Connexion
E-mail
Mot de passe
Afficher le mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Anthony BONDAIN

Rédacteur en Chef
Suivre
Suivre sur
Parce que les informations financières se consomment comme les viennoiseries, chaudes et à l'heure du petit déjeuner, Anthony Bondain se lève à l'aube pour vous servir le Morning Meeting tous les matins.
Journaliste financier et boursier depuis plus de deux décennies, inimitable éditorialiste et leader flegmatique, il est rédacteur en chef de ZoneBourse.

Bourse de Paris : Vae Victis !

28/10/2021 | 09:05
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Recevoir par email

Les marchés actions ont lâché du lest hier, dans une actualité toujours marquée par la multiplication des publications de résultats d'entreprises, résultats globalement très solides. Notamment au niveau des valeurs technologiques, ce qui a d'ailleurs permis au Nasdaq américain d'endosser le rôle d'exception qui confirme la règle hier, puisqu'il a terminé en légère hausse de 0,25%, bien aidé par les gains supérieurs à 4% des deux mastodontes Microsoft et Alphabet, qui continuent à tout écraser sur leur passage cette année. Aujourd'hui, la "macro" fait son retour avec des histoires de banques centrales.

"Vae Victis". Malheur aux vaincus. Je détourne un peu cette expression latine attribuée au chef gaulois Brennos lors du sac de Rome (390 AVJC, d'où est aussi tirée l'histoire des oies du Capitole) pour décrire la double peine des entreprises cotées qui déçoivent les marchés avec leurs résultats trimestriels, quand la très grande majorité d'entre elles rivalise de dépassements de prévisions et de relèvements d'objectifs. Vae Victis donc pour Twitter (-10%) et Robinhood (-10%) aux Etats-Unis, ou pour Worldline (-16% !) et Deutsche Bank (-7%) en Europe. Pour le reste, les résultats sont toujours bons, notamment je l'ai déjà rabâché du côté des grands acteurs du numérique. Qui se souvient d'ailleurs de la dernière fois qu'ils ont publié de mauvais chiffres ?

Aujourd'hui, les investisseurs vont pouvoir un peu s'évader avec les banques centrales. Croyez-moi, je suis conscient de l'incongruité de cette phrase, mais disons que cela change un peu de la pelletée de bénéfices par actions qu'on nous sert jusqu'à la nausée tout au long de la semaine. En plus, nous avons droit à trois banques centrales pour le prix d'une. Fuseaux horaires obligent, c'est la Banque du Brésil qui a dégainé la première avec un nouveau tour de vis monétaire. La BCB (Banco Central do Brasil) a opéré sa plus forte hausse de taux depuis 19 ans en portant son principal taux directeur de 6,25 à 7,75%. Il était de 2% en début d'année. Les banquiers centraux ont d'ores et déjà annoncé que le taux montera à 9,25% en décembre. L'inflation brésilienne a atteint 10,25% en septembre sur 12 mois. Ceci explique cela.

Au Japon en revanche, la banque centrale a opté pour le statu quo. Il faut dire que l'archipel a l'air hermétique aux hausses de prix. Les autorités ont perdu toutes les batailles pour sortir de la déflation depuis les années 1990 et la flambée actuelle du prix des matières premières et les pénuries n'ont pas l'air d'y changer grand-chose. La preuve ? La BOJ a abaissé ce matin de 0,6% à 0% sa prévision d'inflation pour l'année fiscale en cours. Pour être transparent, une nouvelle méthode de calcul contribue à écraser la courbe des prix, mais la déflation reste profondément ancrée dans l'économie nipponne. La banque centrale a aussi ramené de 3,8 à 3,4% son anticipation de croissance économique sur l'année fiscale en cours (qui se termine fin mars au Japon).

Après les hors-d'œuvre brésiliens et l'entrée japonaise, le plat de résistance sera servi à la mode européenne puisque la BCE de Christine Lagarde dévoilera ses décisions de politique monétaire à 13h45. "Nous pensons que la présidente de la BCE, Mme Lagarde, utilisera tous ses talents de diplomate pour modérer les points de vue divergents des faucons et des colombes au sein du conseil des gouverneurs jeudi, et un message neutre pourrait finalement défier certaines des attentes faucons du marché" écrit ING. En gros, le courant de pensée dominant estime que la patronne de la BCE réitérera ses commentaires sur le caractère transitoire de l'inflation en prenant soin de ne pas se laisser dépasser par son aile conservatrice, les faucons, qui verrait bien l'institution commencer à jouer sur les taux directeurs. Rien de très neuf donc.

A priori, les décisions des banques centrales ne devraient pas avoir de gros impact aujourd'hui sur les marchés actions, mais il faudra surveiller les échanges concernant l'inflation pendant la conférence de presse tenue par Christine Lagarde à partir de 14h30. Le CAC40 gagne 0,16% à l'ouverture, à 6764 points.

Les temps forts économiques du jour

BCE au programme donc aujourd'hui à la mi-journée. La première estimation de l'inflation allemande d'octobre (14h00) et la lecture préliminaire du PIB américain du T3 (14h30) sont aussi au programme. Ce matin, la Banque du Japon a laissé ses taux inchangés, tout en ajustant en baisse ses projections de croissance et d'inflation à court terme. Pendant la nuit, la Banque du Brésil a relevé son principal taux directeur de 150 points de base à 7,75%.

La paire euro / dollar évolue à 1,1606 USD. L'once d'or s'installe à 1800 USD. Le pétrole poursuit son reflux à 81,25 USD le WTI et 83 USD le Brent. Les taux obligataires se détendent sur 10 ans, à 1,55% aux Etats-Unis et à -0,18% en Allemagne. Le bitcoin est passée sous la barre des 60 000 USD et revient autour de 59 000 USD.

Les principaux changements de recommandations

  • BASF : Nord L/B passe de conserver à acheter en visant 74 EUR.
  • Davide Campari : Berenberg reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 12,30 à 14 EUR.
  • Focus Home Interactive : Berenberg passe d'acheter à conserver en visant 50 EUR.
  • Getinge : Berenberg passe d'acheter à conserver en visant 430 SEK.
  • Iberdrola : Citigroup passe de neutre à achat en visant 11 EUR.
  • Ipsen : Jefferies reste à conserver avec un objectif de cours relevé de 92 à 97 EUR.
  • Leoni : J.P. Morgan passe de souspondérer à neutre en visant 12,10 EUR.
  • Nordic Semiconductor : Arctic Securities passe d'acheter à conserver en visant 275 NOK.
  • Prosegur : Oddo BHF démarre le suivi à neutre.
  • Puma : Jefferies reste à l'achat avec un objectif relevé de 120 à 125 EUR.
  • Reckitt : Jefferies reste à conserver avec un objectif de cours relevé de 5700 à 6100 GBp.
  • Renault : Jefferies reste à conserver avec un objectif de cours réduit de 41 à 35 EUR.
  • Sabre Insurance : Jefferies reste à conserver avec un objectif de cours réduit de 240 à 200 GBp.
  • Schneider : Jefferies reste à conserver avec un objectif de cours relevé de 130 à 144 EUR.
  • Siemens Healthineers : Kepler Cheuvreux passe d'acheter à conserver en visant 57,50 EUR.
  • SMCP : Jefferies reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 9,40 à 10 EUR.
  • Symrise : SRH AlsterResearch passe de vendre à conserver en visant 116 EUR.
  • Temenos : Barclays passe de surpondérer a pondération en ligne en visant 130 CHF.
  • UBS Group : Jefferies reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 21 à 22 CHF.
  • Vitesco : Berenberg démarre le suivi à conserver en visant 58 EUR.

