Connexion
E-mail
Mot de passe
Afficher le mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Les Barons de la Bourse

Toute l'infoNos articlesSociétésMarchésEconomie & ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
AccueilToute l'actualitéLes news les plus luesBiographies des Barons
Age : 53
Patrimoine public : 289 260 USD
Principales sociétés : Tesco PLC - Kingfisher plc
Biographie : Currently, Thierry Garnier occupies the position of Chief Executive Officer & Director at Kingfisher

Kingfisher: Le bénéfice bondit de 62% grâce à l'essor du bricolage

21/09/2021 | 12:26
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
KINGFISHER: LE BÉNÉFICE BONDIT DE 62% GRÂCE À L'ESSOR DU BRICOLAGE

LONDRES (Reuters) - Le groupe britannique d'aménagement de la maison Kingfisher a annoncé un bond de 61,6% de son bénéfice au premier semestre grâce à l'engouement pour le bricolage suscité par l'épidémie de coronavirus et a relevé ses prévisions de ventes pour le second semestre de son exercice décalé.

Kingfisher, propriétaire en France des enseignes Castorama et Brico Dépôt et de B&Q et Screwfix au Royaume-Uni, a fait état d'un bénéfice ajusté avant impôt de 669 millions de livres (779,85 millions d'euros) pour le semestre clos le 31 juillet, en dépassant ainsi l'objectif de 645 à 660 millions de livres.

Ce rapport marque également une progression par rapport au bénéfice de 415 millions de livres enregistré il y a un an.

De nombreuses personnes ont redécouvert le goût pour le bricolage pendant la crise sanitaire, les restrictions sur les loisirs et les voyages les amenant à passer plus de temps à la maison.

Le chiffre d'affaires de Kingfisher a ainsi augmenté de 22,2% à taux de change constant pour atteindre 7,1 milliards de livres, avec des ventes à surface comparable en hausse de 22,8% sur un an et de 21,3% sur 2 ans.

"Nous avons continué à faire preuve d'agilité face aux défis opérationnels de la pandémie et sommes parvenus à maintenir un bon niveau de disponibilité de nos produits en magasin, des prix compétitifs et à opérer nos activités en toute sécurité", a déclaré le directeur général du groupe, Thierry Garnier.

"Nous sommes convaincus que les nouvelles tendances dans notre secteur vont soutenir durablement l'activité", a-t-il commenté, citant le télétravail, "l'émergence d'une nouvelle génération de bricoleurs", ou encore "la nécessité de rendre les logements plus respectueux de l'environnement".

Le groupe, qui dit avoir pris un bon départ pour son second semestre avec une demande résiliente sur tous les marchés, a revu à la hausse ses prévisions, tablant désormais sur une baisse de 7% à 3% de ses ventes comparables pour le second semestre, contre une baisse plus marquée de 15% à 5% précédemment annoncée.

Pour l'ensemble de l'année 2021/22, Kingfisher dit s'attendre à un résultat avant impôt hors éléments exceptionnels compris entre 910 millions et 950 millions livres sterling, contre 786 millions en 2020-21.

"Notre groupe est dans une position solide, et nous sommes désormais prêts à accélérer nos investissements pour tirer parti des opportunités de croissance qui s'offrent à nous", a dit Thierry Garnier, confirmant l'expansion de l'enseigne Screwfix au Royaume-Uni et en Irlande et l'ouverture de magasins en France en 2022.

À la Bourse de Londres, le titre reculait de 2,5% en début de matinée.

(Reportage James Davey, version française Diana Mandiá, édité par Jean-Michel Bélot et Sophie Louet)


© Reuters 2021
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader