Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Indices / Marchés

Actualités : Indices / Marchés
Toute l'infoSociétésIndices / MarchésEconomie / ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 

Bourse de Paris : Paris temporise face au regain d'incertitudes commerciales

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
14/11/2019 | 17:56

Paris (awp/afp) - La Bourse de Paris a fini en très légère baisse (-0,10%) jeudi, au terme d'une séance sans grand relief, une pause qui s'explique notamment par de nouvelles inquiétudes sur l'enlisement des négociations commerciales entre la Chine et les Etats-Unis.

L'indice CAC 40 a perdu 6,01 points à 5.901,08 points dans un volume d'échanges faible de 2,7 milliards d'euros. Mercredi, il s'était replié de 0,21%.

"On est dans des volumes assez ternes, c'est une phase d'attente", a relevé auprès de l'AFP Mikaël Jacoby, responsable du courtage Europe continentale à Oddo BHF Securities.

"On est dans des niveaux assez vertigineux et dans une phase de marché très surachetée", ajoute-t-il.

Le CAC 40 a dépassé mardi les 5.900 points et navigue dans des niveaux qu'il n'avait plus atteint depuis fin juillet 2007.

La guerre commerciale et ses rebondissements perpétuels continuent d'être au coeur des préoccupations des investisseurs.

"C'est le sujet qui guide les marchés depuis à peu près douze mois", reconnaît M. Jacoby.

Plein d'espoirs pendant plusieurs semaines à ce sujet, les investisseurs ont été déçus par les nombreux points de friction qui demeurent dans les négociations entre les deux pays.

Le principal désaccord concerne la levée des surtaxes douanières, préalable incontournable pour la Chine afin de signer un accord.

Or, pour l'heure, Donald Trump n'a pas donné de garantie sur le sujet.

"Il n'y a rien de nouveau tendant vers une solution sur ce serpent de mer sino-américain. On voit mal comment atteindre encore plus des sommets sans nouvelle un peu plus consistante sur ce sujet", prédit M. Jacoby.

Pas de récession en Allemagne

Les interventions de Donald Trump sont comme toujours particulièrement surveillées et les investisseurs attendent ses prochains commentaires concernant un éventuel report de taxes sur les importations du secteur automobile.

Côté indicateurs, la journée a été marquée par la publication de la croissance allemande qui échappe d'un cheveu à la récession technique avec une hausse de 0,1% de son produit intérieur brut au troisième trimestre.

"Les chiffres allemands ont été balancés par des chiffres chinois un peu négatifs", estime M. Jacoby.

La Chine a dévoilé jeudi une série d'indicateurs moroses pour le mois d'octobre: la production industrielle comme les ventes de détail ont ralenti, tandis que l'investissement tombait au plus bas depuis au moins 21 ans.

La croissance en zone euro s'est quant à elle élevée à 1,2%, légèrement meilleure que le 1,1% attendu.

En France, la hausse des prix à la consommation a finalement ralenti en octobre, à 0,8% sur un an, en raison notamment d'une baisse des prix de l'énergie.

En matière de valeurs, quelques titres tiraient leur épingle du jeu comme Bouygues (+0,75% à 38,90 euros) qui profite du redressement de son bénéfice net au troisième trimestre et de la confirmation de son objectif d'améliorer sa rentabilité sur toute l'année.

EDF a gagné 0,92% à 9,21 euros, fort d'un chiffre d'affaires en hausse de 3,4% sur les neuf premiers mois de l'année, porté par les activités de production et commercialisation en France et ce malgré l'abaissement de ses perspectives de production nucléaire pour 2019.

En queue du SBF 120, CGG souffrait (-5,14% à 2,31 euros) d'un abaissement de sa recommandation à "neutre" contre "surperformer" auparavant par Exane BNP.

ArcelorMittal prenait de son côté la place de lanterne rouge du CAC 40, en baisse de 2,79% à 14,78 euros. Le groupe européen devra continuer de gérer le site sidérurgique d'Ilva à Tarente (sud) jusqu'en mai 2020, quand la justice italienne se prononcera sur sa demande d'annulation de son rachat.

afp/rp

Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
ARCELORMITTAL 0.47%16.174 Cours en différé.-11.25%
BOUYGUES 0.24%37.43 Cours en temps réel.19.18%
CAC 40 -0.30%5853.21 Cours en temps réel.24.12%
CAC 40 INDEX FUTURE (FCE) - LIF/C1 -0.40%5852 Cours en différé.24.16%
CGG 4.48%2.542 Cours en temps réel.110.64%
ELECTRICITÉ DE FRANCE -0.81%9.344 Cours en temps réel.-31.74%
ENGIE -0.89%14.47 Cours en temps réel.16.57%
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
Réagir à cet article
Sansdents - Il y a 3 semaines arrow option
J’imagine la conversation entre l’excellent Président XI dont le pays va surclasser définitivement les USA et ses satellites (Europe, Japon, etc…) et le médiocre ultralibéral Macron :
XI : qu’avez-vous à vendre à la Chine communiste cher M Macron ?
Macron : Des TGV mais je viens de vendre le producteur de TGV (Alstom) aux US suite à des menaces de sanctions financières….et je suis en train de casser la SNCF sur ordre de l’UE…donc…Heuheuheuheuheu…..
XI : Donc pour les TGV c’est mort. Mais des TGV on peut vous en vendre, on en a produit 20 000 km en Chine et autant dans le monde, la SNCF Chinoise est en monopole public avec des dizaines de milliers de kilomètres de lignes et des millions de salariés à statut et avec au moins 3 salariés par train. Quoi d’autre mon cher M. Macron ?
Macron : Il y a bien le nucléaire mais après avoir produit des dizaines de centrales nucléaires des années 60 aux années 70, nous n’arrivons plus à produire un réacteur de nouvel génération (EPR), là où vous Chine communiste y parvenez les doigts dans le nez et les verts nous obligent à fermer les centrales nucléaires en France alors qu’elle peuvent encore durer plus de 50 ans sans aucuns risques et je suis en train de démanteler EDF à la demande de l’UE…..Heuheuheuheuheu
Xi : Donc pour le nucléaire c’est mort. Mais là aussi on peut vous en vendre, et l’EDF-GDF Chinois est en monopole public et emploi des millions de salariés à statut. Quoi d’autre cher M. Macron ?
Macron : Il y a bien les Télécoms où nous étions N°1 mondial de la R&D il y a 25 ans mais depuis sur ordre de l’UE, moi et mes prédécesseurs nous avons cassé l’opérateur historique France Telecom et avons donné Alcatel à Nokia qui à son tour est en train de sombrer face à Huawei…. Heuheuheuheuheu….
XI : Donc là aussi c’est mort. Mais Huawei, et Xiaomi peuvent vous vendre tout ce dont la France a besoin et l’un de nos 3 opérateurs télécoms publics géants comme China Mobile ou China Telecom, qui emploient plus de 1 million de salariés à statut, sur un seul réseau piloté par l’Etat communiste peuvent vous racheter FT renommer en l’agrume, d’origine Chinoise, Orange donc. Quoi d’autre cher M. Macron?
Macron : Il y a bien les Airbus ? Alors là je suis sûr de moi !
Xi : vous avez raison ! D’ailleurs une grande partie des Airbus sont maintenant produits en Chine communiste, ce qui nous a permis de créer notre propre industrie aéronautique en sortant nos propres avions made in China ! Quoi d’autres cher M. Macron?
Macron : Il y a bien le foie gras, les 400 fromages, le Champagne, le Cognac/Armagnac et les Grands vins de Bourgogne et du Bordelais, ainsi que les parfums et la haute couture, et notre pays est le N°1 en terme touristique.
Xi : Là je suis d’accord et nous avons racheté de nombreux grands châteaux ainsi que Club Med comme des milliers d’hectares de terres en France, et des millions de touristes Chinois viennent en France.
Macron : donc tout va bien ! Et vive l’Europe qui nous a permis de développer la concurrence libre et non faussée et ainsi de casser et privatiser tous nos services publics en France…..et pourquoi ne faites-vous pas la même chose en Chine M. Xi ?
Xi : Je suis désolé M. Macron mais quand je vois le résultat catastrophique de votre politique ultralibérale hyperatlantiste que vous appliquez en France et en Europe en copiant stupidement Reagan et Thatcher depuis 35 ans, et quand je vois le succès de notre politique qu’appliquait De Gaulle, Pompidou et Giscard des années 60 et 70, je préfère maintenir notre politique industrielle forte pilotée à long terme par l’Etat communiste qui nous réussit à 1000%.
J’ai dit la même chose à M .Trump. Désolé….cher M. Macron.
Macron : Heuheuheuheuheu….mais que va devenir notre beau capitalisme ultralibéral hyperatlantiste ?
Xi : Paix à son âme cher M. Macron.
  
  
  • Publier
    loader
Dernières actualités "Indices / Marchés"
15:56BOURSE DE WALL STREET : Wall Street ouvre en légère baisse
RE
15:14CAC40 : retombe sous 5.840, WStreet anticipé en repli de 0,3%
CF
15:14Wall Street : tentée par une pause après 9 semaines de hausse
CF
14:52Les valeurs à suivre lundi 9 décembre 2019 à Wall Street -
AO
14:02Agenda AOF / Sociétés France - Semaine du lundi 9 décembre 2019
AO
13:45BOURSE DE WALL STREET : Les valeurs à suivre à Wall Street
RE
13:21Point marchés-Repli en vue à Wall Street pour entamer une semaine chargée
RE
12:43BOURSE DE WALL STREET : USA-Les valeurs à suivre à Wall Street (actualisé)
RE
12:00DASSAULT SYSTEMES, parmi les plus fortes baisses du CAC 40 à la mi-séance - Lundi 9 décembre 2019
AO
11:47STMICROELECTRONICS, parmi les plus fortes hausses du CAC 40 à la mi-séance - Lundi 9 décembre 2019
AO
Dernières actualités "Indices / Marchés"