Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Indices / Marchés

Actualités : Indices / Marchés
Toute l'infoSociétésMarchésEconomie / ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 

Wall Street : entraîné par l'Europe, le Nasdaq-100 au zénith

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
04/06/2020 | 00:54
L'un des faits marquants, et l'une des 'breaking news' de la séance de mercredi, c'est le retour au zénith du Nasdaq-100 qui s'est brièvement inscrit au-delà de sa clôture record des 9.718 du 19 février... pour un tout petit point de plus, à 9.719, avant d'en terminer à 9.705 (+0,5%), sa seconde meilleure clôture de l'histoire, et avec la clé un gain annuel de +11%.

L'indice affiche +44% en 2 mois et 2 semaines, c'est du jamais vu, pour aucun indice US, à aucune époque de l'histoire de Wall Street.

Et face à des variations aussi dantesques, des niveaux de valorisation aussi 'torrides', et surtout sans précédent-, les commentateurs continuent d'invoquer 'l'optimisme dans la reprise économique', 'l'éloignement du risque de reconfinement'.

Les quatre dernières séances de hausse consécutives ont été marquées par une forte 'rotation sectorielle' mais les achats ciblant des valeurs 'en retard' (dont l'avenir semble surtout 'compliqué') se transforment surtout en 'FOMO'.

L'ascension quasi verticale des places européennes depuis le 18 mai remet aussi la pression sur Wall Street qui se fait rattraper à toute vitesse (le différentiel de +10% mi-mai en faveur du S&P500 par rapport à l'Euro-Stoxx50 s'est littéralement évaporé) alors que la principale justification, c'était les Etats Unis se redresseraient plus vite et plus fort que le vieux continent plombé par ses dissensions internes et l'absence d'entreprises leader comparables aux 'GAFAM'.
Mais la BCE, en rajoutant 500MdsE pourrait changer la donne, non pas en redonnant l'avantage à l'Europe... mais aux valeurs européennes (et c'est déjà terriblement efficace).

Le Dow Jones ne parvient pas donc plus à soutenir le rythme des places européennes mais engrange tout de même +2% vers 26.2701, le S&P500 gagne +1,36% vers 3.126, ce qui semble cohérent vu les chiffres du jour et notamment le 'miracle' de l'enquête ADP et selon laquelle le secteur privé américain n'aurait détruit que 2.760.000 emplois le mois dernier alors que le consensus moyen des économistes -étayé par les récent chiffres du Département du Travail- s'établissait autour de -9 à -9.500.000.

Le 'marché' se serait donc trompé de 6,5 à 7 millions de salariés ?

Cette publication témoignerait donc d'une franche amélioration par rapport aux 19.557.000 destructions de postes enregistrées en avril, chiffre d'ailleurs révisé en baisse par rapport à une estimation initiale qui était d'une perte de 20.236.000 emplois.
Autres aiguillons haussiers depuis 16H, l'indice ISM (Institut for Supply Management) s'est redressé vers 45,4 pour le mois écoulé, contre 41,8 en avril, c'est un peu mieux que le consensus de 44.

Le Département du Commerce fait en revanche état d'une baisse de -13% des commandes à l'industrie aux États-Unis en avril.

Mais c'est une baisse un peu moins marquée que ce qu'anticipaient les analystes, qui misaient sur un recul de -14%.
Les commandes de biens durables ont quant à elles reculé de -17,7% au mois d'avril... mais c'est déjà du lointain passé, un photo un peu jaunie d'un creux de vague sur lequel tout le monde a déjà tiré un trait.

Le S&P500 a été dopé par 3 secteurs : les promoteurs immobiliers, les valeurs bancaires (Principal Financial +8,4%, Wells Fargo +5,2%, JP-Morgan +5,4%, Citigroup +4,9%, Bank of America +4,6%...) puis les grandes enseignes de distribution (Hanesbrand +12,3%, Gap +12,2%, Darden +10%, Nordstrom, Under Armour +9,3%, Kohl's +8,6%...)

Le Dow Jones a été soutenu par Boeing (+13% à 173$) alors que Daniel Loeb monte au capital, Amex +6,4%, Exxon +4,1%.

Le Nasdaq a pris +0,78% dans le sillage de United Airlines +12,6%, Microchip +12,3%, Wynn +11,2%, Twitter +8,1%, Zoom +7,6%, KLA +4,9%, Micron +4,5%.



Copyright (c) 2020 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
BANK OF AMERICA CORPORATION 1.59%23.66 Cours en différé.-32.82%
BOEING COMPANY (THE) 3.93%187.91 Cours en différé.-44.50%
CITIGROUP INC. 2.81%51.97 Cours en différé.-34.95%
DJ INDUSTRIAL 1.78%26287.03 Cours en différé.-9.50%
EURO STOXX 50 1.69%3350.03 Cours en différé.-12.04%
EXXON MOBIL CORPORATION 0.70%44.39 Cours en différé.-36.83%
KLA CORPORATION 3.60%203.59 Cours en différé.10.29%
NASDAQ 100 2.54%10604.057974 Cours en différé.18.42%
NASDAQ COMP. 2.21%10433.649913 Cours en différé.13.76%
NORDSTROM, INC 2.13%15.83 Cours en différé.-61.32%
PRINCIPAL FINANCIAL GROUP, INC. 3.60%42.26 Cours en différé.-25.84%
S&P 500 1.59%3179.72 Cours en différé.-1.58%
UNDER ARMOUR, INC. 3.44%9.91 Cours en différé.-54.12%
WELLS FARGO & COMPANY 0.59%25.49 Cours en différé.-52.62%
WYNN RESORTS -0.80%76.7 Cours en différé.-44.77%
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Marchés"
06:00BOURSE DE PARIS : Les valeurs à suivre à Paris et en Europe
RE
06/07Wall Street finit en nette hausse avec les espoirs sur la reprise
RE
06/07Wall Street démarre la semaine sur les chapeaux de roues malgré le virus
AW
06/07EUROPE : Les marchés européens relancés par la Chine et "insensibles" au Covid-19
AW
06/07BOURSE DE LONDRES : Londres finit en nette hausse
AW
06/07Les valeurs à suivre mardi 7 juillet 2020 à la Bourse de Paris -
AO
06/07Les Bourses européennes terminent en hausse sous l'impulsion de la Chine
RE
06/07Bourse Zurich: la semaine débute sur une note positive
AW
06/07CAC40 : termine proche des 5100Pts,fort rebond des indices US
CF
06/07BOURSE DE PARIS : Paris insensible à l'évolution sanitaire
AW
Dernières actualités "Marchés"