Connexion
E-mail
Mot de passe
Afficher le mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON
Actualités : Toute l'info
Toute l'infoNos articlesSociétésMarchésEconomie & ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 

Taux : une stabilité quasi parfaite... et très paradoxale

29/07/2021 | 19:14
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
La tableau est assez surprenant : les T-Bonds affichent à mi-séance une stabilité parfaite vers 1,2650% -malgré des chiffres macro très éloignés des attentes et ce n'est pas un cas isolé puisque les marchés obligataires européens sont figés à l'unisson.

C'est comme si l'inflation allemande avait été sage ou la croissance américaine conforme aux attentes.

Mais c'est tout l'inverse : le PIB des Etats-Unis a augmenté de 6,5% au deuxième trimestre 2021 en rythme annualisé, d'après la toute première estimation du Département du Commerce : c'est un peu mieux que les 6,4% du 1er trimestre mais c'est nettement inférieur aux +8,5% anticipés par le consensus.

Les inscriptions hebdomadaires au chômage reculent de -20.000 à 400.000, là encore, une embellie inférieure aux attentes.
Le 'bon côté des choses', c'est que cela peut fournir à la FED 2 bonnes excuses de retarder un 'tapering', un sujet évoqué par Jerome Powell mercredi soir (la FED pourrait en discuter d'ici fin 2021) sans que cela provoque le moindre émoi à Wall Street et sur les T-Bonds US.

Mais le chiffre le plus spectaculaire nous vient d'Allemagne où l'inflation sur 1 an s'est nettement accélérée au mois de juillet: l'indice des prix à la consommation 'IPCH', harmonisé aux normes européennes bondit de 3,1% sur un an (+0,5% en séquentiel), selon l'Office fédéral de la statistique Destatis... mais le chiffre à retenir, c'est cette envolée de +3,8% en 'données brutes' (contre 2,3% au mois de juin).

L'inflation annuelle affiche son pire score en Allemagne depuis 1982, soit presque 40 ans... ou 1993 (post-réunification allemande).

Les Bunds n'ont même pas bronché, leur rendement semble figé ce soir vers -0,447%, nos OAT gravitent autour de -0,0950% (-1Pt de base) et plus au Sud, les Bonos et BTP terminent tout simplement inchangés à 0,273 et 0,622% respectivement.

Copyright (c) 2021 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Taux"
22/10USA : les achats d'actifs bientôt réduits, mais "prématuré" de relever les taux
AW
22/10TAUX : enfin une embellie avec l'amorce d'un repli à W-Street
CF
22/10Le promoteur chinois Evergrande évite in extremis un défaut de paiement
AW
22/10GB : la BoE prévient que l'inflation risque de dépasser 5% en 2021
AW
22/10Evergrande effectue un versement et évite un défaut de paiement
AW
21/10TAUX : la tension se poursuit, les plus hauts annuels en vue
CF
21/10TURQUIE : la Banque centrale baisse son taux directeur et fait plonger la livre
AW
21/10TURQUIE : la banque centrale abaisse de deux points son taux directeur
AW
20/10TAUX : peu d'écarts mais positifs en Europe & négatifs aux US
CF
20/10Démission du président de la Bundesbank, figure de l'orthodoxie monétaire
AW
Dernières actualités "Taux"