Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actions  >  Euronext Paris  >  Arkema    AKE   FR0010313833

ARKEMA

(AKE)
  Rapport
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurAnalyses ZonebourseRecommandations des analystes

Arkema : Rapport financier semestriel

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
01/08/2020 | 16:55

RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL

Semestre clos le 30 juin 2020

ARKEMA

420, rue d'Estienne d'Orves - F-92705 Colombes Cedex - France Tél. : +33 1 49 00 80 80 - Fax : +33 1 49 00 83 96 Société anonyme au capital de 767 364 760 euros - 445 074 685 RCS Nanterre arkema.com

1

RAPPORT SEMESTRIEL D'ACTIVITE

page 3

2

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES INTERMEDIAIRES

page 15

RESUMES AU 30 JUIN 2020

3

ATTESTATION DU RESPONSABLE DU RAPPORT

page 49

FINANCIER SEMESTRIEL AU 30 JUIN 2020

4

RAPPORT DES COMMISSAIRES AUX COMPTES SUR

page 51

L'INFORMATION FINANCIERE SEMESTRIELLE

2

1 RAPPORT SEMESTRIEL D'ACTIVITE

1.1 PRINCIPES RETENUS DANS L'ANALYSE DE GESTION ET NORMES COMPTABLES

Les principaux indicateurs alternatifs de performance utilisés par le Groupe sont définis à la note C.1 des notes annexes aux états financiers consolidés intermédiaires résumés au 30 juin 2020 figurant à la section 2 du présent document.

Dans le cadre de l'analyse de l'évolution de ses résultats et plus particulièrement de son chiffre d'affaires, le Groupe analyse les effets suivants (analyses non auditées) :

  • effet périmètre: l'effet périmètre correspond à l'impact d'un changement de périmètre, que celui-ci résulte d'une acquisition ou d'une cession d'une activité dans son intégralité ou d'une entrée ou d'une sortie en consolidation. Une augmentation ou une fermeture de capacités ne sera pas analysée en tant qu'effet périmètre ;
  • effet change : l'effet change évoqué ici correspond à l'impactmécanique de la consolidation de comptes en devises autres que l'euro à des taux différents d'une période à l'autre. L'effet change sera appréhendé en appliquant à l'agrégat de la période analysée le taux de la période antérieure ;
  • effet prix : l'impact des variations des prix de vente moyens est estimé par comparaison entre le prix de vente unitaire net moyen pondéré pour une famille homogène de produits au cours de la période de référence et le prixde vente unitaire net moyen pondéré de la période antérieure, multiplié, dans les deux cas, par les volumes vendus au cours de la période de référence ;
  • effet volume : l'impact des variations de volumes est estimé encomparant les quantités livrées au cours de la période de référence avec les quantités livrées au cours dela période antérieure, multipliées, dans les deuxcas, par les prix de vente unitaires nets moyens pondérés de la période antérieure.

1.2 FAITS MARQUANTS DU PREMIER SEMESTRE 2020

1.2.1 Covid-19

La propagation de la pandémie du Covid-19 dans le monde depuis début 2020, crise sanitaire inédite quia provoqué la mise en place d'un confinement strict dans de nombreux pays et de mesures sanitaires sans précédent, afortement affecté l'économie mondiale au premier semestre 2020 et devrait continuer à peser sur le contexte macro-économique sur une période dont la durée reste encore incertaine à cestade. La baisse de la demande, qui s'est accéléréeau 2ème trimestre, sur de nombreux secteurs de l'économie clients d'Arkema, a pesé sur la performance financière du Groupe. Pour atténuer l'impact de cette crise et garantir le maintien d'un niveau de liquidité très solide, Arkema a mis en place des mesures significatives pour réduire, en 2020, ses coûts de 50 millions d'euros par rapport à 2019 et ses investissements de 100 millions d'euros par rapport au niveau initialement planifié. Le Groupe bénéficie par ailleurs de la diversité de ses marchés finaux et de son positionnement géographique. Devant l'envergure atteinte par cette crise sur le plan mondial, il est désormais difficile d'isoler de manière fiable sonimpact sur l'EBITDA du Groupe, impact qui avait été estimé à 45 millions d'euros au 1er trimestre.

Dans ce contexte très exceptionnel lié à la crise du Covid-19, la baisse du chiffre d'affaires et de l'EBITDA a conduit le Groupe à mener une analyse de la valeur de ses actifs. Des tests de dépréciation ont été effectués à ettec occasion et ont entraîné l'enregistrement d'un montant très limitéde dépréciations exceptionnelles d'actifs.

1.2.2 Croissance organique

Le 3 juin 2020, Arkema a annoncé la signature d'un partenariat innovant et de longue durée aux Etats-Unis avec la société Nutrien Ltd, qui garantira au Groupe un accès compétitif à l'acide fluorhydrique pour son site de Calvert City, dont la moitié environ sera destinée à la production de polymèreset dérivés fluorés à forte valeur ajoutée, et l'autre moitié à la production de gaz fluorés à faible PRG (potentiel de réchauffement global). Ce projet, plus respectueux de l'environnement au regard de procédés plus traditionnels, permettra au Grouped'accompagner la croissance des polymères fluoréssur les segments attractifs du traitement de l'eau, de l'électronique et des batteries. Il s'accompagne par ailleurs d'un investissement de

3

150 millions de dollars US dans une unité de production d'acide fluorhydrique de 40 kt/an sur le site Nutrien d'Aurora (Caroline du Nord), réalisé par Arkema et dont la mise en service est prévue au premier semestre 2022. Ce projet s'inscrit parfaitement dans la stratégie d'Arkema présentée le2 avril dernier, en permettant, aux États-Unis, undéveloppement durable de ses polymères fluorés et autres dérivésfluorés de spécialités appartenant à la plateforme Matériaux de Spécialités(1) et en renforçant la compétitivité long-terme de se gaz fluorés dits émissifs.

Dans les Additifs de Performance, Arkema a par ailleurs démarré avec succès, au cours du 1er trimestre, l'extension de capacité de son site de Thiochimie à Kerteh en Malaisie, pour accompagner la forte croissance des marchés de la nutrition animale, du raffinage et de la pétrochimie en Asie, et consolider sa position de leader dans les dérivés soufrés à forte valeur ajoutée.

1.2.3 Acquisitions et cessions

Au cours du 1er semestre 2020, Arkema a poursuivi sa politique d'acquisitions et de cessions s'inscrivant pleinement dans la stratégie de recentrage des activités du Groupedans les Matériaux de Spécialités.

Ainsi, dans les Adhésifs, Arkema a finalisé, le 3 janvier 2020, l'acquisition de LIP Bygningsartikler AS (LIP), leader danois des colles carrelage, des systèmes d'étanchéité etdes solutions de préparation pour sol, qui réaliseun chiffre d'affaires annuel d'environ 30 millions d'euros. Cette acquisition, qui présente de fortes synergies géographiques et commerciales, permettra à Bostik d'offrir à ses clients une gamme élargie de solutions à forte valeur ajoutée et de enforcer sa présence dans les pays nordiques.

Dans le segment Intermédiaires, Arkema a par ailleurs finalisé, le 1er juin 2020, la cession de son activité Polyoléfines Fonctionnelles au coréen SK Global Chemical pour une valeur d'entreprise de 335 millions d'euros. Rattachée au PMMA, cette activité, qui représente un chiffre d'affaires annuel d'environ 250 millions d'euros, rassemble des copolymères et des terpolymères d'éthylène à destination des marchés de l'emballage alimentaire, de la câblerie, de l'électronique, ou encore du revêtement.

1.2.4 Financement

Profitant de conditions de marché favorables, Arkema a procédé le 21 janvier 2020 à une émission d'obligations hybrides

  • durée indéterminée d'un montant de 300 millions d'euros, assorties d'un coupon de 1,5 % jusqu'à la date de première option de remboursement anticipé au gré du Groupe après 6 ans. En complément de sa précédente opérationde refinancement hybride de 400 millions d'euros en juin 2019, le Groupe s'offre ainsi la possibilité de refinancer le solde de 300 millions d'euros de ses obligations hybrides à durée indéterminée comportant une première option de remboursement anticipé en octobre 2020 et portant un coupon de 4,75 %.

Par ailleurs, en avril, le Groupe a remboursé, à son échéance, une obligation de 480 millions d'euros qui portait un coupon annuel de 3,85 %. Le Groupe avait refinancé cette obligation en décembre 2019 avec une émission obligataire senior de 500 millions d'euros à échéance 10 ans avec un coupon annuel de 0,75 %.

1.2.5 Responsabilité sociétale d'entreprise

Arkema s'est engagé pour contenir le réchauffement climatique nettement en dessous de 2°C en annonçant, le 25 févrirer 2020, son nouveau plan climat, aligné avec l'Accord de Paris. Le Groupe franchit ainsi une nouvelle étape et s'est fixé l'objectif de réduire ses émissions absolues de gazà effet de serre de plus de 1,7 million de tonnes en équivalent CO2 par rapport à 2015. Le Groupe vise ainsi d'atteindre moins de 3 millions de tonnes en 2030, quelle que soit l'augmentation de ses volumes de production, soit une baisse de 38 % sur 15 ans. À cette occasion, Arkema a également décidé de réviser ses objectifs environnementaux, exprimés en EFPI (Environmental Footprint Performance Indicator), en définissant de nouvelles cibles à horizon 2030. L'ensemble de ces éléments sont détaillés dans la section RSE du sitenterneti d'Arkema (www.arkema.com).

En juin, le Groupe est également devenu membre du World Business Council for Sustainable Development (WBCSD), avec l'objectif d'agir en partenariat avec ce réseau pour accélérer la transition vers un monde plus durable.

  1. Les Matériaux de Spécialités incluent les trois segments suivants : Adhésifs, Matériaux Avancés et Coating Solutions

4

1.2.6 Augmentation de capital réservée aux salariés

Arkema a procédé, en avril 2020, à une augmentationde capital réservée aux salariés. 112 256 actions ont été souscrites au prix de 68,56 euros par action pour un montant total net des frais de 7 millions d'euros.

1.3 GOUVERNANCE

1.3.1 Composition du Conseil d'administration

Conformément aux statuts tels que modifiés par l'Assemblée générale mixte des actionnaires du 19 mai 2020 en application des dispositions de l'article L. 225-27-1 du Code de commerce, modifiées par la loi n°2019-486 du 22 mai 2019 relative à la croissance et à la transformation des entreprises, lors de la réunion du Comité de Groupe Européen du 3 juillet

2020 :

  • le Comité de Groupe France (dont les attributions sont assurées par la délégation française du Comitéde Groupe Européen) a décidé de renouveler le mandat d'administrateur représentant les salariés de Mme Nathalie Muracciole, pour une nouvelle durée de 4 ans ;
  • le Comité d'Entreprise Européen a désigné Mme Susan Rimmer en qualité de deuxième administrateur représentant les salariés, pour une durée de 4 ans également. Celle-ci a rejoint le Conseil d'administration d'Arkema à compter du 29 juillet 2020.

1.3.2 Composition du Comité exécutif

Thierry Le Hénaff a fait évoluer le Comité exécutifd'Arkema (Comex), avec notamment une représentation plus large et diversifiée des lignes de Business, afin de poursuivre l'adaptation du Groupe aux enjeux du monde d'aujourd'hui et de demain :

  • Marc Schuller a été nomméChief Operating Officer (COO) d'Arkema à compter du 3 mars 2020, reportant à Thierry Le Hénaff. Il supervise les segments Matériaux Avancés, Coating Solutions et Intermédiaires. Parailleurs, la région Amérique du Nord, les achats matières premières et énergie ainsi que l'excellence commerciale lui sont rattachés.
  • Trois nouveaux membres rapportant à Marc Schuller ont été promus au Comex à compter du 4 mai :
    • Marie-PierreChevallier en charge de la Business Line Additifs de Performance
    • Erwoan Pezron en charge de la Business Line Polymères Haute Performance
    • Richard Jenkins en charge du segment Coating Solutions

Au-delà de cette évolution, les autres membres du Comex reportant à Thierry Le Hénaff sont Bernard Boyer, Vincent Legros, Luc Benoit-Cattin,Marie-José Donsion et Thierry Parmentier.

5

1.4 ANALYSE DES RESULTATS FINANCIERS DU PREMIER SEMESTRE 2020

L'ensemble des données chiffrées communiquées dansla présente section est fourni sur une base consolidée et selon l'organisation d'Arkema autour de trois segments cohérents et complémentaires dédiés aux Matériaux de Spécialités que sont les Adhésifs, les Matériaux Avancés et les Coating Solutions, et d'un segment Intermédiaires regroupant les activités dont les résultats sont plus volatils.

1.4.1 Analyse des résultats du Groupe

(En millions d'euros)

1er semestre 2020

1er semestre 2019

Variation

Chiffre d'affaires

3 990

4 469

- 10,7 %

EBITDA

586

777

- 24,6 %

Marge d'EBITDA

14,7 %

17,4 %

Amortissements et dépréciations courants

(282)

(252)

+ 11,9 %

Résultat d'exploitation courant (REBIT)

304

525

- 42,1 %

Marge de REBIT

7,6 %

11,7 %

Autres charges et produits

93

(23)

Amortissements liés à la revalorisation des actifs

dans le cadre de l'allocation du prix d'acquisition d'activités

(29)

(19)

Résultat d'exploitation

368

483

- 23,8 %

Quote-part dans le résultat net des sociétés misesen

équivalence

(1)

(1)

Résultat financier

(45)

(60)

- 25,0 %

Impôts sur le résultat

(124)

(95)

+ 30,5 %

Résultat net

198

327

- 39,4 %

Résultat net attribuable aux participations ne donnant

pas le contrôle

1

4

Résultat net- part du Groupe

197

- 39,0 %

323

Résultat net courant

190

- 46,8 %

357

CHIFFRE D'AFFAIRES

Au regard de la difficulté du contexte lié au Covid-19, le Groupe a démontré une belle résistance. A 3 990 millions d'euros, le chiffre d'affaires du 1er semestre est en retrait de 10,7 % par rapport à l'année précédente. Les volumes sont en recul de 8,6 %, traduisant la contraction de l'économie associée à la crise sanitaire liée au Covid-19, et par les mesures de confinement mises en place par de nombreux pays. Sur le semestre, les secteurs de l'automobile, du transport et du pétrole & gaz ont été marqués par un fort ralentissement, et les marchés de la construction et de l'industrie générale ont été plus particulièrement touchés au 2ème trimestre. La demande dans l'emballage, la nutrition et l'hygiène est restée en revanche soutenue sur le semestre, ainsi que dans certaines applications de niche, clés dans la lutte contre le virus comme la désinfection, le médical ou les parois et masques de protection sur lesquelles Arkema exprime son savoir-faire. Par ailleurs, le marché de la construction s'est amélioré en juin en Europe et aux Etats-Unis. Le Groupe bénéficie de la diversité de ses marchés finaux et de son positionnement géographique. L'effet prix s'établit à - 5,5 %, reflétant principalement des conditions de marchés plus difficiles dans les Intermédiaires, dans un contexte de baisse de la demande, mais aussi une bonne stabilité de l'ensemble des prix des Matériaux de Spécialités. L'intégration d'ArrMaz dans les Matériaux Avancés, de Prochimir et LIP dans les Adhésifs, et celle de Lambson dans les Coating Solutions, ainsi que la cession de l'activité Polyoléfines Fonctionnelles au 1er juin se traduisent par un effet périmètre de + 3,2%. L'effet de change est limité à + 0,2 %.

Au 1er semestre 2020, le chiffre d'affaires des Matériauxde Spécialités représente 80 % du chiffre d'affaires total du Groupe (78 % au 1er semestre 2019). La répartition du chiffre d'affaires par segment est proche de celle de l'an dernier, les Adhésifs

6

représentant 24 % du chiffres d'affaires horscorporate (1) du Groupe (23 % au 1er semestre 2019), les Matériaux Avancés 32 % (30 % au 1er semestre 2019), les Coating Solutions 24 % (25 % au 1er semestre 2019) et les Intermédiaires 20 % (22 % au 1er semestre 2019).

La répartition géographique du chiffre d'affaires est comparable à celle du 1er semestre 2019, l'Europe représentant 37 % du chiffre d'affaires total du Groupe (38 % au 1er semestre 2019), l'Amérique du Nord 34 % (31 % au 1er semestre 2019), l'Asie 25 % (27 % au 1er semestre 2019) et le reste du monde 4 % comme l'an dernier.

EBITDA ET RESULTAT D'EXPLOITATION COURANT

L'EBITDA du Groupe s'élève à 586 millions d'euros (777millions d'euros au 1er semestre 2019), reflétant principalement l'impact de la baisse marquée de la demande. Dans ce contexte, les Matériaux Avancés résistent bien, grâce à la bonne tenue de certains marchés finaux comme la nutrition, aux bénéfices de l'innovation dans des applications de niche utilisées pour la lutte contre le virus, ainsi qu'à la contribution d'ArrMaz. Après un très bon 1er trimestre, les Adhésifs ont logiquement souffert en avril et mai de l'effondrement du marché de la construction en Europe et aux Etats-Unis mais ont réalisé un mois de juin bien meilleur avec la levée des mesures de confinement dans certains pays importants pour le Groupe. Sur le semestre, les résultats du Groupe intègrent également l'impact négatif des imports illégaux de gazHFC en Europe qui s'atténue à partir de juin, et dans une moindre mesure, les effets de la grève contre la réforme nationale des retraites en France sur le 1er trimestre qui ont affecté plus particulièrement les Matériaux Avancés.

La marge d'EBITDA, impactée par le ralentissement liéà la crise sanitaire du Covid-19, reste solide et s'établit à 14,7 % (17,4 % au 1er semestre 2019). Elle est soutenue notamment par le très bon 1er trimestre des Adhésifs, la performance solide des Matériaux Avancés au 2ème trimestre avec une marge d'EBITDA de 20 %, et par les initiatives de réduction de frais fixes.

Les amortissements et dépréciations courants s'établissent à 282 millions d'euros, en hausse de 30 millions, du fait essentiellement des démarrages d'unités industrielles courant 2019 et début 2020, et de l'intégrationdes acquisitions.

En ligne avec l'évolution de l'EBITDA et des amortissements et dépréciations courants, le résultat d'exploitation courant (REBIT) s'établit à 304 millions d'euros, soit une marge de REBIT de 7,6 %.

RESULTAT D'EXPLOITATION

Le résultat d'exploitation s'élève à 368 millions d'euros (483 millions d'euros au 1er semestre 2019) et intègre 93 millions d'euros d'autres charges et produits correspondant principalement à la plus-value de 235 millions d'euros avant impôts, nette des frais, relative à la cession de l'activité Polyoléfines Fonctionnelles et à des dépréciationsexceptionnelles d'actifs suite aux tests de dépreciations effectués dans le contexte très exceptionnel du Covid-19, ainsi que 29 millions d'euros d'amortissements liés à la revalorisation d'actifsdans le cadre de l'allocation des prix d'acquisition.

RESULTAT FINANCIER

Le résultat financier s'élève à - 45 millions d'euros contre - 60 millions d'euros au 1er semestre 2019. Cette variation reflète principalement un effet taux moins défavorable que l'an dernier sur la partie de la dette du Groupe convertie en dollars US et l'impact des écarts actuariels sur certaines provisions pour avantages accordés au personnel.

IMPOTS SUR LE RESULTAT

La charge d'impôts est en hausse à - 124 millions d'euros (- 95 millions d'euros au 1er semestre 2019), intégrant une reprise d'impôts différés actifs de 55 millions d'euros liée à la consommation des déficits sur la période. Hors éléments exceptionnels, le taux d'imposition sur le semestre s'établit à environ 22 % du résultat d'exploitation courant.

RESULTAT NET - PART DU GROUPE ET RESULTAT NET COURANT

En conséquence, le résultat net - part du Groupe s'établit à 197 millions d'euros (323 millions d'euros au 1er semestre 2019) et le résultat net par action s'élève à 2,58euros.

En excluant l'impact après impôts des éléments nonécurrents, le résultat net courant s'élève à 190 millions d'euros, soit 2,49 euros par action.

  1. Tel que défini à la note C.2 des notes annexes aux états financiers consolidés au 30 juin 2020 figurant à la section 2 du présent document

7

1.4.2 Analyse des résultats par segment

1.4.2.1 ADHESIFS (24 % DU CHIFFRE D'AFFAIRES DU GROUPE)

(En millions d'euros)

1er semestre 2020

1er semestre 2019

Variation

Chiffre d'affaires

968

1 033

- 6,3 %

EBITDA

119

133

- 10,5 %

Marge d'EBITDA

12,3 %

12,9 %

Résultat d'exploitation courant (REBIT)

89

103

- 13,6 %

Marge de REBIT

9,2 %

10,0 %

Autres charges et produits

(29)

(5)

Amortissements liés à la revalorisation des actifs

dans le cadre de l'allocation du prix d'acquisition d'activités

(18)

(17)

Résultat d'exploitation

42

81

- 48,1 %

Le chiffre d'affaires du segment Adhésifs s'établità 968 millions d'euros, en baisse de 6,3 % par rapport au 1er semestre 2019. Les volumes, en recul de 8,2 %, reflètent le fort ralentissement de la demande dans le marché de la construction au 2ème trimestre, ainsi que le recul dans les secteurs du transport et plus généralement de l'industrie observé tout au long du semestre. La bonne tenue des marchés de l'emballage et de l'hygiène, ainsi que l'amélioration des marchés de la construction et du bricolage observés en juin en Europe et aux États-Unis, ont permis d'atténuer la baise des volumes sur la période. À - 0,2 %, les prix résistent bien et réflètent l'optimisation du mix produits menée par le Groupe en 2019. L'effet périmètre de + 2,8 % correspond à l'intégration de LIP et Prochimir. L'effet change est limité à - 0,7 % sur le semestre.

L'EBITDA du segment s'élève à 119 millions d'euros, enbaisse de 10,5 % par rapport au 1er semestre 2019. En dépit d'un très bon 1er trimestre avec un EBITDA en hausse de 11 % par rapport à l'année précédente, la forte contraction des volumes sur avril et mai dans la construction ainsi que le faible niveau de demande dans l'assemblage industriel ont pesé sur l'EBITDA du segment au 2ème trimestre. La performance de Bostik s'est nettement redressée en juin, soutenue par la reprise observée dans les marchés de la construction et du bricolage et confirmant les progrès opérationnels du segment. Son EBITDA est ainsi soutenu par les initiatives d'excellence opérationnelle et d'économies de coûts fixes annoncées en mai, l'évolution favorable de certaines matières premières et l'intégration de LIP et de Prochimir. La marge d'EBITDA s'établit à 12,3 % sur le semestre (12,9 % au 1er semestre 2019), en retrait temporaire sur le 2ème trimestre après la hausse significative observée au 1er trimestre.

En ligne avec l'évolution de l'EBITDA, le résultat d'exploitation courant s'établit à 89 millions d'euros. Il intègre des amortissements et dépréciations courants de 30 millions d'euros, stables par rapport au 1er semestre 2019. Sur le semestre, la marge de REBIT s'établit à 9,2 %.

Le résultat d'exploitation de 42 millions d'euros ntègrei 18 millions d'euros d'amortissements liés àla revalorisation d'actifs dans le cadre de l'allocation des prix d'acquisition et - 29 millions d'euros d'autres charges et produits correspondant notamment à des coûts de restructuration.

1.4.2.2 MATERIAUX AVANCES (32 % DU CHIFFRE D'AFFAIRES DU GROUPE)

(En millions d'euros)

1er semestre 2020

1er semestre 2019

Variation

Chiffre d'affaires

1 280

1 322

- 3,2 %

EBITDA

246

293

- 16,0 %

Marge d'EBITDA

19,2 %

22,2 %

Résultat d'exploitation courant (REBIT)

122

184

- 33,7 %

Marge de REBIT

9,5 %

13,9 %

Autres charges et produits

(18)

(11)

Amortissements liés à la revalorisation des actifs

dans le cadre de l'allocation du prix d'acquisition d'activités

(8)

-

Résultat d'exploitation

96

173

- 44,5 %

8

A 1 280 millions d'euros, le chiffre d'affaires du segment Matériaux Avancés est en léger recul de 3,2 %par rapport au 1er semestre 2019. En baisse de 10,7 %, les volumes sont essentiellement impactés par les effets de la crise liée au Covid-19, qui a en particulier pesé sur la demande dans les Polymères Haute Performance. Le recul sensible dans les secteurs du transport, de l'électronique grand public et du pétrole & gaz a masqué la bonne tenue du marché de la nutrition et les bénéfices de l'innovation dans certaines applications de niche de protection contre le virus. L'effet prix est limité à

  • 1,8 %. L'intégration d'ArrMaz contribue à hauteurde 8,9 % au chiffre d'affaires du semestre, tiré par des marchés finaux porteurs comme la nutrition des cultures. L'effet change s'établit à + 0,4 %.

L'EBITDA des Matériaux Avancés recule de 16,0 % sur un an, et s'établit à 246 millions d'euros, reflétant la forte contraction des volumes liée à la crise du Covid-19, notamment dans les Polymères Haute Performance et, dans une moindre mesure, les grèves de janvier en France contre la réforme nationale des retraites. Avec l'intégration d'ArrMaz, les Additifs de Performance résistent mieux, notamment au 2ème trimestre. La marge d'EBITDA se maintient à un niveau élevé à 19,2 % (22,2 % au 1er semestre 2019), bénéficiant d'un bon mix produits,de l'évolution plus favorable de certaines matières premières et de la réduction des coûts fixes.

Le résultat d'exploitation courant de 122 millions d'euros intègre des amortissements et dépréciations courants de 124 millions d'euros, en augmentation de 15 millions d'euros par rapport à l'an dernier suite, notamment, à l'intégration d'ArrMaz, aux démarrages de l'extension de capacitéde poudres haute performance à Mont au second semestre 2019 et du doublement de la capacité du site de Kerteh en Malaisie au 1er trimestre 2020.

Le résultat d'exploitation de 96 millions d'euros intègre 8 millions d'euros d'amortissements liés à al revalorisation d'actifs dans le cadre de l'allocation du prix d'acquisition d'ArrMaz et - 18 millions d'euros d'autres charges et produits correspondant principalement aux conséquences de l'ouragan Harvey de 2017 aux Etats-Unis et à des dépréciations exceptionnelles d'actifs très limitées.

1.4.2.3 COATING SOLUTIONS (24 % DU CHIFFRE D'AFFAIRES DU GROUPE)

(En millions d'euros)

1er semestre 2020

1er semestre 2019

Variation

Chiffre d'affaires

953

1 139

- 16,3 %

EBITDA

124

170

- 27,1 %

Marge d'EBITDA

13,0 %

14,9 %

Résultat d'exploitation courant (REBIT)

64

116

- 44,8 %

Marge de REBIT

6,7 %

10,2 %

Autres charges et produits

(3)

(1)

Amortissements liés à la revalorisation des actifs dans le

cadre de l'allocation du prix d'acquisition d'activités

(3)

(2)

Résultat d'exploitation

58

113

- 48,7 %

Le chiffre d'affaires du segment Coating Solutions s'établit à 953 millions d'euros, en baisse de 16,3% par rapport au 1er semestre 2019. En dépit d'une bonne résistance au1er trimestre liée notamment au démarrage du réacteurd'acide acrylique à Clear Lake aux États-Unis, les volumes sont en recul de 9,3 % sur la période, conséquence d'un niveau faible de la demande dans la construction, les peintures et certains marchés industriels sur le 2ème trimestre. L'effet prix de

  • 8,9 % résulte essentiellement de la baisse du prix du propylène. L'effet périmètre de + 1,4 % correspond à l'acquisition de Lambson. L'effet change est limité à + 0,5 %.
  • 124 millions d'euros, l'EBITDA du segment est en recul sensible par rapport à la très bonne performance du 1er semestre 2019 (170 millions d'euros). Le résultat du segment a été impacté par les effets de la crise liée au Covid-19 et dans une moindre mesure par les grèves en France au 1er trimestre, mais a toutefois bénéficié de l'amélioration du marché des peintures décoratives en juin. Dans un contexte de forte baisse des volumes, la marge d'EBITDA résiste bien à 13,0 %, grâce notamment aux bénéfices de l'intégration entre les activités amont et aval.

Le résultat d'exploitation courant de 64 millions d'euros intègre des amortissements et dépréciationscourants à hauteur de 60 millions d'euros, en hausse de 6 millions d'euros sur un an du fait essentiellement du démarrage du réacteur d'acide acrylique à Clear Lake aux États-Unis.

Le résultat d'exploitation s'établit à 58 millionsd'euros.

9

1.4.2.4 INTERMEDIAIRES (20 % DU CHIFFRE D'AFFAIRES DU GROUPE)

(En millions d'euros)

1er semestre 2020

1er semestre 2019

Variation

Chiffre d'affaires

776

961

- 19,3 %

EBITDA

134

230

- 41,7 %

Marge d'EBITDA

17,3 %

23,9 %

Résultat d'exploitation courant (REBIT)

70

174

- 59,8 %

Marge de REBIT

9,0 %

18,1 %

Autres charges et produits

184

(3)

Amortissements liés à la revalorisation des actifs dans le

cadre de l'allocation du prix d'acquisition d'activités

-

-

Résultat d'exploitation

254

171

+ 48,5 %

  • 776 millions d'euros, le chiffre d'affaires du segment Intermédiaires recule de 19,3 % par rapport au 1er semestre 2019. Cette variation intègre un effet prix de - 12,2 % qui traduit essentiellement des conditions de marché difficiles dans les Gaz Fluorés et la baisse du prix du propylène. La contraction des volumes, à hauteur de 5,3 %, reflète le ralentissement de la demande dans l'automobile sur l'ensemble du semestre et de la construction sur le 2ème trimestre, partiellement

compensée par la bonne dynamique dans le marché de niche des parois de protection en PMMA. L'effet périmètre de

  • 2,2 % correspond à la cession de l'activité Polyoléfines Fonctionnelles finalisée le 1er juin. L'effet change est limité à + 0,4 %.

Dans ce contexte de baisse prononcée des volumes et des prix, l'EBITDA du segment s'élève à 134 millionsd'euros (230 millions d'euros au 1er semestre 2019). Ce résultat reflète également la poursuite des importations illégales de gaz HFC en Europe dans les Gaz Fluorés, dont l'effet s'est cependant atténué en fin de semestre. La marge d'EBITDA recule à 17,3 %.

Le résultat d'exploitation courant s'établit à 70 millions d'euros. Il intègre des amortissements et dépréciations courants de 64 millions d'euros, en hausse de 8 millions d'euros par rapport à l'an dernier suite à l'acquisition de la participation de Jurong dans Taixing Sunke Chemicals. Sur le semestre, la marge de REBIT s'établit à 9,0 %.

Le résultat d'exploitation est en hausse, s'élevantà 254 millions d'euros. Il intègre la plus-value de 235 millions d'euros avant impôts, nette des frais, réalisée sur la cession de l'activité Polyoléfines Fonctionnelles ainsique des dépréciations exceptionnelles limitées de goodwill suite aux tests de dépreciations effectués dans le contexte inédit du Covid-19.

1.4.3 Analyse des flux de trésorerie du Groupe

(En millions d'euros)

1er semestre 2020

1er semestre 2019

Flux de trésorerie provenant de l'exploitation

416

484

Flux de trésorerie provenant des investissements nets

(19)

(346)

Flux de trésorerie net

397

138

Dont flux de trésorerie net lié aux opérations de gestion de portefeuille

147

(25)

Flux de trésorerie libre

250

163

Flux de trésorerie provenant du financement

(429)

(238)

10

Le raccordement entre l'EBITDA et le flux de trésorerie libre s'établit ainsi :

(En millions d'euros)

1er semestre 2020

1er semestre 2019

EBITDA

586

777

Impôts

(55)

(96)*

Éléments de trésorerie du résultat financier

(42)

(49)

Variation du besoin en fonds de roulement

(24)

(167)

Variation des fournisseurs d'immobilisations (1)

(54)

(62)

Investissements corporels et incorporels courants

(157)

(187)

Investissements exceptionnels

(57)

(38)

Éléments non récurrents

36

(24)*

Autres

17

9

Flux de trésorerie libre

250

163

* Données retraitées de l'impact des impôts sur leséléments non récurrents.

  1. Hors flux liés à des éléments non récurrents et uxfl liés aux opérations de gestion de portefeuille.Au 1er semestre 2020, ces éléments s'élevaient à - 1 million d'euros. Au 1er semestre 2019, ces éléments s'élèvent à - 34 millions d'euros principalement liés à l'abandon d'un projet intégralement financé par un partenaire, dont la contrepartie est un profit exceptionnel du même montant. Ces deux montants, qui se compensent, sont enregistrés en «Eléments non récurrents ».

FLUX DE TRESORERIE NET ET FLUX DE TRESORERIE LIBRE

Sur le 1er semestre 2020, le Groupe a généré un flux de trésorerie net élevé de 397 millions d'euros contre 138 millions d'euros au 1er semestre 2019. Ce montant intègre un flux de trésorerie net lié aux opérations de gestion de portefeuille de 147 millions d'euros correspondant essentiellement à l'acquisition de LIP dans les Adhésifs et à la cession de l'activité Polyoléfines Fonctionnelles pour laquelle un taux d'imposition de 32 % a été retenu sur la plus-valuede cession. Au 1er semestre 2019, le flux de trésorerie net lié aux opérations de gestion de portefeuille de - 25 millions d'euros correspondait essentiellement à une prise de participation de 20 millions de dollars US dans le capital de Carbon®.

Par conséquent, le flux de trésorerie libre, qui correspond au flux de trésorerie net hors impact de la gestion de portefeuille, s'établit au très bon niveau de 250 millions d'euros, en hausse par rapport au 1er semestre 2019 (163 millions d'euros). Il intègre une augmentation saisonnière limitée du besoin en fonds de roulement sur le semestre, très inférieure à l'an dernier, qui reflète la gestion stricte des stocks et des créances dans un contexte de baisse de l'activité et du coût de certaines matières premières.

Le flux de trésorerie libre inclut également sur le1er semestre 2020 des investissements corporels et incorporels en léger retrait sur un an, à 215 millions d'euros (233 millions d'euros au 1er semestre 2019). Les investissements courants s'élèvent

  • 157 millions d'euros sur le semestre et les investissements exceptionnels à 57 millions d'euros. Ces derniers correspondent au projet polyamides en Asie et au projet de fourniture long terme d'acide fluorhydrique par Nutrien aux Etats-Unis annoncé en juin. Sur l'ensemble de l'année, et comme indiqué lors de la publication des résultats du 1er trimestre 2020, les investissements courants et exceptionnels devraient s'élever à environ 600 millions d'euros,soit une diminution de 100 millions d'euros par rapport au montant initialement prévu pour 2020.

Enfin, sur le semestre, le flux de trésorerie libre inclut des éléments non récurrents pour + 36 millions d'euros qui intègrent notamment un flux exceptionnel de 55 millions d'euros d'économies d'impôts liées à l'utilisation de déficits fiscaux.

FLUX DE TRESORERIE PROVENANT DU FINANCEMENT

Le flux de trésorerie provenant du financement s'élève à - 429 millions d'euros au 1er semestre 2020 contre - 238 millions d'euros au 1er semestre 2019. Au 1er semestre 2020, il intègre un dividende de 2,20 euros par action payé au titre de l'exercice 2019 pour un montant total de 168 millions d'euros, le coût des rachats d'actions propres pour 21 millions d'euros et le produit net de l'augmentation de capital réservée aux salariés à hauteur de 7 millions d'euros.Il intègre également le produit net de l'emprunt obligataire hybride émis en janvier 2020 pour 299 millions d'euros et le remboursement de l'emprunt obligataire d'un montant nominal de 480 millions d'euros arrivé à échéance en avril 2020.

Au 1er semestre 2019, le flux de trésorerie provenant du financement incluait le paiement du dividende, des rachats d'actions propres et le coût net global du refinanc ement partiel d'obligations hybrides qui avait combiné l'émission d'une nouvelle obligation et le rachat partiel d'obligations hybrides existantes.

11

1.4.4

Analyse du bilan

(En millions d'euros)

30/06/2020

31/12/2019

Variation

Actifs non courants *

6 621

6 744

- 1,8 %

Besoin en fonds de roulement

1 231

1 173

+ 4,9 %

Capitaux employés

7 852

7 917

- 0,8 %

Actifs d'impôts différés

161

216

- 25,5 %

Provisions pour retraites et avantages du personnel

562

525

+ 7,0 %

Autres provisions

374

374

-

Total des provisions

936

899

+ 4,1 %

Actifs long terme couvrant certaines provisions

90

94

- 4,3 %

Total des provisions nettes des actifs non courants

846

805

+ 5,1 %

Passifs d'impôts différés

334

334

-

Dette nette et obligations hybrides

2 134

2 331

- 8,5 %

Capitaux propres

5 594

5 324

+ 5,1 %

* Hors impôts différés et y compris actifs de retraite

Entre le 31 décembre 2019 et le 30 juin 2020, les actifs non courants ont diminué de 123 millions d'euros. Cette variation s'explique principalement par :

  • des investissements corporels et incorporels d'un montant total de 215 millions d'euros dont 157 millions d'euros d'investissements courants et 57 millions d'euros d'investissements exceptionnels ;
  • la comptabilisation de droits d'utilisation au titre des engagements locatifs du Groupe dans le cadre de l'application de la norme IFRS 16 pour un montant total de 39 millions d'euros ;
  • des amortissements et dépréciations pour un montan total de 422 millions d'euros dont (i) 282 millions d'euros d'amortissements et dépréciations courants qui intègrent 28 millions d'euros au titre de l'application de la norme IFRS 16, (ii) 29 millions d'euros d'amortissements liés aux revalorisations des immobilisations corporelles et incorporelles comptabilisés dans le cadre de l'allocation des prix d'acquisition et (iii) 111 millions d'euros de dépréciations exceptionnelles d'actifs industrielset incorporels ;
  • l'impact de l'acquisition de LIP pour un montant de 91 millions d'euros ; et
  • un effet de conversion de - 25 millions d'euros principalement lié au léger renforcement de l'euro par rapport au dollar US à la clôture.

Au 30 juin 2020, le besoin en fonds de roulement (BFR) augmente de 58 millions d'euros par rapport au 31 décembre 2019. Cette augmentation limitée reflète en particulier la gestion stricte des stocks et des créances dans un contexte de baisse de l'activité et du coût de certaines matières premières. Elle inclut également un effet de change de

  • 39 millions d'euros et un effet périmètre de 8 millions d'euros lié à l'acquisition de LIP dans lesAdhésifs. Au 30 juin 2020, le ratio BFR sur chiffre d'affaires annualisé (1) s'établit à 16,5 % proche du niveau de 16,0 % de fin juin 2019.

En conséquence, les capitaux employés du Groupe ont diminué, entre le 31 décembre 2019 et le 30 juin 2020, de 65 millions d'euros pour s'établir à 7 852 millionsd'euros au 30 juin 2020.

Les actifs d'impôts différés s'élèvent au 30 juin 020 à 161 millions d'euros, en baisse de 55 millions d'euros par rapport au 31 décembre 2019, suite à l'utilisation de déficits fiscaux pour un montant équivalent au cours du semestre.

Le montant des provisions brutes s'élève à 936 millions d'euros. Certaines de ces provisions, pour un montant total de 90 millions d'euros, sont couvertes principalement par le mécanisme de garanties octroyées par Total et décrites à la note C.19.2 des notes annexes aux états financiers consolidés intermédiaires résumés au 30 juin 2020 voir( section 2 du présent document) et donc par des actifs long-terme comptabilisés au bilan. Il s'agit principalement des provisions relatives aux friches industrielles américaines. Au 30 juin 2020, les provisions nettes de ces actifs non courants s'élèvent à 846 millions d'euros contre 805 millions d'euros au 31 décembre 2019, augmentation qui s'explique principalement par l'évolution des provisions nettes pour retraites.

  1. Calculé comme le besoin en fonds de roulement au 30 juin / (chiffre d'affaires du 2ème trimestre x 4).

12

La décomposition des provisions nettes par nature est la suivante :

(En millions d'euros)

30/06/2020

31/12/2019

Retraites

420

381

Autres engagements envers le personnel

142

143

Environnement

121

124

Restructurations

33

34

Autres

130

123

Entre le 31 décembre 2019 et le 30 juin 2020, les provisions nettes pour retraites ont augmenté de 39 millions d'euros du fait en particulier de la baisse significative des taux d'actualisation aux Etats-Unis et au Royaume-Uni, partiellement compensée par la hausse des taux d'actualisation en Europe sur le semestre et la revalorisation des actifs financiers de couverture au Royaume-Uni. L'effet de change est limité. Les provisions pour avantages du personnel (frais médicaux, prévoyance, gratifications d'ancienneté et médailles du travail) ont diminué de 1 million d'euros.

Le montant total représenté par la dette nette et les obligations hybrides s'établit à 2 134 millions d'euros au 30 juin 2020 (2 331 millions d'euros au 31 décembre 2019), soit 1,7 fois l'EBITDA des 12 derniers mois. La variation par rapport à fin décembre 2019 s'explique principalement par le flux de trésorerie net, ainsi que par les flux liés au paiement des dividendes, au rachat d'actions et à l'augmentation de capital réservée aux salariés.

Les capitaux propres s'élèvent à 5 594 millions d'euros contre 5 324 millions d'euros à fin 2019. La hausse de 270 millions d'euros intègre principalement (i) le résultat netde la période de 198 millions d'euros, (ii) le versement d'un dividende de 2,20 euros par action pour un montant total de 168 millions d'euros, (iii) l'émission d'une obligationhybride en janvier 2020 pour un montant net de 299 millions d'euros, (iv) le rachat d'actions propres pour un montant total de 21 millions d'euros et (v) l'augmentation de capital réservée aux salariés net des frais à hauteur de 7 millions d'euros. Sur le 1er semestre 2020, une charge nette de 28 millions d'euros a étéreconnue au titre des écarts actuariels sur les provisions pour retraite et autres avantages postérieurs à l'emploi et a étécomptabilisée en situation nette.

1.5 TRANSACTIONS AVEC LES PARTIES LIEES

Les transactions entre sociétés consolidées ont étééliminées dans le processus de consolidation. Par ailleurs, dans le cours normal de ses activités, le Groupe entretient des relations d'affaires avec certaines sociétés non consolidées ou comptabilisées par équivalence pour des valeurs nonsignificatives.

1.6 EVENEMENTS POSTERIEURS A LA CLOTURE

Les événements postérieurs à la clôture sont décrits à la note C.20 des notes annexes aux états financiers consolidés intermédiaires résumés au 30 juin 2020 (voir section 2 du présent document).

1.7 PRINCIPAUX RISQUES ET INCERTITUDES

Les principaux risques et incertitudes auxquels le Groupe pourrait être confronté au cours des six pro chains mois sont identiques à ceux décrits au chapitre 2 du Document d'enregistrement universel 2019 enregistré auprèsde l'Autorité des marchés financiers (« AMF ») le 26 mars 2020 sous le numéro de dépôt D.20-0182 et de son amendement déposé le 30 juillet 2020. Ces documents sont disponibles sur le site internet d'Arkema (www.finance.arkema.com) et sur le site de l'AMF (www.amf-france.org). Par ailleurs, une mise à jour des passifs éventuels est présentée dans les notes annexes aux états financiers consolidés intermédiaires résumés au 30 juin 2020.

13

1.8 PERSPECTIVES

Compte tenu des mesures progressives de levée de confinement dans des pays importants pour le Groupe, Arkema s'attend à ce que la demande continue de s'améliorer graduellement sur la seconde partie de l'année, tout en restant en retrait par rapport à l'an dernier. Le rythme et l'ampleur de cette amélioration sont encore incertains à ce jour, liés à l'évolution de la pandémie et seront différents enfonction des marchés et des géographies. Arkema estime à ce stade que son chiffre d'affaires au troisième trimestre pourrait être inférieur d'environ 10 % à celui de l'an dernier à périmètre et change constants, soit une nette amélioration par rapport au recul d'environ 20 % enregistré au 2ème trimestre.

Dans ce contexte, Arkema concentrera en particulier ses efforts sur les éléments qu'il contrôle et notamment ses coûts, ses dépenses d'investissements et son besoin en fonds de roulement afin de maintenir sa liquidité à un niveau élevé. Le Groupe confirme ainsi la réduction en 2020 de ses dépenses d'investissement de 100 millions d'euros par rapport au niveau initialement prévu, et de ses coûts fixes de 50 millions d'euros par rapport à 2019. Ses efforts d'innovation dans les Matériaux de Spécialités seront préservés pour épondre aux nombreuses opportunités de développements technologiques et durables de ses clients. Fort de ces initiatives, et de sa performance solide du 2ème trimestre au regard de l'environnement, le Groupe reste très confiant dans sa capacité à faire face à cette crise sans précédent, en s'appuyant également sur sa présence géographique équilibrée,la diversité de ses marchés finaux et son bilan solide.

Enfin, Arkema poursuivra sa stratégie d'acquisitions, la mise en œuvre de ses projets majeurs de dévelop pement, ainsi que ses réflexions dans les Intermédiaires, en ligne avec son ambition de devenir un pur acteur des Matériaux de Spécialités à l'horizon 2024.

14

2 ETATS FINANCIERS CONSOLIDES INTERMEDIAIRES RESUMES AU 30 JUIN 2020

COMPTE DE RESULTAT CONSOLIDE ................................................................................................................................................

16

ETAT DU RESULTAT GLOBAL CONSOLIDE ......................................................................................................................................

17

BILAN CONSOLIDE ..............................................................................................................................................................................

18

TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE CONSOLIDES......................................................................................................................

19

TABLEAU DE VARIATION DES CAPITAUX PROPRES CONSOLIDES ..............................................................................................

20

A. FAITS MARQUANTS ........................................................................................................................................................................

21

B. PRINCIPES ET METHODES COMPTABLES ...................................................................................................................................

22

C. NOTES ANNEXES AUX COMPTES CONSOLIDES .........................................................................................................................

24

1.

Indicateurs alternatifs de performance ..............................................................................................................................

24

2.

Informations par secteur.....................................................................................................................................................

26

3.

Informations par zone géographique ................................................................................................................................

29

4.

Autres charges et produits .................................................................................................................................................

29

5.

Résultat financier ...............................................................................................................................................................

29

6.

Impôts ............................................ ......................................................................................................................................

30

7.

Résultat par action .............................................................................................................................................................

30

8.

Regroupement d'entreprises ..............................................................................................................................................

30

9.

Actifs destinés à être cédés.............................................................................................................................................

31

10.

Immobilisations incorporelles ............................................................................................................................................

32

11.

Immobilisations corporelles ...............................................................................................................................................

34

12.

Contrats de location IFRS 16 : droits d'utilisation et dette IFRS 16 .................................................................................

35

13.

Capitaux propres .................................................................................................................................................................

36

14.

Provisions pour retraites et avantages du personnel .......................................................................................................

37

15.

Autres provisions et autres passifs non courants ............................................................................................................

38

16.

Passifs et passifs éventuels ..............................................................................................................................................

39

17.

Dettes financières................................................................................................................................................................

40

18.

Paiements fondés sur des actions ....................................................................................................................................

41

19.

Engagements hors bilan .....................................................................................................................................................

43

20.

Evénements postérieurs à la clôture................ ..................................................................................................................

45

D. PERIMETRE DE CONSOLIDATION AU 30 JUIN 2020.....................................................................................................................

46

15

COMPTE DE RESULTAT CONSOLIDE

(En millions d'euros)

Notes

1er semestre 2020

1er semestre 2019

Chiffre d'affaires

(C2&C3)

3 990

4 469

Coûts et charges d'exploitation

(3 211)

(3 456)

Frais de recherche et développement

(120)

(123)

Frais administratifs et commerciaux

(384)

(384)

Autres charges et produits

(C4)

93

(23)

Résultat d'exploitation

(C2)

368

483

Quote-part dans le résultat net des sociétés misesen équivalence

(1)

(1)

Résultat financier

(C5)

(45)

(60)

Impôts sur le résultat

(C6)

(124)

(95)

Résultat net

198

327

Dont résultat net attribuable aux participations ne donnant pas le contrôle

1

4

Dont résultat net- part du Groupe

197

323

Résultat net par action (en euros)

(C7)

2,58

3,75

Résultat net dilué par action (en euros)

(C7)

2,57

3,73

16

ETAT DU RESULTAT GLOBAL CONSOLIDE

(En millions d'euros)

1er semestre 2020

1er semestre 2019

Résultat net

198

327

Effet des couvertures

8

(1)

Autres

-

1

Impôts différés sur effet des couvertures et autres

-

-

Variation des écarts de conversion

(C13)

(36)

14

Autres éléments recyclables du résultat global

(28)

14

Pertes et gains actuariels

(C14)

(38)

(33)

Impôts différés sur pertes et gains actuariels

10

5

Autres éléments non recyclables du résultat global

(28)

(28)

Total des produits et charges reconnus directement en capitaux

(56)

(14)

propres

Résultat global

142

313

Dont résultat global attribuable aux participations ne donnant pas le contrôle

1

4

Dont résultat global - part du Groupe

141

309

17

BILAN CONSOLIDE

(En millions d'euros)

Notes

30 juin 2020

31 décembre 2019

ACTIF

Immobilisations incorporelles, valeur nette

(C10)

3 365

3 392

Immobilisations corporelles, valeur nette

(C11 & C12)

2 944

3 026

Investissement dans des sociétés mises en équivalence

32

33

Autres titres de participation

56

53

Actifs d'impôts différés

161

216

Autres actifs non courants

224

240

TOTAL ACTIF NON COURANT

6 782

6 960

Stocks

1 006

1 014

Clients et comptes rattachés

1 184

1 204

Autres créances

183

184

Impôts sur les sociétés - créances

74

113

Autres actifs financiers courants

20

17

Trésorerie et équivalents de trésorerie

1 400

1 407

Actifs destinés à être cédés

(C9)

-

78

TOTAL ACTIF COURANT

3 867

4 017

TOTAL ACTIF

10 649

10 977

CAPITAUX PROPRES ET PASSIF

Capital

767

766

Primes et réserves

4 663

4 340

Actions propres

(29)

(11)

Ecarts de conversion

142

178

TOTAL DES CAPITAUX PROPRES - PART DU GROUPE

(C13)

5 543

5 273

Participations ne donnant pas le contrôle

51

51

TOTAL DES CAPITAUX PROPRES

5 594

5 324

Passifs d'impôts différés

334

334

Provisions pour retraites et avantages du personnel

(C14)

562

525

Autres provisions et autres passifs non courants

(C15)

389

391

Emprunts et dettes financières à long terme

(C17)

2 380

2 377

TOTAL PASSIF NON COURANT

3 665

3 627

Fournisseurs et comptes rattachés

783

905

Autres créditeurs et dettes diverses

352

366

Impôts sur les sociétés - dettes

86

80

Autres passifs financiers courants

15

8

Emprunts et dettes financières à court terme

(C17)

154

661

Passifs relatifs aux actifs destinés à être cédés

(C9)

-

6

TOTAL PASSIF COURANT

1 390

2 026

TOTAL DES CAPITAUX PROPRES ET DU PASSIF

10 649

10 977

18

TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE CONSOLIDES

(En millions d'euros)

1er semestre 2020

1er semestre 2019

Résultat net

198

327

Amortissements et provisions pour dépréciation d'actifs

422

316

Autres provisions et impôts différés

54

(1)

Profits/Pertes sur cession d'actifs long terme

(245)

(4)

Dividendes moins résultat des sociétés mises en équivalence

2

1

Variation du besoin en fonds de roulement

(26)

(167)

Autres variations

11

12

FLUX DE TRESORERIE PROVENANT DE L'EXPLOITATION

416

484

Investissements incorporels et corporels

(215)

(233)

Variation des fournisseurs d'immobilisations

(55)

(96)

Coût d'acquisition des activités, net de la trésorerie acquise

(C8)

(92)

(19)

Augmentation des prêts à long terme

(23)

(20)

Investissements

(385)

(368)

Produits de cession d'actifs incorporels et corporels

2

6

Produits de cession des activités, nets de la trésorerie cédée

(C9)

327

-

Remboursement de prêts à long terme

37

16

Désinvestissements

366

22

FLUX DE TRESORERIE PROVENANT DES INVESTISSEMENTS NETS

(19)

(346)

Variation de capital et primes

(C13)

7

3

Rachat d'actions propres

(C13)

(21)

(17)

Emission d'obligations hybrides

(C13)

299

399

Rachat d'obligations hybrides

(C13)

-

(425)

Dividendes versés aux actionnaires de la maison mère

(C13)

(168)

(190)

Rémunération versée aux porteurs de titres subordonnés à durée

(C13)

-

(12)

indéterminée

Dividendes versés aux participations ne donnant pas le contrôle

(1)

(1)

Augmentation de l'endettement long terme

3

2

Diminution de l'endettement long terme

(C17.1)

(40)

(515)

Augmentation / Diminution de l'endettement court terme

(C17.1)

(508)

518

FLUX DE TRESORERIE PROVENANT DU FINANCEMENT

(429)

(238)

Variation de trésorerie et équivalents de trésorerie

(32)

(100)

Incidence variations change et périmètre

25

(10)

Trésorerie et équivalents de trésorerie en début depériode

1 407

1 441

TRESORERIE ET EQUIVALENTS DE TRESORERIE EN FIN DE PERIODE

1 400

1 331

19

TABLEAU DE VARIATION DES CAPITAUX PROPRES CONSOLIDES

Capital

Primes

Obligations

Réserves

Ecarts

Actions

Capitaux

Participati

Capitaux

social

hybrides

consolidées

de

propres

propres

ons ne

propres

conver-

part du

donnant

sion

Groupe

pas le

(En millions d'euros)

contrôle

Au 1er janvier 2020

766

1 266

694

2 380

178

(11)

5 273

51

5 324

Dividendes payés

-

-

-

(168)

-

-

(168)

(1)

(169)

Emissions d'actions

1

6

-

-

-

-

7

7

Rachat d'actions

-

-

-

-

-

(21)

(21)

-

(21)

propres

Attribution d'actions

-

-

-

(3)

-

3

0

-

0

propres aux salariés

Paiements fondés sur

-

-

-

12

-

-

12

-

12

des actions

Emission d'obligations

-

-

299

-

-

-

299

-

299

hybrides*

Autres

-

-

-

-

-

-

-

-

-

Transactions avec les

1

6

299

(159)

-

(18)

129

(1)

128

actionnaires

Résultat net

-

-

-

197

-

-

197

1

198

Total des produits et

charges reconnus

-

-

-

(20)

(36)

-

(56)

-

(56)

directement en capitaux

propres

Résultat global

-

-

-

177

(36)

-

141

1

142

Au 30 juin 2020

767

1 272

993

2 398

142

(29)

5 543

51

5 594

*Cf C13.2 « Obligations hybrides »

Capital

Primes

Obligations

Réserves

Ecarts

Actions

Capitaux

Participati

Capitaux

social

hybrides

consolidées

de

propres

propres

ons ne

propres

conver-

part du

donnant

sion

Groupe

pas le

(En millions d'euros)

contrôle

Au 1er janvier 2019

766

1 263

689

2 147

142

(28)

4 979

49

5 028

Dividendes payés

-

-

-

(202)

-

-

(202)

(1)

(203)

Emissions d'actions

0

3

-

-

-

-

3

-

3

Rachat d'actions

-

-

-

-

-

(17)

(17)

-

(17)

propres

Attribution d'actions

-

-

-

(1)

-

1

-

-

-

propres aux salariés

Paiements fondés sur

-

-

-

12

-

-

12

-

12

des actions

Emission d'obligations

-

-

399

-

-

-

399

-

399

hybrides*

Rachat/remboursement

-

-

(394)

(31)

-

-

(425)

-

(425)

d'obligations hybrides

Autres

-

-

-

-

-

-

-

-

-

Transactions avec les

0

3

5

(222)

-

(16)

(230)

(1)

(231)

actionnaires

Résultat net

-

-

-

323

-

-

323

4

327

Total des produits et

charges reconnus

-

-

-

(28)

14

-

(14)

-

(14)

directement en capitaux

propres

Résultat global

-

-

-

295

14

-

309

4

313

Au 30 juin 2019

766

1 266

694

2 220

156

(44)

5 058

52

5 110

20

A. FAITS MARQUANTS

A.1 Impact du COVID-19

La performance financière du premier semestre a étémarquée sensiblement par les effets de la pandémie du COVID-19. Le chiffre d'affaires du premier semestre, et plus particulièrement celui du deuxième trimestre, a été significativement impacté par la forte baisse de la demande mondiale liée à l'ampleur des mesures de confinement des populations mises en place par les gouvernements dans de très nombreux pays. Le Groupe s'est efforcé d'assurer la continuité de ses opérations tout en veillantà la protection de ses employés, et met en œuvre des mesures fortes d'ajustement de ses coûts et de ses investissements pour limiter l'imp act de cette crise sur ses résultats. Fort de ces initiatives, du positionnement de ses lignes de produits, de son endettement modéré et de son niveau élevé de liquidités, Arkema confirme être très confiant dans sa capacité à faire face à cette crise sans précédent et à être bien positionné quand la reprise se matérialisera.

Dans le contexte très exceptionnel du COVID-19, les baisses sensibles du chiffre d'affaires et de l'EBITDA ont été identifiées par le Groupe comme des indices de pertes de valeur, ce qui l'a conduit à effectuer des tests de dépréciationaux bornes des Unités Génératrices de Trésorerie (UGT) conformément à la norme IAS 36. Les résultats de ces tests ont montré une bonne résilience de l'ensemble des UGT à l'exception de celle des Acryliques Asie pour laquelle une dépréciation partielle dugoodwill a été enregistrée. Par ailleurs, au-delà des tests sur les UGT, le Groupe a procédé à une analyse exhaustive sur des actifs spécifiques pouvant être testés séparément et ayant révélé une possible perte de valeur. Des dépréciations ont été enregistrées pour un nombre limité d'actifs opérant principalement sur les marchés pétrole et gaz, automobile et aéronautique.Les hypothèses et jugements pris pour les tests sur les UGT ainsi que le détail des dépréciations sont donnés dans les notes C4 « Autres charges et produits », C10 « Immobilisations inco rporelles » et C11 « Immobilisations corporelles ».

A.2 Gestion du portefeuille

Le 3 janvier 2020, Arkema a finalisé l'acquisition de LIP Bygningsartikler AS (LIP), leader danois des colles carrelage, des systèmes d'étanchéité et des solutions de préparation pour sol, qui réalise un chiffre d'affaires annuel d'environ 30 millions d'euros. Les impacts de cette opération sont détaillés dans la note C8 « Regroupement d'entreprises ».

Dans le segment Intermédiaires, Arkema a finalisé,le 1er juin, la cession de son activité Polyoléfines Fonctionnelles, rattachée à l'activité PMMA, qui représente un chiffre d'affaires annuel d'environ 250 millions d'euros. Cette opération, réalisée sur la base d'une valeur d'entreprise de 335 millions d'euros, s'inscrit pleinement dans la stratégie de recentrage des activités du Groupe dans les Matériaux de Spécialités. Les impacts de cette opération sont détaillés dans la note C9 « Actifs destinés à être cé dés ».

A.3 Autres faits marquants

Profitant de conditions de marché favorables, Arkema a procédé le 21 janvier 2020 à une émission d'obligations hybrides à durée indéterminée d'un montant de 300 millions d'euros,assorties d'un coupon de 1,5 % jusqu'à la date de première option de remboursement anticipé au gré du Groupe après 6 ans. En complément de sa précédente opération de refinancement hybride de 400 millions d'euros en juin 2019, le Groupe s'offre ainsi la possibilité de refinancer le solde de 300 millions d'euros de ses obligations hybrides à durée indéterminée comportant une première option de remboursement anticipé en octobre 2020 et portant un coupon de 4,75 %. Voir note C13.2 « Obligations hybrides ».

Par ailleurs, en avril, le Groupe a remboursé, à son échéance, une obligation de 480 millions d'eurosqui portait un coupon annuel de 3,85 %. Le Groupe avait refinancé cette obligation en décembre 2019 avec une émission obligataire senior de 500 millions d'euros à échéance 10 ans avec un coupon annuel de 0,75 %.

Enfin, Arkema a procédé, en avril 2020, à une augmentation de capital réservée aux salariés. 112 256 actions ont été souscrites au prix de 68,56 euros par action pour un montant total net de frais de 7 millions d'euros (cf. notes C.13 « C apitaux propres » et C.18 « Paiements fondés sur des actions »).

21

22

B. PRINCIPES ET METHODES COMPTABLES

Arkema est une société anonyme à Conseil d'administration soumise aux dispositions du livre II du Code de commerce, ainsi qu'à toutes les autres dispositions légales applicables aux sociétés commerciales françaises.

Le siège de la Société est domicilié au 420, rue d'Estienne d'Orves 92700 Colombes (France). Elle a été constituée le 31 janvier 2003 et les titres d'Arkema sont cotés à la bourse de Paris (Euronext) depuis le 18 mai 2006.

Base de préparation

Les états financiers consolidés intermédiaires résumés du Groupe au 30 juin 2020 ont été établis sousla responsabilité du Président- directeur général d'Arkema et ont été arrêtés par el Conseil d'administration d'Arkema en date du 29 juillet 2020.

Les états financiers consolidés intermédiaires résumés au 30 juin 2020 ont été préparés selon les dispositions de la norme IAS 34

  • Information financière intermédiaire » et établis conformément au référentiel IFRS tel que publié par l'IASB (International Accounting Standards Board), et aux normes IFRS adoptées par l'Union européenne au 30 juin 2020. S'agissant d'états financiers intermédiaires résumés, ceux-ci ne comportent pas toutes les informations requises pour l'établissement des états financiers complets et doivent donc être lus en lien avec les états financiers consolid és de l'exercice clos au 31 décembre 2019.
    Le référentiel adopté par l'Union européenne est consultable sur le site internet suivant : https://ec.europa.eu/info/law/international-accounting-standards-regulation-ec-no-1606-2002

Evolution des normes IFRS et interprétations

Les principes et méthodes comptables appliqués pourles comptes consolidés intermédiaires résumés au 30 juin 2020 sont identiques à ceux utilisés dans les comptes consolidés au 31 décembre 2019 à l'exception des normes, amendements et interprétations IFRS d'application obligatoire pour les exercices ouverts à compter du 1er janvier 2020 (et qui n'avaient pas été appliqués par anticipation par le Groupe), à savoir :

Amendements à IAS 1 et IAS 8

Définition de la matérialité

Adoptés par l'Union européenne le

10 décembre 2019

Amendements à IFRS 3

Définition d'une entreprise

Adoptés par l'Union européenne le

22 avril 2020

Amendements à IFRS 9, IAS 39

Réforme des taux d'intérêts de référence

Adoptés par l'Union européenne le

et IFRS 7

16 janvier 2020

Cadre conceptuel

Amendements aux références du cadre conceptue

Adopté par l'Union européenne le

6 décembre 2019

L'application de ces amendements et autres interprétations n'a pas eu d'impact significatif sur les comptes au 30 juin 2020.

Normes IFRS et interprétations d'application non obligatoire au 1er janvier 2020

Les normes, amendements ou interprétations publiés respectivement par l'IASB, l'IFRS IC (IFRS Interpretations Committee), et d'application non obligatoire pour les exercices ouverts à compter du 1er janvier 2020 et non appliqués par anticipation par le Groupe, sont :

Amendements à IAS 1

Classement des passifs en tant que passifs courants ou

Non adoptés par l'Union

non courants

européenne au 30 juin 2020

IFRS 17

Contrats d'assurance

Non adoptée par l'Union

européenne au 30 juin 2020

Utilisation d'hypothèses

L'établissement des comptes consolidés intermédiaires résumés conformément aux normes IFRS conduit ladirection du Groupe à réaliser des estimations et émettre des hypothèses, qui peuvent avoir un impact sur les montants comptabilisés des actifs et passifs à la date de préparation des états financiers et avoir une contrepartie dans le compte de résultat. La direction a réalisé ses estimations et émis ses hypothèses sur la base de l'expérience passée et dela prise en compte des différents facteurs considérés comme raisonnables pour l'évaluation des actifs et passifs. Ainsi les comptes consolidés intermédiaires ont été établis en tenant compte du contexte actuel de la crise sanitaire liée au COVID-19 et sur la base des paramètres disponibles à la date d'arrêté. L'utilisation d'hypothèses différentes pourrait avoir un impact significatif sur ces évaluations. Les principales estimations faites par la direction lors de l'établissement des états financiers portent notamment sur les hypothèses retenues pour l'évaluation de la valeur recouvrable des immobilisations corporelles et incorporelles, des engagements de retraite, des impôts différés etdes provisions. L'information fournie au titre des actifs et des passifs éventuels et des engagements hors bilan existant à la date de l'établissement des états financiers consolidés intermédiaires résumés fait également l'objet d'estimations.

A l'occasion de la préparation de l'information desétats financiers intermédiaires résumés 2020, dansle contexte exceptionnel du COVID- 19 et comme indiqué à la note A1 « Impact du COVID- 19 », le Groupe a effectué des tests de dépréciation (Cf notes C4 « Autres charges et produits », C10 « Immobilisations incorporelles » et C11 « Immobilisations corporelles »).

Effets de la saisonnalité

Le profil type de l'activité du Groupe l'expose à des effets de saisonnalité. Différentes caractéristiques contribuent à ces effets :

la demande pour les produits fabriqués par le Groupe est en général plus faible pendant les mois d'été(juillet, août) et de décembre notamment en raison du ralentissement de l'activité industrielle observé principalement en France et en Europe ;

dans certaines activités du Groupe, en particulier celles servant les marchés des peintures et revêtem ents et de la réfrigération et air conditionné, le niveau des ventes est en général plus fort au cours du premier semestre qu'au cours du second semestre. A contrario, dans les adhésifs, les deux semestres sont plus équilibrés ;

les grands arrêts pluriannuels des unités de produc tion du Groupe pour maintenance ont également une influence sur la saisonnalité et sont, en général, plutôt réalisés au deuxième semestre.

Ces effets de saisonnalité observés dans le passé ne sont pas nécessairement représentatifs du futur mais peuvent influencer la variation du résultat et du besoin en fonds de roulement entre les différents trimestres de l'exercice. Dans lecontexte très exceptionnel du COVID- 19, les effets de saisonnalité décrits ci-dessus peuvent en outre être impactés par l'évolution et les conséquences de cette pandémie.

23

C. NOTES ANNEXES AUX COMPTES CONSOLIDES

1. Indicateurs alternatifs de performance

Afin de suivre et d'analyser la performance financière du Groupe et celle de ses différentes activités, la direction du Groupe utilise des indicateurs alternatifs de performance, indicateurs financiers non définis dans les IFRS. Une réconciliation avec les agrégats des états financiers consolidés IFRS est présentée dans cettenote.

La note C2 « Informations par secteur » se réfère e n partie à ces indicateurs alternatifs de performance.

1.1 Résultat d'exploitation courant (REBIT) et EBITDA

(En millions d'euros)

Notes

1er semestre 2020 1er semestre 2019

RESULTAT D'EXPLOITATION

368

483

-

Amortissements liés à la revalorisation des actifs corporels et incorporels dans

(29)

(19)

le cadre de l'allocation du prix d'acquisition d'activités

-

Autres charges et produits

(C4)

93

(23)

RESULTAT D'EXPLOITATION COURANT (REBIT)

304

525

-

Amortissements et dépréciations courants des actifscorporels et incorporels

(282)

(252)

EBITDA

586

777

Détails des amortissements et dépréciations des actifs corporels et incorporels

(En millions d'euros)

Notes

1er semestre 2020 1er semestre 2019

Amortissements et dépréciations des actifs corporels et incorporels

(C10, C11 & C12)

(422)

(316)

Dont amortissements et dépréciations courants des actifs corporels et

(282)

(252)

incorporels

Dont amortissements liés à la revalorisation des actifs corporels et incorporels

(29)

(19)

dans le cadre de l'allocation du prix d'acquisition d'activités

Dont dépréciations en autres charges et produits

(C4)

(111)

(45)

1.2 Résultat net courant et résultat net courant par action

(En millions d'euros)

Notes

1er semestre 2020 1er semestre 2019

RESULTAT NET - PART DU GROUPE

197

323

- Amortissements liés à la revalorisation des actifs corporels et incorporels dans

(29)

(19)

le cadre de l'allocation du prix d'acquisition d'activités

- Autres charges et produits

(C4)

93

(23)

- Autres charges et produits attribuables aux participations ne donnant pas le

-

-

contrôle

- Impôts sur les amortissements liés à la revalorisation des actifs corporels et

7

5

incorporels dans le cadre de l'allocation du prix d'acquisition d'activités

- Impôts sur autres charges et produits

(64)

3

- Impôts non courants

-

-

RESULTAT NET COURANT

190

357

Nombre moyen pondéré d'actions ordinaires

76 457 621

76 214 216

Nombre moyen pondéré d'actions ordinaires potentielles

(C7)

76 667 395

76 608 099

RESULTAT NET COURANT PAR ACTION (EN EUROS)

2,49

4,68

RESULTAT NET COURANT DILUE PAR ACTION (EN EUROS)

2,48

4,66

24

1.3 Investissements courants

(En millions d'euros)

1er semestre 2020

1er semestre 2019

INVESTISSEMENTS INCORPORELS ET CORPORELS

215

233

-

Investissements exceptionnels

57

38

-

Investissements liés à des opérations de gestion duportefeuille

-

-

-

Investissements sans impact sur la dette nette

1

8

INVESTISSEMENTS COURANTS

157

187

Les investissements exceptionnels correspondent à un nombre très limité d'investissements qui sont présentés séparément dans le cadre de la communication financière compte tenu de leurtaille et de leur nature (projets majeurs de développement, sinistres ou restructurations exceptionnelles). En 2020, ils correspondent principalement au projet Polyamide en Asie et au projet de fourniture long terme d'acide fluorhydrique par Nutrien aux Etats-Unis. En 2019, ils correspondaient principalement aux investissements réalisés dans la thiochimie en Malaisie et les polyamides de spécialités en Asie.

Les investissements liés à des opérations de gestion du portefeuille correspondent à l'impact des opérations d'acquisition d'actifs.

Les investissements sans impact sur la dette nette correspondent à des investissements financés par des tiers ou à des reclassements d'actifs.

1.4 Flux de trésorerie libre

(En millions d'euros)

1er semestre 2020

1er semestre 2019

Flux de trésorerie provenant de l'exploitation

416

484

+ Flux de trésorerie provenant des investissements nets

(19)

(346)

FLUX DE TRESORERIE NET

397

138

- Flux de trésorerie nets liés aux opérations de gestion du portefeuille

147

(25)

FLUX DE TRESORERIE LIBRE

250

163

Les flux de trésorerie nets d'impôts liés aux opérations de gestion du portefeuille correspondent à l'impact des opérations d'acquisition et de cession. En 2020, un taux d'impôts de 32% a étéretenu sur la plus-value de cession de l'activité Polyoléfines Fonctionnelles.

1.5 Besoin en fonds de roulement

(En millions d'euros)

30 juin 2020

31 décembre 2019

Stocks

1 006

1 014

+ Créances clients et comptes rattachés

1 184

1 204

+ Autres débiteurs et créances diverses y compris mpôtsi société

257

297

+ Autres actifs financiers courants

20

17

--Dettes fournisseurs d'exploitation et comptes rattachés

783

905

--Autres créditeurs et dettes diverses y compris impôts société

438

446

--Autres passifs financiers courants

15

8

BESOIN EN FONDS DE ROULEMENT

1 231

1 173

1.6 Capitaux employés

(En millions d'euros)

Notes

30 juin 2020

31 décembre 2019

Goodwill, valeur nette

1 875

1 917

+ Immobilisations incorporelles (hors goodwill) et corporelles, valeur nette

(C10, C11 & C12)

4 434

4 501

+ Titres des sociétés mises en équivalence

32

33

+ Autres titres de participation et Autres actifs non courants

280

293

+ Besoin en fonds de roulement

1 231

1 173

CAPITAUX EMPLOYES

7 852

7 917

25

1.7 Dette nette

(En millions d'euros)

Notes

30 juin 2020

31 décembre 2019

Emprunts et dettes financières à long terme

(C17)

2 380

2 377

+ Emprunts et dettes financières à court terme

(C17)

154

661

- Trésorerie et équivalents de trésorerie

1 400

1 407

DETTE NETTE

1 134

1 631

+ Obligations hybrides

(C13)

1 000

700

DETTE NETTE ET OBLIGATIONS HYBRIDES

2 134

2 331

2. Informations par secteur

En application d'IFRS 8 « Secteurs opérationnels », l'information sectorielle est présentée en conformité avec le reporting interne du Groupe utilisé par la direction générale pour mesurer la performance financière des secteurs et allouer les ressources.

Arkema s'organise autour de trois segments cohérents et complémentaires dédiés à ses Matériaux de Spécialités : les Adhésifs, les Matériaux Avancés et les Coating Solutions, et d'unsegment Intermédiaires regroupant les activités dont les résultats sont plus volatils. Le segment Adhésifs est dirigé par un membre du Comité exécutif et les segments Matériaux Avancés, Coating Solutions et Intermédiaires sont sous la responsabilité d'unChief Operating Officer, également membre du Comité exécutif. Tous deux rendent compte au Président- directeur général, principal décideur opérationnelau sens de la norme IFRS 8, et ont avec lui des contacts réguliers afin de discuter des activités opérationnelles, des résultats financiers, des prévisions ou des projets pour les segments.

Le Chief Operating Officer s'appuie sur trois autres membres du Comité exécutif qui lui rendent compte et qui dirigent respectivement le segment Coating Solutions et chacune des deux Business Lines (1) qui composent le Segment Matériaux Avancés : les Polymères Haute Performance et les Additifs de Performance.

La composition des segments est décrite ci-dessous :

  • le segment Adhésifs est composé des Business Lines suivantes :
  1. Construction et Grand Public regroupant les solutions pour la construction, la rénovation des bâtimen ts et le bricolage,
  1. Assemblage Industriel regroupant des adhésifs haute performance pour les biens durables, et des solutions adhésives pour le

packaging et le non tissé.

Les Adhésifs proposent des technologies utilisées dans les activités du bâtiment pour les professionne ls et le grand public, avec notamment les mastics, les collages pour sols et carrelages et les systèmes d'étanchéité, ainsi que dans l'industrie avec notamment un savoir-faire de pointe dans l'automobile, le textile, le vitrage, les emballages flexibles et rigides, ainsi que l'hygiène.

  • le segment Matériaux Avancés est composé desBusiness Lines suivantes :
  1. Polymères Haute Performance regroupant les polyamides de spécialités et le PVDF,
  1. Additifs de Performance regroupant les agents d'interface qui rassemblent tensio-actifs de spécialités et tamis moléculaires, les

peroxydes organiques, la thiochimie et les oxygénés.

Les Matériaux Avancés proposent des solutions innovantes et à haute valeur ajoutée, permettant de répondre aux grands enjeux du développement durable notamment l'allègement des matériaux, les nouvelles énergies, l'accès à l'eau,el bio-sourcé ou le recyclage. Ils sont utilisés dans des secteurs variés tels que l'automobile et les transports, le pétrole et gaz, les énergies renouvelables (photovoltaïque, batteries lithium-ion et éolien),les biens de consommation (produits de beauté et de santé, articles de sports, emballage…), l'électronique, la construction, les revêtements, l'alimentation animale et le traitement de l'eau.

  • le segment Coating Solutions est composé des Business Lines suivantes :
  1. Résines pour Coating regroupant les activités acryliques EU/US et les résines de revêtements,

o Additifs pour Coating regroupant les spécialités photoréticulables de Sartomer et les additifs de rhéologie de Coatex

1 Les Business Lines correspondent à des activités ou à des regroupements d'activités

26

Ce segment propose une gamme de produits large et innovante pour les peintures décoratives, les revête ments industriels et les adhésifs, et offre également des solutions pour desapplications dans l'industrie du papier, les superabsorbants, le traitement de l'eau ou l'extraction du pétrole et du gaz, et dans des marchés de pointe en forte croissance comme l'impression 3D ou l'électronique.

  • le segment Intermédiaires rassemble les activités suivantes :
  1. Gaz Fluorés,
  1. PMMA,
  1. Acryliques Asie.

Ces activités industrielles de chimie intermédiaire, dans lesquelles Arkema bénéficie de positions de premier plan, regroupent des lignes de produits compétitives et mondiales, utilisées dans de nombreux secteurs industriels tels que la construction, la production de froid (réfrigération et air conditionné), l'automobile, les revêtements et le traitement de l'eau.

Les activités fonctionnelles et financières qui nesont pas directement affectables aux activités opérationnelles (notamment certains frais de recherche et coûts centraux) sont regroupées dans une section Corporate.

Le résultat d'exploitation et les actifs sont répartis entre chaque segment avant ajustements inter-segment. Les transactions entre segments sont réalisées à des prix de marché.

Cette nouvelle structure de reporting a été annoncée par le Groupe lors de la revue stratégique présentée le 2 avril 2020. Ainsi, les chiffres 2019 détaillés ci-dessous ont été retraités.

27

1er semestre 2020

Matériaux

Coating

Intermé-

(En millions d'euros)

Adhésifs

Avancés

Solutions

diaires

Corporate

Total

Chiffre d'affaires

968

1 280

953

776

13

3 990

EBITDA*

119

246

124

134

(37)

586

Amortissements et dépréciations courants des actifscorporels

(30)

(124)

(60)

(64)

(4)

(282)

et incorporels*

Résultat d'exploitation courant (REBIT)*

89

122

64

70

(41)

304

Amortissements liés à la revalorisation des actifs corporels et

incorporels dans le cadre de l'allocation du prix d'acquisition

(18)

(8)

(3)

-

-

(29)

d'activités

Autres charges et produits

(29)

(18)

(3)

184

(41)

93

Résultat d'exploitation

42

96

58

254

(82)

368

Quote-part dans le résultat net des sociétés

-

(2)

-

1

-

(1)

mises en équivalence

Investissements incorporels et corporels

34

83

29

62

7

215

Dont investissements courants*

34

55

28

33

7

157

1er semestre 2019 (1)

Matériaux

Coating

Intermé-

(En millions d'euros)

Adhésifs

Avancés

Solutions

diaires

Corporate

Total

Chiffre d'affaires

1 033

1 322

1 139

961

14

4 469

EBITDA*

133

293

170

230

(49)

777

Amortissements et dépréciations courants des actifs

(30)

(109)

(54)

(56)

(3)

(252)

corporels et incorporels*

Résultat d'exploitation courant (REBIT)*

103

184

116

174

(52)

525

Amortissements liés à la revalorisation des actifs

corporels et incorporels dans le cadre de l'allocation du

(17)

-

(2)

-

-

(19)

prix d'acquisition d'activités

Autres charges et produits

(5)

(11)

(1)

(3)

(3)

(23)

Résultat d'exploitation

81

173

113

171

(55)

483

Quote-part dans le résultat net des sociétés

-

(3)

-

2

-

(1)

mises en équivalence

Investissements incorporels et corporels

21

134

46

27

5

233

Dont investissements courants*

21

88

46

27

5

187

* Cf C1 « Indicateurs alternatifs de performance »

  1. Les données 2019 ont été retraitées conformémentlaà nouvelle structure de reporting annoncée par leGroupe le 2 avril 2020.

28

3. Informations par zone géographique

Le chiffre d'affaires du Groupe est présenté sur labase de la localisation géographique des clients.

1er semestre 2020

Reste de

Reste du

Total

(En millions d'euros)

France

l'Europe

ALENA*

Asie

monde

Chiffre d'affaires

311

1 161

1 362

985

171

3 990

1er semestre 2019

Reste de

Reste du

Total

(En millions d'euros)

France

l'Europe

ALENA*

Asie

monde

Chiffre d'affaires

366

1 322

1 405

1 196

180

4 469

* ALENA : Etats-Unis, Canada, Mexique

4. Autres charges et produits

1er semestre 2020

1er semestre 2019

(En millions d'euros)

Charges

Produits

Net

Charges

Produits

Net

Restructuration et environnement

(8)

-

(8)

(10)

-

(10)

Dépréciation dugoodwill

(70)

-

(70)

-

-

-

Dépréciation d'actifs (horsgoodwill)

(47)

-

(47)

(7)

-

(7)

Sinistres et litiges

(13)

-

(13)

(5)

4

(1)

Résultat de cession & frais d'acquisition

(4)

235

231

(4)

-

(4)

Autres

-

-

-

(37)

36

(1)

Total des autres charges et produits

(142)

235

93

(63)

40

(23)

Au 1er semestre 2020, les charges de restructuration et environnement comprennent principalement des coûts d e restructuration chez Bostik ainsi que des charges liées à la restructuration stratégique du segment Coatings. Dans le contexte du COVID-19, des tests de dépréciation ont été effectués et ont conduit à unedépréciation deGoodwill à hauteur de 70 millions d'euros (cf note C10 « Im mobilisations incorporelles »). Au-delà du Goodwill, un nombre limité d'autres actifs corporels (cf note C11 « Immobilisations corporelles ») et incorporels (cf note C10 « Immobilisations incorpor elles ») ont été dépréciés. Les charges liées auxsinistres et litiges correspondent aux conséquences de l'ouragan Harvey de 2017 aux Etats-Unis, et à des frais juridiques sur d'autres procédures en cours aux Etats-Unis. Le résultat de cession de l'activité Polyoléfines Fonctionnelles net des frais est de 235 millions d'euros avant impôts.

Au 1er semestre 2019, les charges de restructuration et environnement comprennent principalement des coûts d e restructuration dans les adhésifs. Les dépréciations d'actifs portent sur des actifs industriels aux États-Unis. La rubrique "Autres" intègre essentiellement des dépréciations exceptionnelles d'actifs enregistrées suite à l'abandon d'un projet intégralement financé par un partenaire ; cette dépréciation est ainsi compensée par un profit exceptionnel du même montant.

5. Résultat financier

Le résultat financier comprend le coût de la dette ajusté des frais financiers capitalisés et s'agissant des provisions pour retraites et avantages du personnel, le coût financier, le rende ment attendu des actifs financiers et les écarts actuariels liés aux changements de taux d'actualisation des autres avantages à long terme. Il comprend par ailleurs la partie du résultat de change correspondant au report/déport ainsi que le résultat de change sur les financements non couverts.

29

(En millions d'euros)

1er semestre 2020

1er semestre 2019

Coût de la dette

(28)

(30)

Charges / Produits financiers liés aux provisions pour retraites et avantages du personnel

(3)

(10)

Report / déport et résultat de change sur les financements non couverts

(12)

(20)

Frais financiers capitalisés

0

2

Charges d'intérêts locatifs

(2)

(2)

Autres

0

0

Résultat financier

(45)

(60)

6. Impôts

La charge d'impôt sur le résultat se décompose deal manière suivante :

(En millions d'euros)

1er semestre 2020

1er semestre 2019

Impôts exigibles

(73)

(92)

Impôts différés

(51)

(3)

Total impôts sur le résultat

(124)

(95)

La charge nette d'impôt s'élève à 124 millions d'euros sur le 1er semestre 2020, dont 7 millions d'euros au titre de la CVAE (contre 95 millions d'euros au 1er semestre 2019 dont 8 millions d'euros au titre de la CVAE). La variation d'impôts différés correspond essentiellement à une reprise d'impôts différés actifs de 55 millions d'euros liée à la consommation des déficits sur la période.

7. Résultat par action

1er semestre 2020

1er semestre 2019

Nombre moyen pondéré d'actions ordinaires

76 457 621

76 214 216

Effet dilutif des options de souscription d'actions

-

4 392

Effet dilutif des attributions d'actions auto-détenues

209 774

389 491

Nombre moyen pondéré d'actions ordinaires potentieles

76 667 395

76 608 099

Le calcul du résultat net par action est présenté ci-dessous :

(En millions d'euros)

1er semestre 2020

1er semestre 2019

Résultat net part du Groupe

197

323

Rémunération des titres subordonnés à durée indéterminée nette d'impôts

-

(37)

Résultat net utilisé pour le calcul du résultat netpar action

197

286

1er semestre 2020

1er semestre 2019

Résultat net par action (en euros)

2,58

3,75

Résultat net dilué par action(en euros)

2,57

3,73

8. Regroupement d'entreprises

Le 3 janvier 2020, Arkema a finalisé l'acquisition de LIP Bygningsartikler AS (LIP), leader danois des colles carrelage, des systèmes d'étanchéité et des solutions de préparation pour sol, qui réalise un chiffre d'affaires annuel d'environ 30 millions d'euros.

Le Groupe a utilisé la méthode de l'acquisition pour le traitement comptable de cette opération. La valeur comptabilisée dans les comptes au 30 juin 2020 des actifs identifiables acquis et des passifs repris à la date d'acquisition s'élèveà 86 millions d'euros.

Les immobilisations incorporelles évaluées à leur juste valeur comprennent principalement la marque LIP®, des technologies et relations clients, et un accord de non-concurrence, ces trois derniers étant amortis sur une durée de 23 ans, 16ans et 3 ans respectivement. Elles s'élèvent à 39 millions d'euros.

30

Le goodwill résultant de l'allocation du prix d'acquisition s'élève à 31 millions d'euros; il correspond principalement à la valeur des technologies futures et au développement commercial attendu. Ce goodwill provisoire peut être ajusté d'effets d'impôts différés. Le goodwill n'est pas amortissable fiscalement.

9. Actifs destinés à être cédés

Dans le segment Intermédiaires, Arkema a finalisé,le 1er juin, la cession de son activité Polyoléfines Fonctionnelles, rattachée à l'activité PMMA, qui représente un chiffre d'affaires annuel d'environ 250 millions d'euros. Cette opération, réalisée sur la base d'une valeur d'entreprise de 335 millions d'euros, s'inscrit pleinement dans la stratégie de recentrage des activités du Groupe dans les Matériaux de Spécialités.

Conformément à la norme IFRS 5, « Actifs non courants détenus en vue de la vente et activités abandonnées », les actifs destinés à être cédés et les passifs relatifs aux actifs destinés àêtre cédés ont été présentés au 31 décembre 2019 sur deux lignes spécifiques du bilan et n'ont pas été compensés. Les actifs non courantsou groupes d'actifs détenus en vue de la vente ont été évalués à la plus faible de leur valeur comptable et de la juste valeur diminuée des coûts de sortie.

Les éléments de bilan classés au 31 décembre 2019 en actifs destinés à être cédés sont les suivants :

(En millions d'euros)

2019

Immobilisations corporelles

31

Actifs d'impôts différés

1

Autres actifs non courants

3

Total actif non courant

35

Stocks

42

Autres actifs courants

1

Total actif courant

43

ACTIFS DESTINES A ETRE CEDES

78

Passifs d'impôts différés

2

Provisions et autres passifs non courants

5

Total passif non courant

7

Fournisseurs et comptes rattachés

(3)

Autres passifs courants

2

Total passif courant

(1)

PASSIFS RELATIFS AUX ACTIFS DESTINES A ETRE CEDES

6

31

Les actifs qui ont été cédés au cours du semestre sont les suivants :

(En millions d'euros)

Immobilisations corporelles

41

Actifs d'impôts différés

0

Autres actifs non courants

3

Total actif non courant

44

Stocks

40

Autres actifs courants

0

Total actif courant

40

TOTAL ACTIF CEDE

84

Passifs d'impôts différés

0

Provisions et autres passifs non courants

4

Total passif non courant

4

Fournisseurs et comptes rattachés

(3)

Autres passifs courants

1

Total passif courant

(2)

TOTAL PASSIF CEDE

2

La plus-value comptabilisée net des frais de cession au compte de résultat s'élève à 235 millions d'euros avant impôts. Elle est incluse dans la ligne « Autres charges et produits » du com pte de résultat.

L'encaissement du prix est présenté dans la ligne « Produit de Cession des activités, net de la trésorerie cédée » du tableau de flux de

trésorerie.

10. Immobilisations incorporelles

La valeur recouvrable des immobilisations corporelles et incorporelles est testée dès l'apparition d'indices de pertes de valeur et passée en revue à chaque clôture annuelle sur la base d'unplan à 5 ans validé par le Comité exécutif. Ce test, effectué au minimum une fois par an, inclut les goodwill et les marques à durée de vie indéterminée.

Des indices de perte de valeur ayant été constatésdans le contexte du COVID-19, le Groupe, conformément à la norme IAS 36, a effectué des tests de sensibilités sur les UGTs déjà testéesau 31 décembre 2019 et réalisé des tests de valeurpour les nouvelles UGTs issues de la nouvelle structure de reporting.

La valeur recouvrable correspond au plus élevé de la valeur d'utilité ou de la juste valeur diminuée des coûts de sortie.

Les tests sont effectués par groupe d'actifs représentant une entité économique autonome : les UnitésGénératrices de Trésorerie (UGT). Une UGT est un ensemble d'actifs dont l'utilisation continue génère des entrées de trésorerie largement indépendantes des entrées de trésorerie générées par d'autres groupes d'actifs.Ce sont des activités opérationnelles mondiales, regroupant des produits homogènes sur les plans stratégique, commercial et industriel. La valeur d'utilité d'une UGT est déterminée parréférence aux flux de trésorerie futurs actualisés attendus de ces actifs, dans le cadre des hypothèses économiques et des conditions d'exploitation prévues par la direction générale du Groupe à horizon 5 ans (ou par référenc à la valeur de marché si l'actif est destiné à être vendu). En 2019, la valeur terminale a été déterminée sur la base d'un taux de croissance annuel à l'infini de 1,5 % (identique au taux utilisé en 2018) et de flux de trésorerie de milieu de cycle. Le taux d'actualisation utilisé pour actualiser les flux de trésorerie futurs et la valeur terminale est le coût moyen pondéré du capital du Groupe estimé à 7,5 % en 2020(identique au taux utilisé en 2019). La dépréciation éventuelle correspond à la différence entre la valeur recouvrable et la valeur nette comptable de l'UGT. Compte tenu de son caractère inhabituel, cette perte de valeur est présentée de manière distincte dans le compte de résultat sur la ligne « Autres charges et produits ». Elle peut éventuellement être reprise dans la limite de la valeur nette comp table que l'immobilisation aurait eue à la même dat e si elle n'avait pas été dépréciée. Les pertes de valeurs constatées sur les goodwill ont un caractère irréversible (en application d'IFRIC 10, les pertes de valeur portant sur un goodwill comptabilisées au titre d'une période intermédiair précédente ne sont pas reprises).

Dans le contexte très exceptionnel du COVID-19 et en raison des indices de pertes de valeurs identifiés, des analyses de sensibilité ont été effectuées bien au-delà des 10 points des EBITDAs testés fin 2019. En effet à fin juin 2020, ces analyses ont été réalisées pour chacune des UGTs existantes au 31 décembre 2019 sur la base du pourcentage de variation de l'EBITDA de chaque UGT du premier

32

semestre 2020 versus premier semestre 2019 projeté sur les 5 années du plan y compris l'année normative. Il est rappelé que la variation sur le total de l'EBITDA du Groupe a été de -25% sur le premier semestre 2020 par rapport à l'année précédente. Ce test de sensibilité qui n'est pas l'hypothèse du management ne conduitpas à une dépréciation. En plus de cette sensibilité à la variation de l'EBITDA, les sensibilités habituelles de plus ou moins un point du taux d'actualisation, de plus ou moins 0,5 point du taux de croissance à l'infini, ont confirmé les valeurs nettes comptables des différentes UGTs. Le Groupe a également testé sur la base de plans mis à jour la nouvelle UGT Acryliques Asie, avec un taux d'actualisation spécifique à la zone Asie de 9% au 30 juin 2020. Ce taux aurait été de 8,5% en 2019. Le résultat du test sur la nouvelle UGT Acryliques Asie a nécessité l'enregistrement d'une dépréciation de 20 millions d'euros du goodwill. Le même test avec le taux d'actualisation de 2019 a urait conclu à une absence de dépréciation. Une variation de -10% de l'EBITDA ou de +0,5% du taux d'actualisation conduirait à déprécier la totalité du Goodwill restant affecté à cette UGT soit 44 millions d'euros.

10.1 Goodwill

30 juin 2020

31 décembre 2019

Valeur comptable

Amortissements et

Valeur comptable

Valeur comptable

(En millions d'euros)

brute

dépréciations cumulés

nette

nette

Goodwill

2 489

(614)

1 875

1 917

La répartition par segment est la suivante :

30/06/2020

31/12/2019

Valeur comptable

Valeur comptable

Goodwill par segment

nette

nette

Adhésifs

965

949

Matériaux Avancés

489

488

Coating Solutions

364

366

Intermédiaires

57

106

Corporate

0

8

TOTAL

1 875

1 917

L'évolution de la valeur comptable nette des goodwill est la suivante :

(En millions d'euros)

2020

Au 1er janvier

1 917

Variation de périmètre

32

Dépréciation

(70)

Écarts de conversion

(4)

Au 30 juin

1 875

Les principaux Goodwill dépréciés concernent des activités Fluorés en Chine et l'UGT Acryliques Asie pour 50 millions d'euros, 12 millions d'euros dans les Adhésifs et des activités positionnées sur le marché aéronautique pour 8 millions d'euros.

33

10.2 Autres immobilisations incorporelles

30 juin 2020

31 décembre 2019

Valeur comptable

Amortissements et

Valeur comptable

Valeur comptable

(En millions d'euros)

brute

dépréciations cumulés

nette

nette

Brevets et technologies

504

(224)

280

281

Marques

595

(3)

592

579

Logiciels et licences informatiques

362

(277)

85

94

Frais REACH capitalisés

68

(36)

32

34

Autres frais de recherche capitalisés

20

(7)

13

12

Contrats capitalisés

356

(295)

61

71

Droits incorporels

50

(18)

32

34

Relations clients

263

(41)

222

229

Autres immobilisations incorporelles

91

(33)

58

54

Immobilisations en-cours incorporelles

147

(32)

115

87

Total

2 456

(966)

1 490

1 475

L'évolution de la valeur comptable nette des autres immobilisations incorporelles est la suivante :

(En millions d'euros)

2020

Au 1er janvier

1 475

Acquisitions

55

Amortissements & dépréciations

(76)

Sorties

0

Variation de périmètre

39

Écarts de conversion

(3)

Reclassements

0

Au 30 juin

1 490

Les principales immobilisations dépréciées concernent la R&D capitalisée pour 9 millions d'euros sur certaines activités dont la croissance ne permet pas de confirmer la valeur des actifs.

11. Immobilisations corporelles

11.1 Immobilisation corporelles

30 juin 2020

31 décembre 2019

Valeur comptable

Amortissements et

Valeur comptable

Valeur comptable

(En millions d'euros)

brute

dépréciations cumulés

nette

nette

Terrains et Agencements, constructions

2 087

(1 359)

728

730

Installations complexes

3 935

(3 183)

752

801

Autres immobilisations corporelles

3 354

(2 422)

932

901

Immobilisations en-cours

382

(12)

370

442

Total immobilisations corporelles

9 758

(6 976)

2 782

2 874

hors droits d'utilisation

Droits d'utilisation

(C12)

235

(73)

162

152

Total immobilisations corporelles

9 993

(7 049)

2 944

3 026

34

11.2 Variation des immobilisations corporelles hors droits d'utilisation

L'évolution de la valeur comptable nette des immobilisations corporelles hors droits d'utilisation est la suivante :

(En millions d'euros)

2020

Au 1er janvier

2 874

Acquisitions

160

Amortissements & dépréciations

(248)

Sorties

(10)

Variation de périmètre

23

Écarts de conversion

(17)

Reclassements

0

Au 30 juin

2 782

Les principales immobilisations dépréciées concernent des activités liées au marché de l'aéronautiquepour 18 millions d'euros et 7 millions d'euros dans les Adhésifs.

12. Contrats de location IFRS 16 : droits d'utilisation et dette IFRS 16

A compter du 1er janvier 2019, les engagements locatifs du Groupe sont comptabilisés en application de la norme IFRS 16 « Contrats de location » et classés dans les immobilisations corporelles.

Au 30 juin 2020, la valeur comptable nette des droits d'utilisation liée aux contrats de location est de 162 millions d'euros.

30 juin 2020

31 décembre 2019

Valeur comptable

Amortissements

Valeur comptable

Valeur comptable

(En millions d'euros)

brute

cumulés

nette

nette

Immobiliers (sièges sociaux, bureaux)

64

(19)

45

49

Immobiliers industriels (usines, terrains, dépôts)

39

(5)

34

21

Logistique (wagons, conteneurs, chariots)

110

(40)

70

68

Autres (voitures…)

22

(9)

13

14

Total droits d'utilisation

235

(73)

162

152

L'évolution de la valeur comptable nette des droits d'utilisation est la suivante :

(En millions d'euros)

2020

Au 1er janvier

152

Acquisitions et révisions de contrats

39

Amortissements

(28)

Sorties et révisions de contrats

0

Variation de périmètre

-

Ecarts de conversion

(1)

Au 30 juin

162

35

La dette financière IFRS 16 s'élève à 164 millionsd'euros au 30 juin 2020 (Cf note C.17 « Dettes fina ncières »). Le montant total des paiements futurs non actualisés au titre des engagements locatifs du Groupe s'élève à 186 millions d'euros au 30 juin 2020 selon l'échéancier suivant :

(En millions d'euros)

30 juin 2020

Moins d'un an

48

1 à 5 ans

92

Plus de 5 ans

46

TOTAL

186

Au 30 juin 2020, les sorties de trésorerie liées aux contrats de location s'élèvent à 27 millions d'euros. Les charges financières relatives à la dette IFRS 16 s'élèvent à 2 millions d'euros.

L'application de l'exemption des contrats de courte durée et des contrats portant sur des actifs de faible valeur représente des montants non significatifs au niveau du Groupe.

13. Capitaux propres

Au 30 juin 2020, le capital social d'Arkema s'élèveà 767 millions d'euros, divisé en 76 736 476 actions d'une valeur nominale de 10 euros.

Nombre d'actions au 1er janvier 2019

76 581 492

Emission d'actions suite à l'exercice d'options de souscription

42 728

Nombre d'actions au 30 juin 2019

76 624 220

Emission d'actions suite à l'exercice d'options de souscription

-

Nombre d'actions au 31 décembre 2019

76 624 220

Nombre d'actions au 1er janvier 2020

76 624 220

Emission d'actions suite à l'augmentation de capital réservée aux salariés

112 256

Emission d'actions suite à l'exercice d'options de souscription

-

Nombre d'actions au 30 juin 2020

76 736 476

13.1 Evolution du capital social

Le 21 avril 2020, Arkema a procédé à une augmentation de capital réservée aux salariés pour un montanttotal net de frais de 7 millions d'euros résultant de la souscription de 112 256 actions. (Cf note C18.3. « Augmentation de capital réservée aux salariés »)

13.2 Obligations hybrides

Au 30 juin 2020, le montant des titres subordonnés à durée indéterminée enregistré en capitaux propress'élève à 993 millions d'euros.

Arkema a procédé le 21 janvier 2020 à une émissiond'obligations hybrides à durée indéterminée d'un montant nominal de 300 millions d'euros, soit 299 millions d'euros nets des primes d'émission et frais de mise en place. Les obligations comportent une première option de remboursement anticipé pouvant être exercée au gré d'Arkema à compter du 21 octobre 2025 jusqu'au 21 janvier 2026 et portent, sous réserve de remboursement anticipé, un coupon annuel de 1,5% jusqu'à cette dernière date.

Suite à cette émission, le montant nominal global de titres subordonnés à durée indéterminée d'Arkemas'élève à 1 000 millions d'euros. Au 30 juin 2020, il se répartit comme suit :

Date d'émission

Nominal

Devise

Option de remboursement

Taux de coupon annuel

(en millions)

29 octobre 2014

300

EUR

6 ans

4,75%

17 juin 2019

400

EUR

5,25 ans

2,75%

21 janvier 2020

300

EUR

6 ans

1,50%

Arkema dispose d'une option de différer le paiement des coupons pour les émissions ci-dessus.

36

Conformément à la norme IAS32, lorsqu'il existe un droit inconditionnel d'éviter de verser de la trésorerie ou un autre actif financier sous forme de remboursement ou de rémunération de capital, un instrument est comptabilisé en capitaux propres. En application de ce principe, les obligations hybrides sont comptabilisées en capitaux propres, et les coupons versés sont comptabilisés comme des dividendes dans les états financiers consolidés du Groupe.

13.3 Actions propres

La Société a racheté 280 000 actions propres au cours du premier semestre 2020.

Le Groupe Arkema a attribué définitivement 33 124 actions gratuites à ses salariés au mois de mai 2020 principalement au titre des plans 2016-1,2.

Nombre d'actions propres au 1er janvier 2019

318 998

Rachat d'actions propres

408 621

Attribution d'actions propres

(596 591)

Nombre d'actions propres au 31 décembre 2019

131 028

Nombre d'actions propres au 1er janvier 2020

131 028

Rachat d'actions propres

280 000

Attribution d'actions propres

(33 124)

Nombre d'actions propres au 30 juin 2020

377 904

13.4 Distribution de dividendes

L'assemblée générale mixte des actionnaires a approuvé, le 19 mai 2020, la distribution d'un dividende de 2,20 euros par action au titre de l'exercice 2019 soit 168 millions d'euros. Le dividende a été mis en paiement le 27 mai 2020.

13.5 Ecarts de conversion

La variation des écarts de conversion comptabilisée en autres éléments recyclables du résultat globalcomprend principalement les impacts de la variation du dollar US par rapport à l'euro.

14. Provisions pour retraites et avantages du personnel

(En millions d'euros)

30 juin 2020

31 décembre 2019

Engagements de retraite

420

382

Frais médicaux et prévoyance

65

64

Avantages postérieurs à l'emploi

485

446

Médailles et gratifications d'ancienneté

74

74

Autres

3

5

Autres avantages à long terme

77

79

Provisions pour retraites et avantages du personnel

562

525

Par ailleurs, certaines provisions sont couvertes par des actifs non courants :

(En millions d'euros)

30 juin 2020

31 décembre 2019

Montant de la provision au passif

562

525

Montant reconnu à l'actif

-

(1)

Provisions nettes pour retraites et avantages du personnel

562

524

37

Les taux d'actualisation retenus par le Groupe Arkema sont les suivants :

Engagements de retraite et plans de couvertures des

frais médicaux

Europe hors UK

UK

USA

Au 30 juin 2020

1,45%-1,65%

1,45%

2,50%

Au 31 décembre 2019

1,25%-1,30%

2,00%

3,15%

Les valeurs actuelles des droits cumulés à la fin de l'année 2019 ont été ajustées au 30 juin 2020 pour tenir compte de l'évolution des taux d'intérêts sur le semestre sur la base des tables de sensibilité élaborées par les actuaires externes du Groupe dans le cadre de l'arrêté des comptes 2019. La juste valeur des actifs a également fait l'objet de nouvelles évaluations au 30 juin 2020. Les conséquences de l'évolution des taux d'actualisation et la revalorisation des actifs ont été comptabilisées dans les écarts actuariels de la période.

L'évolution des provisions nettes pour avantages postérieurs à l'emploi sur le premier semestre 2020 se décompose comme suit :

Total avantages

Engagements de

Frais médicaux et

postérieurs à

(En millions d'euros)

retraite

prévoyance

l'emploi

Passif / (Actif) net à l'ouverture

381

64

445

Montant de la provision au passif

382

64

446

Montant reconnu à l'actif

(1)

0

(1)

(Produit)/Charges de l'exercice

11

-

11

Charge d'intérêts nette

4

1

5

Cotisations et prestations nettes versées

(12)

(1)

(13)

Liquidations

-

-

-

Autres *

(1)

-

(1)

Ecarts actuariels reconnus en situation nette

37

1

38

Passif / (Actif) net à la clôture

420

65

485

Montant de la provision au passif

420

65

485

Montant reconnu à l'actif

-

-

-

* Le poste Autres comprend essentiellement les écarts de conversion

15. Autres provisions et autres passifs non courants

15.1. Autres passifs non courants

Les autres passifs non courants s'élèvent à 15 millions d'euros au 30 juin 2020 contre 17 millions d'euros au 31 décembre 2019.

15.2. Autres provisions

Protection de

(En millions d'euros)

l'environnement

Restructuration

Autres

Total

Au 1er janvier 2020

197

34

143

374

Dotations

2

4

24

30

Reprises de provisions utilisées

(8)

(5)

(15)

(28)

Reprises de provisions non utilisées

-

-

(2)

(2)

Variations de périmètre

-

0

-

0

Ecarts de conversion

0

-

(0)

(0)

Autres

0

0

(0)

(0)

Au 30 juin 2020

191

33

150

374

38

Par ailleurs, certaines provisions sont couvertes par des actifs non courants (créances, dépôts) :

Protection de

(En millions d'euros)

l'environnement

Restructuration

Autres

Total

Total provisions au 30 juin 2020

191

33

150

374

Part des provisions couvertes par des créances ou dépôts

54

-

20

74

Actifs d'impôt différé relatif aux montants couverts par la

16

-

-

16

garantie Total

Provisions au 30 juin 2020 nettes des actifs non

121

33

130

284

courants

Rappel

Provisions au 1er janvier 2020 nettes des actifs non

124

34

123

281

courants

15.3. Provisions pour protection de l'environnement

Les provisions pour protection de l'environnement sont constatées pour couvrir les charges liées à la dépollution des sols et nappes phréatiques, principalement :

  • en France pour 83 millions d'euros (85 millions d'euros au 31 décembre 2019),
  • aux Etats-Unis pour 90 millions d'euros (94 millions d'euros au 31 décembre 2019), dont 70 millions d'euros au titre des friches industrielles couverts à 100% par la garantie convenue avec le groupe Total (créance reconnue en « Autres actifs non courants » pour un montant de 54 millions d'euros e t 16 millions d'euros d'impôts différés) (cf. noteC19.2 « Engagements hors bilan/Engagements reçus »).

15.4. Provisions pour restructurations

Les provisions pour restructurations concernent principalement la restructuration des activités en France pour 19 millions d'euros

(19 millions d'euros au 31 décembre 2019), en Europe hors France pour 7 millions d'euros (7 millions d'euros au 31 décembre 2019) et aux Etats-Unis pour 7 millions d'euros (8 millions au 31 décembre 2019).

15.5. Autres provisions

Les autres provisions d'un montant de 150 millions d'euros concernent principalement :

  • des provisions pour risques et litiges sociaux pour 62 millions d'euros (62 millions d'euros au 31 décembre 2019),
  • des provisions pour litiges commerciaux et garanties pour 29 millions d'euros (33 millions d'euros au 31 décembre 2019),
  • des provisions pour litiges fiscaux pour 27 millions d'euros (28 millions d'euros au 31 décembre 2019),
  • des provisions pour risques et charges divers pour 32 millions d'euros (20 millions d'euros au 31 décembre 2019).

16. Passifs et passifs éventuels

Les passifs et passifs éventuels sont ceux décritsdans la note 22 des états financiers consolidés au31 décembre 2019. Au cours du 1er semestre 2020, les passifs et passifs éventuels n'ont pas connu de développement ayant ou pouvant avoir un effet significatif sur les comptes consolidés du Groupe, à l'exception de ceuxliés au préjudice d'anxiété.

En effet, deux arrêts de la Cour de Cassation (arrê t du 5 avril 2019 et arrêt du 11 septembre 2019) on t ouvert le droit à indemnisation au titre du préjudice d'anxiété aux salariés n'ayant asp travaillé dans un établissement classé amiante mais justifiant effectivement d'une exposition à l'amiante ainsi qu'aux salariés justifiant d'une exposition à une substance nocive ou toxique générant un risque élevé de développer une pathologie grave.

A ce jour, Arkema France compte 2 actions prud'homales introduites au premier semestre 2020 en vue d'obtenir une indemnisation au titre du préjudice d'anxiété. On ne peut exclure que des salariés ou anciens salariés du groupe Arkemaexposés au cours de leur carrière professionnelle à des substances nocives ou dangereuses susceptibles d'entraîner des pathologies graves introduisent une action devant la juridiction prud'homale en invoquant ces derniers développements jurisprudentiels.

39

17. Dettes financières

17.1 Analyse de l'endettement net par nature

L'endettement financier net du Groupe est de 1 134 millions d'euros au 30 juin 2020, après prise en compte d'une trésorerie de 1 400 millions d'euros.

(En millions d'euros)

30 juin 2020

31 décembre 2019

Emprunts obligataires

2 238

2 237

Emprunts bancaires

5

11

Autres dettes financières

18

19

Emprunts et dettes financières hors IFRS 16 à long terme

2 261

2 267

Emprunts obligataires

-

481

Crédit syndiqué

-

-

Titres négociables à court terme

-

-

Autres emprunts bancaires

74

79

Autres dettes financières

35

57

Emprunts et dettes financières hors IFRS 16 à court terme

109

617

Emprunts et dettes financières hors IFRS 16

2 370

2 884

Dette IFRS 16 à long terme

119

110

Dette IFRS 16 à court terme

45

44

Emprunts et dettes financières

2 534

3 038

Trésorerie et équivalents de trésorerie

1 400

1 407

Endettement net

1 134

1 631

Emprunts obligataires

Au 30 juin 2020, les justes valeurs des emprunts obligataires émis par le Groupe sont les suivantes :

  • Emprunt senior de 150 millions d'euros (émis sous format EMTN) arrivant à maturité en décembre 2023 :163 millions d'euros,
  • Emprunt senior de 700 millions d'euros (émis sous format EMTN) arrivant à maturité en janvier 2025 : 733 millions d'euros,
  • Emprunt senior de 900 millions d'euros (émis sous format EMTN) arrivant à maturité en avril 2027 : 943 millions d'euros.
  • Emprunt senior de 500 millions d'euros (émis sous format EMTN) arrivant à maturité en décembre 2029 :487 millions d'euros

Dette IFRS 16

L'échéancier des paiements futurs non actualisés autitre des engagements locatifs du Groupe est présenté dans la note C12 « Contrats de location IFRS 16 : droits d'utilisation et dette IFRS 16 ».

17.2 Analyse de la dette financière hors IFRS 16 par devise

La dette financière hors IFRS 16 du Groupe Arkema est principalement libellée en euros.

(En millions d'euros)

30 juin 2020

31 décembre 2019

Euros

2 265

2 761

Yuans chinois

76

89

Dollars US

15

10

Autres

14

24

Total dette financière hors IFRS 16

2 370

2 884

Une partie de la dette financière libellée en eurosest convertie, au moyen de swaps, dans la devise de compte des filiales financées de façon interne conformément à la politique du Groupe. Au 30 juin 2020, la part ainsi swappée, principalement en dollars US, représentait environ 38% du montant de la dette financière brute hors IFRS 16.

40

17.3 Analyse de la dette financière hors IFRS 16 par échéance

La répartition de la dette financière hors IFRS 16par échéance incluant les charges d'intérêts jusqu'à la date d'échéance est la suivante :

(En millions d'euros)

30 juin 2020

31 décembre 2019

Inférieure à 1 an

132

639

Comprise entre 1 et 2 ans

39

44

Comprise entre 2 et 3 ans

33

33

Comprise entre 3 et 4 ans

184

183

Comprise entre 4 et 5 ans

728

29

Supérieure à 5 ans

1 448

2 175

Total dette financière et intérêts hors IFRS 16

2 564

3 103

18. Paiements fondés sur des actions

18.1 Options de souscription d'actions

Le Conseil d'administration a décidé d'abandonner esl dispositifs d'options de souscription ou d'achats d'actions. Il n'existe plus aucun plan d'option de souscription encore en vigueur.

18.2 Attribution gratuite d'actions

Les mouvements intervenus sur les plans d'attribution gratuite d'actions consentis jusqu'au 30 juin 2020 sont les suivants :

Nombre

Nombre

dont

d'actions

Nombre

attribuées

d'actions

Date

Période

Période

total

soumises

Juste valeur

Plan

d'incess

d'actions

à conditions

(en euros

définitive

annulées

d'attribution

d'acquisition

ment sur

sur le 1er

ibilité

gratuites

de

par action)

le 1er

semestre

attribuées

performance

semestre

2020

2020

Nombre

total

d'actions restant à attribuer au 30 juin 2020

2016-1, 2

10 mai 2016

3-4 ans

0-3 ans

43 278

-

22,91-39,70

33 124

4 907

-

2016-5

9 nov. 2016

4 ans

-

122 080(1)

112 860

50,01

-

1350

111 825

2017-1

8 nov. 2017

3 ans

2 ans

230 695(2)

218 255

63,59

-

55

229 590

2017-2

8 nov. 2017

4 ans

-

129 405(3)

114 845

67,88

-

1500

120 720

2018-1, 2

2 mai 2018

3-4 ans

0-3 ans

41 137

-

59,31-61,13

-

50

41 037

2018-3

5 nov. 2018

3 ans

2 ans

231 820 (4)

217 570

62,64

-

70

230 770

2018-4

5 nov. 2018

4 ans

-

127 665 (5)

111 235

64,15

-

1 650

122 335

2019-1

29 oct. 2019

3 ans

2 ans

237 945(6)

225 015

57,73

-

60

237 885

2019-2

29 oct. 2019

4 ans

-

131 035(7)

112 740

59,76

-

1 140

129 715

2020-1, 2

5 mai 2020

3-4 ans

0-3 ans

9 129

0

10,09-20,94

-

-

9 129

  1. Pouvant être porté à 133 366 en cas de surperformance
  2. Pouvant être porté à 252 521 en cas de surperformance
  3. Pouvant être porté à 140 890 en cas de surperformance
  4. Pouvant être porté à 254 011 en cas de surperformance
  5. Pouvant être porté à 139 261 en cas de surperformance
  6. Pouvant être porté à 282 948 en cas de surperformance
  7. Pouvant être porté à 153 583 en cas de surperformance

Le montant de la charge IFRS 2 comptabilisée au 30 juin 2020 au titre des attributions gratuites d'actions s'élève à 12 millions d'euros

(12 millions d'euros au 30 juin 2019).

18.3. Augmentation de capital réservée aux salariés

Au titre de la politique d'actionnariat salarié, le Groupe Arkema a proposé à ses salariés de souscrire à une augmentation de capital leur

étant réservée au prix de souscription de 68,56 euros. Ce prix correspond à la moyenne des cours d'ouverture à la bourse de Paris de

l'action Arkema pendant les 20 séances précédant ladécision par le Président-directeur général en date du 3 mars 2020 fixant les

conditions afférentes à l'augmentation de capital,moyenne à laquelle une décote de 20% a été appliquée.

41

Les actions ainsi souscrites sont soumises à une durée de blocage de 5 ans, excepté aux Etats-Unis où les actions restent bloquées pendant 3 ans.

Le nombre d'actions souscrites par les salariés est de 112 256 titres, pour un montant total net de frais de 7 millions d'euros. L'augmentation de capital a été réalisée et constatée le 21 avril 2020.

Par ailleurs des actions Arkema ont été offertes aux salariés du Groupe implantés hors de France via un plan d'attribution d'actions gratuites, à raison d'une action gratuite pour quatre actions souscrites, dans une limite de 25 actions gratuites.

Dans ce cadre, le Conseil d'administration du 5 mai 2020 a constaté l'attribution de 7 629 actions gratuites aux salariés implantés hors de France. Ces attributions ne seront définitives qu'au terme de périodes d'acquisition de 3 ou 4 ansselon les pays.

Enfin, le Conseil d'administration du 5 mai 2020 a décidé de mettre en place un plan d'attribution de1 500 actions gratuites au bénéfice des salariés du Groupe n'ayant pas pu participer à l'augmentation de capital réservée aux salariés réalisée le 21 avril 2020. L'attribution de ces actions, qui ne sera soumise qu'à une condition de présence, ne sera définitive qu'au terme d'une période d'acquisition de 4 ans à compter de la décision d'attribution du Conseil d'administration.

Méthode de valorisation

Conformément à la méthode préconisée par l'Autoritédes Normes Comptables, le calcul effectué pour valoriser le coût d'incessibilité repose sur le coût d'une stratégie en deux étapes consistant à vendre à terme les actions incessibles et à acheter le même nombre d'actions au comptant en finançant cet achat par unprêt. Le taux retenu comme taux d'emprunt est, en moyenne, le taux que consentirait une banque ou un organisme de crédit à un particulier présentant un profil de risque moyen dans le cadre d'un prêt à la consommation pour une durée de 5 ans.

Pour tenir compte de l'attribution d'actions gratuites aux salariés du Groupe implantés à l'étranger,les justes valeurs des actions souscrites, d'une part, en France et, d'autre part, à l'étranger ont été calculées de manière séparée.

Les principaux paramètres de marché retenus pour lavalorisation du coût d'incessibilité sont les suivants :

Etranger, hors

Etats-Unis, Italie

Pays de souscription

France

Etats-Unis

Italie et Espagne

et Espagne

Date de décision du Président-directeur général fixant

03-mars-20

03-mars-20

03-mars-20

03-mars-20

les conditions de l'opération

Cours de l'action à la date de la décision (€)

82,74

82,74

82,74

82,74

Taux d'intérêt sans risque (au 3 mars 2020)*

-0,62%

0,71%

0,02%

-0,81%

Taux d'emprunt*

7,06%

8,24%

7,06%

9,33%

Coût de l'incessibilité rapporté au cours de l'action

28,65%

20,02%

26,61%

35,19%

* Taux d'intérêt sans risque et taux d'emprunt à 5 ans, excepté pouresl Etats-Unis (3 ans)

L'écart entre le cours du jour de la décision du Président-directeur général fixant les conditions del'opération et le prix de souscription est de 14,18 euros par action et représente un avantage consenti aux salariés de 2 millions d'euros.

Par ailleurs, une charge IFRS 2 de 0,1 million d'euros sera comptabilisée au titre de l'attribution des actions gratuites aux salariés du Groupe implantés à l'étranger, étalée sur la période d'acquisition de ces actions (cf. note C18.2 « At tribution gratuite d'actions »).

42

19. Engagements hors bilan

19.1 Engagements donnés

19.1.1 Engagements hors bilan liés aux activités opérationnelles du Groupe

Les principaux engagements donnés sont repris dans le tableau ci-après :

(En millions d'euros)

30 juin 2020

31 décembre 2019

Garanties accordées

127

75

Lettres de confort

-

-

Cautions sur marché

17

11

Cautions en douane

33

21

Total

177

107

Les garanties accordées concernent principalement des garanties bancaires émises en faveur de collectivités et d'organismes publics (préfectures, agences de l'environnement) au titre d'obligations environnementales ou concernant des sites classés.

19.1.2 Obligations contractuelles liées aux activités opérationnelles du Groupe

Dans le cours normal de ses activités, le Groupe Arkema a conclu des contrats pluriannuels d'achat de matières premières et d'énergie pour les besoins physiques de ses usines, afin de garantir la continuité et la sécurité des approvisionnements. La conclusion de tels contrats sur des durées comprises à l'origine entre un et dix ans correspond à une pratique habituelle des entreprises du secteur pour couvrir leurs besoins.

Ces engagements d'achats ont été valorisés en considérant au cas par cas l'engagement financier pris par Arkema envers ses fournisseurs ; certains de ces contrats sont en effet assortis de clauses qui obligent le Groupe à prendre livraison de volumes minimum indiqués au contrat ou, à défaut, de verser aux fournisseurs des compensations financières. Selon le cas, ces obligations contractuelles sont traduites dans les contrats sous la forme de préavis, d'indemnités à verser aux fournisseurs en cas de résiliation anticipée ou de clauses de take or pay. La valorisation de ces contrats correspond donc au montant minimum dû aux fournisseurs au titre des indemnités financières en cas de dénonciation des contrats ou de non-enlèvement des quantités minimum contractueles, diminué des quantités pouvant être revendues sur le marché quand le Group e en a la faculté.

Certains engagements locatifs ou d'achat n'entrent pas dans le périmètre IFRS 16. Il s'agit pour une très grande part d'obligations d'achat irrévocables décrites ci-dessus, ainsi que de contrats de services ou de mise à disposition d'actifs non identifiés ou non contrôlés au 30 juin 2020, étant précisé que seule la part irrévocable des achats restant à courir a été valorisée. Les montants correspondants sont inclus dans le tableau ci-dessous au 30 juin 2020.

Le montant total des engagements financiers du Groupe s'élève à 720 millions d'euros au 30 juin 2020 selon l'échéancier suivant :

(En millions d'euros)

30 juin 2020

31 décembre 2019

2020

168

186

2021

111

105

2022

71

62

2023

45

45

2024 jusqu'à expiration des contrats

325

256

Total

720

654

43

19.1.3 Engagements hors bilan liés au périmètre duGroupe consolidé

Garanties de passif accordées

  • l'occasion de cessions d'activités, le Groupe a parfois accordé des garanties de passif au repreneur. Dans la plupart des cas, les garanties accordées sont plafonnées et limitées dans le temps. Elles sont également limitées dans leur contenu, les motifs de recours étant restreints à certaines natures de charges ou litiges. Dans la majorité des cas, elles portent sur les risques de survenance de charges ou litiges liés à l'environnement.

Le montant résiduel cumulé des garanties de passif plafonnées accordées par le Groupe s'élève à 75 millions d'euros au 30 juin 2020 (85 millions d'euros au 31 décembre 2019). Il s'entend net des montants déjà provisionnés au bilan autitre des garanties de passif.

19.1.4 Engagements hors bilan liés au financement du Groupe

Ces engagements sont décrits dans la note C23 "Dettes financières" des états financiers consolidés au31 décembre 2019.

19.2 Engagements reçus

Engagements reçus de Total en 2006

Dans le cadre de la Scission des Activités Arkema, Total S.A. ou certaines sociétés de Total ont consenti au profit du Groupe Arkema des garanties ou ont pris des engagements au profit du Groupe, dont certains sont encore en vigueur ou se sont achevés au cours de l'année 2017. Les garanties ou engagements concernés, décrits ci-après sont ceux en matière environnementale pour certains sites, pour lesquels la responsabilité du Groupe est ou pourrait être engagée, en France, en Belgique et aux États-Unis d'Amérique et dont, pour la plupart de ces sites, l'exploitation a cessé.

Engagements et garanties consentis au titre de Friches Industrielles

Afin de couvrir certains des risques afférents à certains sites industriels, pour lesquels la responsabilité du Groupe est ou pourrait être engagée, situés en France, en Belgique et aux États-Unis d'Amérique et dont, pour la plupart de ces sites, l'exploitation a cessé (les Friches Industrielles), des sociétés de Total S.A. ont consenti au profit d'Arkema ou de ses filiales des contrats de garanties et de prestations de services.

Selon les termes de ces contrats, les obligations et responsabilités environnementales associées à ces Friches Industrielles en France et à la friche de Rieme en Belgique ont été transférées aux sociétés du groupe Total S.A.

Contrat sur certaines Friches Industrielles situées aux États Unis d'Amérique

En mars 2006, Arkema Amériques SAS a acquis auprès d'Elf Aquitaine Inc. et Arkema France la société Arkema Delaware Inc., qui regroupe la plupart des activités du Groupe aux États-Unis d'Amérique. Aux termes du contrat d'acquisition en date du 7 mars 2006, entre Elf Aquitaine Inc., Legacy Site Services et Arkema Amériques SAS (le Contrat Principal d'Acquisition Arkema Delaware), Elf Aquitaine Inc. a capitalisé à hauteur de 270 millions de dollars US une nouvelle filiale, Legacy Site Services LLC, destinée à prendre en charge, dans le cadre d'une garantie, les coûts pouvant résulter de l'engagement de la responsabilité des entités du Groupe couvertes par cette garantie à l'occasion de pollutions environnementales, y compris pour les dommages aux personnes et aux biens liés à ces pollutions. Cette garantie concerne 35 sites industriels fermés ayant été exploités ou détenus par le Groupe dansle passé et 24 sites appartenant à des tiers pour lesquels la responsabilité du Groupe est engagée du fait du stockage de déchets provenant de sites autres que les sites actuellement en exploitation. En échange de cette garantie, Arkema Amériques SAS a accordé à la société Legacy Site Services LLC la gestion et le contrôle des opérations de nettoyageet de remise en état ainsi que la gestion des éventuelles procédures en responsabilités pour pollutions des sites concernés.

Sont exclus de cette garantie les sites exploités actuellement par le Groupe, les sites sur lesquels des déchets provenant des sites exploités actuellement par le Groupe ont été déposés, certains sites pour lesquels aucune activité de remise en état n'est en cours ou n'est prévue, ainsi que d'autres sites pour lesquels la responsabilité du Groupe pourrait être engagée pour pollutions de l'environnement. Ces autres sites incluent, notamment, des sites pour lesquels une activité de remise en état a été effectuée dans le passé et des sites pour lesquels les coûts potentiels de remise en état ou de responsabilité sont considérés comme faibles ou inexistants sur la base des informations disponibles au jour de la signature des dites garanties. Arkema Amériques SAS a renoncé àtout recours contre la société Legacy Site Services LLC, Total S.A. ou leurs filiales respectives, concernant les sites non couverts par la garantie.

44

La garantie de Legacy Site Services LLC couvre les coûts de remise en état et de nettoyage des sols et des eaux souterraines, les coûts de procédure, les coûts liés aux accords transactionnels ainsi que les coûts de réparation des dommages causés aux personnes, aux biens et aux ressources naturelles. Par ailleurs, la garantie ne couvre pas, de manière générale, lescas de responsabilité qui ne sont pas liés à la remise en état des sites, notamment la responsabilité du fait des produits fabriqués sur lesdits sites, la responsabilité liée à certaines substances dangereuses et potentiellement dangereuses, notamment l'amiante ainsi que les responsabilités pénales.

La garantie décrite ci-dessus est limitée à 270 milions de dollars US. Le montant perçu par Arkema au titre de cette garantie s'élève à 120 millions de dollars US. Concomitamment au contrat d'acquisition et à la garantie décrits ci-dessus, Legacy Site Services LLC et Arkema Inc. ont conclu un accord complémentaire aux termes duquel Legacy Site Services LLC devra prendre en charge, selon les mêmes termes, pour les mêmes sites et suivant les m êmes exceptions, les coûts pouvant résulter de l'en gagement de la responsabilité du Groupe au-delà de 270 millions de dollars US.

20. Evénements postérieurs à la clôture

Arkema a annoncé le 20 juillet le projet d'acquisition de Fixatti, société spécialisée dans les poudres adhésives thermocollantes de haute performance réalisant un chiffre d'affaires annueld'environ 55 millions d'euros. Cette acquisition permettra à Bostik de renforcer son offre globale de solutions thermo-adhésives destinées à des applications industrielles de niche dans les marchés de la construction, du revêtement technique, de la batterie, de l'automobi le et de l'impression textile. Le closing de l'opération est attendu au quatrième trimestre 2020, sous réserve de l'approbation des autorités de la concurrence des pays concernés.

Par ailleurs, le 29 juillet 2020, le Groupe a sécurisé le refinancement de sa ligne de crédit arrivantà échéance le 29 octobre 2021, par la mise en place d'une nouvelle ligne de crédit multidevises syndiquée dont le montant a été porté à 1 milliard d'euros. Cette nouvelle ligne de crédit a une durée initiale de 3 ans, avec une échéance au 29 juillet 2023 et une possibilité d'extension soumise à l'accord des prêteurs de deux fois un an exerçable à la fin de la première et de la deuxième année. Elle a pour objet le financement des besoins généraux du Groupe et sert de ligne de substitution au programme de Titres négociables à court terme.

45

D. PERIMETRE DE CONSOLIDATION AU 30 JUIN 2020

  1. Sociétés ayant changé de nom en 2020.
  2. Sociétés fusionnées en 2020.
  3. Sociétés liquidées en 2020.
  4. Sociétés consolidées pour la 1ère fois en 2020.
  5. Sociétés ayant un changement de pourcentage dedétention sans changement de contrôle en 2020.

