Connexion
E-mail
Mot de passe
Afficher le mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON
Actualités : Toute l'info
Toute l'infoNos articlesSociétésMarchésEconomie & ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 

Taux : une partie gains de jeudi effacé pour cause inflation

10/09/2021 | 18:43
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
L'embellie de jeudi sur les bons du Trésor européen a été en partie effacée (de moitié en moyenne) ce vendredi alors que les chiffres de l'inflation en Allemagne et aux Etats Unis sèment le doute sur le caractère transitoire de l'actuelle flambée des prix.
Nos OAT, passée de +0,025% à -0,04% la veille se dégrade de près de +3Pts vers -0,002%, le rendement est même repassé positif de 17H30 à 18H.
La production industrielle française aurait progressé de +0,3% en juillet.

Outre-Rhin, les Bunds se tendent de +3,4Pts à -0,3300% alors que, selon Destatis, l'inflation allemande a encore progressé le mois dernier, atteignant son niveau le plus élevé depuis près de 30 ans à +3,9% en rythme annuel, et à comparer à +3,8% en juillet.
Plus au Sud, les Bonos affichent +3,3Pts, à 0,333%, et les BTP italiens +4Pts à 0,702% (après -9Pts jeudi).

La lourdeur prédomine également à Wall Street, sur fond de transactions au ralenti : c'est une séance de commémoration, celles des 20 ans du '11 septembre', il y a des cérémonies de recueillement, beaucoup d'opérateurs y participent et ont éteint leurs écrans.

Le repli des T-Bonds (et un rendement en hausse de +4,5Pts vers 1,3450 s'explique facilement par la hausse des prix à la production industrielle publiés à 14H30 : les prix ont augmenté de 0,7% en 'séquentiel' selon le Département du Travail et de 0,3% en donnée 'core' (hors alimentation, énergie et négoce).

Sur les douze derniers mois, la hausse des prix producteurs s'établit en août à 8,3% en données brutes et à 6,3% en donnée 'Core', en accélération donc par rapport à des hausses annuelles de respectivement 7,8% et 6,1% observée en juillet.
NB: la consolidation du marché obligataire US s'était amorcée bien avant cette publication).

L'annonce de la Banque centrale européenne (BCE) du maintien de sa politique monétaire accommodante avec un 'recalibrage' (et non un 'tapering' de son PEPP d'ici mars 2022) a rassuré, et occasionné une nette détente des taux longs, mais l'anticipation d'une inflation à 1,7% en 2022 et 1,5% en 2023 (après 2,2% en 2021) semble plutôt optimiste au vu des chiffres du jour.

Copyright (c) 2021 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Taux"
22/10USA : les achats d'actifs bientôt réduits, mais "prématuré" de relever les taux
AW
22/10TAUX : enfin une embellie avec l'amorce d'un repli à W-Street
CF
22/10Le promoteur chinois Evergrande évite in extremis un défaut de paiement
AW
22/10GB : la BoE prévient que l'inflation risque de dépasser 5% en 2021
AW
22/10Evergrande effectue un versement et évite un défaut de paiement
AW
21/10TAUX : la tension se poursuit, les plus hauts annuels en vue
CF
21/10TURQUIE : la Banque centrale baisse son taux directeur et fait plonger la livre
AW
21/10TURQUIE : la banque centrale abaisse de deux points son taux directeur
AW
20/10TAUX : peu d'écarts mais positifs en Europe & négatifs aux US
CF
20/10Démission du président de la Bundesbank, figure de l'orthodoxie monétaire
AW
Dernières actualités "Taux"