Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Anthony BONDAIN

Rédacteur en Chef
Suivre
Parce que les informations financières se consomment comme les viennoiseries, chaudes et à l'heure du petit déjeuner, Anthony Bondain se lève à l'aube pour vous servir le Morning Meeting tous les matins.
Journaliste financier et boursier depuis plus de deux décennies, inimitable éditorialiste et leader flegmatique, il est rédacteur en chef de ZoneBourse.

Rien ne va plus, les jeux ne sont pas encore faits

03/11/2020 | 09:05
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook

Après une fin octobre éprouvante pour les marchés financiers, novembre a mieux démarré. C'est aujourd'hui que les Etats-Unis élisent leur Président, avec deux propositions radicalement différentes qui illustrent bien les fêlures actuelles du pays. Tout le monde va retenir son souffle, en espérant que l'apnée ne durera pas trop longtemps.

3 novembre, journée pivot de l'élection présidentielle américaine. A moins d'habiter sur la lune ou au fin fond des Bauges, comme on dit chez nous, il paraît assez difficile d'échapper au battage entourant le scrutin, battage que mes collègues et moi-même contribuons d'ailleurs à alimenter. Bizarrement, cette date du 3 novembre ne devrait rien nous apprendre. La complexité du scrutin américain et la taille du pays empêchent en effet les moments du genre "compte à rebours" dont les Français sont friands, à l'image de l'apparition "Minitel" de François Mitterrand sur la deuxième chaîne un soir de mai 1981. Il n'y aura donc pas de vainqueur désigné aujourd'hui, et rien ne dit que le 46e président des Etats-Unis sera connu le 4 novembre non plus. Cela même si plus de 40% des Américains titulaires du droit de vote, un record, ont déjà voté par anticipation, signe que l'élection passionne les foules.

Quel que soit le vainqueur, la polarisation extrême de la vie politique aux Etats-Unis va singulièrement compliquer sa tâche. Les différences entre Démocrates et Républicains sont d'ailleurs visibles jusque dans leurs préférences de consommation ou leurs affiliations. Une équipe de chercheurs emmenée par Verena Schoenmueller (Université Bocconi de Milan) a passé au crible 150 millions de comptes Twitter de partisans de l'un ou l'autre des camps, en s'intéressant aux marques commerciales, aux médias et aux associations qu'ils suivent. En matière d'affiliation, les Républicains aiment s'informer sur Drudge Report et Fox Business tandis que les Démocrates préfèrent Vox et MSNBC. Côté marques, Lyft (transport à la demande), Barnes & Noble (librairie) et Burt's Bees (soins personnels) figurent dans le haut du classement Démocrate, tandis que les Républicains sont plutôt intéressés par Maker's Mark (Bourbon), Cabela's (matériel de pêche et chasse) et Fidelity (services financiers). Enfin, le trio de tête des associations les plus Républicaines comprend la NRA (lobby des armes à feu), Disabled American Veteran (soutien aux vétérans de l'armée) et Billy Graham Evangelistic Association (église évangélique). Côté Démocrates, ce serait plutôt Planned Parenthood (planning familial), la Fondation Clinton (organisation philanthropique créée par l'ancien Président) et L'American Civil Liberties Union (libertés individuelles). On frôle pour ainsi dire la caricature, mais doit-on vraiment s'en étonner ? Je remercie au passage Joachim Klement, de Liberum, qui a relayé ces travaux la semaine dernière.

En bourse, les études montrent que la couleur de la Maison Blanche importe peu pour les investisseurs, qui profitent d'une tendance haussière à Wall Street quel que soit le camp. Hier, tous les indices du monde ont rebondi au sortir d'une semaine très compliquée. La reprise fut d'ailleurs plus vigoureuse en Europe qu'aux Etats-Unis, malgré la dégradation de la situation sanitaire des deux côtés de l'Atlantique. Les publications d'entreprises se poursuivent avec des chiffres qui sont majoritairement plus élevés que ne le prévoyaient des analystes qui avaient manifestement sabré trop fort dans leurs prévisions durant l'été. Pas de quoi pavoiser pour autant puisque les résultats des entreprises sont en général en baisse par rapport à 2019, avec une visibilité dégradée pour la fin de l'année, sauf à être un acteur rompu à la vente à distance.

Le CAC gagnait 1,07% à 4741 points peu après l'ouverture. Il paraît que c'est parce qu'une victoire de Biden se dessine.

