Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Taux

Actualités : Taux
Toute l'infoSociétésMarchésEconomie / ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 

Taux : bien orientés avant minutes FED malgré record boursier

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
19/02/2020 | 19:34
Nouvelle séance positive sur les marché obligataires en Europe avec des Bunds à -0,423% (-0,5Pt), le rendement le plus bas depuis fin septembre 2019, des OAT à -0,186%... alors ques bourses de Paris et Francfort inscrivent de nouveaux records.

Outre-Manche, les 'Gilts' se détendent marginalement à 0,596% (-0,5Ptb) alors que les prix à la consommation au Royaume Uni ont augmenté à un rythme annuel de 1,8% en janvier, un taux en augmentation de 0,5 point par rapport à celui affiché le mois précédent, selon l'office national de statistiques (ONS).
Une tension des taux longs britanniques n'aurait surpris personne.

De ce point de vue, la logique semble respectée aux Etats Unis avec une légère dégradation des T-Bonds de +1Pt à 1,566%, après la publication du 'PPI' (prix à la production) en janvier aux Etats-Unis: ils ont augmenté de 0,5% en données brutes selon le Département du Travail.

En donnée 'core' (hors alimentation, énergie et négoce) la hausse s'établit à +0,4%, alors que le consensus n'attendait qu'une hausse de 0,1% dans les deux cas (ce qui semblait logique vu la lourde rechute du pétrole).

En comparaison avec la même période en 2019, les prix à la production américains se sont accrus de 2,1% en janvier, un taux annuel en hausse de 0,8 point par rapport à décembre. Hors éléments volatiles, la hausse annuelle s'est maintenue à un taux de 1,5%.

La vigueur du secteur immobilier plaide également pour un repli des T-Bonds: le nombre de nouveaux permis de construire, censé préfigurer les mises en chantier futures, a bondi de +9,2%, s'établissant à 1.551.000, un chiffre très nettement supérieur au consensus.

Les mises en chantier de logements ont reculé de -3,6% en données corrigées des variations saisonnières (CVS) le mois dernier aux États-Unis, à 1.567.000 en rythme annualisé, après 1.626.000 en décembre (chiffre révisé).
La situation est susceptible d'évoluer à New York avec la publication des 'minutes' de la FED, mais les opérateurs n'attendent pas de 'révélations'.

Copyright (c) 2020 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Taux"
03/04TAUX : dégradation en Europe malgré PMI et hausse chômage US
CF
03/04Les marchés mondiaux sur la défensive après les chiffres de l'emploi américain
AW
03/04EMPRUNT : Korea National Oil Corp lève 200 millions à 0,875% échéance 2025
AW
02/04TAUX : détente sur T-Bonds et BTP italiens (aide de l'Europe)
CF
02/04La BCE reporte à mi-2021 le terme de sa revue stratégique
AW
01/04TAUX : journée calme mais recherche de sécurité prédominante
CF
31/03TAUX : fin de mois en douceur après des écarts historiques
CF
31/03CORONAVIRUS : Londres va emprunter 45 mrd de livres sur les marchés en avril
AW
31/03La Fed va faciliter l'accès à des dollars à des banques centrales étrangères
AW
31/03EMPRUNT : la Banque des lettres de gages lève 765 millions en deux tranches
AW
Dernières actualités "Taux"