Actualités : Toute l'info
Toute l'infoNos articlesSociétésMarchésEconomie & ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'actualitéEconomieDevises & ForexStatistiques MacroéconomiquesCryptomonnaiesCybersécuritéCommuniqués

Mali: Un militaire français tué dans une attaque au mortier

23/01/2022 | 11:52
MALI: UN MILITAIRE FRANÇAIS TUÉ DANS UNE ATTAQUE AU MORTIER

PARIS (Reuters) - Un militaire français a été tué samedi après-midi au Mali lors d'une attaque au mortier du camp militaire de l'opération Barkhane à Gao, ont annoncé l'Elysée et l'état-major des armées.

Le brigadier Alexandre Martin, du 54ème régiment d'artillerie de Hyères, a été grièvement blessé lorsque "plusieurs tirs indirects" ont frappé le camp samedi vers 17 heures, a précisé l'état-major dans un communiqué publié dimanche.

"Il a immédiatement été pris en charge par le détachement médical de la plate-forme de Gao mais a succombé à ses blessures", précise le communiqué, ajoutant que neuf autres militaires ont été légèrement blessés lors de l'attaque mais que leur état "n'inspire aucune inquiétude".

Toujours selon l'armée française, "une patrouille d'hélicoptères d'attaque a été engagée pour intercepter et neutraliser les terroristes à l'origine des tirs".

Le Président de la République Emmanuel Macron "salue avec respect" la mémoire du brigadier mortellement blessé, ainsi que "le courage des militaires engagés au Sahel" et leur exprime "sa totale confiance".

"Il confirme la détermination de la France à poursuivre la lutte contre le terrorisme dans la région, aux côtés de ses partenaires", ajoute un communiqué de l'Elysée.

La France a récemment exprimé sa préoccupation vis-à-vis des récents développements au Mali, où sont arrivés des mercenaires du groupe privé russe Wagner alors que les autorités en place depuis le coup d'Etat de 2020 ont repoussé la tenue d'élections, initialement prévues le mois prochain, en invoquant la violence de l'insurrection islamiste.

Les forces françaises ont quitté Tombouctou et plusieurs autres de leurs bases du nord du pays le mois dernier dans le cadre de la réorganisation de l'opération Barkhane, annoncée l'été dernier par Emmanuel Macron, qui doit se traduire par une réduction d'effectifs substantielle.

(Reportage Benjamin Mallet)


© Reuters 2022
Dernières actualités "Economie & Forex"
03:04La Banque mondiale va fournir $30 mds pour soutenir la sécurité alimentaire
RE
03:02L'économie australienne recèle de nombreux pièges pour le vainqueur des élections
ZR
02:31Un groupe d'investisseurs invité à intensifier son action en faveur du climat-rapport
RE
01:49Turquoise Hill recevra un financement par emprunt de Rio Tinto alors qu'elle évalue une offre de 2,7 milliards de dollars.
ZR
01:46La Corée du Nord stimule la production de médicaments et de fournitures médicales pour lutter contre le COVID
ZR
01:35La Banque mondiale propose 30 milliards de dollars alors que la guerre en Ukraine menace la sécurité alimentaire
ZR
01:29Kohl's perd deux cadres supérieurs dans sa recherche d'un acheteur
ZR
01:09Exclusif-Japan Inc se retourne contre le stimulus monétaire de la banque centrale, selon une enquête Reuters.
ZR
01:05De nouveaux combattants ukrainiens se rendent à Mariupol, selon la Russie
ZR
01:01La vie du président ukrainien Zelenskiy racontée dans une nouvelle bande dessinée
ZR
Dernières actualités "Economie & Forex"