Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Les Barons de la Bourse

Toute l'infoNos articlesSociétésMarchésEconomie & ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
AccueilToute l'actualitéLes news les plus luesBiographies des Barons
Nationalité : Française
Date de naissance : 05/03/1949
Biographie : Né à Roubaix en 1949, Bernard Arnault est fils d'un entrepreneur en bâtiment et travaux publics. Pol...

Lagardère: Un accord se profile avec Bolloré et Arnault

25/04/2021 | 16:53
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
LAGARDÈRE: UN ACCORD SE PROFILE AVEC BOLLORÉ ET ARNAULT

par Sarah White et Gwénaëlle Barzic

PARIS (Reuters) - Un accord est sur le point d'être conclu sur la gouvernance de Lagardère qui empêcherait pendant quelques années les milliardaires Bernard Arnault et Vincent Bolloré de mettre la main sur des actifs du groupe de presse et d'édition, a-t-on appris dimanche de trois sources proches de discussions.

Vincent Bolloré, premier actionnaire de Lagardère via Vivendi et Bernard Arnault, également actionnaire, sont depuis plusieurs mois au centre de toutes les spéculations sur l'avenir du groupe et de ses activités dans les médias.

Cette saga avait également pris un tour politique, en raison du poids des médias détenus par le groupe d'Arnaud Lagardère, notamment Europe 1, avant l'élection présidentielle de 2022 qui pourrait opposer Emmanuel Macron à la cheffe de file de l'extrême-droite Marine Le Pen.

Vincent Bolloré, Bernard Arnault et Arnaud Lagardère ont conclu un projet d'accord qui comporte une clause de non démantèlement de la société pendant une période de cinq ans, ont déclaré ces sources.

Les détails de l'accord ainsi que le sort réservé à certains actifs du groupe comme Europe 1 et le Journal du Dimanche n'ont pas encore été finalisés, ont-elles ajouté, soulignant que rien n'avait encore été signé et qu'un échec de dernière minute restait toujours possible.

Lagardère doit réunir lundi son conseil d'administration, ont-elles ajouté.

Dans le cadre de ce projet, Arnaud Lagardère, à la tête du groupe depuis le décès de son père Jean-Luc, serait prêt à renoncer à la structure de gouvernance en commandite, selon ces sources.

La commandite permet à Arnaud Lagardère d'opposer son veto à toutes les décisions stratégiques bien qu'il ne détienne que 7% du capital, ce qui constitue un obstacle de taille à tout projet d'offre sur le groupe.

ARNAUD LAGARDÈRE RESTE À LA TÊTE DU GROUPE

Cette question de la commandite est au centre de la campagne qui a été menée par le fonds activiste Amber contre la gouvernance.

Vivendi contrôle 27% de Lagardère, devant Amber (20%), le fonds souverain du Qatar (13%) tandis que Bernard Arnault détient 8% du capital mais est également présent au sein de la holding personnelle d'Arnaud Lagardère.

"Ce que permet cet accord c'est de clarifier la gouvernance. Avant il y avait deux niveaux, demain il n'y en aura plus qu'un", a déclaré une de ces sources proches des discussions.

Il n'apparaît pas clairement à ce stade si cet accord prévoit un dispositif anti-OPA, notamment de la part de Vivendi et s'il comporte des clauses de sortie.

Des sources avaient indiqué auparavant que le fonds Amber Capital et le Qatar souhaitaient céder leurs parts.

Cet accord pourrait se révéler favorable à Vincent Bolloré, le groupe Vivendi devant obtenir trois sièges au conseil, a déclaré l'une de ces sources.

Arnaud Lagardère serait pour sa part assuré de pouvoir rester à la tête du groupe pendant cinq ans. Le quotidien Les Echos a indiqué samedi que sa participation dans le capital pourrait doubler et atteindre 14% en échange de l'abandon de la commandite.

Bernard Arnault avait souhaité s'emparer du JDD ou de Paris Match, avaient déclaré récemment des sources à Reuters.

Cette "Paix des Braves" répondrait au moins à l'un des objectifs du milliardaire, qui était d'aider Arnaud Lagardère à conserver son poste et d'éviter un éclatement complet du groupe, a déclaré une autre source au fait des discussions.

L'investissement de Bernard Arnault, qui était un proche de Jean-Luc Lagardère, a jusqu'à présent été rentable, a précisé cette deuxième source.

(Sarah White et Gwénaëlle Barzic, version française Jean-Michel Bélot)


© Reuters 2021
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
CHRISTIAN DIOR SE -1.15%689.5 Cours en temps réel.51.67%
S&P GSCI CORN INDEX 5.05%476.7801 Cours en différé.19.32%
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader