Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Communauté  >  Forum

Forum Général
AccueilGénéralActionsIndicesDevisesMatières premièresProduits de BourseActualités 
MmeAnick dans GENERAL - Il y a 9 ans arrow option
pire que le nucléaire la décision de l'ONU
en prenant parti contre Kadafi ...l'ONU ouvre la porte de la révolution dans la plupart des pays du Maghreb ...et même l'Arabie Saoudite qui compte pas moins de 13000 princes ...ces derniers voudront ils abandonner leur luxueux train vie pour la routine ..certainement pas ..ça promet de beaux bains de sang et de belles dégringolades en bourses


http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2010/10/20/01016-20101020ARTFIG00447-un-prince-saoudien-condamne-pour-le-meurtre-de-son-ami.php
camenae et 6 autres membres participent à cette discussion
gunthers - Il y a 9 ans arrow option
je croyais qu'ils seraient assez intelligents pour ne pas intervenir...
mais , en effet , Manick...ça va être encore pire...on va tous les avoir à dos...et cela va les unifier contre nous...
1
  
mfginseng - Il y a 9 ans arrow option
pourqoi TOUS unifier contre nous ??
La critique est aisée mais l'art est difficile....je crois que de toutes les facons, qu'on intervienne ou pas, le risque de déplaire était là. Très difficile !!!!!
L'Allemagne ne pouvait pas intervenir car il y a des raisons politiques (et autres) qui l'empêchent, mais ce n'est pas un choix de neutralité. Ils l'ont bien souligné et approuvent la décision.
Le plus néfaste de tous est Khadafi car il est fou furieux et ses vengeances peuvent être terribles.
1
  
gunthers - Il y a 9 ans arrow option
ils vont prendre ça comme une ingérence intolérable dans leurs affaires intérieures
déjà qu'on est très mal vus...
  
  
moustache - Il y a 9 ans arrow option
Maintenant la fierté arabe fait que quoi qu’il arrive c’est sure que se sont les chinois qui vont récupérer les achats de pétrole à la Libye
Et puis il y a la bande de terre du moyen orient qu’on va donner pour les japonais sinistrés ?
2
  
berber18 - Il y a 9 ans arrow option
Gunthers
ils vont prendre ça comme une ingérence intolérable dans leurs affaires intérieures

Y a t-il un doute sur cela?
2
  
camenae - Il y a 9 ans arrow option
Mfginseng... la phrase exacte est "La critique est Thésée, mais l'art est Minotaure" :-)))
2
  
gunthers - Il y a 9 ans arrow option
il n'y a aucun doute Berber...nous allons être assimiles à des colonisateurs assoiffés de pétrole...
1
  
crisdak - Il y a 9 ans arrow option
oui Moustache
Les grands commerçants n' y vont pas, ils sont intelligents. C' est un petit match Europe/ Méditerranée, c' est pas la Coupe du Monde, c' est moins bien pour les amateurs; sans les Allemands, on a peut être une chance de gagner. Faudrait pas qu' ils abattent le seul avion que le Qatar va envoyer, çà risque de compliquer leurs affaires...
1
  
crisdak - Il y a 9 ans arrow option
Tout le monde a dos
L' intervention en Lybie tourne plus a un règlement de compte Sarko/khadafi et manque de recul sur l' impact de la politique africaine de la France; d' une part, il n' y a guère en Lybie en dehors de Khadafi que des mouvements chiites révolutionnaires beaucoup plus proches du GIA ou des groupes armés du Hamas ou du Hezbollah que des mouvements légalistes comme les Frères Musulmans, et l' homme providentiel sera dur à trouver, d' autre part l' élimination de Khadifi et de son audience savamment entretenue à coup de mallettes d' argent distribuées aux chefs d' états africains qui se bousculent chez lui fera un tort considérable à l' image de la France dans ces régions qui n' a pas besoin de çà depuis le discours de Dakar ...un peu de Réal Politique de temps en temps ne ferait pas de mal...
4
  
trypot - Il y a 9 ans arrow option
La france doit faire ses preuves ..........
depuis l'Irak ou nous ne sommes pas aller coloniser avec nos amis ricains


Faut bien leurs montrer qu'on en a et que nous n'hésitons pas à nous salir les mains.



Enfin c'est l'effet que cela me fait....


Tshuss camarade
1
  
MmeAnick - Il y a 9 ans arrow option
la boule de neige qui dévale le mont Fidji
n'en finit pas de grossir

maintenant c'est l'alimentaire qui est irradié

ce pays est fini le modernisme fait sa première victime
1
  
gunthers - Il y a 9 ans arrow option
le mont Fuji Yama , Manick
Ce qui m'inquiète , c'est cette étrange diplomatie à coups de menton...menée par notre président...avec les Anglais et les Américains...ce n'était pas le bon angle d'attaque
1
  
MmeAnick - Il y a 9 ans arrow option
bof !!on est pas à 8000 kms près (;o))
1
  
Voir les 13 réponses précédentes
crisdak - Il y a 9 ans arrow option
le coeur sur la main
Le dirigeant libyen sera regretté de tous ceux qu’il finance depuis des années, notamment des dirigeants africains.Kadhafi avait son utilité en Afrique. Il n’hésitait jamais à sortir son chéquier pour venir en aide à un vieil ami, ou pour s’en faire de nouveaux.« Le roi des rois d’Afrique » —titre dont il s’était affublé— régnait sur une cour de présidents, d’opposants, de chefs rebelles, dépendants de ses largesses pour gérer les leurs. Rares sont ceux qui s’en vantaient.Il fallait l’excentricité d’un Dadis Camara, éphémère despote guinéen, pour le reconnaître publiquement. En septembre 2009, au cours d’une conférence de presse à Conakry, le capitaine a fièrement exhibé publiquement un chèque signé de la main de Mouammar Kadhafi, ainsi que les clés d’un véhicule tout terrain offert par le « Guide » libyen. .Auprès des pays africains et en particulier des plus pauvres d’entre eux, Kadhafi était devenu, au fil des ans, une sorte d’assurance tous risques. Un rôle d’autant plus important que les traditionnels protecteurs occidentaux devenaient de moins en moins généreux, rechignant à régler les fins de mois difficiles.Les pays de la Communauté des Etats sahélo-sahariens (Censad), fondée par Kadhafi en 1998, ont toujours été particulièrement choyés. Des dirigeants mauritaniens, burkinabès, maliens, nigériens, tchadiens et sénégalais ont ainsi été récompensés pour leur adhésion à cette organisation qui compte désormais 28 membres, et dont le principal mérite, aux yeux de Kadhafi, est d’avoir brisé l’isolement dans lequel il se trouvait à la fin des années 90.Un président comme le Burkinabè Blaise Compaoré a toujours bénéficié des largesses du Guide, que ce soit pour ses besoins personnels ou pour le développement de son pays. En témoigne la statue montrant le Guide accompagné du « beau Blaise », qui décore une place de Bobo-Dioulasso au Burkina Faso.
Plus sérieusement, le projet Ouaga 2000, sorte de ville nouvelle en périphérie de la capitale Ouagadougou, n’a vu le jour que grâce à des investissements libyens —de même que toute une série de projets comme la route du Guide, la clinique Suka ou encore l’hôtel Libya. Ouagadougou est devenue l’arrière-cour privilégiée du Colonel, en dépit de relations parfois houleuses avec Blaise Compaoré.Le Mali, le Niger, le Tchad et le Sénégal ont aussi eu leur lot d’investissements venus de la Grande Jamahiriya libyenne. À Bamako, des secteurs entiers de l’économie, principalement dans l’hôtellerie et l’agriculture, sont aux mains des Libyens. L’ancien président Alpha Oumar Konaré était l’un des visiteurs les plus assidus du palais de Bab Azizia, à Tripoli.
Ces investissements sont souvent davantage des outils d’influence politique que des opportunités d’affaires. Télécom au Niger, mines en République démocratique du Congo, hôtels au Ghana, au Gabon ou au Rwanda ; c’est tout l’art de Kadhafi que de concilier ainsi business et politique.Mais ce dernier ne fait pas que signer des chèques ; il a aussi déployé toute une batterie de fonds d’investissement comme le Libyan African Portfolio et le Libyan Arab African Investment Company, qui prennent des parts dans les projets nationaux des États amis.
Parfois, Kadhafi rencontre sur son chemin un chef d’État aux ambitions aussi grandioses que les siennes. Et là, tous les rêves sont permis. Ainsi, le Sénégalais Abdoulaye Wade était persuadé, en 2010, que Kadhafi tenait à disposition du Nepad (Le projet de développement économique panafricain) une somme de 90 milliards de dollars (65 milliards d’euros). Le président sénégalais s’interrogeait même publiquement sur la façon dont il allait constituer un fonds, afin de mieux utiliser cette somme…
L’aréopage africain est tellement dépendant des pétrodollars libyens que Kadhafi se permet de menacer de retirer ses « cinq milliards de dollars annuels » (3,6 milliards d’euros) (somme qu’il prétend dépenser en Afrique), si la « basse-cour » ne le suit pas. Ainsi, depuis 2009, tous ceux qui ne soutiennent pas mordicus son projet de gouvernement fédéral africain voient se tarir la source.
Dès lors, il ne faut pas s’étonner du silence radio venu d’Afrique à propos des événements en cours en Libye. Comme le reconnaît l’opposant sénégalais Moustapha Niasse, « Kadhafi a beaucoup investi en Afrique, et dans la culture africaine, on ne lâche pas un allié ou un ami lorsqu’il est en difficulté ». L’argent libyen a souvent réussi à faire oublier aux dirigeants l’autoritarisme et la mégalomanie de Kadhafi.
Pour autant, le système clientéliste du Guide ne diffère pas fondamentalement de ceux mis en place par certaines puissances occidentales ou asiatiques. Et la complicité passive des pays africains à l’égard de Kadhafi est la conséquence de leur faiblesse structurelle.Pris entre les exigences de la coopération financière mondiale et les difficultés économiques, peu de dirigeants ont les moyens de se passer de la générosité du Guide.Par ailleurs, mieux vaut éviter de froisser un homme qui, par le passé, a financé de nombreux mouvements rebelles. Et puis, peut-on vraiment être regardant envers un « ami » qui vous aura permis en maintes occasions de ramener un peu de pain à la maison ? Sources slateafrique.
2
  
gunthers - Il y a 9 ans arrow option
Belle synthèse , Cricri !!!
  
  
moustache - Il y a 9 ans arrow option
Nécessité fait loi ma pauvre Monique
Si la prudence et les écologistes nous obligent a abandonner le nucléaire ?
Il faut bien piquer le pétrole où il se trouve et avec le panache de l’humanitaire
  
  
camenae - Il y a 9 ans arrow option
Moustache "... si la prudence et les écolos nous "Obligent" à abandonner..."
Fasse que les Anges, les Archanges, et tous les énergies du Bien t'entendent.... Car nous sommes coincés devant quelque 45.000 années minimum pour évacuer cette M...... de radioactivité !
  
  
camenae - Il y a 9 ans arrow option
Et il serait bien... qu'un jour... l'Homme fasse fonctionner son intelligence dans le bon sens...
plutôt que sa Cupidité...
  
  
  • Publier
    loader