Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Indices & Marchés

Actualités : Toute l'info
Toute l'infoSociétésMarchésEconomie & ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 

Tour du monde des indices : la tech européenne brille aussi, la Norvège moins

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
28/08/2020 | 15:38

Alors que le Nasdaq bat tous les records et ne se laisse pas intimider par une quelconque mauvaise nouvelle, nous nous sommes demandés s’il existait un équivalent en Europe. Nous faisons également un focus sur la Bourse d'Oslo qui accuse un certain retard par rapport à ses voisines du nord.

L’Europe aussi a des “technos” qui marchent

En bourse, les valeurs technologiques américaines écrasent tout sur leur passage. Mais comment se comportent leurs homologues européennes ? Le premier problème qui se pose est qu'il n'existe pas vraiment d'indice technologique Nasdaq paneuropéen. En fouillant un peu, il est possible de trouver certains "proxy", comme le MSCI Europe Information Technology ou la poche technologique du STOXX Europe 600. Ils n'ont toutefois pas l'exhaustivité du Nasdaq, puisqu'ils comptent respectivement 23 et 35 sociétés.

STOXX Europe 600 Technology

L'indice a gagné environ 13,5% depuis le 1er janvier et plus de 29% sur un an, une nette surperformance par rapport à l'indice large STOXX Europe 600, qui affiche -1% depuis le 1er janvier et -10% sur un an. Ses plus grosses pondérations sont ASML (environ 24,5%), SAP (environ 16%) et Prosus (environ 6,8%). La première française, Dassault Systèmes, pèse un peu moins de 4%. On y retrouve des équipementiers télécoms ou semiconducteurs (Ericsson, Nokia, STMicroelectronics), des éditeurs de logiciels (Sage, Temenos, Aveva, TeamViewer), des SSII (Capgemini, Sopra Steria) ou des fournisseurs de matériel ou distributeurs (Logitech, Bechtle). Mais aucune entreprises du paiement ou de l'édition de logiciels, à cause de la rigidité de la classification ICB, et c'est dommage.

MSCI Europe Information Technology

L'indice a gagné 8% depuis le 1er janvier et 24% sur un an. On retrouve les grands acteurs du STOXX Europe Technology précité (SAP, ASML, Infineon, Ericsson, Nokia, Dassault Systèmes, Amadeus…) mais aussi des entreprises du paiement (Adyen, Worldline, Nexi) et des dossiers plus confidentiels, comme Halma et Hexagon. Pas de jeux vidéo (type Ubisoft) ni de technologiques plus exotiques comme Evolution Gaming ou de nouvelles stars de l'économie numérique comme HelloFresh ou Delivery Hero.

Globalement, les valeurs européennes exposées à l'économie numérique font mieux que la moyenne. A ce titre, on ne peut que regretter l'absence d'un indicateur large, maintenant que le vieux continent commence à compter davantage de licornes à succès. Le TecDAX (indices des valeurs allemandes de croissance) affiche d'ailleurs l'un des plus beaux parcours 2020 parmi les indices mondiaux. 


L’OMX Oslo, le mauvais élève des pays nordiques

Depuis le début de l’année, les bourses des pays scandinaves réalisent des performances honorables voire même excellentes si l’on prend l’OMX Copenhagen (+16,8%). Les Bourses de Suède et de Finlande dépassent légèrement la barre du 0 et progressent respectivement de +2,8% et +1,25%. Pourtant, avec une performance négative de 11,8%, la Bourse d’Oslo affiche un certain retard.

L’économie norvégienne s’est en effet contractée de 5,1% au deuxième trimestre et le taux de chômage a bondi à 5,2% au cours du mois de juin après un creux en février à 3,5%. Ce sont des taux records qui ont largement dépassé les niveaux de 2008.


source: tradingeconomics.com

Néanmoins, on retrouve des résultats similaires dans les autres pays scandinaves voire même pire. Cela n’explique donc pas le retard de la Bourse norvégienne par rapport à ses compères du nord. Peut-être que l’explication se trouve dans la composition sectorielle de l’OMX Oslo.

L’indice de Copenhague est en effet exposé à près de 58% à la santé et à la pharmacie, secteurs défensifs par excellence qui a suscité l’attrait des investisseurs avec la crise sanitaire. Ambu, le spécialiste des fournitures médicales est en tête de l’indice avec une progression de 67,5% depuis le 1er janvier.

Du côté de l’OMX Oslo, nous ne trouvons aucune valeur liée à la santé ou à la pharmacie. Le secteur le plus mouvementé est bien celui de l’énergie (pétrole) qui pèse pour plus de 25% de l’indice norvégien. Nel, spécialisée dans la fabrication d’électrolyseurs et de stations-service à hydrogène, se hisse à la première place du classement avec une performance de 143% sur l’année. Au contraire, PGS Asa qui intervient dans la production de pétrole et de gaz abandonne près de 81% de sa valeur boursière. Sur la même trajectoire, Equinor, la première capitalisation de l'indice norvégien recule de 18% et contribue à son retard. La pire performance revient à Norwegian Air Shuttle, la compagnie aérienne nationale, qui est à la limite de devenir une penny stock après avoir alerté les investisseurs sur un risque de faillite.

En dépit de cette forte chute qui plombe l’OMX Oslo, celui-ci parvient à faire mieux que ses homologues européens sur l’année comme le CAC 40 (-16%) ou le BEL 20 (-14,8%).



Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
ADYEN N.V. -1.26%1573.5 Cours en différé.117.99%
AMADEUS IT GROUP, S.A. -1.04%45.64 Cours en différé.-36.62%
AMBU 0.79%197.15 Cours en différé.75.11%
ASML HOLDING N.V. -1.29%320.2 Cours en différé.23.06%
AVEVA GROUP PLC 2.22%4600 Cours en différé.-3.35%
BECHTLE AG -4.57%156.5 Cours en différé.30.99%
BEL 20 -0.35%3189.75 Cours en temps réel.-19.08%
CAC 40 -0.46%4832.16 Cours en temps réel.-18.80%
CAPGEMINI SE -2.07%103.95 Cours en temps réel.-2.48%
DASSAULT SYSTÈMES SE -2.43%152.45 Cours en temps réel.6.65%
DELIVERY HERO SE -0.57%93.96 Cours en différé.33.93%
ERICSSON AB 0.00%108 Cours en différé.32.42%
EVOLUTION GAMING GROUP AB -1.75%696.8 Cours en différé.151.35%
HALMA PLC -0.49%2424 Cours en différé.15.12%
HELLOFRESH SE -1.09%50.05 Cours en différé.171.17%
HEXAGON AB -0.21%668 Cours en différé.27.50%
INFINEON TECHNOLOGIES AG -1.50%26.545 Cours en différé.32.72%
LOGITECH INTERNATIONAL S.A. -2.24%82.1 Cours en différé.83.24%
NEL ASA -2.70%17.65 Cours en différé.109.83%
NEXI S.P.A 1.35%14.985 Cours en différé.19.35%
NOKIA OYJ 0.01%3.568 Cours en différé.8.21%
NORWEGIAN AIR SHUTTLE ASA -7.54%0.631 Cours en différé.-98.19%
PGS ASA -0.08%2.614 Cours en différé.-84.79%
PROSUS N.V. -0.89%80.34 Cours en différé.24.46%
SAGE GROUP PLC 0.35%696 Cours en différé.-7.40%
SAP SE -1.01%123.72 Cours en différé.3.82%
SOPRA STERIA GROUP -6.81%127.2 Cours en temps réel.-4.88%
STMICROELECTRONICS N.V. -0.90%28.66 Cours en temps réel.20.69%
TEAMVIEWER AG 1.16%42.04 Cours en différé.30.36%
TEMENOS GROUP 0.00%Cours en clôture.0.00%
UBISOFT ENTERTAINMENT 0.17%80.56 Cours en temps réel.30.69%
WORLDLINE -0.60%69.6 Cours en temps réel.10.88%
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Marchés"
16:09Wall Street en hausse à l'ouverture, scrutant les négociations budgétaires
AW
15:30Wall Street : le contexte de prudence perdure
CF
15:20CAC40 : rebondit opportunément sur le support des 4.780
CF
15:08Les valeurs à suivre aujourd'hui à Wall Street Jeudi 22 octobre 2020
AO
14:53BOURSE DE WALL STREET : Les valeurs à suivre à Wall Street
RE
14:33TOUR D’HORIZON DES INDICES : ça fait coin-coin
14:12BOURSE DE PARIS : Paris repasse dans le vert
AW
13:56BOURSE DE WALL STREET : Petite baisse en vue à Wall Street dans un climat de prudence
RE
12:18UNIBAIL RODAMCO : WESTFIELD plus forte baisse du CAC 40 à la mi-séance du jeudi 22 octobre 2020 -
AO
12:13SCHNEIDER ELECTRIC : plus forte hausse du CAC 40 à la mi-séance du jeudi 22 octobre 2020 -
AO
Dernières actualités "Marchés"