Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Toute l'info

Actualités : Toute l'info
 Toute l'infoSociétésIndices / MarchésEconomie / ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 

Malgré la politique, la croissance résiste, souligne Amplegest

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
04/09/2019 | 10:17
Les risques politiques dans le monde se sont accumulés tout au long de l’été. Pourtant la croissance résiste. C’est ce que soulignent Emmanuel Auboyneau et Xavier D’Ornellas, gérants associés. L’idée générale d’un fort ralentissement de l’économie mondiale fait son chemin depuis plusieurs mois. Les tenants de cette thèse se basent essentiellement sur la décélération industrielle dans le monde. L’incertitude autour du conflit commercial entre les Etats-Unis et la Chine, avec le risque qu’il s’étende à l’Europe, est incontestablement un facteur négatif pour la croissance mondiale.

Pourtant, restant factuels, les deux gérants associés constatent une résilience certaine de la croissance mondiale. Aux Etats-Unis, le plein emploi reste le principal garant de l'activité, grâce à la confiance qu'il transmet et la consommation qu'il induit. Difficile dans ces conditions d'imaginer une récession en 2020, ni même un fort ralentissement selon eux. Ils précisent que Donald Trump est un facteur évident d'instabilité, mais il ne prendra pas le risque de provoquer une récession.

Le président américain a besoin d'une croissance économique solide pour se donner le maximum de chances d'être réélu. Dans cette optique, la Réserve fédérale américaine (FED) subit actuellement une forte pression de la Maison Blanche pour baisser les taux d'intérêt. Un tel mouvement ne nous apparait pas économiquement justifié à ce stade du cycle économique. L'indépendance de la Banque Centrale est aujourd'hui plus fragile.

La Chine ralentit, mais de manière mesurée, les mesures de soutien du gouvernement compensant en grande partie l'impact de la guerre commerciale. La production d'acier, de cuivre et d'électricité, indicateurs concrets de l'activité, poursuivent leur ascension. La confiance des ménages chinois reste à un niveau élevé. Les ventes au détail ont légèrement baissé mais restent soutenues. Le secteur manufacturier souffre du conflit commercial mais son poids global diminue dans l'économie. Dans l'hypothèse d'un accord avec les Etats-Unis, qu'ils jugent probable, la croissance chinoise pourrait même rebondir dans le courant de l'année prochaine.


Copyright 2019 AOF
Tous droits de reproduction et de représentation réservés (Avertissement légal)
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
LME COPPER CASH 0.46%5745 Cours en clôture.-1.61%
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Toute l'info"
04:00L'essentiel de l'actualite a 02h00 gmt (16/10)
RE
03:37Le bilan du puissant typhon au Japon s'alourdit à 74 morts
RE
03:20TURKIYE HALK BANKASI : La justice US accuse la banque turque Halkbank de fraude en lien avec l'Iran
RE
02:43USA/"Impeachment"-Pence et Giuliani refusent de coopérer à l'enquête
RE
02:33Tokyo en nette hausse grâce à des bons signaux venus des Etats-Unis
AW
01:26Syrie-Poutine dit à Erdogan son inquiétude sur la situation humanitaire-Kremlin
RE
00:10Un second chercheur français détenu en Iran - presse
RE
00:01United Airlines relève ses prévisions malgré le Boeing 737 MAX
AW
15/10USA/OPIOÏDES : Règlement amiable à 18 milliards de dollars en négociations, rapporte le WSJ
RE
15/10WallStreet : dopé par les trimestriels, surtout United Health
CF
Dernières actualités "Toute l'info"