Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON
746
Abonnés
Du même auteur
Plus d'articles

Bourse de Paris : Un krach pétrolier pour compliquer l'équation

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
09/03/2020 | 09:20

Que celui qui a dit que l'Opep ne sert plus à rien tende la joue. Le Cartel et ses alliés – l'Opep+ - a ajouté vendredi une inconnue à l'équation du coronavirus en échouant à s'entendre sur une nouvelle réduction du pompage destinée à soutenir les cours du baril. Contrairement à ce que tout le monde pensait, la Russie a refusé de plier. L'or noir a alors subi un sévère contrecoup.

Mais ce n'était rien à côté de ce qui s'est passé durant le weekend. Vous voulez que les cours chutent ? Vous allez voir ce que vous allez voir, a répliqué l'Arabie Saoudite. Riyadh a décidé d'ouvrir les vannes en grand. Sur le marché, cela a donné ça :

Chute des cours pétroliers

Vous ne rêvez pas : le pétrole chute de 30% ce matin. Le Brent se négocie 32,40 USD, contre près de 70 USD en début d'année et 86 USD en octobre 2018. La bonne nouvelle, c'est que les prix à la pompe vont baisser. Mais comme de toute façon on n'a plus le droit de se déplacer à cause du coronavirus...

Modéliser les conséquences de cette nouvelle guerre pétrolière est complexe. On pourrait citer les dégâts que va subir l'industrie américaine du pétrole de schiste à court terme, ce qui est peut-être l'intention première de la Russie (relisez "Quand les Etats-Unis fracturent le marché pétrolier"). Mais modéliser ses conséquences en pleine tempête du coronavirus est encore plus difficile. L'épidémie poursuit sa progression avec son lot d'annulations, de restrictions voire de quarantaines strictes, comme en Italie du Nord, où le taux de mortalité dépasse celui des autres zones. En Chine, le nombre de cas plafonne, sans toutefois avoir atteint le point de bascule. Tous les pays apprennent tant bien que mal à gérer la situation sur le tas.

Par rapport à la semaine dernière, le débat s'est déplacé sur la façon de soutenir les entreprises rattrapées par le trou d'air économique lié à l'épidémie, des plus grosses aux plus petites. C'est à la une de la presse économique en France, comme aux Etats-Unis, en Allemagne ou au Royaume-Uni. C'est là aussi un sujet épineux, mais vital. Une réponse politique un tant soit peu coordonnée serait la bienvenue. 

Ce matin, les marchés financiers, qui étaient déjà convalescents, subissent un second KO avec le retour de la guerre de l'or noir. Les indices des économies très exposées aux échanges (Japon) ou aux matières premières (Australie) s'effondrent. Les indicateurs avancés en Europe et aux Etats-Unis sont en ambiance krach : le CME a indiqué que les contrats futures US avaient touché leur plancher technique de -5% cette nuit. Le CAC40 perdait plus de 6% peu après l'ouverture. 

Les temps forts économiques du jour

Il n'y aura pas beaucoup d'indicateurs macro-économiques aujourd'hui, à l'exception de la production industrielle et de la balance commerciale en Allemagne (8h00).

L'euro poursuit son ascension face au billet vert, à 1,1408 USD. L'once d'or a touché 1700 USD avant de redescendre à 1666 USD. Nous l'avons vu plus haut, le pétrole s'effondre de 30%, à 28,175 USD le baril de Brent et 32,23 USD le baril de WTI. Le taux du 10 ans américain poursuit son périple en terra incognita, à 0,52%. Le Bitcoin recule de 2%, sous les 8000 USD.

Les principaux changements de recommandations

  • Admiral : J.P. Morgan passe de souspondérer à neutre en visant 2125 GBp.
  • AFC Ajax : Berenberg démarre le suivi à l'achat en visant 32 EUR.
  • Anheuser-Busch Inbev : Deutsche Bank reste à l'achat avec un objectif de cours réduit de 90 à 67 EUR.
  • Atlantia : Citi passe d'achat à neutre en visant 21 EUR.
  • BNP Paribas : J.P. Morgan passe de neutre à surpondérer en visant 53 EUR.
  • Borussia Dortmund : Berenberg démarre le suivi à l'achat en visant 12 EUR.
  • Deutsche Börse : Berenberg passe de vendre à conserver avec un objectif de cours relevé de 149 à 155 EUR.
  • Direct Line : J.P. Morgan passe de neutre à surpondérer en visant 350 GBp.
  • Dormakaba : Société Générale passe de vendre à conserver en visant 565 CHF.
  • ENI : Bernstein passe de surperformance à performance de marché en visant 11 EUR
  • Equinor : Bernstein passe de surperformance à performance de marché en visant 150 NOK.
  • Henkel : RBC passe de neutre à surperformance en visant 94 EUR.
  • IP Group : Berenberg reste à l'achat avec un objectif de cours réduit de 160 à 95 GBp.
  • JCDecaux : AlphaValue reste à l'achat avec un objectif de cours réduit de 29,20 à 24,50 EUR.
  • Juventus : Berenberg démarre le suivi à conserver en visant 0,80 EUR.
  • Kion : HSBC passe de conserver à acheter en visant 64 EUR.
  • Olympique Lyonnais Groupe : Berenberg démarre le suivi à l'achat en visant 3,85 EUR.
  • Ryanair : MainFirst passe de conserver à acheter en visant 14,50 EUR.
  • Repsol : Bernstein passe de surperformance à performance de marché en visant 11 EUR.
  • Shell : Bernstein passe de surperformance à performance de marché en visant 1700 GBp.
  • Total : Bernstein passe de surperformance à performance de marché en visant 36 EUR.

L’actualité des sociétés

Pas beaucoup d'actualités ce matin : les entreprises n'ont pas vraiment envie de communiquer dans le contexte actuel. Schneider émet 800 M€ d'obligations à 9 ans à 0,25%. Nexity a racheté 65% du capital du développeur immobilier allemand Pantera, le solde restant aux mains du fondateur et directeur général. Le partenaire licencié de Nicox, Bausch + Lomb, peut vendre Vyzulta à Taiwan. Valneva va participer à un nouvel appel d'offres de l'armée américaine pour un vaccin contre l'encéphalite japonaise, Ixiaro étant à ce jour le seul vaccin existant. Plant Advanced Technologies crée une nouvelle filiale, Cellengo, spécialisée en fermentation microbienne. Covivio et Harvest ont publié leurs comptes.

Le secteur aérien souffre, même si sa note kérosène va reculer : Lufthansa aurait demandé le soutien de Berlin pour traverser la crise. Vodafone et Telecom Italia ont reçu le feu vert de la Commission européenne pour rapprocher leurs activités dans les tours télécoms en Italie, sous réserve du respect des engagements déjà pris. La FDA autorise l'Isturisa de Novartis dans le traitement de la maladie de Cushing. Toujours cloué au sol, le B737MAX continue à faire l'objet de sévères critiques, notamment des parlementaires américains, tandis que la FAA demanderait à Boeing d'améliorer encore le câblage de l'appareil. Le logisticien Kuehne + Nagel a vendu une partie de ses actifs en Grande-Bretagne à XPO Logistics.

Il reste quelques publications de résultats d'entreprises, comme Leg Immobilien, ICA Gruppen, Acea, Belimo et Siltronic en Europe, ou Vail Resorts, et Thor Industries aux Etats-Unis.

Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
ACEA S.P.A. -0.29%17.4 Cours en différé.-5.37%
ADMIRAL GROUP PLC -1.81%2330 Cours en différé.2.90%
AFC AJAX NV -1.68%14.06 Cours en différé.-33.18%
ANHEUSER-BUSCH INBEV -3.38%41.91 Cours en différé.-40.35%
ATLANTIA SPA -2.05%14.595 Cours en différé.-28.33%
BELIMO HOLDING AG 1.69%7230 Cours en différé.-2.47%
BNP PARIBAS -4.27%32.255 Cours en temps réel.-36.22%
BOEING COMPANY (THE) -2.65%145.85 Cours en différé.-54.10%
BORUSSIA DORTMUND GMBH & CO. KOMMANDITGESELLSCHAFT AUF AKTIEN 0.40%6.34 Cours en différé.-28.24%
CAC 40 -1.59%4695.44 Cours en temps réel.-20.19%
COVIVIO -4.10%52.65 Cours en temps réel.-45.75%
DEUTSCHE BÖRSE AG -1.37%147.9 Cours en différé.6.99%
DEUTSCHE LUFTHANSA AG -6.43%9.142 Cours en différé.-40.46%
DIRECT LINE INSURANCE GROUP PLC -2.00%264.6 Cours en différé.-13.60%
DORMAKABA -1.28%540.5 Cours en différé.-20.94%
ENI SPA -4.35%8.123 Cours en différé.-38.67%
EQUINOR ASA -4.56%141.15 Cours en différé.-15.73%
HARVEST HEALTH & RECREATION INC. -2.51%1.94 Cours en différé.-52.05%
HENKEL AG & CO. KGAA 0.88%80.28 Cours en différé.-13.69%
ICA GRUPPEN AB 2.36%442.3 Cours en différé.-1.17%
IP GROUP PLC -1.42%62.6 Cours en différé.-10.56%
JCDECAUX SA -2.04%18.29 Cours en temps réel.-32.06%
JUVENTUS FOOTBALL CLUB -1.42%0.93 Cours en différé.-24.35%
KION GROUP AG -3.31%50.2 Cours en différé.-15.66%
KUEHNE + NAGEL INTERNATIONAL AG -2.47%138.4 Cours en différé.-13.05%
LEG IMMOBILIEN AG 2.08%112.08 Cours en différé.4.03%
NEXITY -0.58%27.54 Cours en temps réel.-38.14%
NICOX 0.90%3.935 Cours en temps réel.-10.45%
NOVARTIS AG -0.42%83.03 Cours en différé.-9.27%
OLYMPIQUE LYONNAIS GROUPE 3.70%2.24 Cours en temps réel.-29.41%
PLANT ADVANCED TECHNOLOGIES SA 0.99%20.4 Cours en temps réel.2.02%
REPSOL -5.64%8.37 Cours en clôture.-39.91%
ROYAL DUTCH SHELL PLC -4.82%14.182 Cours en différé.-43.05%
RYANAIR HOLDINGS PLC -3.42%11.165 Cours en différé.-20.98%
SCHNEIDER ELECTRIC SE 0.81%89.24 Cours en temps réel.-3.26%
SILTRONIC -2.79%87.7 Cours en différé.0.56%
TELECOM ITALIA S.P.A. -0.95%0.332 Cours en différé.-39.76%
THOR INDUSTRIES, INC. 1.72%86.2 Cours en différé.14.07%
TOTAL S.A. -2.03%33.625 Cours en temps réel.-30.24%
VAIL RESORTS, INC. -0.60%198.33 Cours en différé.-13.71%
VALNEVA SE 0.00%3.76 Cours en temps réel.46.30%
VODAFONE GROUP PLC -0.83%133.02 Cours en différé.-8.60%
XPO LOGISTICS, INC. 0.33%78.81 Cours en différé.-1.44%

Anthony Bondain
© Zonebourse.com 2020
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader