Connexion
E-mail
Mot de passe
Afficher le mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON
Actualités : Toute l'info
Toute l'infoNos articlesSociétésMarchésEconomie & ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'actualitéEconomieDevises & ForexStatistiques MacroéconomiquesCryptomonnaiesCybersécuritéCommuniqués

Zone euro: la croissance des crédits aux entreprises repart (BCE)

27/10/2021 | 11:45
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook

Francfort (awp/afp) - La croissance des crédits accordés par les banques de la zone euro aux entreprises a de nouveau légèrement accéléré en septembre, inversant la baisse observée depuis le printemps, a indiqué mercredi la Banque centrale européenne (BCE).

Les prêts aux entreprises industrielles et commerciales, ajustés de certaines opérations strictement financières, ont progressé de 2,1% en septembre, après 1,5% en août et 1,7% en juillet et des hausses supérieures à 5% en début d'année.

Grâce aux liquidités obtenues en réponse à la crise, les entreprises ont moins eu tendance ces derniers temps à recourir au crédit bancaire, privilégiant aussi d'autres formes de financement externe, comme l'a montré l'enquête trimestrielle sur le crédit publiée mardi par l'institut monétaire.

Les crédits accordés aux ménages se maintiennent à un niveau élevé, grimpant de 4,1% en septembre, presque autant que lors de l'été, en restant tirés par les emprunts pour l'achat de logements.

Globalement, la croissance des prêts au secteur privé a atteint 3,2% en septembre, contre 3,0% en juillet et août, sur fond de taux d'intérêt campant à leur plus bas.

La croissance de la masse monétaire M3 a de nouveau fléchi, à 7,4%, alors que les aides publiques déclenchées face à la première vague de la pandémie de Covid-19 se normalisent.

L'agrégat M3 est utilisé par la BCE comme indicateur avancé de l'inflation, en comprenant les espèces en circulation, les crédits à plus de 2 ans et les dépôts des ménages et des entreprises.

Mais la forte hausse des prix du moment, autour de 3%, est surtout liée à la flambée des prix d'énergie et aux goulets d'étranglement, qui sont toujours jugés temporaires par la Banque centrale.

L'institut, qui vise une inflation de 2% sur le moyen terme, réunit jeudi son conseil des gouverneurs pour décider de l'orientation de la politique monétaire.

Le cap expansif sera maintenu, estiment les experts, avec un rendez-vous fixé à décembre pour décider alors d'un sevrage progressif des liquidités injectées sur les marchés.

afp/lk


© AWP 2021
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Economie & Forex"
19:44La france annonce que 92.586 personnes sont décédées a l'hopital en raison du coronavirus, un chiffre en hausse de 29
RE
19:43USA-L'ancien sénateur Bob Dole est mort à l'âge de 98 ans
RE
19:40La france annonce que 2.066 patients sont en reanimation en raison du covid-19, en hausse de 29
RE
19:21France-Démonstration de force d'Eric Zemmour, qui lance le temps de "la reconquête"
RE
17:18USA-Le variant Omicron présent dans au moins 15 Etats-CDC
RE
16:55Mélenchon tente de reprendre la main à gauche
RE
16:20Allemagne-L'accord de coalition approuvé par les libéraux démocrates
RE
15:49Mélenchon tente de reprendre la main à gauche
RE
14:38La france et l'arabie saoudite ont souligné la nécessité pour le gouvernement libanais de mettre en oeuvre des réformes globales, en particulier l’engagement à appliquer l’accord de taëf, qui garantit l’unité nationale et la paix au liban-communiqué
RE
14:38Paris et Riyad expriment leurs convergences après le voyage de Macron dans le Golfe
RE
Dernières actualités "Economie & Forex"