Les temps forts économiques du jour

Les commandes de biens durables aux Etats-Unis sont en vue à 16h00, mais c'est bien l'élection présidentielle américaine qui accaparera l'attention aujourd'hui. Ce matin, la banque centrale australienne (RBA) a réduit ses taux directeurs.

L'euro reste pressurisé par le billet vert à 1,1653 USD. L'once d'or est revenue dans la zone des 1890 / 1900 USD. Le pétrole consolide sa légère reprise, sous les 39 USD pour le baril de Brent et à 36,80 USD pour le baril WTI. Le 10 ans américain affiche une rémunération de 0,84%. Le Bitcoin perd un peu terrain à 13 374 USD.

Les principaux changements de recommandations

  • Alcon : Exane BNP Paribas démarre le suivi à surperformance en visant 62 CHF.
  • Amundi : AlphaValue reste à la vente avec un objectif de cours relevé de 44,10 à 51,90 EUR.
  • BP Plc : Morgan Stanley passe de souspondérer à pondération en ligne.
  • DBV Technologies : Société Générale passe de vendre à conserver en visant 4,80 EUR.
  • Drax : Morgan Stanley reprend le suivi à pondération en ligne en visant 300 GBp.
  • Equinor : Morgan Stanley passe de surpondérer à pondération en ligne en visant 137 NOK.
  • Faurecia : Jefferies reste à conserver avec un objectif de cours réduit de 38 à 35 EUR.
  • Groupe Seb : AlphaValue reste à accumuler avec un objectif de cours réduit de 158 à 155 EUR.
  • John Wood Group : Goldman Sachs passe d'acheter à neutre en visant 241 GBp.
  • Jungheinrich : Baader Helvea passe d'alléger à accumuler avec un objectif de cours relevé de 24 à 35 EUR.
  • National Grid : Morgan Stanley passe de pondération en ligne à surpondérer en visant 1000 GBp.
  • Nokia : AlphaValue reste à l'achat avec un objectif de cours réduit de 4,84 à 4,03 EUR.
  • Ocado : Berenberg reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 2430 à 2530 GBp.
  • Royal Dutch Shell : Morgan Stanley passe de pondération en ligne à surpondérer.
  • Saipem : Goldman Sachs passe de neutre a à en visant 2,40 EUR.
  • Serco : Jefferies reste à l'achat avec un objectif de cours réduit de 180 à 170 GBp.
  • SSE Plc : Morgan Stanley passe de pondération en ligne à surpondérer en visant 1550 GBp.
  • The Swatch Group : UBS passe de vendre à neutre avec un objectif de cours relevé de 152 à 195 CHF.
  • United Utilities : Morgan Stanley reprend le suivi à surpondérer en visant 1000 GBp.
  • Vossloh : Berenberg passe de conserver à acheter en visant 38 EUR.

L’actualité des sociétés

En France

Résultats des entreprises

  • BNP Paribas : les résultats sont supérieurs aux attentes au T3, avec des provisions moins élevées que redouté et une bonne tenue de la banque de financement et d'investissement. Le bénéfice net limite son repli à 2,3%, à 1,89 Md€.
  • EssilorLuxottica : les revenus ont reculé de 1,1% à changes constants au T3, soit une amélioration par rapport au début de l'année. Le groupe ne fournit que des prévisions générales, mais signale que son programme de synergies est en bonne voie.
  • Valneva : le T3 n'est pas particulièrement bon à cause de décalages de contrats sur la fin de l'année, mais la société va améliorer sa position de trésorerie entre 180 et 200 M€ en fin d'année, grâce aux accords signés ces dernières semaines.
  • Vilmorin : le semencier affiche une croissance organique de 6,7 % au terme de son premier trimestre 2020/ 2021, à 234,4 M€. Les objectifs sont confirmés, à savoir une croissance organique d'au moins 3% et une marge opérationnelle courante de l'ordre de 8%.

