Connexion
E-mail
Mot de passe
Afficher le mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Anthony BONDAIN

Rédacteur en Chef
Suivre
Suivre sur
Parce que les informations financières se consomment comme les viennoiseries, chaudes et à l'heure du petit déjeuner, Anthony Bondain se lève à l'aube pour vous servir le Morning Meeting tous les matins.
Journaliste financier et boursier depuis plus de deux décennies, inimitable éditorialiste et leader flegmatique, il est rédacteur en chef de ZoneBourse.

Bourse de Paris : Ça s'en va et ça revient

06/12/2021 | 09:02
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Recevoir par email

"Un pas en avant, deux pas en arrière", "jeu du chat et de la souris", "montagnes russes"… Mon vivier d'expressions commence à sérieusement se tarir pour décrire la zone du turbulence traversée par les marchés financiers depuis que le spectre de nouvelles restrictions sanitaires nous menace une fois encore. D'où l'idée d'invoquer Claude François dans le titre, même si je ne suis pas sûr que ce soit le refrain dont vous rêviez pour démarrer la semaine.

Les indices boursiers se sont déconnectés de leurs niveaux records récents. Il manque par exemple 5,8% au CAC40 pour rallier les 7183 points touchés le 19 novembre. Pour le S&P500, le déficit est de 4,3%, tandis que le MSCI Marchés Emergents s'est éloigné de 15,5% de ses records 2021, signés il est vrai bien plus tôt dans l'année (c'était en février). Tout tourne toujours autour du nouveau variant Omicron du coronavirus et de ses caractéristiques. Nous nous étions quittés la semaine dernière sur des augures alarmants. Nous nous retrouvons ce lundi matin avec des indications plus optimistes. Les données préliminaires en provenance d'Afrique du Sud laissent penser qu'Omicron est certes très contagieux mais avec des symptômes moins forts que ses prédécesseurs les plus préoccupants. Sur CNN, le conseiller spécial de la Maison Blanche pour la crise sanitaire a précisé qu'en l'état actuel des remontées, le variant "ne présente pas un haut degré de gravité".

Résultat ? Les indicateurs avancés des bourses occidentales ont cessé de broyer du noir pour se mettre en ordre de bataille en vue d'un rebond. L'excellent analyste d'Oanda Jeffrey Halley y va ce matin de sa petite pique en rappelant que les marchés, de nos jours, se préoccupent plus de la narration que des données. Or l'histoire qui est racontée depuis hier est plus belle que celle qui a déferlé dans les médias depuis dix jours. Ainsi vont les marchés financiers : de retards à l'allumage en surréactions. C'est bien sûr une vision globale : à l'étage inférieur, les petites misères ont recommencé à s'accumuler. Les pots de fin d'année sont reportés. On annule les marchés de Noël. Les restaurants sonnent creux. Les projets de vacances sont bouleversés. Les transporteurs et les hébergeurs sombrent à nouveau dans la déprime. Et je ne parle même pas des spécialistes de l'événementiel. La forte croissance globale n'empêche pas certains secteurs de trinquer à nouveau.   

De quoi cette nouvelle semaine, la 49e de l'année, est-elle faite au niveau financier ? Avant toute chose, il me faut rappeler que la statistique "macro" la plus importante des jours à venir est pour vendredi avec l'inflation américaine de novembre. Les économistes s'attendent à une poursuite de l'accélération des prix, pronostiquée à 0,7% entre octobre et novembre. Ce serait un peu plus faible que le mois précédent (+0,9%), mais cela resterait très élevé, surtout compilé en variation annuelle : +6,7% ! Si les prix continuent à déraper, les investisseurs pourraient penser que la Fed aura à donner trois tours de vis monétaires dès l'année prochaine, alors qu'ils tablent actuellement sur deux. A bon entendeur, les marchés actions n'aiment pas la perspective d'une remontée des taux, parce qu'elle est synonyme de moindre liquidité. La semaine sera aussi marquée par l'officialisation du nouveau gouvernement de coalition en Allemagne et par les débats sur le plafond de la dette américaine. Les indicateurs seront relativement peu nombreux, avant une semaine 50 particulièrement intense, qui verra notamment la Fed (mercredi 15) et la BCE (jeudi 16) tenir leurs dernières réunions de politique monétaire 2021.

Enfin, quelques mots sur les cryptomonnaies. Le weekend a été agité avec des chutes spectaculaires, avant un rebond fragile. Le bitcoin, qui cotait près de 59 000 USD il y a une semaine, se négocie ce matin sous les 49 000 USD. Samedi, il est même descendu autour de 41 100 USD, soit une chute de près de 30% en une semaine. La plupart des autres cryptos ont pris le même chemin. Je ne m'aventure pas plus loin sur ce terrain, faute d'explication rationnelle, histoire de ne pas me faire écrabouiller entre le marteau des évangélistes et l'enclume des mécréants.

Les marchés européens devraient donc rebondir ce matin, même si le secteur immobilier chinois se rappelle aux (mauvais) souvenir des investisseurs, puisque China Evergrande Group a averti d'un possible défaut sur une échéance obligataire à venir. Et que les bruits de bottes se font toujours entendre à la frontière ukrainienne et autour de Taiwan. Et que les contaminations explosent à nouveau. A part ça, tout va bien. Le CAC40 gagne 0,7% à 6812 points peu après l'ouverture.

Les temps forts économiques du jour

Les commandes d'usines allemandes d'octobre ont été publiées à 8h00 et sont très décevantes. A part ça, rien à se mettre sous la dent.

La paire euro / dollar évolue à 1,1291 USD. L'once d'or reste inerte à 1784 USD. Le pétrole se stabilise à 71,33 USD le baril de Brent et 67,72 USD le baril WTI. Le rendement de la dette américaine à 10 ans chute à 1,38%, tandis que l'OAT française repasse en territoire légèrement négatif sur la même durée. Le bitcoin a été sévèrement secoué au cours du weekend pour revenir autour de 49 000 USD.

Les principaux changements de recommandations

  • Abrdn : Morgan Stanley passe de pondération en ligne à souspondérer en visant 266 GBp.
  • Bureau Veritas : Barclays passe de surpondérer à pondération en ligne en visant 29,50 EUR.
  • Bystronic : Research Partners relève son objectif de cours de 1300 à 1400 CHF.
  • CD Projekt : Berenberg reste à la vente avec un objectif de cours réduit de 138 à 130 PLN.
  • Centrica : Jefferies reste à conserver avec un objectif de cours relevé de 58 à 72 GBp.
  • Credit Suisse : UBS passe d'acheter à neutre en visant 9,30 CHF.
  • Deutsche Bank : J.P. Morgan passe de neutre à surpondérer en visant 15 EUR.
  • EMS-Chemie : Stifel passe de conserver à acheter en visant 1020 CHF.
  • Evotec : Morgan Stanley démarre le suivi à surpondérer en visant 53 EUR.
  • Julius Bär : UBS passe de neutre à acheter en visant 71 CHF.
  • Just Eat Takeaway : Bernstein passe de surperformance à performance de marché.
  • Kistos : Berenberg démarre le suivi à l'achat en visant 495 GBp.
  • Merck KGaA : Exane BNP Paribas passe de neutre à surperformance en visant 255 EUR.
  • Naturgy : Barclays passe de surpondérer à pondération en ligne en visant 24,70 EUR.
  • Novartis : Exane BNP Paribas passe de surperformance à neutre en visant 85 CHF.
  • Orange : Crédit Suisse passe de surperformance à neutre en visant 11 EUR.
  • Paulic :GreenSome Finance reste à l'achat avec un objectif réduit de 8,86 à 7,90 EUR.
  • Persimmon : Barclays passe de surpondérer à souspondérer en visant 2500 GBp.
  • Piippo : Inderes passe de vendre à alléger en visant 3 EUR.
  • Stadler Rail : Citigroup passe d'acheter à neutre en visant 44 CHF.
  • Stillfront : Handelsbanken démarre le suivi à l'achat en visant 64,50 SEK.
  • Synthomer : Morgan Stanley passe de surpondérer à souspondérer en visant 400 GBp.
  • Unicredit : J.P. Morgan passe de neutre à surpondérer en visant 15 EUR.

