Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Indices / Marchés

Actualités : Indices / Marchés
Toute l'infoSociétésMarchésEconomie / ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 

Wall Street finit en hausse, le Dow bat enfin son record

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
20/09/2018 | 23:24
WALL STREET FINIT EN HAUSSE

(Reuters) - La Bourse de New York a fini en nette hausse jeudi, avec de nouveaux records pour le S&P 500 et surtout le Dow Jones, l'accalmie relative sur le front du commerce permettant aux investisseurs de se focaliser de nouveau sur les bons fondamentaux de l'économie américaine.

Le Dow a fini en hausse de 251,22 points, soit 0,95%, à 26.656,98, nouvelle clôture record, après un plus haut absolu de 26.697,49 points en séance.

Le S&P-500, plus large, a gagné 22,80 points ou 0,79% à 2.930,75, là aussi une clôture inédite après un sommet "intraday" à 2.934,80 qui effaçait son précédent record de la fin août.

Le Nasdaq Composite a avancé de son côté de 78,19 points (0,98%) à 8.028,23.

Le Dow était le seul des grands indices de Wall Street à ne pas avoir amélioré son record du 26 janvier (à 26.616 points), qui avait été suivi d'une brutale correction sur les marchés actions.

Le Nasdaq, qui a davantage souffert ces dernières semaines des inquiétudes liées aux tensions commerciales, reste lui à une centaine de points de son plus haut du 30 août (8.133 points).

"Les nouveaux records du Dow et du S&P ont été alimentés par le reflux des inquiétudes liées aux tensions commerciales et un enthousiasme général pour ce qui concerne l'économie", explique Peter Cardillo, chef économiste chez Spartan Capital Securities à New York.

Les marchés continuent de réagir à la riposte jugée modérée de la Chine aux nouveaux droits de douane annoncés lundi par la Maison blanche.

"Notre point de vue général sur la question commerciale est qu'à ce stade il n'y a pas eu d'effet notable sur l'économie", dit Mona Mahajan, stratège chez Allianz Global Investors à New York. "Et aussi le marché se dit peut-être qu'à terme la Chine devra améliorer ses pratiques commerciales, surtout s'agissant des droits de propriété intellectuelle et des transferts de technologie (...), ce dont bénéficieraient les Etats-Unis."

Le repli du dollar, favorable aux exportations américaines, a aussi soutenu la tendance mais l'économiste Bernard Baumohl, du Economic Outlook Group à Princeton (New Jersey), met en garde contre un excès d'euphorie.

"Le marché est comme une personne ivre qui titube, on sait qu'elle va tomber mais on ne sait ni où ni quand", dit-il.

VALEURS

Les valeurs technologiques ont été à la pointe du mouvement, avec en tête les semi-conducteurs et Apple (+0,76%) qui continue de bénéficier de l'exemption de certains de ses produits des droits de douane annoncés lundi.

Microsoft et Amazon.com ont aussi servi de locomotives avec des gains respectifs de 1,67% et 0,93%.

Aux semi-conducteurs, Intel a gagné 2,28%, en tête des hausses du Dow Jones, et Micron, qui publiait ses résultats à la clôture, s'est adjugé 2,22%.

L'indice S&P des technologiques a pris 1,17%, la meilleure performance des 11 grands indices sectoriels dont seulement un, l'énergie (-0,06%), a fini en - très légère - baisse.

Plus forte hausse du S&P, Under Armour a grimpé de 6,61% après l'annonce de mesures de restructuration. Le concurrent Nike a lui gagné 1,11% en profitant de commentaires positifs du broker Susquehanna.

A la baisse, General Electric a lâché 3,11% après avoir révélé un problème sur de nouvelles turbines.

La plus mauvaise performance du S&P a été pour Red Hat, le concepteur du logiciel Linux, qui a perdu 6,53% en réaction à des résultats trimestriels inférieurs aux attentes.

Parmi les 30 valeurs du Dow, seuls Home Depot (-0,29%) et Chevron (-0,08%) ont cédé quelques pouces de terrain.

Quelque 6,88 milliards de titres ont changé de mains à comparer à une moyenne de 6,31 milliards sur les 20 dernières séances.

LES INDICATEURS DU JOUR

Les indicateurs économiques du jour ont conforté l'optimisme des investisseurs à Wall Street : l'indice d'activité économique de la Fed de Philadelphie ("Philly Fed") s'est redressé plus nettement qu'attendu en septembre, à 22,9 contre 11,9 en août, et les inscriptions hebdomadaires au chômage ont enregistré une baisse inattendue de 3.000 à 201.000, au plus bas depuis novembre 1969 - il y a près de 50 ans.

LA SÉANCE EN EUROPE

Les Bourses européennes avaient auparavant terminé en vive hausse, enchaînant sur les marchés asiatiques puis amplifiant leur progression après les nouveaux records à Wall Street qui confirment l'appétit retrouvé des investisseurs pour le risque.

À Paris, le CAC 40 a fini sur une hausse de 1,07% (57,85 points) à 5.451,59 points, sa meilleure clôture depuis le 30 août. Le FTSE 100 a gagné 0,49% à Londres et le Dax 0,88% à Francfort.

L'indice EuroStoxx 50 a pris 1,03%, sa neuvième séance consécutive de hausse et sa meilleure performance en deux mois. Le FTSEurofirst 300 a gagné 0,75% et le Stoxx 600 0,70%.

Les plus fortes progressions sectorielles du jour ont été pour l'automobile (+1,71%) les banques (+1,42%) et les matières premières (+1,40%).

TAUX

Le rendement des bons du Trésor à dix ans a initialement poursuivi sa remontée en réaction aux indicateurs économiques, atteignant un plus haut depuis mai de 3,09%, avant de refluer pour s'inscrire à 3,073 contre 3,083 mercredi soir.

Le rendement du 30 ans a diminué à 3,208% contre 3,237% mercredi et celui des notes à 2 ans est resté stable à 2,8076%.

CHANGES

Sur le marché des changes, le dollar, en dépit des solides indicateurs économiques aux Etats-Unis, a creusé ses pertes face aux autres grandes devises, l'accalmie au moins temporaire sur le front du commerce le privant de son attrait de valeur refuge.

Il a pâti aussi de l'amélioration des perspectives entourant les monnaies émergentes, notamment après les déclarations chinoises excluant une dévaluation compétitive du yuan. L'indice MSCI des devises émergentes a gagné environ 0,5%, à un plus haut de trois semaines.

L'indice dollar, qui mesure les variations du billet vert face à un panier de référence, a reculé de 0,70% pour revenir à son plus bas niveau depuis le début juillet, et l'euro a repassé la barre de 1,1750 dollar pour la première fois depuis la mi-juin, terminant la séance américaine autour de 1,1775.

La livre sterling a gagné près de 1% face au dollar après les bons chiffres des ventes au détail au Royaume-Uni en août (+3,3% sur un an) et dans l'espoir d'un accord sur le Brexit. Le dollar canadien, lui, est revenu à un plus haut de trois mois.

EMERGENTS

La Bourse argentine et le peso ont fortement progressé après les déclarations d'un responsable du Fonds monétaire international qui a fait état de "progrès importants" dans les négociations en cours entre le FMI et le gouvernement argentin sur le déblocage de nouveaux financements. L'indice Merval s'est adjugé 4,17% et le peso s'est renforcé de 2,9% à 38,25 pour un dollar.

PÉTROLE

Les cours du brut ont terminé en baisse sur le Nymex après un tweet de Donald Trump appelant l'Opep à "faire baisser les prix maintenant".

Le contrat octobre sur le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) a perdu 32 cents, soit 0,45%, à 70,80 dollars le baril au lendemain d'un gain de plus de 2%.

Le Brent de mer du Nord a cédé pour sa part 70 cents (0,88%) à 78,70 dollars, mais les traders le voient revenir rapidement tester la barre des 80.

