Connexion
E-mail
Mot de passe
Afficher le mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON
Actualités : Toute l'info
Toute l'infoNos articlesSociétésMarchésEconomie & ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 

Matières premières : L'or fond, le cuivre hésite et le sucre monte

06/08/2021 | 22:17
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook

Londres (awp/afp) - Le prix de l'or a été plombé par l'emploi américain vendredi qui a creusé l'appétit pour le risque des investisseurs, la valeur refuge reculant jusqu'à son plus bas depuis fin juin. Après quatre séances et demi sans tendance forte, le prix de l'or a dégringolé dès la publication du rapport en milieu de séance européenne. Près d'un million d'emplois ont été créés en juillet, selon le rapport gouvernemental publié vendredi, particulièrement attendu pour se faire une idée du niveau de l'économie américaine en pleine reprise.

De quoi rassurer les marchés et pousser les investisseurs vers les actifs à risque, au détriment de l'or.

"De bons chiffres sur l'emploi sont une mauvaise nouvelle pour l'or, car cela veut dire que la Fed (Banque centrale) américaine pourra commencer à réduire son programme de rachats d'actifs dans un futur proche", explique Daniel Briesemann, analyste chez Commerzbank.

Une politique monétaire plus stricte ferait remonter les taux d'intérêt, et rendrait l'or, valeur sans rendement, moins intéressant pour les investisseurs.

Vers 14H30 GMT (16H30 à Paris), l'once d'or coûtait 1.764,61 dollars, à son plus bas depuis le 30 juin, contre 1.814,19 dollars le vendredi précédent en fin de séance.

La Chine inquiète le cuivre

Le cuivre, dont le prix avait reculé au fil de la semaine, s'est légèrement ressaisi vendredi alors que les investisseurs reprenaient goût pour le risque.

Métal industriel dont la demande évolue au gré de la croissance, notamment en Chine, premier consommateur mondial, le cuivre a souffert de la reprise de la pandémie dans le pays.

"Les inquiétudes sur la propagation du Covid-19 restent le sujet numéro un", confirme Alastair Munro, du bureau métal de Marex.

Par ailleurs, la publication dans la presse officielle chinoise d'informations sur un potentiel durcissement des mesures anti-pollution pèse sur les perspectives de l'industrie, et donc sur la demande de métaux de base.

Dans le même temps, le marché surveille les négociations entre travailleurs et patronat de la plus grande mine du monde, Escondida, au Chili.

"La première tournée de négociations s'achève le 9 août, et pourraient être reconduites pour cinq jours", note Anna Stablum, de Marex.

La dernière grève de longue durée à Escondida, en 2017, avait fait flamber le cours du cuivre.

La tonne de cuivre pour livraison dans trois mois coûtait 9.520 dollars sur le London Metal Exchange, contre 9.728 dollars sept jours plus tôt à la fermeture du marché des métaux londonien.

Le froid brésilien fait monter le sucre

Les prix du sucre ont grimpé vendredi à leur plus haut en plusieurs mois, la météo brésilienne menaçant la récolte du premier producteur mondial de canne à sucre.

La livre de sucre brut a atteint un plus haut depuis fin février à 18,92 cents sur le marché new-yorkais, tandis que la tonne de sucre blanc s'est hissé à son plus haut depuis début juin à 465 dollars.

Des températures anormalement basses ont touché le Brésil, avec des gels qui ont frappé les plantations de canne à sucre.

"Le marché new-yorkais est plus affecté par la météo brésilienne, mais c'est l'ensemble du secteur qui est touché", commente Jack Scoville, analyste chez Price Futures Group.

"Un des plus grands vendeurs de sucre prévoit une production nationale de 28 millions de tonnes, soit 10 millions de tonnes de moins que l'année dernière et un plus bas depuis au moins une décennie", s'inquiète Michaela Helbing-Kuhl, analyste chez Commerzbank.

"Et en plus, la saison prochaine va probablement aussi être affectée", ajoute-t-elle.

A Londres, la tonne de sucre blanc pour livraison en octobre valait 461,40 dollars vers 16H00 GMT (18H00 à Paris), contre 445,70 dollars le vendredi précédent à la clôture.

A New York, la livre de sucre brut pour livraison au même mois valait 18,71 cents, contre 17,91 cents sept jours auparavant.

js/jbo/els


© AWP 2021
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
AUSTRALIAN DOLLAR / BRITISH POUND (AUD/GBP) -0.23%0.53181 Cours en différé.-4.81%
AUSTRALIAN DOLLAR / US DOLLAR (AUD/USD) -0.33%0.7061 Cours en différé.-7.63%
BRITISH POUND / AUSTRALIAN DOLLAR (GBP/AUD) 0.16%1.8799 Cours en différé.5.21%
BRITISH POUND / CANADIAN DOLLAR (GBP/CAD) -0.18%1.70175 Cours en différé.-2.12%
BRITISH POUND / JAPANESE YEN (GBP/JPY) 0.08%150.43 Cours en différé.6.23%
BRITISH POUND / NEW ZEALAND DOLLAR (GBP/NZD) 0.30%1.95805 Cours en différé.2.48%
BRITISH POUND / SWISS FRANC (GBP/CHF) 0.02%1.22339 Cours en différé.1.10%
BRITISH POUND / US DOLLAR (GBP/USD) -0.18%1.32768 Cours en différé.-2.90%
CANADIAN DOLLAR / BRITISH POUND (CAD/GBP) 0.17%0.58763 Cours en différé.2.18%
CANADIAN DOLLAR / US DOLLAR (CAD/USD) 0.00%0.7797 Cours en différé.-0.62%
EURO / BRITISH POUND (EUR/GBP) 0.00%0.85003 Cours en différé.-4.58%
EURO / US DOLLAR (EUR/USD) -0.18%1.12863 Cours en différé.-7.33%
INDIAN RUPEE / BRITISH POUND (INR/GBP) 0.08%0.010039 Cours en différé.0.23%
INDIAN RUPEE / US DOLLAR (INR/USD) -0.06%0.013332 Cours en différé.-2.61%
NEW ZEALAND DOLLAR / US DOLLAR (NZD/USD) -0.44%0.67797 Cours en différé.-5.13%
S&P GSCI COPPER INDEX 2 0.04%677.2347 Cours en différé.23.25%
S&P GSCI GOLD INDEX 0.49%1031.4977 Cours en différé.-5.85%
S&P GSCI SUGAR INDEX 0.11%196.0001 Cours en différé.20.08%
US DOLLAR / BRITISH POUND (USD/GBP) 0.18%0.753194 Cours en différé.2.98%
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Mat. Premières"
08:47TotalEnergies démarre la production du projet CLOV Phase 2 au large de l'Angola
DJ
08:33Tokyo finit sur une note positive une semaine affectée par la variant Omicron
AW
08:05Nucléaire iranien - les parties restantes de l'accord de vienne tiendront vendredi une réunion qui marquera la fin de l'actuelle session de pourparlers - diplomate européen
RE
08:05Nucléaire iranien - Fin des pourparlers indirects ce vendredi - sces
RE
07:53Point marchés-Rebond en vue en Europe avant le rapport sur l'emploi US (actualisé)
RE
06:50Les actions indiennes abandonnent leurs gains initiaux en raison des inquiétudes liées à Omicron.
ZR
02:22Tokyo prudente en attendant l'emploi américain
AW
02/12MARCHÉS : la peur d'Omicron prévaut en Europe, mais Wall Street rebondit
AW
02/12Le soumissionnaire de la raffinerie de Limetree qui a échoué qualifie l'offre gagnante de "liquidation déguisée".
ZR
02/12Hypervolatil après la décision de l'Opep+, le pétrole repart de l'avant
AW
Dernières actualités "Mat. Premières"