Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Economie / Forex  >  Toute l'info

Actualités : Economie / Forex
Toute l'infoSociétésMarchésEconomie / ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'infoEconomieDevises / forexStatistiques MacroéconomiquesCryptomonnaiesCybersécuritéCommuniqués

USA-Le diplomate de l'affaire Plame-Wilson est décédé

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
27/09/2019 | 23:22

27 septembre (Reuters) - Le diplomate américain Joseph Wilson, qui a contesté le principal argument avancé pour justifier l'intervention militaire de 2003 en Irak, est décédé vendredi à son domicile de Santa Fe, au Nouveau-Mexique, à l'âge de 69 ans, rapporte le New York Times, citant son ex-épouse.

En 23 ans de carrière, Joseph Wilson a occupé plusieurs fonctions diplomatiques, dont celle de chargé d'affaires à l'ambassade des Etats-Unis en Irak lors de l'invasion du Koweït, en 1990. En 2002, la CIA lui a demandé d’enquêter sur des allégations selon lesquelles l’Iraq aurait tenté d’acheter de l'uranium au Niger.

Dans son discours sur l'état de l'Union, l'année suivante, le président américain George Bush a plaidé pour un recours à la force contre Bagdad en affirmant que Saddam Hussein avait cherché à se procurer "des quantités importantes d'uranium en Afrique" avec l'intention de se doter "d'armes de destruction massive".

Joseph Wilson a contesté cette affirmation dans une tribune intitulée "Ce que je n'ai pas trouvé en Afrique", publiée en juillet 2003 par le New York Times.

Une semaine après sa parution, un éditorialiste de Washington a révélé que son épouse Valérie Plame était un agent de la CIA et une enquête a été ouverte pour déterminer si des membres du personnel de la Maison Blanche avaient divulgué son identité en représailles à cette tribune.

Aucun haut fonctionnaire n'a été poursuivi, mais Lewis Libby, l'un des principaux collaborateurs du vice-président Dick Cheney, a été reconnu coupable d'avoir menti aux enquêteurs. (Jan Wolfe, Jean-Philippe Lefief pour le service français)

Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
DOW JONES AFRICA TITANS 50 INDEX -0.53%461.52 Cours en différé.-13.94%
EAC INVEST A/S 3.33%3720 Cours en différé.115.57%
FE LIMITED 0.00%0.012 Cours en clôture.-7.69%
S&P AFRICA 40 INDEX -0.57%152.65 Cours en différé.-11.13%
THE ALLSTATE CORPORATION 1.76%88.5 Cours en différé.-21.30%
THE NEW YORK TIMES COMPANY -2.59%42.12 Cours en différé.30.93%
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Economie / Forex"
03:02Singapour-Contraction de l'économie de plus de 40% au T2
RE
02:40Les USA rejettent les revendications de Pékin en mer de Chine du Sud
RE
02:35Entretien Pompeo-Lavrov sur l'Afghanistan, dit le département d'Etat US
RE
02:09Coronavirus-La Californie se reconfine sur fond de crise sanitaire accrue aux USA
RE
01:42Les USA rejettent les revendications de Pékin en mer de Chine du Sud
RE
00:56Coronavirus-La Californie se reconfine sur fond de crise sanitaire accrue aux USA
RE
00:27Le président kosovar s'est entretenu avec les procureurs à La Haye
RE
00:18Un casque bleu tué lors d'une embuscade en Centrafrique
RE
00:06GB-Masque obligatoire dans les commerces à compter du 24 juillet
RE
00:02Coronavirus-Plus de 20.000 cas supplémentaires recensés au Brésil
RE
Dernières actualités "Economie / Forex"