À SUIVRE VENDREDI :

Peu d'actualité au chapitre des indicateurs américains (l'indice PMI Markit, peu suivi aux Etats-Unis) mais un agenda diplomatique fourni avec l'ouverture de l'Assemblée générale annuelle des Nations unies à New York et, à Washington, une réunion des cinq signataires restants de l'accord sur le nucléaire iranien de 2015 pour tenter de le sauver après le retrait des Etats-Unis l'an dernier.

(avec Stephen Culp à New York et Shreyashi Sanyal à Bangalore, Véronique Tison pour le service français)

Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
AMAZON.COM, INC. -0.64%3084 Cours en différé.66.90%
APPLE INC. 1.65%388.23 Cours en différé.32.21%
CAC 40 1.06%5057.35 Cours en temps réel.-16.24%
CANADIAN DOLLAR / US DOLLAR (CAD/USD) 0.14%0.73632 Cours en différé.-4.52%
CHEVRON CORPORATION 3.45%88.35 Cours en différé.-26.69%
DAX 1.01%12828.59 Cours en différé.-4.16%
DJ INDUSTRIAL 2.13%26642.59 Cours en différé.-6.64%
EURO / ARGENTINE PESO (EUR/ARS) 0.25%81.4816 Cours en différé.20.39%
EURO / CANADIAN DOLLAR (EUR/CAD) 0.09%1.55368 Cours en différé.6.08%
EURO / US DOLLAR (EUR/USD) 0.22%1.14421 Cours en différé.1.19%
EURO 50 SELECT 4.75% DECREMENT (SHLE, UHD) -0.82%722.442298 Cours en temps réel.-13.47%
EURO STOXX 50 0.87%3352.68 Cours en différé.-11.31%
EUROPE SELECT GREEN 50 5% DECREMENT (DIV, UHD) -0.90%1514.257932 Cours en temps réel.-7.02%
GENERAL ELECTRIC COMPANY 2.69%6.88 Cours en différé.-38.35%
INTEL CORPORATION 0.68%58.98 Cours en différé.-2.12%
MERVAL BUENOS AIRES 1.77%44001.9 Cours en temps réel.2.58%
MICROSOFT CORPORATION 0.62%208.35 Cours en différé.31.31%
NASDAQ 100 0.82%10689.520484 Cours en différé.22.40%
NASDAQ COMP. 0.94%10488.577408 Cours en différé.16.90%
NIKE, INC. 0.31%96.76 Cours en différé.-4.49%
RED HAT 0.00%Cours en clôture.0.00%
S&P 500 1.34%3197.52 Cours en différé.-1.03%
STOXX EUROPE 600 0.87%370.94 Cours en différé.-11.65%
THE HOME DEPOT, INC. 3.27%257.79 Cours en différé.18.05%
UNDER ARMOUR, INC. 0.85%9.47 Cours en différé.-56.16%
US DOLLAR / CANADIAN DOLLAR (USD/CAD) -0.13%1.35789 Cours en différé.4.78%
US DOLLAR / CHINESE YUAN RENMINBI (USD/CNY) -0.07%6.9878 Cours en différé.0.49%
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Marchés"
10:40BOURSE DE LONDRES : Londres en hausse
AW
10:16BOURSE DE PARIS : Paris rebondit avec l'espoir d'un vaccin
AW
09:46Bourse Zurich: les indices rebondissent à l'ouverture, Lonza en ligne de mire
AW
09:29BOURSE DE FRANCFORT : Francfort résistante en attendant la BCE (+0,85%)
AW
08:55Les valeurs à suivre aujourd'hui à la Bourse de Paris Mercredi 15 juillet 2020
AO
08:50BOURSE DE PARIS : Les valeurs à suivre à Paris et en Europe
RE
08:50EN DIRECT DES MARCHES : Eurofins, Eurobio, Apple, ASML, Moderna, Boeing, Spotify...
08:46Bourse Zurich: rebond anticipé à l'ouverture
AW
08:40CAC 40 : revirement surprise à Wall Street
CF
08:17Nikkei 225 : A Tokyo, le Nikkei finit en hausse de 1,59%
RE
Dernières actualités "Marchés"