Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Analyses  >  Briefings quotidiens  >  Morning Meeting

Analyses : Briefings quotidiens

Tous les articlesDécryptagesIndicesTrading ActionsProduits DérivésMatières PremièresDevisesBriefings quotidiensInterviews 
Clôture de TokyoMorning MeetingBriefing de midiPré-ouverture de WallstreetClôture de la Bourse de ParisClôture de Wallstreet

ANALYSE DU CAC 40 À COURT TERME

06/12/2019 | 08:03
Dans le vert en attendant le NFP
CAC 40

Les places européennes ont terminé loin de leurs plus hauts du jour hier, la retombée initiale de Wall-Street ayant incité à la prudence à la veille du rapport mensuel sur l’emploi américain et en l'absence d'avancée sur le commerce.
Après un plus haut à 5849 points à l’heure du déjeuner, le CAC40 a terminé en timide hausse de 0.03% à 5801 points, avec des indices américains en baisse de 0.2% en moyenne.

Ces derniers ont finalement redressé la barre en deuxième partie de séance, le Dow Jones a gagné 0.1% à 27678 points, le S&P500 s'est adjugé 0.15% à 3117 points et le Nasdaq100 0.14%. 

Pour cette dernière séance de la semaine et avant les chiffres du chômage américain, l’indice parisien devrait ainsi ouvrir en hausse de 0.4%.

En données horaires, le CAC40 a rallié hier une cible majeure de rebond située vers 5850 points. A court terme, la zone des 5790 points fera office de pivot. Un retour sous ce niveau mettrait à mal le scénario de reprise, suggérant un nouveau test des 5710/5700 points. On attendra donc la sortie des 5790/5850 points pour avoir des indications sur la tendance à venir.

En surveillance. Surveiller la sortie du range 5790 / 5850.
Laurent Polsinelli / Copyright (c) 2019 Zonebourse.com

LA CLÔTURE À TOKYO

06/12/2019 | 08:39
Tokyo finit en hausse de 0,23%
NIKKEI 225
La Bourse de Tokyo a fini en hausse vendredi au lendemain du lancement d'un nouveau plan de relance censé amortir l'impact sur le Japon du ralentissement économique mondial.

La tendance a aussi été soutenue par de nouvelles déclarations optimistes de Donald Trump sur les discussions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine, ainsi que par l'anticipation d'une amélioration du marché du travail américain.
L'indice Nikkei a gagné 0,23% à 23.354,40 points et le Topix, plus large, a pris 0,11% à 1.713,36 points.
Le plan de relance de 26.000 milliards de yens (215 milliards d'euros environ) validé jeudi par le gouvernement doit notamment soutenir la consommation, qui a accusé en octobre sa première baisse en 11 mois (-5,1% sur un an) après le relèvement de la TVA.
Sur l'ensemble de la semaine, le Nikkei a progressé de 0,26%, sa deuxième performance hebdomadaire positive d'affilée.

(Ces données sont susceptibles de varier encore légèrement).

(Service Marchés)

LA CLÔTURE À WALL STREET

06/12/2019 | 08:39
Légèrement positif malgré plusieurs 'accidents'
DOW JONES
NASDAQ
Wall Street a longtemps hésité : stables à la mi-séance, les indices US ont tout doucement renoué avec le vert (grâce aux +1,5% d'Apple) et au final, ce sont des scores positifs qui s'étagent entre +0,05% pour le Nasdaq, +0,1% pour le Dow Jones, +0,15% pour le S&P500 (avec 55% de titres en hausse, cela s'est joué à peu de choses).

Les T-Bonds se dégradent marginalement (+2,5Pts de base à 1,807%) tandis que le VIX se détend symétriquement de -2% vers 14,50: le voici revenu à mi-chemin entre les extrêmes des 4 dernières séances : 11,5/17,50.

Pour expliquer l'optimisme de Wall Street, le déficit commercial américain se contracte de 51,1Mds$ vers 47,2Mds$ (contre 48,5 estimé).

Le nombre de chômeurs en données 'hebdo' retombe près de ses planchers historiques avec -10.000 à 203.000 fin novembre: c'est de bon augure à la veille de la publication du NFP (rapport mensuel sur l'emploi) : le consensus table sur +185.000 à +190.000 créations de postes, ce qui est conforme avec la 'saisonnalité', le mois de novembre bénéficiant des embauches dans le secteur de la distribution en amont de Thanksgiving.

Le pétrole a fini inchangé vers 58,45$ alors que les spécialistes espéraient des indications sur l'extension des réductions de production (à l'initiative de l'Arabie Saoudite).

Mais l'OPEP a annulé sa conférence de presse, les émissaires iraniens auraient quitté le sommet de Vienne: les discussions vont se poursuivre demain avec les pays producteurs encore présents.

On peut légitimement s'interroger sur l'état des relations entre Ryad et Téhéran... mais cela n'a pas impacté -pour l'instant- le cours du baril à New York.

Vu la modestie des écarts indiciels du jour, il n'y a pas de variations spectaculaires au sein du S&P500: c'est le titre Apple qui a fait pencher à lui seul la balance (Citigroup rehausse son objectif de cours de +20%) avec un gain de +1,5% et un score de 265,6$ (soit à peine 1% en-deçà de son record absolu de 268,25$) pour une capitalisation de 1.180Mds$.

Mais l'après séance a été marquée par la chute de plusieurs titres faisant figure de 'licornes', suite à des trimestriels décevants et des prévisions bien en-deçà des attentes : Zoom chutait de -11% et Yext de -20% en 'after hour'.

Le 'gadin du jour' revient à Sage Therapeutics avec -60% à 60,2$: 4,5Mds$ de $ sont partis en fumée après l'échec de 'phase 3' d'un antidépresseur. Alexion (autre labo du Nasdaq) a chuté de -7%.


STATISTIQUES ÉCONOMIQUES DU JOUR

Heure Pays Statistique Impact* Attendu Précédent
14:30 USA Revenu horaire moyen Fort 0.3% 0.2%
14:30 USA Emplois non agricoles Fort 181K 128K
14:30 USA Taux de chômage Fort 3.6% 3.6%
16:00 USA Confiance des consommateurs Moyen 97 96.8
* Impact attendu sur le marché suite à la publication de la statistique.

VALEURS À SUIVRE

SMCP S.A

SMCP a révisé à la baisse son objectif 2019 de marge d'Ebitda ajusté principalement en raison de la forte détérioration du marché à Hong Kong, provoquée par une baisse importante du trafic et par des fermetures temporaires de points de vente au cours de ces dernières semaines. Cette détérioration aura un impact important sur la marge d'Ebitda, a prévenu le spécialiste du "luxe accessible". Dans u ... Lire plusne moindre mesure, la performance plus faible que prévu de Claudie Pierlot, dont l'exposition aux marchés internationaux en forte croissance est beaucoup plus limitée, affectera également la marge.

Dans les autres régions et marques, le groupe progresse, conformément à ses attentes, affichant notamment une croissance like-for-like positive au 3ème et au 4ème trimestre (à date), ainsi qu'une croissance forte en Chine continentale.

En conséquence, SMCP anticipe désormais pour 2019 une marge d'Ebitda ajusté comprise entre 15,5% et 16% et confirme son objectif de croissance du chiffre d'affaires annuel.

Le groupe prévoyait jusque là une marge d'Ebitda ajustée stable par rapport à 2018, soit de 16,9%. 

SMCP suit très attentivement l'évolution du marché à Hong Kong et prend toutes les mesures nécessaires pour en limiter l'impact à l'avenir, dont notamment une optimisation sélective de son parc de magasins.

SMCP demeure fermement engagé à réaliser son plan stratégique, s'appuyant notamment sur le potentiel de croissance significatif de ses marques tant à magasins comparables que par le biais de leur expansion internationale.



KORIAN

Le conseil d’administration de Korian a décidé jeudi à l’unanimité de renouveler par anticipation le mandat de directrice générale de Sophie Boissard, à compter du 1er janvier 2020 et pour une durée de 5 ans. Le conseil en a profité pour saluer la transformation du gestionnaire de maisons de retraite médicalisées engagée depuis 4 ans.



TARKETT

Tarkett anticipe désormais un EBITDA ajusté 2019 légèrement inférieur à celui de 2018, avec une marge en retrait par rapport à celle de l'année dernière contre respectivement un EBITDA ajusté légèrement en hausse et une marge globalement stable. Le spécialiste des revêtements de sol et des surfaces sportives avait réalisé l'année dernière un EBITDA ajusté 2018 de 249 millions d'euros et une marge ... Lire plusde 8,8 %. Tarkett maintient en revanche son objectif d'atteindre un levier d'endettement d'environ 2,5 à fin décembre 2019.

