Connexion
E-mail
Mot de passe
Afficher le mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON
  1. Accueil Zonebourse
  2. Actions
  3. France
  4. Euronext Paris
  5. Alten
  6. Actualités
  7. Synthèse
    ATE   FR0000071946

ALTEN

(ATE)
  Rapport
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéReco analystesAutres languesCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurAnalyses Zonebourse

Alten : Machine bien huilée

26/11/2021 | 09:15
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook

Modèle de gestion bien inspirée, le spécialiste du conseil en ingénierie Alten rejoint le portefeuille Europe PEA de Zonebourse.

Pour l'investisseur, l'avantage des activités de conseil est qu'elles demeurent simples à comprendre, tant par leur nature que dans leurs dynamiques financières.

Les meilleurs acteurs s'y différencient par des cultures d'entreprises supérieures, une excellence dans le recrutement et de larges portefeuilles de compétences ; une rude concurrence compresse cependant le pricing power, mais cette lacune est compensée par un impératif capitalistique quasi nul, ainsi que par une structure de coûts ajustable à l'envi selon les aléas de la conjoncture.

zb_graphique_de_cours

Fondé et dirigé par l'excellent Simon Azoulay, le cas Alten — éternel rival de son compatriote Altran — se distingue favorablement sur tous ces tableaux : l'entreprise jouit d'une réputation d'élite parmi ses clients ; en termes de profitabilité, y règne un dogme du contrôle des coûts qui la hisse aux premiers rangs parmi ses semblables ; enfin, elle surfe bien entendu sur des créneaux porteurs puisque la demande en services d'ingénierie n'a jamais été aussi forte.

On saluera deux choses chez Alten : la diversification bien menée, autant vers l'international — qui représente désormais un tiers du chiffre d'affaires — qu'au-delà de l'automobile et de l'aéronautique, autrefois les deux secteurs prépondérants dans le portefeuille ; ainsi que le maintien d'une bonne trajectoire de croissance, organique comme externe, là ou d'autres ont parfois tendance à compenser l'absence de la première par un abus de la seconde.

Sans complexité aucune, le tableau financier est facile à brosser : le chiffre d'affaires croît à un rythme annualisé d'environ 10% sur la dernière décennie, tandis que les marges d'exploitation se maintiennent à 10%, amortissements compris, à l'instar des autres acteurs de taille intermédiaire bien gérés. Un mastodonte comme Accenture tend plutôt vers les 15%, échelle oblige, quand l'aristocratie des métiers du conseil — la banque d'investissement — oscille elle entre 20 et 30%.

Le bilan est excellent, avec des seuls actifs courants — du cash et des facturations émises auprès de grands groupes, soit des quasi équivalents cash — qui couvrent à eux seuls l'ensemble du passif. Il n'y pas eu d'endettement ni d'augmentation de capital car la croissance fut entièrement autofinancée. Hors bureaux et parc informatique, l'intensité capitalistique est réduite à l'extrême — pas d'investissement dans les immobilisations, et trois fois rien dans le fonds en roulement — avec une conversion en free cash-flow optimale.

La lecture du tableau des flux de trésorerie est pareillement intuitive, et permet de bien évaluer l'allocation du capital. Toujours sur la dernière décennie, €1.3 milliards de cash-flows ont été générés via les opérations, soit sensiblement plus que la somme des résultats nets, grevés par les amortissements — des charges non cash — hérités des acquisitions. Le besoin en fonds de roulement et le capex ont consommé moins de €300 millions cumulés, soit, pour arrondir, un agrégat de profit cash de €1 milliard sur la période 2010-2020.

Les deux tiers de ces profits ont été réinvestis en acquisitions, généralement bien intégrées, avec le tiers restant distribué en dividendes. Le management d'Alten doit sans cesse arbitrer entre deux choix bien distincts — quoiqu’en pratique il conjugue les deux : retourner le capital en excès aux actionnaires via des dividendes et des rachats d’actions, ou poursuivre dans la voie de la croissance externe, essentiellement à l'international. C'est bien sûr de la qualité de ces arbitrages — et du maintien de la culture d'entreprise — que découlera la future création de valeur pour les actionnaires.

