Connexion
E-mail
Mot de passe
Afficher le mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON
Actualités : Toute l'info
Toute l'infoNos articlesSociétésMarchésEconomie & ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'actualitéEconomieDevises & ForexStatistiques MacroéconomiquesCryptomonnaiesCybersécuritéCommuniqués

Royaume-Uni: l'inflation ralentit légèrement à 3,1% en septembre

20/10/2021 | 09:12
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook

Londres (awp/afp) - L'inflation a légèrement ralenti au Royaume-Uni pour les douze mois terminés en septembre, à 3,1%, mais reste élevée après une poussée record en août à 3,2%, à son niveau le plus élevé depuis 2012.

Ces niveaux élevés de l'inflation, dont s'est inquiétée récemment et à plusieurs reprises la Banque d'Angleterre (BoE), ont conduit les investisseurs cette semaine à tabler sur une hausse des taux d'intérêt rapide et forte au Royaume-Uni, qui pourrait intervenir dès la prochaine réunion en novembre.

D'après l'Office national des Statistiques qui publie ces données mercredi, ce léger recul en septembre s'explique par un ralentissement des prix dans le secteur de l'hôtellerie-restauration, qui avaient connu un rebond un an plus tôt, en septembre 2020.

Les restaurants avaient ainsi bénéficié à la fin de l'été 2020 du programme "Eat out to help out" qui subventionnait une partie des repas et qui avaient conduit à "une reprise des prix" dans ce secteur, selon l'ONS.

La reprise de l'économie britannique, qui subit des perturbations des chaînes d'approvisionnement, avait cependant ralenti en septembre, selon l'indice PMI Flash composite du cabinet IHS Markit, ce qui fait craindre aux économistes que le pays ne se dirige vers une période de "stagflation" (stagnation du PIB et inflation élevée).

La Banque d'Angleterre fait face au même dilemme que toutes les autres banques centrales: l'inflation qui s'envole au Royaume-Uni, où elle devrait dépasser 4% avant la fin de l'année, selon les économistes de l'institut monétaire.

Et la légère baisse de l'inflation en septembre ne devrait pas modifier les attentes des investisseurs: "il est peu probable que cela réduise significativement les attentes selon lesquelles la BoE relèverait ses taux d'intérêt avant la fin de l'année", a estimé Paul Dales, de Capital Economics.

"Les chocs mondiaux ont fait monter les prix dans le monde entier, et nous travaillons avec les entreprises et nos partenaires internationaux pour faire face à ces pressions", a commenté le Chancelier de l'Echiquier Rishi Sunak dans un communiqué.

M. Sunak a notamment rappelé que le gouvernement avait annoncé un soutien de 500 millions de livres aux ménages les plus modestes pour faire face aux prix de l'énergie cet hiver.

Les risques de l'inflation inquiètent aussi les entreprises. La crise d'approvisionnement au Royaume-Uni entraîne une "inflation terrifiante" qui menace les plus pauvres, a dénoncé mardi lors d'une audition parlementaire Ian Wright le patron de la fédération britannique des industries alimentaires (FDF).

afp/jh


© AWP 2021
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Economie & Forex"
05/12Irak-Attaque du groupe Etat islamique dans le Nord, cinq morts-Sources
RE
05/12Niger-Douze soldats tués dans une attaque
RE
05/12Macron présentera jeudi les priorités de la présidence française de l'UE
RE
05/12Coronavirus-L'Allemagne va instaurer la vaccination obligatoire pour les personnels soignants
RE
05/12Coronavirus-Cinq responsables d'un hôpital jordanien condamnés à de la prison
RE
05/12France-Démonstration de force d'Eric Zemmour, qui lance le temps de "la reconquête"
RE
05/12Gambie-Victoire du président sortant Adama Barrow à l'élection présidentielle
RE
05/12Gambie-L'opposition conteste la victoire annoncée d'Adama Barrow
RE
05/12La france annonce 42.252 nouveaux cas de coronavirus
RE
05/12La france annonce que 92.586 personnes sont décédées a l'hopital en raison du coronavirus, un chiffre en hausse de 29
RE
Dernières actualités "Economie & Forex"