Annonces importantes

  • Carrefour reprend le groupe Bio c'Bon à la barre du tribunal pour 60 M€.
  • Veolia s’engage à déposer une offre publique d’acquisition au prix de 18 EUR par action (coupon attaché) pour l’ensemble du capital de Suez dès que le conseil d’administration de Suez aura émis un avis favorable sur ce projet et aura désactivé le dispositif visant à organiser l'inaliénabilité de l’activité de l’eau en France.
    • Mercialys renonce à ses objectifs 2020.
    • Eurazeo vend ses parts dans Farfetch pour 90,4 M€.
    • KPP va procéder au retrait obligatoire des actions Antalis.
    • Bpifrance monte à 5,08 % du capital d'Arkema.
    • Derichebourg Environnement remporte le marché de collecte de la Communauté Urbaine de Caen-la-Mer.
    • Nexity vend Emerson et GSE à un fonds d'investissement lyonnais.
    • L'EMA valide le dépôt par GenSight Biologics de la demande d'autorisation de mise sur le marché de Lumevoq.
    • Arcure annonce le lancement de sa nouvelle solution Blaxtair Connect.
    • Hugo Brugière quitte le conseil d'administration d'Europlasma.
    • Voltalia construira une nouvelle centrale solaire dédiée à l'alimentation des sites français de Decathlon.
    • Quantum Genomics met fin au financement Negma Group.
    • Un publication dans un journal médical pour Inventiva.
    • L'assemblée générale de Supersonic Imagine valide le transfert sur Euronext Growth.
    • Crédit Agricole Ile de France, Media 6, Kumulus Vape, Auplata, Cast ont publié leurs chiffres.

    Dans le monde

    Résultats des entreprises

    • Adecco : sur le T3, le chiffre d'affaires a reculé de 18% à 4,83 Mds€. Le résultat opérationnel était en baisse de 52% à 131 M€. La société table sur une reprise lente, mais ne chiffre pas ses anticipations.
    • Bayer : le chimiste accuse une perte sur le T3, alors que le chiffre d'affaires est en baisse. La direction confirme viser entre 43 et 44 Mds€ de chiffre d'affaires cette année, et un Ebitda ajusté voisin de 12,1 Mds€, à changes constants.
    • Dufry : l'exploitant de boutiques de duty-free a enregistré une baisse de plus de 80% de son chiffre d'affaires au T3, à 487 MCHF. Le management n'est pas en mesure de formuler de prévisions sur l'année, mais s'en tient à son programme d'économies d'1 MdCHF en année pleine.
    • HelloFresh : le groupe a atteint de nouveaux sommets au T3, ce qui lui permet de relever pour la troisième fois de l'année ses prévisions annuelles, en visant 95 à 105% de croissance du chiffre d'affaires sur une base constante, contre 75 à 95% précédemment, et une marge d'Ebitda ajusté comprise entre 12,25 et 12,75%, contre 9 à 11 % jusque-là.
    • Hugo Boss : le groupe textile allemand accuse des revenus en retrait de 24% au troisième trimestre, à 533 M€, en deçà du consensus. Toutefois, le résultat opérationnel est un peu meilleur que prévu.
    • Mondelez : le chiffre d'affaires du troisième trimestre a progressé de 5% à 6,6 Mds$, pour un bénéfice net de 0,62 USD, des niveaux proches des attentes qui laissent le titre sans grande réaction post-séance.
    • PayPal : l'action perd plus de 5% hors séance, après la publication de résultats et malgré un relèvement de prévisions.
    • Royal DSM : le chimiste a réalisé des résultats légèrement supérieurs aux attentes.

    Annonces importantes

    • Apple a organisé une conférence virtuelle le 10 novembre, probablement dédiée à la présentation de la nouvelle gamme de Mac équipée de processeurs maison.
    • La Deutsche Bank chercherait à arrêter ses relations d'affaires avec Donald Trump, dont elle est l'une des principales banques, mais ne sait pas trop comment faire, a appris Reuters.
    • Spéculation sur l'identité du futur patron du Crédit Suisse : selon CH Media, ce ne serait ni une femme, ni un banquier du sérail, ni un Suisse. Verdict le 27 novembre.
    • Des rumeurs circulent sur une entrée d'Alibaba et Compagnie Financière Richemont au capital de Farfetch.
    • Le vaccin expérimental contre la Covid-19 de CureVac a déclenché une réponse immunitaire chez l'homme, qui va passer bientôt en phase III.
    • Walmart renonce à son projet de robots développés par Bossa Nova Robotics pour vérifier l'approvisionnement des rayons, jugeant que les humains sont mieux à même de se charger de cette tâche.
    • Des juges américains se penchent sur une affaire de collusion dans le domaine des obligations municipales aux États-Unis, impliquant huit banques, Bank of America, Barclays, Citigroup, Goldman Sachs, JPMorgan Chase, Morgan Stanley, Royal Bank of Canada et Wells Fargo.
    • Wisekey veut racheter l'entreprise allemande Arago pour 100 M€.
    • Zehnder prend le contrôle du chinois Fortuneway.

Ça publie. Saudi Aramco, EssilorLuxottica, Progressive Corporation, Humana, Bayer, BNP Paribas, AXA, Ferrari, Coloplast, Royal DSM, Teleperformance, Evonik, Adecco

Lectures


© Zonebourse.com 2020
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
ALIBABA GROUP HOLDING LIMITED 5.50%265.26 Cours en différé.8.13%
AMUNDI -0.44%67.2 Cours en temps réel.0.97%
ANTALIS 0.00%Cours en clôture.13.35%
ARKEMA 1.74%97.22 Cours en temps réel.2.20%
AXA 0.13%19.674 Cours en temps réel.0.71%
BANK OF AMERICA CORPORATION -1.04%32.42 Cours en différé.8.91%
BAYER AG 1.00%53.54 Cours en différé.10.08%
BNP PARIBAS 0.33%44.235 Cours en temps réel.2.33%
CARREFOUR -1.33%14.82 Cours en temps réel.6.91%
COLOPLAST A/S 2.07%909.4 Cours en différé.-4.15%
COMPAGNIE FINANCIÈRE RICHEMONT SA 3.02%86.06 Cours en différé.4.32%
CUREVAC N.V. -3.09%100.04 Cours en différé.27.33%
DBV TECHNOLOGIES 6.18%10.99 Cours en temps réel.138.93%
DERICHEBOURG 3.11%6.125 Cours en temps réel.1.02%
DRAX GROUP PLC 0.63%386 Cours en différé.2.24%
DUFRY AG 1.32%53.54 Cours en différé.-4.93%
EQUINOR ASA -0.53%168.1 Cours en temps réel.16.59%
ESSILORLUXOTTICA 1.26%124.6 Cours en temps réel.-3.49%
EURAZEO SE 0.17%57.9 Cours en temps réel.4.14%
EVONIK INDUSTRIES AG 0.93%27.02 Cours en différé.0.34%
FARFETCH LIMITED 2.88%60.56 Cours en différé.-7.88%
FAURECIA SE 5.66%44.61 Cours en temps réel.0.74%
FERRARI N.V. 0.69%211.94 Cours en différé.-8.32%
GENSIGHT BIOLOGICS S.A. -2.75%7.78 Cours en temps réel.12.20%
GOLDMAN SACHS BDC, INC. 0.27%18.32 Cours en différé.-4.45%
GROUPE SEB S.A. 1.42%156.8 Cours en temps réel.3.76%
HELLOFRESH SE -0.08%64.45 Cours en différé.1.90%
HUGO BOSS AG 4.76%28.18 Cours en différé.-1.43%
HUMANA INC. 0.27%408.44 Cours en différé.-0.84%
INVENTIVA S.A. 2.96%15.3 Cours en temps réel.26.79%
JOHN WOOD GROUP -4.86%312.8 Cours en différé.6.03%
JPMORGAN CHASE & CO. -1.34%136.1811 Cours en différé.9.11%
JUNGHEINRICH AKTIENGESELLSCHAFT 3.24%39.52 Cours en différé.4.59%
MONDELEZ INTERNATIONAL, INC. -0.19%57.005 Cours en différé.-2.27%
MORGAN STANLEY -0.21%74.81 Cours en différé.9.43%
NATIONAL GRID PLC -0.57%873.798 Cours en différé.1.60%
PAYPAL HOLDINGS, INC. -0.32%246.4636 Cours en différé.5.57%
PROGRESSIVE CORPORATION 0.52%96.69 Cours en différé.-4.13%
QUANTUM GENOMICS -1.83%4.835 Cours en temps réel.0.61%
ROYAL BANK OF CANADA -0.19%107.61 Cours en différé.3.07%
SAIPEM S.P.A. -1.59%2.297 Cours en différé.5.85%
SSE PLC -0.13%1515 Cours en différé.1.13%
SUEZ SA 0.40%17.475 Cours en temps réel.7.31%
SUPERSONIC IMAGINE 0.00%1.39 Cours en temps réel.8.59%
TELEPERFORMANCE 1.05%288.5 Cours en temps réel.5.27%
VOLTALIA SA 1.45%24.45 Cours en temps réel.-6.77%
VOSSLOH AG 2.59%43.65 Cours en différé.2.90%
WELLS FARGO & COMPANY 0.18%32.7 Cours en différé.8.12%
WISEKEY INTERNATIONAL HOLDING AG 0.43%1.175 Cours en différé.-4.49%
ZEHNDER GROUP AG 2.92%66.9 Cours en différé.9.98%
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader