

32

Produits des placements nets de charges

(4 084)

3 908

(176)

19 761

(4 053)

15 708

11 688

(2 085)

9 603

Charges de prestations des contrats ¹

(7 269)

(3 481)

(10 750)

(49 494)

3 608

(45 886)

(27 873)

1 837

(26 036)

Produits des cessions en réassurance

276

276

699

699

272

272

Charges des cessions en réassurance

(414)

(414)

(752)

(752)

(355)

(355)

Charges ou produits nets de cessions en réassurance

(138)

(138)

(53)

(53)

(83)

(83)

Frais d'acquisition des contrats

(1 175)

(1 175)

(2 185)

(2 185)

(1 117)

(1 117)

Amortissement des valeurs de portefeuille et assimilés

Frais d'administration

(1 065)

(1 065)

(2 197)

(2 197)

(1 018)

(1 018)

Autres produits et charges opérationnels courants

(261)

(261)

(416)

(416)

(228)

(228)

Autres produits et charges opérationnels

(7)

(7)

6

6

Résultat opérationnel

400

427

827

2 641

(445)