Connexion
E-mail
Mot de passe
Afficher le mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON
  1. Accueil Zonebourse
  2. Actions
  3. Royaume-Uni
  4. London Stock Exchange
  5. Barclays PLC
  6. Actualités
  7. Synthèse
    BARC   GB0031348658

BARCLAYS PLC

(BARC)
  Rapport
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéReco analystesAutres languesCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurAnalyses Zonebourse

La City de Londres entre retour à la vie et crise existentielle après la

29/08/2021 | 06:46
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook

pandémie

LONDRES (awp/afp) - Quel avenir pour la City de Londres? Autrefois bouillonnant, le célèbre quartier des affaires reprend doucement vie mais porte encore les stigmates de la pandémie, avec des travailleurs peu pressés de revenir au bureau et des questions sur l'avenir de ce symbole de la puissance financière britannique.

Certes l'activité ralentit traditionnellement en été, mais la City, où plus de 500.000 personnes travaillaient avant la pandémie, fait encore grise mine, et pas seulement en raison d'une météo peu favorable.

Selon les chiffres du cabinet Remit Consulting, le taux d'occupation des bureaux du quartier central de Londres n'était que de 10,30% de leur capacité lors de la semaine achevée le 20 août.

"Les chiffres suggèrent qu'il existe encore une réticence chez de nombreuses personnes qui ne veulent pas risquer une exposition au virus sur le lieu de travail ou sur le trajet", explique Lorna Landells, de Remit Consulting.

Pour elle, la rentrée dira "si le retour à l'école signifie également le retour au bureau".

Le "freedom day", le 19 juillet, avec la levée de l'essentiel des dernières restrictions en Angleterre, n'a pas changé grand chose, d'autant que le variant Delta menace.

"Je pense que davantage de gens seront de retour en septembre. Londres est la meilleure ville au monde", veut croire Nigel Wilson, directeur général du géant de la gestion d'actifs Legal & General dans un entretien au Guardian.

Travail "hybride"

Mais pour le président du conseil d'administration de NatWest, l'une des plus grandes banques du pays, la City telle qu'elle existait avant la pandémie appartient au passé. "Nous ne verrons plus 2.500 personnes passer les portes de notre immeuble sur Bishopgate à 8H30 et le quitter à 18H00", expliquait Howard Davies à l'agence Bloomberg en juillet.

Selon lui, nombre de salariés ont découvert qu'ils pouvaient avoir une autre vie, sans perdre du temps dans les transports.,

Tous les dirigeants ne partagent pas cette vision. Pour le patron de la banque américaine Goldman Sachs, David Solomon, travailler de la maison était une "aberration".

Le ministre des Finances britannique Rishi Sunak encourage un retour au bureau, surtout pour les jeunes estimant que ce sera positif pour leur carrière.

Mais certaines banques britanniques comme HSBC ou Barclays font le pari d'un travail hybride sur le long terme, ce qui a l'avantage de réduire leurs besoins d'immobilier de bureaux.

Selon le cabinet de recrutement Michael Page, qui a mené une enquête fin juillet, près de 80% des travailleurs à Londres prévoient une présence au bureau à partir de septembre, mais seuls 25% pensent venir cinq jours par semaine.

Les autorités de la City préfèrent voir le verre à moitié plein.

Le quartier des affaires "s'anime à nouveau, avec davantage de monde dans les rues et des bureaux qui reviennent à la vie", estime Catherine McGuinness, cheffe politique de la City.

Réinvention

Elle reconnaît dans une déclaration transmise à l'AFP que "les entreprises nous ont dit qu'elles ne s'attendent pas à un retour aux mêmes habitudes de travail".

Le marché de l'immobilier de bureau frémit, avec une hausse des locations et des investissements, selon le cabinet Knight Frank. Et les cours de Bourse des grands promoteurs de Londres ont repris du poil de la bête.

En attendant un hypothétique retour de masse, les commerces et restaurants sont loin du retour à la normale.

L'indice Pret de l'agence Bloomberg, du nom de l'enseigne de restauration rapide Prêt A Manger, montre que les ventes dans les cafés dans la City et Canary Wharf, l'autre quartier des affaires à l'est de Londres, n'atteignaient que 54% de leur niveau d'avant pandémie au 19 août.

Conscient des profonds changements, la City a lancé un plan d'action en avril avec l'objectif de maintenir en vie ce quartier, qui a peu d'habitants, en transformant des bureaux laissés vacants en logements.

"La City s'est réinventée à de nombreuses reprises dans son histoire, mais la proximité et l'interaction compte pour la finance", rappelle à l'AFP Jonathan Portes, professeur d'économie au King's College de Londres.

"Si les modes de travail vont certainement changer, et potentiellement l'atmosphère de la City, je pense que Londres va rester un centre financier mondial important", dit-il.

jbo/ved/alc


© AWP 2021
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
BARCLAYS PLC -0.18%186.72 Cours en différé.27.26%
HSBC HOLDINGS PLC 1.34%443.15 Cours en différé.15.43%
LEGAL & GENERAL PLC 1.07%292.5 Cours en différé.8.72%
NATWEST GROUP PLC 2.54%222.1 Cours en différé.29.32%
PAGEGROUP PLC 3.83%678 Cours en différé.45.62%
THE GOLDMAN SACHS GROUP, INC. 2.54%399.32 Cours en différé.42.76%
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur BARCLAYS PLC
12:27BARCLAYS : Deutsche Bank n'est plus positif
ZD
09:26Eastman Chemical met en place un plan de rachat d'actions accéléré de 500 millions de d..
MT
06/12BUREAU VERITAS : profite d'un rebond après plusieurs analyses
CF
06/12BARCLAYS : JP Morgan toujours positif
ZD
04/12Telecom Italia est sur le point de choisir ses conseillers pour la transaction avec KKR..
ZR
03/12Les actions canadiennes terminent la séance de vendredi en baisse de près de 130 points..
MT
03/12Dernier regard de Barclays sur le quatrième trimestre de BMO ; BMO remporte l'histoire ..
MT
03/12Premier regard de Barclays sur le quatrième trimestre de BMO ; (positif) Comme prévu, B..
MT
03/12BARCLAYS : Jefferies réitère son opinion positive sur le titre
ZD
03/12CORRECTION : La Commission européenne inflige des amendes à cinq banques pour avoir truqué..
MT
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur BARCLAYS PLC
Plus de recommandations
Données financières
CA 2021 21 854 M 28 943 M 25 725 M
Résultat net 2021 5 935 M 7 860 M 6 986 M
Dette nette 2021 - - -
PER 2021 5,56x
Rendement 2021 3,26%
Capitalisation 31 277 M 41 357 M 36 817 M
Capi. / CA 2021 1,43x
Capi. / CA 2022 1,42x
Nbr Employés 83 000
Flottant 99,6%
Graphique BARCLAYS PLC
Durée : Période :
Barclays PLC : Graphique analyse technique Barclays PLC | BARC | GB0031348658 | Zone bourse
Tendances analyse technique BARCLAYS PLC
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesBaissièreHaussièreHaussière
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne ACHETER
Nombre d'Analystes 23
Dernier Cours de Cloture 187,06 GBX
Objectif de cours Moyen 244,70 GBX
Ecart / Objectif Moyen 30,8%
Révisions de BNA
Dirigeants et Administrateurs
C. S. Venkatakrishnan Group Chief Executive Officer & Director
Tushar Morzaria Group Finance Director & Executive Director
Nigel Paul Higgins Group Chairman
Mark Ashton Rigby Group Chief Operating Officer
Laura Padovani Group Chief Compliance Officer
Secteur et Concurrence
Var. 1janvCapi. (M$)
BARCLAYS PLC27.26%41 445
JPMORGAN CHASE & CO.26.04%473 315
BANK OF AMERICA CORPORATION44.74%361 327
INDUSTRIAL AND COMMERCIAL BANK OF CHINA LIMITED-12.52%244 740
CHINA MERCHANTS BANK CO., LTD.17.91%205 738
WELLS FARGO & COMPANY61.73%194 617