Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Toute l'info

Actualités : Toute l'info
 Toute l'infoSociétésMarchésEconomie / ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 

On ne peut pas combattre la Fed, rappelle Montpensier Finance

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
29/06/2020 | 11:56

Le sentiment général reflété par les indices est bien la résistance face à cet environnement économiquement et socialement très dégradé, observe Wilfrid Galand, directeur stratégiste chez Montpensier Finance. Selon lui, les marchés ont fait le choix de la confiance dans les banques centrales et les gouvernements.

Alors, inutile de résister poursuit-il : entre le programme "Pandémie" de la BCE et les différents volets du méga-plan d'intervention de la Fed (y compris un inédit "Main Street Financing Programme" destinés aux ménages et aux PME), et l'ensemble des relances budgétaires ce sont près de 20 000 milliards de dollars d'interventions annoncées soit plus de 20% du PIB mondial !

Ces milliards évitent la crise du crédit que tous les observateurs redoutaient souligne Wilfrid Galand.

Dans la seule zone euro, les flux de crédit aux entreprises non financières publiés par la BCE sont au plus haut depuis 2003, une première en temps de récession. Effet collatéral : l'argent des banques centrales se déverse aussi dans les marchés financiers via les marchés obligataires. Et comme les taux directeurs sont à zéro, il n'y pas d'alternative pour les investisseurs, constate le stratégiste.

Pour ce dernier, les prochaines semaines nous diront si cette résistance des marchés est à toute épreuve ou si les facteurs de fragilité comme la résurgence de la pandémie aux États-Unis ou la montée des tensions politiques dans ce pays auront raison de l'humeur ambiante. Le SP500 frôle sa moyenne 200 jours.

En attendant des signaux clairs, il faut se rendre à l'évidence : se mettre en face des banques centrales est un pari risqué, conclut Wilfrid Galand.

Copyright 2020 AOF
Tous droits de reproduction et de représentation réservés (Avertissement légal)
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
DJ INDUSTRIAL 1.30%27791.44 Cours en différé.-3.87%
NASDAQ 100 -0.49%11085.167907 Cours en différé.27.55%
NASDAQ COMP. -0.39%10968.356828 Cours en différé.22.72%
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
Réagir à cet article
Descroue - Il y a 1 mois arrow option
le covid va le faire
  
  
  • Publier
    loader
Dernières actualités "Toute l'info"
09:46ZALANDO : JP Morgan est neutre
ZD
09:45Tokyo termine en forte hausse après un long week-end
AW
09:42VIVENDI : et Amber Capital signent un pacte d'actionnaires pour Lagardère
DJ
09:41DEUTZ AG : Opinion positive de Baader Bank
ZD
09:39TORNOS : Rapport sur le premier semestre 2020
PU
09:38LAGARDÈRE : pacte entre Vivendi et Amber Capital
CF
09:37HELLOFRESH : JP Morgan neutre sur le dossier
ZD
09:37Le redressement graduel d'Aryzta réconforte les investisseurs
AW
09:37GB : pire chute en 11 ans du nombre de personnes employées entre mars et juillet
AW
09:35La machine se grippe pour Tornos au premier semestre
AW
Dernières actualités "Toute l'info"