Connexion
E-mail
Mot de passe
Afficher le mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON
  1. Accueil Zonebourse
  2. Actions
  3. France
  4. Euronext Paris
  5. Bonduelle
  6. Actualités
  7. Synthèse
    BON   FR0000063935

BONDUELLE

(BON)
  Rapport
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéReco analystesAutres languesCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurAnalyses Zonebourse

Bonduelle envisage de céder les légumes longue conservation en Amérique du Nord

27/09/2021 | 14:40
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook

Paris (awp/afp) - Le groupe Bonduelle a annoncé lundi qu'il réfléchissait à céder "tout ou partie" de ses activités de légumes en conserve et surgelés en Amérique du Nord pour se concentrer sur ses marques propres.

Il s'agit "potentiellement de rechercher un acquéreur pour tout ou partie" de cette activité appelée Bonduelle Americas Long Life (ou BALL), très tournée vers les produits vendus sous marques de distributeur (MDD), a déclaré le directeur financier Grégory Sanson, lors de la conférence de presse de présentation des résultats annuels.

"Toutes les solutions sont sur la table. Bonduelle pourrait rester actionnaire", a ajouté le directeur général, Guillaume Debrosse.

"Il ne s'agit en aucun cas d'une retraite, d'un repli, d'un +downsizing" [réduction de taille], a-t-il affirmé.

Avec 615 millions d'euros de chiffre d'affaires lors de l'exercice 2020-21, clos fin juin, BALL pèse 22% de l'activité de Bonduelle.

L'entité nord-américaine, "née de l'acquisition en 2007 d'Aliments Carrière au Canada", compte un peu plus de 2.800 employés à équivalent temps plein et 13 sites de production industrielle.

BALL transforme et commercialise des légumes et fruits en conserve et surgelés à destination des linéaires de la grande distribution, principalement sous forme de marques de distributeurs, ou encore des professionnels de la restauration. Il officie aussi comme sous-traitant pour Géant Vert.

"Maître de son destin"

Le groupe insiste sur la priorité donnée au développement de ses marques propres (Bonduelle, Cassegrain) - qui représentent 47% du chiffre d'affaires.

Bonduelle compte être davantage "maître de son destin", selon les mots du directeur général.

"Nous ne voulons pas dévier de capitaux de notre priorité stratégique", a-t-il poursuivi.

Or, pour la bonne marche de BALL ("tous nos outils sont saturés"), des investissements de plusieurs millions d'euros sont nécessaires pour s'équiper en stérilisateurs et tunnels de surgélation.

"C'est un beau business, avec un +track record+ [historique de performances] très fort" , a souligné M. Debrosse.

L'autre activité de Bonduelle en Amérique du Nord, celle des salades en bols individuels et en sachet (dite BFA, 668 millions d'euros de chiffre d'affaires), se porte moins bien.

Elle est même déficitaire cette année, pénalisée notamment par la difficulté à trouver et conserver la main-d'oeuvre.

Le groupe a lancé un "plan de redressement musclé" pour enrayer cette "contre-performance". Il consiste notamment à relever les prix des ventes et automatiser davantage les lignes de production.

Globalement, lors de son exercice annuel, le groupe estime avoir su préserver son activité et sa rentabilité "dans un environnement sous contrainte sanitaire".

Son bénéfice net a progressé de 4,6%, à 57,1 millions d'euros. Dans le même temps, sa marge opérationnelle courante s'est érodée, à 3,6%.

Elle était de 4,5% lors de l'exercice 2018-2019, avant l'émergence de la pandémie de Covid-19, et de 3,8% l'an dernier.

Le groupe avait déjà annoncé début août que son chiffre d'affaires annuel avait reculé de 2,7%, à 2,78 milliards d'euros. Il a toutefois progressé de 1,6% à devises et périmètre constants.

Pour l'exercice en cours, Bonduelle s'est fixé pour objectif - à périmètre et changes constants - une croissance de 3% du chiffre d'affaires, pour atteindre plus de 2,8 milliards d'euros, et un taux de marge opérationnelle courante compris entre 3,8% et 4%.

Et ce "malgré un environnement sanitaire toujours incertain et un contexte hyperinflationniste".

Vers 14H00 à la Bourse de Paris, le titre grimpait de 2,82% à 21,90 euros.

afp/rp


© AWP 2021
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur BONDUELLE
25/10BONDUELLE : Document d'enregistrement universel 2020-2021 /
PU
15/10Small Caps - Les derniers choix des stars de la gestion
28/09LES MARCHÉS EN AVERSION : Emission du 28 septembre 2021
28/09BONDUELLE : Oddo réitère son conseil sur le titre
CF
28/09Nouveaux départs de hauts dirigeants chez Danone
AW
27/09BONDUELLE : hausse de 4,6% du résultat net annuel
CF
27/09Résumé des principales informations économiques du lundi 27 septembre
AW
27/09BONDUELLE : Oddo maintient sa recommandation 'neutre'
CF
27/09Bonduelle envisage de céder les légumes longue conservation en Amérique du Nord
AW
27/09Agenda AOF / Sociétés France - Semaine du lundi 27 septembre 2021
AO
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur BONDUELLE
Plus de recommandations
Données financières
CA 2021 2 784 M 3 226 M -
Résultat net 2021 56,2 M 65,1 M -
Dette nette 2021 649 M 753 M -
PER 2021 12,7x
Rendement 2021 2,19%
Capitalisation 708 M 821 M -
VE / CA 2021 0,49x
VE / CA 2022 0,46x
Nbr Employés 10 956
Flottant 45,4%
Graphique BONDUELLE
Durée : Période :
Bonduelle : Graphique analyse technique Bonduelle | BON | FR0000063935 | Zone bourse
Tendances analyse technique BONDUELLE
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesNeutreNeutreHaussière
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne ACCUMULER
Nombre d'Analystes 6
Dernier Cours de Cloture 22,10 €
Objectif de cours Moyen 23,83 €
Ecart / Objectif Moyen 7,84%
Révisions de BNA
Dirigeants et Administrateurs
Guillaume Debrosse Chief Executive Officer
Grégory Pierre Sanson Deputy CEO-Finance & Development
Martin Ducroquet Chairman-Supervisory Board
Isabelle Danjou Vice Chairman-Supervisory Board
Élisabeth Minard Independent Member-Supervisory Board
Secteur et Concurrence