Connexion
E-mail
Mot de passe
Afficher le mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Les Barons de la Bourse

Toute l'infoNos articlesSociétésMarchésEconomie & ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
AccueilToute l'actualitéLes news les plus luesBiographies des Barons
Age : 61
Pays de résidence : Non renseigné
Principales sociétés : Legrand SA - Faurecia S.E.
Biographie : Patrick Koller is a businessperson who has been the head of 5 different companies.

Faurecia: Objectif de cash-flow relevé mais inquiétudes sur une augmentation de capital

26/07/2021 | 13:22
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
FAURECIA: OBJECTIF DE CASH-FLOW RELEVÉ MAIS INQUIÉTUDES SUR UNE AUGMENTATION DE CAPITAL

PARIS (Reuters) - Faurecia a fait état lundi d'une marge opérationnelle de 6,6% au premier semestre et relevé sa prévision de cash-flow net pour 2021 mais l'équipementier automobile reculait nettement en Bourse sous l'effet d'inquiétudes concernant une éventuelle augmentation de capital.

A la Bourse de Paris, l'action Faurecia perdait 4,47% à 37,8 euros à 12h33, lanterne rouge du SBF 120, en baisse de 0,21% au même moment.

"Une augmentation de capital en cas d'acquisition est la seule explication de la faiblesse du titre parce que les résultats, la 'guidance', tout est en ordre et serait plutôt de nature à pousser le titre à la hausse", a expliqué à Reuters Pierre-Yves Quemener, analyste chez Stifel Europe.

Le groupe s'est posé comme consolidateur potentiel du secteur, mais sans mentionner qui que ce soit, ajoute l'analyste.

"Je ne veux pas commenter ce type de processus", a déclaré le directeur général de Faurecia, Patrick Koller, lors d'une conférence téléphonique après la publication des résultats semestriels.

"Ce dont nous allons nous assurer, c'est que nous serions capables, dans n'importe quel cas, de nous désendetter très rapidement pour revenir à une dette nette unique sur l'Ebitda", a-t-il ajouté.

LA PÉNURIE DE PUCES SE POURSUIT

Au premier semestre, Faurecia a vu ses ventes progresser de 32% en données organiques, à 7,8 milliards d'euros.

"Nous avons enregistré une solide performance au premier semestre, malgré deux effets négatifs majeurs : la pénurie de semi-conducteurs et l'inflation des matières premières", a commenté dans un communiqué Patrick Koller.

Le cash-flow net pour cette année est désormais attendu supérieur à 500 millions d'euros contre un précédent objectif d'environ 500 millions.

Les autres objectifs annuels ont été confirmés: Faurecia vise 16,5 milliards d'euros de ventes, une surperformance des ventes supérieure à 600 points de base et une marge opérationnelle d'environ 7%, qui se rapprocherait ainsi de ses niveaux d'avant la crise sanitaire.

"Nous sommes convaincus que la production automobile a atteint un point bas au deuxième trimestre et qu'elle devrait rebondir progressivement au cours des prochains trimestres, qui resteront malgré tout marqués par la pénurie de semi-conducteurs, laquelle devrait durer jusqu'à la fin du premier semestre 2022", a déclaré Patrick Koller.

Faurecia a également annoncé réfléchir à un changement de statut de son activité "Mobilité propre", son troisième plus important métier représentant 26% de son chiffre d'affaires, afin d'accompagner les mutations à l'oeuvre dans les véhicules thermiques traditionnels alors que l'électrique gagne du terrain.

Cette branche historique, qui regroupe les métiers de la dépollution, pourrait devenir une entité juridique pour permettre "une flexibilité significative sur la manière dont elle sera managée dans les années à venir, en tenant compte de ce qui pourrait se passer sur le marché", a dit Patrick Koller.

La division intègre aussi les nouveaux métiers de l'hydrogène, où Faurecia a acquis récemment la société CLD en Chine.

(Gilles Guillaume, Kate Etringer et Blandine Hénault, édité par Nicolas Delame)


© Reuters 2021
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader