Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Economie / Forex  >  Toute l'info

Actualités : Economie / Forex
Toute l'infoSociétésMarchésEconomie / ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'infoEconomieDevises / forexStatistiques MacroéconomiquesCryptomonnaiesCybersécuritéCommuniqués

Rien ne prouve que l'épidémie de coronavirus ralentit, dit l'OMS

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
01/06/2020 | 21:37

LONDRES/MILAN, 1er juin (Reuters) - Rien ne prouve que l'épidémie de coronavirus perd de son potentiel, ont dit lundi l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et plusieurs scientifiques au lendemain des propos d'un médecin italien réputé qui affirmait que "cliniquement", le nouveau coronavirus avait disparu.

Maria Van Kerkhove, épidémiologiste de l'OMS, et d'autres spécialistes de la virologie et des infections ont dénoncé lundi des propos dépourvus de fondement scientifique.

Aucune donnée ne vient confirmer que la trajectoire du coronavirus a changé de manière sensible, pas plus que sa virulence, disent-ils.

"En ce qui concerne la transmissibilité, rien n'a changé", a dit Maria Van Kerkhove à la presse.

Les analyses realisées sur le virus lui-même ne montrent pas de modification génétique permettant d'affirmer que le coronavirus apparu fin décembre en Chine perd en virulence, a ajouté Martin Hibberd, professeur à la London School of Hygiene & Tropical Medicine.

Ces propos contredisent les déclarations tenues dimanche par dimanche le professeur Alberto Zangrillo, directeur des soins intensifs à l'hôpital San Raffaele, en Lombardie.

Il a dit s'appuyer sur une étude réalisée par un autre scientifique et qui doit être publiée cette semaine.

"Nous n'avons jamais dit que le virus avait changé, nous avons dit que l'interaction entre le virus et son hôte ont changé", a-t-il dit à Reuters.

Ces changements pourraient être imputés à de nouvelles caractéristiques du virus, qui n'ont à ce jour pas été identifiées, ou à une modification des caractéristiques de la population. (Kate Kelland et Emilio Parodi; version française Nicolas Delame)

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
Réagir à cet article
maxx34000 - Il y a 1 mois arrow option
rien ne prouve non plus que l'OMS soit indépendant des lobbies qui la financent majoritairement ...
  
  
calcucius - Il y a 1 mois arrow option
Le virus s'est juste déplacé vers l'amérique du sud, mais le nombre quotidien de nouveaux malades au niveau mondial ne diminue toujours pas.
Par contre au niveau européen il est en chute libre.
Tout dépend à quelle échelle on regarde.
Quand l'épidémie était en Europe, pour les asiatiques ,c'était fini alors que pour notre presse c'était la fin du monde
  
  
  • Publier
    loader
Dernières actualités "Economie / Forex"
13:09Le ministre de la Santé britannique salue le comportement responsable des Anglais
RE
12:22La Grèce n'acceptera pas un plan de relance européen "sous conditions"
RE
11:46ALLEMAGNE : Le ministre de l'économie prévoit la reprise dès octobre
RE
11:44Frappes aériennes en Libye visant une base où la Turquie comptait s'installer
RE
10:45Revue de presse du dimanche 5 juillet 2020
AW
10:21Plus de 680.000 contaminations au coronavirus en Russie
RE
10:12Les ouvrages des militants pro-démocratie retirés des bibliothèques à Hong Kong
RE
09:27Le rappeur Kanye West veut se présenter aux élections présidentielles américaines
RE
08:15La Grèce n'acceptera pas un plan de relance européen "sous conditions"
RE
06:35Le Japon se prépare à de nouvelles pluies dans le sud
RE
Dernières actualités "Economie / Forex"