Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Toute l'info

Actualités : Toute l'info
 Toute l'infoSociétésIndices / MarchésEconomie / ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 

Unigestion reste positif sur les actifs de croissance

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
19/11/2019 | 15:11
Il y a un an, les marchés ont été pris au dépourvu par une politique monétaire plus restrictive, des risques politiques accrus et un ralentissement macro-économique : les actions américaines ont perdu 20% au quatrième trimestre 2018, rappelle Unigestion dans sa revue de marché intitulée, comme de coutume, par une chanson emblématique, en l’occurrence "Price Tag", de Jessie J. Ces vents contraires se sont dissipés exactement dans l'ordre où ils sont apparus. Les actions américaines ont fortement réagi, progressant d'environ 32% depuis leurs plus bas.

Le gérant pense que le problème auquel nous sommes confrontés est d'un type différent : cette reprise a rendu de nombreux indices boursiers chères, voire très chères. S'il a été positif sur les actions depuis le début du mois de septembre grâce à la stabilisation macroéconomique et un sentiment excessivement pessimiste des marchés, il n'est plus aussi positif qu'auparavant.

En fait explique Unigestion, le sentiment de marché pourrait changer la donne. Dans le cas des actions, si l'expansion du ratio cours / bénéfice est justifiée par une forte croissance des bénéfices, la reprise des actions n'est pas encore terminé.

Cette surprise pourrait être d'autant plus importante que les analystes ont en moyenne une vision très différente des perspectives de croissance des bénéfices. Tout au long de l'année, leurs prévisions de croissance des bénéfices n'ont cessé de diminuer (comme d'habitude) pour atteindre des valeurs nulles ou négatives.

Si ces attentes se révélaient fausses, ce qui est considéré aujourd'hui comme cher ne le sera rapidement plus, précise Unigestion.

Pour toutes ces raisons, le gérant reste positif sur les actifs de croissance, jusqu'à ce qu'il constate une détérioration significative de la situation économique.

Copyright 2019 AOF
Tous droits de reproduction et de représentation réservés (Avertissement légal)
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Toute l'info"
16:59Wall Street : de nouveaux records pour terminer la semaine
CF
16:49CAC40 : séquence 'portes saloon' sur imbroglio sino-américain
CF
16:48Le point hebdo de l'investisseur : Soulagés partiellement
16:44Wall Street repart de l'avant alors que Pékin annonce avoir conclu un accord
AW
16:42VARTA : profite de l'analyse positive de Berenberg
CF
16:39INTERPARFUMS : l'ajustement du consensus est-il terminé ?
CF
16:32COSTCO : JPMorgan conserve sa recommandation à Surpondéré
AO
16:26SCOR : Déclaration au titre de l'article L. 233-8 II du Code de Commerce et de l'article 223-16 du Règlement général de l'Autorité des marchés financiers
GL
16:21ESPAGNE : la dette publique recule à 97,8% du PIB au 3e trimestre
AW
16:19Elliott apporterait ses titres Altran à 18 euros mais Capgemini campe sur son offre
DJ
Dernières actualités "Toute l'info"