Tarkett a mis en cause le déploiement du système ERP (SAP) dans la moquette commerciale en Amérique du Nord. La montée en puissance de la production suite à ce déploiement a en effet pris plus de temps que ce que Tarkett avait expérimenté dans le cadre de projets similaires.

Cela devrait affecter négativement le chiffre d'affaires de la région au quatrième trimestre. Par ailleurs, les ventes de Lexmark sont en diminution par rapport à l'année dernière comme annoncé précédemment. En Amérique du Nord, Tarkett anticipe par conséquent une baisse des ventes à taux de change et périmètre constants d'environ 25 % et une baisse significative de l'EBITDA ajusté sur le quatrième trimestre 2019.

Tarkett précise que la production de moquette commerciale en Amérique du Nord est maintenant revenue à la normale. Le groupe estime que les ventes vont progressivement s'améliorer au cours des prochains mois soutenues par le plan d'actions commercial déjà engagé dans cette région.

Les autres segments réalisent des performances en ligne avec les attentes du management. Enfin, le programme de réduction des coûts est déployé comme attendu et permettra d'atteindre l'objectif annuel d'économies de 30 millions d'euros en 2019.



VINCI

Vinci Energies (groupe Vinci) a annoncé jeudi soir l’acquisition de la société Converse Energy Projects GmbH (Converse) auprès de Schneider Electric GmbH. Le montant de la transaction n’a pas été précisé. Converse est spécialisée dans la conception et la réalisation de projets clés en main pour les installations de distribution électrique pour l'industrie en Allemagne. Cette activité représente un ... Lire plus chiffre d'affaires annuel d'environ 140 millions d'euros, avec 300 collaborateurs intervenant sur 22 sites répartis sur l’ensemble du pays.

Par cette acquisition, Vinci dit élargir le portefeuille d'offres de sa marque Actemium en matière de solutions industrielles complexes basse et moyenne tension en Allemagne.

Cette opération s'accompagne d'un accord de coopération et de fourniture à long terme avec Schneider Electric, faisant d'Actemium un "partenaire privilégié".

La transaction est soumise à l'approbation des autorités compétentes en matière de concurrence et devrait être conclue dans les prochaines semaines.



AGENDA DU JOUR


HeureValeurType d'événement
Sekisui House, Ltd. Q3 2019 Publication de résultats
Carl Zeiss Meditec AG Année 2019 Publication de résultats
08h00 The Berkeley Group Holdings plc Premier semestre 2020 Publication de résultats
23h54 Grupo Aeroportuario del Centro Norte, S.A.B. de C.V. November 2019 Publication évolution de l'activité - Traffic Results
Kanamoto Co.,Ltd. Année 2019 Publication de résultats
HeadHunter Group PLC Q3 2019 Publication de résultats
HEROZ, Inc. Premier semestre 2019 Publication de résultats
12h00 Big Lots, Inc. Q3 2019 Publication de résultats
11h00 Johnson Outdoors Inc. Année 2019 Publication de résultats
Software Service, Inc. Année 2019 Publication de résultats
Tanseisha Co., Ltd. Q3 2020 Publication de résultats
12h50 Genesco Inc. Q3 2020 Publication de résultats
NIPPON PARKING DEVELOPMENT Co.,Ltd. Q1 2020 Publication de résultats
Faraday Technology Corporation November 2019 Publication évolution de l'activité
Poletowin Pitcrew Holdings, Inc. Q3 2019 Publication de résultats
I'LL inc. Q1 2020 Publication de résultats
Icelandair Group hf November 2019 Publication évolution de l'activité - Traffic Results
Dr. Hönle AG Année 2019 Publication de résultats
Oil-Dri Corporation of America Q1 2020 Publication de résultats
12h00 Xinyuan Real Estate Co., Ltd. Q3 2019 Publication de résultats

Avertissement : Les informations, graphiques, chiffres, opinions ou commentaires mis à disposition par SURPERFORMANCE SAS s'adressent à des investisseurs disposant des connaissances et expériences nécessaires pour comprendre et apprécier les informations développées. Ces informations sont données à titre informatif et ne représentent en aucun cas une obligation d'investissement ni une offre ou sollicitation d'acquérir ou de vendre des produits ou services financiers. Elles ne constituent par ailleurs pas un conseil en investissement.
L'investisseur est seul responsable de l'utilisation de l'information fournie, sans recours contre SURPERFORMANCE SAS, qui n'est pas responsable en cas d'erreur, d'omission, d'investissement inopportun ou d'évolution du marché défavorable aux opérations réalisées.