Le pourcentage de contrôle ci-dessous indiqué correspond aussi au pourcentage d'intérêt.

AEC Polymers

France

100,00

IG

Afinitica Process Technologies S.L.

(b)

Espagne

100,00

IG

Afinitica Technologies S.L.

Espagne

100,00

IG

Altuglas International Denmark A/S

Danemark

100,00

IG

Altuglas International Mexico Inc.

États-Unis

100,00

IG

Altuglas International SAS

France

100,00

IG

American Acryl LP

États-Unis

50,00

OC

American Acryl NA, LLC

États-Unis

50,00

OC

Arkema

Corée du Sud

100,00

IG

Arkema

France

IG

Arkema Afrique

France

100,00

IG

Arkema Amériques S.A.S.

France

100,00

IG

Arkema Antwerp

Belgique

100,00

IG

Arkema Argentina S.A.U.

(a)

Argentine

100,00

IG

Arkema Asie S.A.S.

France

100,00

IG

Arkema B.V.

Pays Bas

100,00

IG

Arkema Canada Inc.

Canada

100,00

IG

Arkema (Changshu) Chemicals Co., Ltd.

Chine

100,00

IG

Arkema (Changshu) Fluorochemical Co., Ltd.

Chine

100,00

IG

Arkema Chemicals India Private Ltd.

Inde

100,00

IG

Arkema (Changshu) Polyamides Co., Ltd.

Chine

100,00

IG

Arkema (China) Investment Co., Ltd.

Chine

100,00

IG

Arkema Coatex Brasil Indústria e Comércio Ltda.

Brésil

100,00

IG

Arkema Coating Resins Malaysia Sdn. Bhd.

Malaisie

100,00

IG

Arkema Coating Resins Ltd.

Grande Bretagne

100,00

IG

Arkema Company Ltd.

Hong-Kong

100,00

IG

Arkema Daikin Advanced Fluorochemicals (Changshu) Co.,

Ltd.

Chine

60,00

OC

Arkema Delaware Inc.

États-Unis

100,00

IG

Arkema Europe

France

100,00

IG

Arkema France

France

100,00

IG

Arkema GmbH

Allemagne

100,00

IG

Arkema (Hong Kong) Co., Ltd.

Hong-Kong

100,00

IG

Arkema Hydrogen Peroxide Co., Ltd. Shanghai

Chine

66,67

IG

Arkema Inc.

États-Unis

100,00

IG

Arkema Insurance Designated Activity Company

Irlande

100,00

IG

Arkema K.K.

Japon

100,00

IG

Arkema Kimya Sanayi ve Ticaret AS

Turquie

100,00

IG

Arkema Ltd.

Grande Bretagne

100,00

IG

Arkema Mexico S.A. de C.V.

Mexique

100,00

IG

Arkema Mexico Servicios S.A. de C.V.

Mexique

100,00

IG

Arkema Peroxides India Private Limited

Inde

100,00

IG

Arkema Pte. Ltd.

Singapour

100,00

IG

Arkema Pty Ltd.

Australie

100,00

IG

Arkema Quimica Ltda

Brésil

100,00

IG

Arkema Quimica SAU

Espagne

100,00

IG

Arkema Chemicals Saudi Arabia

Arabie Saoudite

51,00

IG

Arkema (Shanghai) Distribution Co., Ltd.

Chine

100,00

IG

Arkema Sp z.o.o

Pologne

100,00

IG

Arkema S.r.l

Italie

100,00

IG

Arkema (Suzhou) Polyamides Co., Ltd.

Chine

100,00

IG

46

Arkema Taixing Chemicals Co., Ltd.

Chine

100,00

IG

Arkema Thiochemicals Sdn Bhd

Malaisie

86,00

IG

Arkema Yoshitomi Ltd.

Japon

49,00

IN

AMP Trucking, Inc.

États-Unis

100,00

IG

AMZ Holding Corp.

(b)

États-Unis

100,00

IG

AMZ Intermediate Holding Corp.

États-Unis

100,00

IG

ARR MAZ GLOBAL HOLDINGS, S.L.

Espagne

100,00

IG

ArrMaz Africa I, LLC

États-Unis

100,00

IG

ArrMaz Africa II, LLC

États-Unis

100,00

IG

ARR-MAZ Brazil LLC

États-Unis

100,00

IG

ArrMaz Chemicals (Yunnan) Co., Ltd.

Chine

100,00

IG

ArrMaz Chemicals SAS

France

100,00

IG

ArrMaz China, LLC

États-Unis

100,00

IG

ARR-Maz Custom Chemicals, Inc.

(b)

États-Unis

100,00

IG

ARR-MAZ DO BRASIL LTDA.

Brésil

99,99

IG

ArrMaz Gulf Chemical Company Ltd.

Arabie Saoudite

100,00

IG

ARR-MAZ Management Company

(b)

États-Unis

100,00

IG

ARRMAZ MOROCCO SARLAU

Maroc

75,00

IG

ArrMaz Morocco, LLC

États-Unis

75,00

IG

ArrMaz Products Inc.

(a)

États-Unis

100,00

IG

ArrMaz Speciality Chemicals, Inc.

États-Unis

100,00

IG

ARRMAZ TECHNOLOGY AFRICA, SARL

Maroc

100,00

IG

A/S LIP Bygningsartikler. Nørre Aaby

(d)

Danemark

100,00

IG

Barrflex TU LLC

États-Unis

49,00

CE

Blueridge Films Inc.

(b)

États-Unis

100,00

IG

Bostik AB

Suède

100,00

IG

Bostik Aerosols GmbH

Allemagne

100,00

IG

Bostik Argentina S. A.

Argentine

100,00

IG

Bostik A/S

Danemark

100,00

IG

Bostik AS

Norvège

100,00

IG

Bostik Australia Pty Ltd.

Australie

100,00

IG

Bostik Belux S.A. - N.V.

Belgique

100,00

IG

Bostik Benelux B.V.

Pays-Bas

100,00

IG

Bostik B .V.

Pays-Bas

100,00

IG

Bostik Canada Ltd.

Canada

100,00

IG

Bostik Egypt For Production of Adhesives S.A.E

Égypte

100,00

IG

Bostik Findley China Co., Ltd

Chine

100,00

IG

Bostik Findley (Malaysia) Sdn. Bhd.

Malaisie

100,00

IG

Bostik GmbH

Allemagne

100,00

IG

Bostik Hellas S.A.

Grèce

100,00

IG

Bostik Holding Hong Kong Ltd.

Hong-Kong

100,00

IG

Bostik Holding SA

France

100,00

IG

Bostik Inc.

États-Unis

100,00

IG

Bostik India Private Ltd.

Inde

100,00

IG

Bostik Industries Ltd.

Irlande

100,00

IG

Bostik Kimya Sanayi Ve Ticaret A.S

Turquie

100,00

IG

Bostik Korea Ltd.

Corée du Sud

100,00

IG

Bostik Ltd.

Grande Bretagne

100,00

IG

Bostik Mexicana S.A. de C.V.

Mexique

100,00

IG

Bostik Nederland B .V.

Pays-Bas

100,00

IG

Bostik New Zealand Ltd.

Nouvelle Zélande

100,00

IG

Bostik-Nitta Co., Ltd.

Japon

80,00

IG

Bostik L.L.C.

Russie

100,00

IG

Bostik OY

Finlande

100,00

IG

Bostik Philippines Inc.

Philippines

100,00

IG

Bostik Technology GmbH

Allemagne

100,00

IG

Bostik Romania S.r.l

Roumanie

100,00

IG

Bostik SA

France

100,00

IG

47

Bostik S.A.

Espagne

100,00

IG

Bostik (Shanghai) Management Co., Ltd.

Chine

100,00

IG

Bostik Sp z.o.o.

Pologne

100,00

IG

Bostik (Thailand) Co., Ltd

Thailande

100,00

IG

Bostik UAB

Lituanie

100,00

IG

Bostik Vietnam Company Ltd.

Vietnam

100,00

IG

Casda Biomatérials Co., Ltd

Chine

100,00

IG

Changshu Coatex Additives Co., Ltd.

Chine

100,00

IG

Changshu Haike Chemical Co., Ltd.

Chine

49,00

IG

CJ Bio Malaysia Sdn. Bhd.

Malaisie

14,00

IN

Coatex Asia Pacific Inc.

Corée du Sud

100,00

IG

Coatex CEE s.r.o

Slovaquie

100,00

IG

Coatex Inc.

États-Unis

100,00

IG

Coatex Netherlands B.V.

Pays-Bas

100,00

IG

Coatex

France

100,00

IG

CUSTOM CHEMICALS CORPORATION

(b)

États-Unis

100,00

IG

Daikin Arkema Refrigerants Asia Ltd.

Hong-Kong

40,00

CE

Daikin Arkema Refrigerants Trading (Shanghai) Co., Ltd.

Chine

40,00

CE

Den Braven France

France

100,00

IG

Den Braven Produtos Quimicos, Unipessoal, Lda.

Portugal

100,00

IG

Den Braven Sealants GmbH

(b)

Autriche

100,00

IG

Den Braven SA (Proprietary) Ltd.

Afrique du Sud

100,00

IG

Delaware Chemicals Corporation

États-Unis

100,00

IG

Febex SA

Suisse

96,77

IG

Ihsedu Agrochem Private Ltd.

Inde

24,90

IN

Jiangsu Bostik Adhesive Co., Ltd

Chine

100,00

IG

Lambson Europe

France

100,00

IG

Lambson Limited

Grande Bretagne

100,00

IG

Lip Sverige AB

(d)

Suède

100,00

IG

Lip Norge AS

(d)

Norvège

100,00

IG

MEM BAUCHEMIE GmbH

Allemagne

100,00

IG

Michelet Finance,Inc.

États-Unis

100,00

IG

MLPC International

France

100,00

IG

Odor-Tech LLC

États-Unis

100,00

IG

Ozark Mahoning Company

États-Unis

100,00

IG

Prochimir

France

100,00

IG

Prochimmo

France

100,00

IG

Prochimmo2

France

100,00

IG

Prochitech

France

100,00

IG

Prochimir Inc.

(b)

États-Unis

100,00

IG

Prochimir Real Estate Holdings Inc.

(b)

États-Unis

100,00

IG

PT.Bostik Indonesia

Indonésie

100,00

IG

Sartomer (Guangzhou) Chemicals Co., Ltd.

Chine

100,00

IG

Sartomer Distribution (Shanghai) Co., Ltd.

Chine

100,00

IG

Seki Arkema Co. Ltd.

Corée du Sud

51,00

IG

Siroflex LLC

États-Unis

100,00

IG

Siroflex Ltd.

Grande Bretagne

100,00

IG

Société Marocaine des Colles

Maroc

97,01

IG

Sovereign Chemicals Ltd.

Grande Bretagne

100,00

IG

Taixing Sunke Chemicals Co., Ltd.

Chine

100,00

IG

Tamer Endüstriyel Madencilik Anonim Sirketi

Turquie

50,00

IG

The LightLock Company Limited

Hong-Kong

55,00

IG

Turkish Products, Inc.

États-Unis

100,00

IG

Usina Fortaleza Industria E commercio de massa fina Ltda

Brésil

100,00

IG

Viking Chemical Company

États-Unis

100,00

IG

Nb : IG : consolidation par intégration globale.

OC : opérations conjointes - intégration des quotes-parts d'actifs, passifs, produits et charges.

CE : coentreprises - consolidation par mise en équivalence.

IN : influence notable - consolidation par mise en équivalence

48

3 ATTESTATION DU RESPONSABLE DU RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL AU 30 JUIN 2020

J'atteste, à ma connaissance, que les comptes condensés pour le semestre écoulé sont établis conformément aux normes comptables applicables et donnent une image fidèle du patrimoine, de la situation financière et du résultat de la société et de l'ensemble des entreprises comprises dans la consolidation, et que le rapport semestriel d'activité figurant en pages 3

  • 14 présente un tableau fidèle des événements importants survenus pendant les six premiers mois de l'exercice, de leur incidence sur les comptes, des principales transactions entre parties liées et qu'il décrit les principaux risques et les principales incertitudes pour les six mois restants de l'exercice.

Colombes, le 29 juillet 2020

Thierry Le Hénaff

Président-directeur général

49

50

KPMG Audit

ERNST & YOUNG Audit

Département de KPMG S.A.

Arkema

Période du 1er janvier 2020 au 30 juin 2020

Rapport des commissaires aux comptes sur l'information financière semestrielle 2020

51

KPMG Audit

ERNST & YOUNG Audit

Département de KPMG S.A.

Tour First

Tour Eqho

TSA 14444

CS 60055

92037 Paris-La Défense cedex

2, avenue Gambetta

S.A.S. à capital variable

92066 Paris-La Défense cedex

344 366 315 R.C.S. Nanterre

775 726 417 R.C.S. Nanterre

Commissaire aux Comptes

Commissaire aux Comptes

Membre de la compagnie

Membre de la compagnie

régionale de Versailles

régionale de Versailles

Arkema

Période du 1er janvier au 30 juin 2020

Rapport des commissaires aux comptes sur l'information financière semestrielle 2020

Aux Actionnaires,

En exécution de la mission qui nous a été confiée par vos assemblées générales et en application de l'article L. 451-1-2 III du Code monétaire et financier, nous avons procédé à :

  • l'examen limité des comptes semestriels consolidésrésumés de la société Arkema, relatifs à la période du 1er janvier au 30 juin 2020, tels qu'ils sont joints au présent rapport ;
  • la vérification des informations données dans le rapport semestriel d'activité.

Ces comptes semestriels consolidés résumés ont étéétablis sous la responsabilité de votre conseil d'administration le 29 juillet 2020 sur la base des éléments disponibles à cette date dans un contexte évolutif de crise sanitaire liée au Covid-19 et dedifficultés à appréhender ses incidences et les perspectives d'avenir. Il nous appartient, sur la base de notre examen limité, d'exprimer notre conclusion sur ces comptes.

1. Conclusion sur les comptes

Nous avons effectué notre examen limité selon les normes d'exercice professionnel applicables en France. Un examen limité consiste essentiellement à s'entretenir avec les membres de la direction en charge des aspects comptables et financiers et à mettre en œuvre des procédures analytiques. Ces travaux sont moins étendus que ceux requis pour un audit effectué selon les normes d'exercice professionnel applicables en France. En conséquence, l'assurance que les comptes, pris dans leur ensemble, ne comportent pas d'anomalies significatives obtenue dans le cadre d'un examen limité est une assurance modérée, moins élevée que celle obtenue dans le cadre d'un audit.

Sur la base de notre examen limité, nous n'avons pas relevé d'anomalies significatives de nature à remettre en cause la conformité des comptes semestriels consolidés résumés avec la norme IAS 34 - norme du référentiel IFRS tel qu'adopté dans l'Unio européenne relative à l'information financière intermédiaire.

52

2. Vérification spécifique

Nous avons également procédé à la vérification desinformations données dans le rapport semestriel d'activité établi le 29 juillet 2020 commentant lescomptes semestriels consolidés résumés sur lesquel a porté notre examen limité. Nous n'avons pas d'observation à formuler sur leur sincérité et leur concordance avec les comptes semestriels consolidés résumés.

Paris-La Défense, le 29 juillet 2020

Les Commissaires aux Comptes

KPMG Audit

ERNST & YOUNG Audit

Département de KPMG S.A.

Bertrand Desbarrières

Eric Dupré

Denis Thibon

53

La Sté Arkema SA a publié ce contenu, le 29 juillet 2020, et est seule responsable des informations qui y sont renfermées.
Les contenus ont été diffusés par Public non remaniés et non révisés, le01 août 2020 14:55:18 UTC.

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur ARKEMA
24/09Les valeurs à suivre aujourd'hui à Paris Jeudi 24 septembre 2020
AO
24/09Ça se tend à tous les étages
24/09EN DIRECT DES MARCHES : Airbus, Suez, Valeo, Trigano, Voltalia, Recylex, Ahlstro..
23/09Les valeurs à suivre demain à la Bourse de Paris Jeudi 24 septembre 2020
AO
23/09ARKEMA : Bostik renforce sa gamme de produits pour sols
AO
23/09ARKEMA : renforce Bostik avec l'acquisition d'Ideal Work, spécialisé dans les te..
BU
18/09AVIS D'ANALYSTES DU JOUR : Alstom, Arkema, Covestro, Elior, GTT, Just Eat, Neoen..
18/09En bourse, des sorcières pour le goûter
18/09Arkema - hsbc relève l'objectif de cours à 100 euros contre 84 euros
RE
17/09ARKEMA : démarrage d'une usine Bostik au Japon
CF
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur ARKEMA
Plus de recommandations
Données financières
CA 2020 7 922 M 9 213 M -
Résultat net 2020 385 M 448 M -
Dette nette 2020 1 649 M 1 918 M -
PER 2020 17,9x
Rendement 2020 2,71%
Capitalisation 6 859 M 7 969 M -
VE / CA 2020 1,07x
VE / CA 2021 1,01x
Nbr Employés 20 118
Flottant 89,2%
Graphique ARKEMA
Durée : Période :
Arkema : Graphique analyse technique Arkema | AKE | FR0010313833 | Zone bourse
Tendances analyse technique ARKEMA
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesBaissièreHaussièreHaussière
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne ACCUMULER
Nombre d'Analystes 19
Objectif de cours Moyen 97,28 €
Dernier Cours de Cloture 89,82 €
Ecart / Objectif Haut 22,5%
Ecart / Objectif Moyen 8,30%
Ecart / Objectif Bas -10,9%
Révisions de BNA
Dirigeants
Nom Titre
Thierry le Hénaff Chairman & Chief Executive Officer
Marc Schuller Chief Operating Officer
Marie-José Donsion Chief Financial Officer
Christian Collette Chief Technical Officer
Laurent Mignon Independent Non-Executive Director
Secteur et Concurrence
Var. 1janvCapitalisation (M$)
ARKEMA-3.65%8 115
AIR LIQUIDE7.41%74 463
SAUDI BASIC INDUSTRIES CORPORATION-5.43%71 023
WANHUA CHEMICAL GROUP CO., LTD.22.89%31 998
LYONDELLBASELL INDUSTRIES N.V.-25.68%23 442
HENGLI PETROCHEMICAL CO.,LTD.15.86%19 277