En France

Publications de résultats :

  • Accor : les revenus se sont redressés au T3, mais le revenu par chambre reste déprimé.
  • Airbus : les trimestriels sont en ligne avec les attentes. La prévision d'EBIT ajusté annuel est relevée.
  • Capgemini : le groupe relève ses objectifs 2021 après une nette hausse de son activité au T3.
  • Dassault Systèmes : les objectifs annuels sont relevés après le T3.
  • Sanofi : les prévisions annuelles sont relevées après le T3.
  • Stellantis : confirme son objectif de marge après une baisse de 14% de ses revenus au T3.
  • STMicroelectronics : les revenus du T3 dépassent les attentes. Au T4, la croissance devrait avoisiner 6,3% et la marge brute 43%.
  • TotalEnergies : les bénéfices sont en vive hausse au T3. Les prix du gaz devraient rester élevés jusqu'au printemps.
  • Unibail-Rodamco-Westfield : la foncière prévoit un retour à la normale en fin d'année. Le bénéfice récurrent ajusté par action sera d'au moins 6,75 EUR sur l'année, première fixation d'objectif depuis plusieurs trimestres pour la société.

 Annonces importantes (et moins importantes)

  • Société Générale négocie le rapprochement entre ALD et Lease Plan.
  • Thales et CS Group s'allient pour proposer aux Marines un système de navigation cybersécurisé et résistant au brouillage.
  • La Banque Postale propose de racheter le solde des actions CNP Assurances à 21,90 EUR l'action.
  • Mercer et Predilife signent un contrat de partenariat stratégique.
  • Parrot lance de nouveaux programmes de formation certifiés pour ses drones.
  • Guerbet participe à l'IPO de NH TherAguix sur Euronext Growth.
  • Gaussin remporte le concours mondial du véhicule autonome Dubai World Challenge 2021, en consortium avec Neolix Chine.
  • Alpha Mos lève 3,05 M€ à 1,80 EUR l'action.
  • CGG, PGS et TGS lancent Versal, un écosystème unifié pour un accès à leurs données multi-clients.
  • Acheter-Louer crée une filiale d'investissement.
  • Inventiva a finalisé le design de l'essai de phase II LEGEND, combinant lanifibranor et empagliflozine chez des patients atteints de la NASH et de diabète de type 2.
  • BewellConnect (Visiomed) signe deux nouveaux clients sur le segment de l'assistance.
  • Alten, Verallia, Wendel, Infotel, Generix, NHOA, Advenis, Néovacs, Alan Allman, et Mersen ont publié leurs comptes.

Dans le monde

Publications de résultats :

  • Anheuser-Busch Inbev : le groupe resserre sa fourchette de prévision de croissance de l'Ebitda.
  • EBay : résultats trimestriels déçoivent. Le titre perd plus de 5% hors séance.
  • Ford : le titre bondit de plus de 8% hors séance après la publication des trimestriels, même si le groupe craint que les pénuries de puces ne durent jusqu'en 2023.
  • Nokia : le chiffre d'affaires du T3 est en ligne avec les attentes.
  • Royal Dutch Shell : les bénéfices sont inférieurs aux attentes au T3. Third Point monte au capital pour pousser à la scission de la major pétrolière.
  • Samsung Electronics : les revenus trimestriels sont supérieurs aux attentes.
  • Solvay : les chiffres du T3 dépassent légèrement les attentes.
  • Sony : le bénéfice opérationnel trimestriel dépasse les attentes.
  • Straumann : les trimestriels sont supérieurs au consensus AWP.
  • Telecom Italia : les trimestriels sont plus faibles que prévu, en forte baisse.
  • Unicredit : la prévision annuelle est relevée au niveau du bénéfice sous-jacent.
  • Universal Music Group : les trimestriels sont conformes aux prévisions récentes pour la société introduite en bourse par Vivendi.
  • Volkswagen : les trimestriels dépassent les attentes. Les projections de livraison 2020 sont réduites à "en ligne avec celles de 2020".

Annonces importantes (et autres)

Lectures


© Zonebourse.com 2021
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Recevoir par email
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
ALD 1.14%12.44 Cours en temps réel.6.96%
AMAZON.COM, INC. 1.11%3427.37 Cours en différé.4.08%
ANHEUSER-BUSCH INBEV 4.58%52.04 Cours en temps réel.-12.72%
AUSTRALIAN DOLLAR / EURO (AUD/EUR) 0.26%0.62615 Cours en différé.-1.46%
AUSTRALIAN DOLLAR / JAPANESE YEN (AUD/JPY) 0.44%80.349 Cours en différé.-0.10%
BRITISH POUND / EURO (GBP/EUR) 0.08%1.17636 Cours en différé.4.64%
CANADIAN DOLLAR / JAPANESE YEN (CAD/JPY) 0.32%89.206 Cours en différé.8.72%
DAVIDE CAMPARI-MILANO N.V. 2.72%13.015 Cours en différé.35.65%
EASTMAN CHEMICAL COMPANY 1.47%109.34 Cours en différé.9.03%
FACEBOOK INC 3.59%317.87 Cours en différé.12.33%
FOCUS HOME INTERACTIVE 7.03%41.1 Cours en temps réel.-35.98%
FORD MOTOR COMPANY 0.42%19.22 Cours en différé.117.75%
GAUSSIN S.A. 0.29%8.856 Cours en temps réel.-15.66%
IBERDROLA, S.A. 2.76%9.962 Cours en différé.-14.85%
INDIAN RUPEE / EURO (INR/EUR) 0.10%0.011764 Cours en différé.4.86%
INDIAN RUPEE / JAPANESE YEN (INR/JPY) 0.25%1.509274 Cours en différé.6.22%
INVENTIVA 3.08%12.06 Cours en temps réel.1.88%
ISTOXX FP GR DEC 2.54 (EUR) 0.71%43.58 Cours en différé.0.00%
LUCID GROUP, INC. -5.10%44.86 Cours en différé.372.23%
MASTERCARD 3.48%333.33 Cours en différé.-14.19%
MCH GROUP AG 0.00%9.4 Cours en différé.-22.67%
MERCK & CO., INC. 0.11%73.42 Cours en différé.-10.24%
NEW ZEALAND DOLLAR / JAPANESE YEN (NZD/JPY) 0.30%76.807 Cours en différé.3.85%
NHOA -2.00%17.6 Cours en temps réel.71.51%
NORDIC SEMICONDUCTOR -3.68%277.4 Cours en temps réel.111.45%
PARROT 1.90%4.3 Cours en temps réel.-13.70%
PROSEGUR COMPAÑÍA DE SEGURIDAD, S.A. 1.65%2.222 Cours en différé.-10.34%
ROBINHOOD MARKETS, INC. 1.62%21.9 Cours en différé.0.00%
SABRE INSURANCE GROUP PLC 2.73%188 Cours en différé.-32.37%
SCIENTIFIC GAMES CORPORATION 7.53%63.55 Cours en différé.44.59%
SIEMENS HEALTHINEERS AG -0.03%63.76 Cours en différé.51.93%
SMCP S.A 2.86%7.56 Cours en temps réel.51.99%
STELLANTIS N.V. 3.48%16.292 Cours en différé.7.39%
STELLANTIS N.V. 3.25%16.27 Cours en temps réel.0.00%
STRAUMANN HOLDING AG 1.52%1934.5 Cours en différé.84.73%
SYNTHOMER PLC -14.40%406.6 Cours en différé.-9.56%
TELECOM ITALIA S.P.A. -1.38%0.458 Cours en différé.23.05%
TEMENOS AG -1.35%117 Cours en différé.-4.08%
TGS-NOPEC GEOPHYSICAL COMPANY ASA 0.80%85.64 Cours en temps réel.-35.98%
THE NEW YORK TIMES COMPANY -1.90%46.57 Cours en différé.-11.76%
TWITTER, INC. 5.70%44.47 Cours en différé.-17.88%
UBS GROUP AG 1.80%16.43 Cours en différé.29.43%
UNICREDIT S.P.A. 2.70%11.43 Cours en différé.43.96%
UNIVERSAL MUSIC GROUP N.V. 0.63%24.94 Cours en temps réel.0.00%
VITESCO TECHNOLOGIES GROUP AG 5.54%43.85 Cours en différé.0.00%
WORLDLINE 5.43%48.455 Cours en temps réel.-41.90%
WTI 0.60%70.19 Cours en différé.37.48%
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader