Connexion
E-mail
Mot de passe
Afficher le mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON
Actualités : Toute l'info
Toute l'infoNos articlesSociétésMarchésEconomie & ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs

OCDE: accord pour mettre fin aux crédits à l'export pour les centrales à charbon

22/10/2021 | 18:15
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook

Paris (awp/afp) - L'OCDE a annoncé vendredi un accord entre plusieurs pays permettant d'interdire l'octroi de crédits à l'exportation pour les centrales électriques conventionnelles au charbon, à quelques jours de la COP26 à Glasgow.

"Les participants à l'arrangement de l'OCDE sur les crédits à l'exportation bénéficiant d'un soutien public ont convenu de mettre fin à leur soutien aux centrales électriques conventionnelles au charbon", a indiqué l'organisation internationale dans un communiqué publié vendredi.

Les participants à l'accord, qui a fait l'objet de longues négociations, sont l'Australie, le Canada, l'Union européenne, la Corée du Sud, les Etats-Unis, le Japon, la Norvège, la Nouvelle-Zélande, le Royaume-Uni, la Suisse et la Turquie, précise l'OCDE.

Concrètement, ces États se sont engagés à ne plus octroyer de crédits à l'exportation pour les nouvelles centrales électriques au charbon non équipées de systèmes de capture, d'utilisation et de stockage de carbone, ainsi que pour les centrales existantes, sous réserves de quelques exceptions.

Les crédits à l'exportation peuvent prendre la forme d'aides directes aux entreprises faisant des affaires à l'étranger ou de soutien sur le paiement d'intérêts, précise l'OCDE. Dans les faits toutefois, cette pratique était de plus en plus rarement utilisée.

"Ce genre de décision est primordial pour s'attaquer au changement climatique et atteindre les objectifs de zéro émissions nettes d'ici 2050" s'est réjoui vendredi le conseiller climat au département américain du Trésor John Morton, cité dans un communiqué.

"Le ministère va continuer à travailler avec les pays du monde entier au moment où ils effectuent une transition vers des sources d'énergies plus propres et plus vertes", a-t-il ajouté.

L'entrée en vigueur formelle de cette interdiction doit avoir lieu après l'adoption de cette disposition par chacun des pays signataires, "ce qui est prévu avant la fin octobre", précise l'OCDE dans son communiqué.

Cette annonce survient à quelques jours de l'ouverture de la conférence mondiale sur le climat, la COP26, à Glasgow à partir du 31 octobre, un rendez-vous des dirigeants mondiaux pour décider de mesures destinées à maintenir la planète sur une trajectoire supportable de réchauffement dans les prochaines années.

Non signataire de cet accord et plus gros financeur public au monde de centrales au charbon hors de ses frontières, la Chine a de son côté annoncé en septembre qu'elle allait cesser le financement de centrales à charbon à l'étranger.

Cette énergie est responsable d'environ 40% des émissions planétaires de CO2.

afp/rp


© AWP 2021
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Sociétés"
12:08France-Lecornu se rend aux Antilles pour tenter d'apaiser les tensions
RE
12:05Israël ferme ses frontières face au variant Omicron qui gagne l'Australie
AW
11:16Coronavirus-Le variant Omicron circule probablement en France - Véran
RE
08:45Nucléaire iranien-Les pourparlers reprennent à Vienne, sans grand espoir d'avancée
RE
07:31Revue de presse de ce dimanche 28 novembre 2021
AW
01:44Telecom Italia perd son patron et va examiner l'offre de KKR
AW
27/11AUTONOMIE DE LA GUADELOUPE : les élus locaux demandent la venue d'une délégation
AW
27/11Coronavirus-Israël va fermer ses frontières face au variant Omicron
RE
27/11Coronavirus/Variant-Israël ferme son territoire à tout visiteur étranger pendant 14 jours
RE
27/11PUCES : le "Chips Act" européen présenté début 2022, avec un mécanisme de
AW
Dernières actualités "Sociétés"