En France

Annonces importantes (et moins importantes)

  • Saint-Gobain propose de racheter l'américain GCP Applied Technologies pour 2,3 Mds$.
  • EssilorLuxottica détient 99,7% de GrandVision à l'issue de l'OPA.
  • Vivendi prêt à discuter d'une prise de contrôle par Rome du réseau fixe de Telecom Italia.
  • Safran, Engie, Veolia, Airbus, Dassault Aviation, Figeac Aero, Gaussin… autant de sociétés qui ont bénéficié de la tournée d'Emmanuel Macron au Moyen-Orient.
  • Technip Energies remporte un contrat pétrochimique conséquent (i.e. entre 500 M$ et 1 Md$) auprès de Borouge aux Emirats Arabes Unis.
  • Edison et Crédit Agricole Assurances s'allient pour le développement des énergies renouvelables en Italie. Le français prend 49% du capital de l'unité ENR de l'italien.
  • Eurofins lance un nouveau test RT-PCR multiplex permettant de combiner le dépistage du SRAS-CoV-2 et la détection rapide du variant Omicron.
  • Altur cède sa participation dans babyzen, concepteur de la poussette yoyo, à l'occasion de son rapprochement avec le groupe stokke.
  • Denis Supplisson va prendre la direction générale de Pharmagest, son prédécesseur prenant la tête du holding Welcoop.
  • Carmat suspend les implantations de son cœur artificiel Aeson, après un problème de qualité sur certaines prothèses.
  • Lucibel annonce un partenariat stratégique avec Dior.
  • Enogia désigné chef de file du consortium QualifHY, projet de recherche collaboratif sur l'hydrogène.
  • Foncière Volta envisage de racheter l'obligation émise en 2017 et 2018.
  • Quantum Genomics signe un accord de licence et de production exclusif dans plusieurs régions sur firibastat avec Julphar, qui va aussi souscrire à un placement privé.
  • Poxel lance un Conseil Scientifique dédié aux maladies métaboliques rares.
  • Advicenne va passer sur Euronext Growth Paris.
  • Acheter-Louer va regrouper 30 actions anciennes pour 1 nouvelle.
  • Vergnet tire une 7e tranche d'OCA.
  • Catana et Oeneo ont publié leurs comptes.

Dans le monde

Annonces importantes (et autres)

Lectures


© Zonebourse.com 2021
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Recevoir par email
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
ABRDN PLC -1.69%238.9 Cours en différé.-1.29%
ACHETER-LOUER.FR -10.00%0.0009 Cours en temps réel.-35.71%
ADVICENNE -0.35%8.59 Cours en temps réel.-9.77%
AIRBUS SE -2.00%113.4 Cours en temps réel.0.93%
ASTRAZENECA PLC -1.11%8744 Cours en différé.0.85%
BUREAU VERITAS SA -2.59%25.62 Cours en temps réel.-12.20%
BYSTRONIC AG -3.14%1232 Cours en différé.-0.78%
CARMAT -3.70%17.2 Cours en temps réel.-15.48%
CATANA GROUP 1.77%8.06 Cours en temps réel.22.31%
CD PROJEKT S.A. 1.20%190 Cours en clôture.-1.50%
CENTRICA PLC -1.82%71.02 Cours en différé.-0.67%
CHINA EVERGRANDE GROUP -0.56%1.79 Cours en clôture.12.58%
COMPAGNIE DE SAINT-GOBAIN -3.34%63.32 Cours en temps réel.2.34%
CPI PROPERTY GROUP S.A. 0.00%0.74 Cours en différé.2.78%
CREDIT SUISSE GROUP AG -2.72%8.88 Cours en différé.2.89%
CRÉDIT AGRICOLE S.A. -1.53%13.284 Cours en temps réel.5.85%
DASSAULT AVIATION -1.54%102.1 Cours en temps réel.7.47%
DEUTSCHE BANK AG -1.70%11.478 Cours en différé.4.18%
DIDI GLOBAL INC. -9.33%4.86 Cours en différé.-2.41%
DIGITAL WORLD ACQUISITION CORP. -9.21%73.12 Cours en différé.56.60%
EDISON INTERNATIONAL -0.63%62.98 Cours en différé.-7.14%
EMS-CHEMIE HOLDING AG -2.93%945 Cours en différé.-4.65%
ENGIE -1.35%13.546 Cours en temps réel.4.09%
ENOGIA 0.22%9.32 Cours en temps réel.-11.24%
ESSILORLUXOTTICA -1.72%173.6 Cours en temps réel.-7.28%
EUROFINS SCIENTIFIC SE -2.87%89.44 Cours en temps réel.-17.79%
EVOTEC SE -4.20%35.83 Cours en différé.-15.69%
FACTSET RESEARCH SYSTEMS INC. -1.29%420.12 Cours en différé.-13.56%
FASTENAL COMPANY 0.62%56.52 Cours en différé.-11.77%
FIGEAC AÉRO -4.69%6.5 Cours en temps réel.8.33%
FONCIÈRE VOLTA 5.71%7.4 Cours en temps réel.8.82%
GAUSSIN SA -4.31%6.392 Cours en temps réel.-15.49%
GCP APPLIED TECHNOLOGIES INC. 0.03%31.91 Cours en différé.0.76%
GITLAB INC. -1.85%59.91 Cours en différé.-31.14%
GRANDVISION N.V. -0.70%28.3 Cours en clôture.0.53%
HON HAI PRECISION INDUSTRY CO., LTD. -0.97%102 Cours en clôture.-1.92%
IMMOFINANZ AG -0.44%22.7 Cours en différé.1.15%
INTERTRUST N.V. -0.31%19.36 Cours en temps réel.-1.22%
JULIUS BÄR GRUPPE AG -2.15%62.68 Cours en différé.4.71%
JUST EAT TAKEAWAY.COM N.V. -4.44%46.705 Cours en temps réel.-3.64%
KISTOS PLC -0.49%409 Cours en différé.-0.24%
KOHL'S CORPORATION -2.60%46.84 Cours en différé.-5.16%
LUCIBEL SA 40.24%1.725 Cours en temps réel.130.00%
MERCK KGAA -0.54%193.55 Cours en différé.-14.74%
MORELLA CORPORATION LIMITED -5.26%0.036 Cours en différé.111.11%
NATURGY ENERGY GROUP, S.A. -1.93%28.44 Cours en différé.-0.66%
NOVARTIS AG -1.87%79.87 Cours en différé.1.38%
OENEO 3.50%14.2 Cours en temps réel.3.35%
ORANGE -0.19%9.897 Cours en temps réel.5.14%
PAULIC MEUNERIE 0.95%4.25 Cours en temps réel.6.78%
PERSIMMON PLC -0.66%2549 Cours en différé.-10.75%
PFIZER, INC. -2.33%52.79 Cours en différé.-10.60%
PHARMAGEST INTERACTIVE -2.81%83 Cours en temps réel.-11.70%
PIIPPO OYJ -4.09%3.28 Cours en différé.1.18%
POXEL -3.12%4.348 Cours en temps réel.-11.55%
QUANTUM GENOMICS -3.09%4.08 Cours en temps réel.-4.81%
S&P 500 -1.89%4397.94 Cours en différé.-5.95%
SAFRAN -1.38%111.14 Cours en temps réel.3.23%
SIGNATURE BANK -4.02%326.33 Cours en différé.0.88%
SOFTBANK GROUP CORP. -0.72%5487 Cours en différé.1.71%
SOLAREDGE TECHNOLOGIES, INC. -4.76%220.31 Cours en différé.-17.55%
STADLER RAIL AG -0.47%42.72 Cours en différé.7.46%
STILLFRONT GROUP AB (PUBL) -5.12%48.34 Cours en différé.5.49%
SYNTHOMER PLC -1.25%380.2 Cours en différé.-5.16%
TECHNIP ENERGIES N.V. -2.62%14.15 Cours en temps réel.10.37%
TOSHIBA CORPORATION 0.66%4864 Cours en différé.2.16%
UNICREDIT S.P.A. -2.87%13.18 Cours en différé.0.19%
VEOLIA ENVIRONNEMENT -3.33%31.9 Cours en temps réel.-1.12%
VERGNET S.A. -5.63%0.2265 Cours en temps réel.-3.41%
VICTREX PLC -3.19%2184 Cours en différé.-10.64%
VIVENDI SE -1.74%11.545 Cours en temps réel.-2.90%
WALGREENS BOOTS ALLIANCE, INC. -1.28%52.5 Cours en différé.0.65%
WAVESTONE -3.09%50.2 Cours en temps réel.-7.72%
Plus d'actualités
Le Nasdaq n'y arrive plus
Le Nasdaq n'y arrive plus
Le Nasdaq déprime, le luxe se pavane, la Chine s'agite
Le Nasdaq déprime, le luxe se pavane, la Chine s'agite
Un mariage et quatre enterrements
Un mariage et quatre enterrements
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader