Connexion
E-mail
Mot de passe
Afficher le mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Les Barons de la Bourse

Toute l'infoNos articlesSociétésMarchésEconomie & ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
AccueilToute l'actualitéLes news les plus luesBiographies des Barons
Nationalité : Française
Date de naissance : 01/04/1952
Biographie : Son nom de famille est imprimé sur chacune des feuilles de papier à cigarette OCB. Vieille de plus d...

La valeur du jour à Paris Lagardère : Bernard Arnault fragilise Arnaud Lagardère

02/09/2021 | 12:10
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Façon Corleone, cette semaine, la famille Arnault règle ses comptes. Après avoir soldé son investissement chez Carrefour, l'homme d'affaires s'attaque à Lagardère. Sa holding familiale Financière Agache va céder sa participation dans Lagardère Capital, la holding personnelle d'Arnaud Lagardère, en contrepartie d'actions du groupe Lagardère. Le titre de ce dernier cède 0,09% à 21,66 euros. Cette décision semble fragiliser un peu plus la position de l'héritier qui a déjà été contraint d'abandonner au printemps le statut protecteur de commandite par action sous la pression de Vivendi et Amber.

Au printemps 2020, Bernard Arnault avait porté secours à Arnaud Lagardère, en mémoire de son père. Il avait acquis 27% de sa commandite, Lagardère Capital, qui détenait 7,3% de Lagardère SA, pour le protéger des assauts de Vincent Bolloré et du fonds activiste Amber.

Mais, l'union entre Arnaud Lagardère et le milliardaire du luxe a fait long feu. Ce dernier n'aurait pas apprécié que son "débiteur" ait, quelques semaines plus tard, pactisé avec Vincent Bolloré en acceptant la fin de commandite.

Surtout, Bernard Arnault aurait mal pris le refus d'Arnaud Lagardère de lui céder le JDD et Paris Match pour 80 millions d'euros. Ce serait d'ailleurs pour éviter que les deux journaux, considérés comme des vecteurs d'opinion, tombent dans l'escarcelle du patron des Echos et du Parisien, que Vincent Bolloré se serait mis à négocier avec Arnaud Lagardère. En échange de la fin de la commandite, il a hérité du poste de PDG de la société qui porte son nom.

La décision de Bernard Arnault a pour conséquence de réduire le poids d'Arnaud Lagardère au capital du groupe.

Actuellement, le premier actionnaire de Lagardère SA, Vivendi, détient 27%, Amber, 18%, et Lagardère Capital, 14%, le Qatar, 12% et Financière Agache, 7,2%

A l'issue de l'opération, bouclée au plus tard début octobre, Bernard Arnault détiendra 3,9 millions d'actions Lagardère SA, soit 9,97% du capital et 7,90% des droits de vote. Le patron de LVMH sera alors libre de les vendre selon son bon vouloir.

En revanche, Lagardère Capital, soit Arnaud Lagardère, voit mécaniquement sa participation dans Lagardère SA passer de 14% à un peu plus de 11%.











© AOF 2021
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
CHRISTIAN DIOR SE -0.82%661.5 Cours en temps réel.46.72%
LAGARDÈRE S.A. 0.35%22.74 Cours en temps réel.10.64%
LVMH MOËT HENNESSY LOUIS VUITTON SE -0.09%664.5 Cours en temps réel.30.16%
VIVENDI SE -0.23%11.075 Cours en temps réel.-57.92%
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader