Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Indices / Marchés

Actualités : Indices / Marchés
Toute l'infoSociétésMarchésForexCryptomonnaiesMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 

Nouvelle année faste pour la Bourse au Brésil, la première sous Bolsonaro

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
30/12/2019 | 22:35

Sao Paulo (awp/afp) - La Bourse de Sao Paulo a connu une quatrième année faste d'affilée en 2019, avec une progression de plus de 30%, grâce à un contexte international plus favorable et à la réponse positive des marchés à la politique économique ultra-libérale du nouveau président brésilien Jair Bolsonaro.

L'indice Ibovespa de la Bourse de Sao Paulo, qui n'avait jamais dépassé la barre symbolique des 100.000 points, n'a cessé de battre des records.

Après avoir clôturé à 87.887 points fin 2018, il s'élevait à 115.645 lundi, lors de la dernière séance de l'année, soit une hausse de 31,5% sur un an, pour une progression totale de 164% depuis 2016.

Jeudi, l'indice avait battu son record historique, avec 117.219 points en cours de séance.

Il s'agit de la deuxième plus grosse hausse boursière sur un an de la décennie, après le bond de 37% en 2016.

Cette forte progression avait suivi une chute de 12% en 2015, au coeur de la récession historique qui plombe encore aujourd'hui l'économie brésilienne.

La Bourse avait continué à grimper les années suivantes (+27% en 2017 et +15% en 2018), malgré une croissance faiblarde (+1,3% en 2017 comme en 2018).

A l'instar de toutes les places boursières du monde, la pacification des relations commerciales entre la Chine et les Etats-Unis a eu un fort impact sur l'indice Ibovespa.

La réduction des taux d'intérêt en Europe et aux Etats-Unis a également poussé les investisseurs à se tourner vers des marchés émergents comme celui du Brésil.

La Banque centrale brésilienne a par ailleurs abaissé son taux directeur à un plancher historique de 4,5%, à la faveur d'une inflation maîtrisée.

La facilitation de l'accès au crédit a notamment été bénéfique pour le secteur immobilier (+70%), mais aussi de la grande distribution (+55%), en raison de l'augmentation de la consommation des ménages.

L'énergie a également eu le vent en poupe, en vue de la privatisation de la compagnie d'Etat Eletrobras.

Le géant pétrolier Petrobras a vu le cours de ses actions progresser d'environ 30%, en raison notamment d'un vaste plan de désinvestissement.

Vale, numéro un mondial du minerai de fer, a vu dans un premier temps sa valeur boursière chuter de 15% après la rupture du barrage minier à Brumadinho, une catastrophe qui a fait 270 morts et disparus en janvier. Mais il est tout de même parvenu à terminer l'année dans le vert (+7%).

Le facteur Bolsonaro

Fin 2018, les milieux d'affaires étaient euphoriques après l'élection du président d'extrême droite Jair Bolsonaro, séduits par le programme ultra-libéral de son ministre de l'Economie, Paulo Guedes.

"Il faut forcément prendre en compte l'élection présidentielle: cette vision plus libérale a changé la perspective du pays, avec la mise en place de réformes sans cesse reportées par les gouvernements précédents", explique Jefferson Laatus, du cabinet de consultants Laatus.

Le principal tour de force a été l'approbation par le Congrès de l'épineuse réforme des retraites, qui pourrait permettre une économie plus de 800 milliards de réais (environ 200 milliards de dollars) sur les dix prochaines années.

Pour ce faire, le gouvernement est parvenu à former une sorte d'union sacrée d'une large majorité des parlementaires, en dépit des nombreuses polémiques qui ont entaché le premier mandat du président Bolsonaro, très critiqué notamment sur les questions environnementales.

D'autres réformes importantes sont en vue, visant notamment à dégraisser l'administration publique et à simplifier le système fiscal.

"Il y a de fortes attentes pour 2020. En 2019, il fallait mettre de l'ordre dans la maison et prendre des mesures qui porteraient leurs fruits plus tard", souligne Laatus.

"L'année 2020 pourrait être encore meilleure, avec plus de réformes, de privatisations et de mesures qui pourraient accélérer la reprise économique", ajoute-t-il.

Une certaine embellie a déjà été entrevue au troisième trimestre, avec une croissance de 0,6%, supérieure aux attentes, grâce à une poussée de la consommation.

Le marché a récemment légèrement relevé sa prévision de croissance pour 2020, de 2% à 2,2%, et le nombre de chômeurs est passé sous les 12 millions en fin d'année pour la première fois depuis 2016.

La plupart des analystes prévoient un indice Ibovespa autour des 130.000 points en 2020.

Mais Fernando Bergallo, directeur des opérations de change chez FB Capital, considère qu'une amélioration du contexte international "pourrait faire en sorte que l'indice atteigne les 200.000 points d'ici un ou deux ans".

afp/rp

Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
EURO / BRAZILIAN REAL (EUR/BRL) 0.01%4.7699 Cours en différé.5.45%
FACEBOOK -1.97%196.77 Cours en différé.-4.13%
IBOVESPA -0.79%113681.42 Cours en différé.-2.08%
VALE S.A. -3.97%50.13 Cours en clôture.-6.34%
VALE S.A. 2.25%8.59 Cours en clôture.0.00%
VALE S.A. 0.00%Cours en clôture.0.00%
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Marchés"
01:18TOKYO : le Nikkei chute encore de 1% à l'ouverture à cause du coronavirus
AW
25/02Wall Street : +lourde correction en 4 séance depuis janv 2018
CF
25/02Nouvelle séance noire à Wall Street où le coronavirus fait perdre 3,15%
RE
25/02Wall Street replonge, craintes renforcées sur le coronavirus
AW
25/02EUROPE : La pandémie de coronavirus se profile, les Bourses européennes dérapent encore
AW
25/02CAC40 : à 5.670, 4 mois de hausse effacés en 4 séances
CF
25/02Les valeurs à suivre demain à la Bourse de Paris Mercredi 26 février 2020
AO
25/02BOURSE DE PARIS : Paris ploie sous le poids des nouvelles contaminations au coronavirus
AW
25/02Brexit: L'UE prête à lancer des "difficiles" négociations avec Londres
RE
25/02Point marchés-Le coronavirus se propage, une correction se profile
RE
Dernières actualités "Marchés"