Connexion
E-mail
Mot de passe
Afficher le mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON
Actualités : Toute l'info
Toute l'infoNos articlesSociétésMarchésEconomie & ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'actualitéEconomieDevises & ForexStatistiques MacroéconomiquesCryptomonnaiesCybersécuritéCommuniqués

Les stratèges de la Bourse voient plus de gains en 2022

01/12/2021 | 14:10
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
FILE PHOTO: A Wall St. sign is seen near the NYSE in New York

Le S&P 500 gagnera 7,5 % d'ici à la fin de 2022 pour finir à 4 910, grâce aux bénéfices et à la croissance économique qui prolongeront le rallye de cette année, selon la prédiction médiane d'un sondage Reuters auprès de stratèges.

Ces prévisions optimistes interviennent alors même que les inquiétudes croissantes concernant l'effet d'une nouvelle variante du coronavirus assombrissent le tableau à court terme. La Bourse https://www.reuters.com/markets/europe/wall-st-ends-lower-taper-acceleration-worries-pile-onto-virus-angst-2021-11-30 a fortement chuté mardi, en partie à cause des inquiétudes concernant la variante Omicron.

Pourtant, le S&P 500 reste en hausse de plus de 21 % en 2021, profitant de la réouverture de l'économie après les blocages liés à la pandémie.

Pour 2022, l'indice de référence S&P 500 gagnera 7,5 % par rapport à la clôture de mardi (4 567) pour terminer l'année à 4 910, selon la prévision médiane de 45 stratèges interrogés par Reuters au cours des deux dernières semaines.

Cette prévision est plus élevée que les 4 725 du sondage Reuters de fin août, bien que nombre des dernières prévisions pour 2022 aient été données avant la nouvelle Omicron.

"L'année prochaine, l'économie va ralentir un peu, mais elle sera toujours plus forte que la tendance, ce qui devrait prolonger le marché haussier, a déclaré Ryan Detrick, chef de la stratégie de marché chez LPL Financial, qui a un objectif de 5 050 fin 2022 pour le S&P 500.

Sur la base du sondage, la moyenne industrielle Dow Jones terminera l'année prochaine à 37 500, en hausse d'environ 8,7 % par rapport à la clôture de mardi.

Alors que la croissance des bénéfices pour 2022 devrait être bien inférieure à la croissance fulgurante observée cette année lorsque les entreprises ont rebondi après le début de la pandémie, certains stratèges pensent que les opinions du consensus pourraient sous-estimer la force.

"Les analystes seront toujours en retard d'une année", a déclaré cette semaine Brian Belski, chef de la stratégie d'investissement chez BMO Capital Markets, lors d'un chat virtuel pour ses perspectives pour l'année à venir. Il prévoit que le S&P 500 terminera l'année 2022 à 5 300.

Les stratèges interrogés dans le cadre de ce sondage estiment pour la plupart que les prévisions de bénéfices s'amélioreront plutôt que de se dégrader au cours des six prochains mois.

La hausse des coûts liés aux perturbations de la chaîne d'approvisionnement et à la main-d'œuvre a suscité des mises en garde de la part des entreprises lors de la récente saison des résultats, mais de nombreuses entreprises ont jusqu'à présent réussi à répercuter les coûts sur les consommateurs.

Les analystes de Wall Bourse s'attendent à ce que les bénéfices du S&P 500 augmentent de 7,9 % en 2022, contre une croissance estimée à 49,3 % en 2021, selon les données I/B/E/S de Refinitiv.

De nombreux stratèges interrogés dans le cadre du sondage considèrent toutefois qu'une correction ou un repli du S&P 500 au cours des six prochains mois est probable.

Parmi les derniers motifs d'inquiétude, le président de la Réserve fédérale, Jerome Powell https://www.reuters.com/markets/us/powell-yellen-head-congress-inflation-variant-risks-rise-2021-11-30, a signalé mardi que la banque centrale américaine envisagerait d'accélérer le retrait de ses achats d'obligations en cas d'augmentation des risques d'inflation.

Au début du mois, la Fed a commencé à réduire ses achats de bons du Trésor et de titres adossés à des créances hypothécaires à un rythme qui la mettrait en bonne voie pour achever la réduction progressive de ses activités d'ici la mi-2022. Le programme a été introduit au début de 2020 pour faciliter l'économie pendant la pandémie.

Savita Subramanian, stratège en matière d'actions et de quant chez BofA Securities, a déclaré cette semaine aux investisseurs, dans une présentation vidéo sur l'année à venir, que les grandes capitalisations devraient se concentrer sur les sociétés "dont les dividendes sont plus stables et croissants et qui bénéficieront de l'inflation au lieu d'en souffrir".

"Nous aimons l'énergie et les services financiers pour leurs dividendes protégés contre l'inflation", a-t-elle déclaré. BofA a un objectif de fin d'année de 4 600 sur le S&P 500 pour 2022.

(Autres articles de la série de sondages Reuters sur les marchés boursiers mondiaux au quatrième trimestre :)


© Zonebourse avec Reuters 2021
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Economie & Forex"
20:26Les actions frémissent face à un éventuel conflit en Ukraine
ZR
20:16Burkina Faso-Le président renversé par l'armée, la Constitution suspendue
RE
20:08GB-Johnson a fêté son anniversaire pendant un confinement - ITV
RE
19:44Un bug sur le marché entraîne la vente d'au moins 1 million de dollars de NFT en dessous du prix du marché.
ZR
19:44DEVISES : $ entre 3 feux, baisse activité US, FED et Ukraine
CF
19:38Burkina Faso-Le président renversé par l'armée, la Constitution suspendue
RE
19:18Gb-boris johnson a fête son anniversaire en présence d'une trent…
RE
19:18GB-Johnson a fêté son anniversaire pendant un confinement - ITV
RE
19:13La france annonce que 3.776 patients sont en reanimation en rais…
RE
19:12La france annonce que 101.723 personnes sont décédées a l'hopita…
RE
Dernières actualités "Economie & Forex"