Alten reste bien positionné pour croître grace à son statut toujours "intermédiaire" : il n'est plus un "petit", forcément exposé au risque de concentration sur quelques gros clients en particulier ; il a atteint une masse critique qui lui permet de réaliser une ou plusieurs acquisitions authentiquement transformatrices ; mais il n'est pas non plus arrivé à ce stade où n'existent plus guère d'alternatives de croissance réellement captivantes, ne laissant comme seule option que des retours de capitaux dopés au maximum — ce qui en soit n'est pas un problème, meme si cela déteint souvent défavorablement sur la culture d'entreprise, qui devient alors dans tous les sens du terme une entreprise de rentiers.

On notera que la conjoncture délicate de l'an passé fut mise à profit pour réaliser un volume d'acquisitions record, ceci de manière fort opportuniste. Cette actualité nous permet de souligner le principal risque d'un investissement à ce cours, à savoir une grosse opération de croissance externe ratée. Les autres risques sont une dégradation de la culture d'entreprise — grand classique du genre — ou, nous l'écrivions plus haut, un potentiel tropisme du management à dissimuler une croissance organique qui patine sous un vernis d'acquisitions — autre grand classique du genre.

La réussite d'Alten plaide en tout cas en faveur d'un vote de confiance à ce stade. A x12 l'EBITDA attendu l'an prochain et moins de x15 le profit cash normalisé, le potentiel d'appréciation reste réel si la reprise post-Covid se confirme. En cas de scénario catastrophe, on pourra parier sur un rapide ajustement de la structure de coûts — pudique formulation — et une série d'acquisitions à bon prix, gage de croissance future.

C'est le pari que réalise Zonebourse en ajoutant l'action à son portefeuille Europe PEA, ceci nonobstant le seul élément qui chagrine un peu — à savoir les ventes répétées des titres détenus par les différents membres de la direction.


© Zonebourse.com 2021
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
ACCENTURE PLC 1.47%334.6804 Cours en différé.-20.42%
ALTEN -1.26%140.5 Cours en temps réel.-10.22%
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur ALTEN
18:27Les valeurs à suivre demain à la Bourse de Paris Vendredi 28 janvier 2022
AO
18:17ALTEN : enregistre une croissance interne de 12,9% en 2021
AO
17:58ALTEN : Chiffre d'affaires au 31 décembre 2021
PU
17:48ALTEN : Activité d'ALTEN au 4e trimestre 2021
PU
17:41Alten a enregistré une croissance organique de 12,9% en 2021
DJ
17:40Alten-tous les secteurs d’activité sont en croissance en 2021…
RE
17:40Alten-Chiffre d'affaires annuel 2021 en hausse à €2,93 mds
RE
17:40ALTEN-PERSPECTIVES 2022 : Dans un contexte inchangé, devrait réal…
RE
17:40Alten-ca annuel 2,93 mds d'euros contre 2,33 mds d'euros il y a…
RE
17:40Alten-le début de l’année 2022 s’inscrit dans la continuité de l…
RE
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur ALTEN
Plus de recommandations
Données financières
CA 2021 2 880 M 3 207 M -
Résultat net 2021 192 M 214 M -
Tréso. nette 2021 81,9 M 91,2 M -
PER 2021 25,0x
Rendement 2021 0,76%
Capitalisation 4 826 M 5 445 M -
VE / CA 2021 1,65x
VE / CA 2022 1,43x
Nbr Employés 38 500
Flottant -
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne ACHETER
Nombre d'Analystes 8
Dernier Cours de Cloture 142,30 €
Objectif de cours Moyen 159,21 €
Ecart / Objectif Moyen 11,9%
Révisions de BNA
Dirigeants et Administrateurs
Simon Azoulay Chairman & Chief Executive Officer
Bruno Edgard Benoliel Deputy Managing Director-Finance
Marc Eisenberg Independent Director
Philippe Tribaudeau Lead Independent Director
Aliette Mardyks Independent Director
Secteur et Concurrence
Var. 1janvCapi. (M$)
ALTEN-10.22%5 445
ACCENTURE PLC-20.42%208 491
TATA CONSULTANCY SERVICES LTD.0.84%186 209
INTERNATIONAL BUSINESS MACHINES CORPORATION0.45%120 404
INFOSYS LIMITED-8.77%96 380
AUTOMATIC DATA PROCESSING, INC.-12.04%83 206