Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Taux

Actualités : Taux
Toute l'infoSociétésMarchésEconomie / ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 

Taux : les annonces de la FED soutiennent surtout le Hi-Yield

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
09/04/2020 | 19:09
Belle fin de semaine sur les marchés obligataires, avec des marchés dopés par la FED qui rassure surtout les détenteurs de dette 'high yield' : ce segment a connu une spectaculaire envolée aux Etats Unis en fin d'après-midi.

Les dettes 'investment grade' sont également recherchées et le rendement des T-Bonds recule de -5Pts vers 0,714%.
Score assez similaire sur nos OAT 2030 avec -7Pts à 0,098%, les dettes périphériques se détendent également -7Pts en moyenne (0,778% sur les 'Bonos' et 1,584% sur les BTP italiens) tandis que les Bunds ne se détendent que de -3,5Pts vers -0,345% ('spread' ramené à 45Pts de base, soit -6Pts cette semaine).

Le 'fait du jour', pour les marchés de taux, c'est donc FED qui vient de frapper un grand coup ce jeudi en annonçant un nouveau plan de soutien de 2.300Mds $ à l'économie US... mais les T-Bonds 2030 ne réagissent pas de façon spectaculaire, ils décalent de -4Pts de base à 0,724%.

Jerome Powell confirme la poursuite de rachats massifs d'actifs ('QE infinity') jusqu'à ce que la pandémie permette une reprise d'activité normale.

Jerome Powell dévoile une enveloppe de 600 milliards$ de prêts en faveur des petites et moyennes entreprises (prêts sur 4 ans, remboursement différé d'une année, soit une première échéance à fin avril 2021).
Ces prêts seraient accordés par les banques commerciales puis rachetés à 95% par la FED (la banque émettrice ne conservant que 5% de l'encours).

La FED achètera également pour 500 milliards de $ de prêts court terme émis par les États, les comtés et les villes (les 'muni-bonds').

Beaucoup de ces émissions sont en catégorie 'high yield' et ne font pas partie des actifs éligibles pour un 'QE': pour contourner l'obstacle, la FED achèterait des ETF contenant des tranches 'high yield' et leur valeur serait garantie par l'état fédéral en cas de problème (défauts, faillites).

Le solde des 1.200Mds$ du plan consistera dans des rachats de Fed de prêts adossés à des obligations émises par des entreprises, des prêts hypothécaires, etc.
Lors d'une interview accordée à CNBC entre 16H15 et 16H30 (avec David Wessel), Jerome Powell affirmait que l'inflation n'est pas le 'souci le plus immédiat', la priorité étant le soutien aux entreprises... mais nombre d'entre elles ont davantage besoin d'un soutien fiscal (exemption de taxes) que de nouveaux prêts.

La FED continuera de racheter des MBS (dettes adossées aux prêts hypothécaires) afin de soutenir l'immobilier et écarter le risque de l'éclatement d'une bulle (le marché est très tendu en Californie)

Jerome Powell indique qu'il redoute de 'faux départ' lors du redémarrage de l'économie, tout dépendra de l'extinction de la pandémie, ce que personne ne maitrise: le nouveau plan a pour objet de servir de filet de sécurité en cas de rechute de l'activité.
Suite au gonflement de son bilan (qui devrait doubler cette année), elle ne commencera à le réduire que lorsque l'économie sera vraiment sur pied : elle avertira les marchés d'un processus de réduction 'très en amont'.

Sur le front des statistiques, le chiffre le plus attendu était celui des inscriptions hebdomadaires au chômage publiés à 14H30: ils sont pires que prévus avec +6,6 millions de nouveaux inscrits (le consensus tablait sur 5 millions), le chiffre de la semaine précédente a été révisé à la hausse, de 6,65 vers 6,87 millions, cela représente un total de plus de 15 millions d'inscrits en 3 semaines.
Les prix à la production ont reculé des -0,2% au lieu de -0,4% anticipé (l'impact du recul des prix de l'énergie est moins marqué que prévu... mais c'est déjà du lointain passé) : tout ceci est éclipsé par les annonces de la FED.


Copyright (c) 2020 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Taux"
05/06TAUX : l'euphorie boursière plombe le rendement Bund/T-Bonds
CF
04/06TAUX : mesures de soutien PEPP de la BCE bien reçues au 'Sud'
CF
04/06La BCE muscle sa réponse à la pandémie et voit la crise durer
AW
04/06Forte détente du taux d'emprunt à 10 ans italien après les annonces de la BCE
AW
04/06La BCE renforce son bazooka face à la crise du coronavirus
AW
04/06La BCE devrait renforcer son bazooka face à la crise du coronavirus
AW
03/06TAUX : l'appétit pour le risque accélère la remontée des taux
CF
03/06La Banque du Canada maintient son taux directeur à 0,25%
AW
03/06EMPRUNT : la SNCF lève 250 millions de francs à 0,227%, échéance 2030
AW
03/06Peu de mouvement sur les taux hypothécaires en mai
AW
Dernières actualités "Taux"