Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Indices / Marchés

Actualités : Indices / Marchés
Toute l'infoSociétésMarchésEconomie / ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 

Les investisseurs craignent une reprise lente et une pandémie longue

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
14/05/2020 | 11:31
LES BOURSES EUROPÉENNES POURSUIVENT LEUR REPLI EN DÉBUT DE SÉANCE

par Marc Angrand

Les principales Bourses européennes poursuivent leur repli en début de séance jeudi face à la double perspective d'une reprise économique plus lente qu'anticipé et d'une pandémie de coronavirus plus difficile que prévu à endiguer.

À Paris, le CAC 40 perd 1,64% à 4.271,82 points après une heure d'échanges, en baisse pour la quatrième séance d'affilée et au plus bas depuis le 6 avril. A Londres, le FTSE 100 cède 1,4% et à Francfort, le Dax recule de 1,42%.

L'indice EuroStoxx 50 est en baisse de 1,63%, le FTSEurofirst 300 de 0,9% et le Stoxx 600 de 1,42%, au plus bas depuis dix jours.

Si le président de la Réserve fédérale américaine, Jerome Powell, a promis mercredi que la Fed amplifierait encore son soutien à l'économie en cas de besoin (tout en excluant des taux négatifs), les marchés ont surtout retenu de son intervention l'évocation du risque d'une reprise plus lente et donc plus longue qu'anticipé initialement.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a par la suite porté un nouveau coup au moral des investisseurs en soulignant que le coronavirus SARS-CoV-2 pourrait ne jamais totalement disparaître.

Ce risque s'ajoute à celui, plus immédiat, d'une nouvelle vague de contaminations dans les pays ayant récemment levé une partie des mesures de confinement prises pour freiner la pandémie.

La séance sera par ailleurs animée par les chiffres hebdomadaires des inscriptions au chômage aux Etats-Unis, attendues en baisse mais toujours à un niveau historiquement élevé puisque le consensus Reuters les donne à 2,5 millions.

VALEURS

La baisse touche une nouvelle fois tous les secteurs de la cote et les replis les plus marqués affectent les compartiments les plus vulnérables à une remise en cause du scénario initial de reprise: l'indice Stoxx européen de l'automobile perd 2,17%, celui des transports et du tourisme 1,79%, celui de l'énergie 1,95%.

A Paris, toutes les valeurs du CAC 40 évoluent dans le rouge et parmi les baisses les plus marquées, le groupe parapétrolier TechnipFMC cède 4,93% et le sidérurgiste ArcelorMittal 4,83%.

PSA et Fiat Chrysler cèdent respectivement 3,4% et 0,87% après avoir renoncé à un dividende ordinaire.

Dans l'actualité des résultats, Bouygues perd 4,24% après avoir creusé sa perte d'exploitation au premier trimestre et renoncé à des prévisions pour le reste de l'année tandis qu'EDF prend 2,42% après le repli limité de son chiffre d'affaires sur les trois premiers mois de l'année.

Euronext se distingue avec un bond de 4,46%, la meilleure performance du SBF 120 après des résultats trimestriels supérieurs aux attentes.

EN ASIE

A Tokyo, l'indice Nikkei a fini la journée sur un repli de 1,74% dans le sillage de Wall Street et après l'avertissement de l'OMS. Sony (-3,89%) a en outre été sanctionné après avoir dit tabler sur une chute de 30% de son bénéfice d'exploitation sur l'exercice en cours.

En Chine, le SSE Composite de Shanghaï a perdu 0,96% dans l'attente de nouvelles mesures de soutien à l'économie après une tribune du ministre des Finances, Liu Kun, dans le Quotidien du Peuple soulignant la nécessité d'une politique budgétaire "plus active" afin de "contrer la pression à la baisse sur l'économie".

A WALL STREET

Les contrats à terme sur les principaux indices américains préfigurent pour l'instant une ouverture incertaine après le repli marqué subi mercredi, lié aux propos prudents de Jerome Powell.

L'indice Dow Jones a cédé 2,17% à 23.247,97 points et le S&P 500 a perdu 1,75%, à 2.820 points. Le Nasdaq Composite a reculé de son côté de 1,55% à 8.863,17 points.

TAUX

Les rendements obligataires de référence poursuivent leur baisse, un mouvement alimenté par le regain d'aversion au risque des investisseurs.

Celui du Bund allemand à dix ans, référence pour la zone euro, cède près de deux points de base à -0,543% et son équivalent américain trois points à 0,6202%.

CHANGES

Le dollar reste soutenu par son statut de valeur refuge et par le rejet mercredi par Jerome Powell de l'éventualité d'un recours de la Fed à des taux d'intérêt négatifs.

L'indice mesurant les fluctuations du billet vert face à un panier de référence (+0,05%) se traite non loin de son récent pic de trois semaines, et l'euro revient sous 1,0810.

PÉTROLE

Le marché pétrolier reste orienté à la hausse au lendemain de l'annonce d'une baisse inattendue des stocks de brut aux Etats-Unis.

Le Brent gagne 1,88% à 29,74 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) prend 2,17% à 25,84 dollars le baril.

(Marc Angrand, édité par Blandine Hénault)

Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
ARCELORMITTAL 0.28%10.112 Cours en différé.-35.48%
BOUYGUES 0.18%32.72 Cours en temps réel.-13.73%
CAC 40 -1.15%5022.6 Cours en temps réel.-15.00%
DAX -1.35%12558.31 Cours en différé.-3.89%
DJ INDUSTRIAL 1.78%26287.03 Cours en différé.-9.50%
ELECTRICITÉ DE FRANCE -1.57%8.792 Cours en temps réel.-10.03%
EURO / US DOLLAR (EUR/USD) -0.17%1.12921 Cours en différé.0.31%
EURO STOXX 50 -1.18%3309.36 Cours en différé.-10.55%
EURONEXT N.V. 0.22%93.15 Cours en temps réel.27.94%
FIAT CHRYSLER AUTOMOBILES N.V. 0.67%9.06 Cours en différé.-31.76%
LONDON BRENT OIL -0.51%42.84 Cours en différé.-34.97%
NASDAQ 100 2.54%10604.057974 Cours en différé.21.42%
NASDAQ COMP. 2.21%10433.649913 Cours en différé.16.28%
NIKKEI 225 -0.44%22614.69 Cours en temps réel.-3.98%
PEUGEOT 0.03%14.705 Cours en temps réel.-30.99%
S&P 500 0.00%3179.72 Cours en différé.-1.58%
SMI -0.79%10173.97 Cours en différé.-3.42%
SONY CORPORATION 0.92%7580 Cours en clôture.2.42%
STOXX EUROPE 600 -1.03%367.27 Cours en différé.-10.73%
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
Réagir à cet article
Sansdents - Il y a 1 mois arrow option
Seule la Chine communiste triomphera de ce COVID 19 et le capitalisme mafieux occidental en Europe, aux USA, au Japon, en Inde, Russie, etc...sombrera. C'est pourquoi tous les médias macroniens ultralibéraux hyperatlantistes anticommunistes, BFM, LCI, CNEWS, France 5, TF1, France 2, France Inter, France Culture, Le Figaro, Le Monde, Les Echos, Le Parisien, Libération, fulminent contre la Chine communiste et sur ordre de Trump et Macron lancent des Fake-News tous les jours contre la Chine communiste. Très drôle et pitoyable. Triste fin pour le capitalisme mafieux, mais heureuse nouvelle.
La Chine communiste enregistre 0 morts et 0 cas depuis plus d'une semaine dans un pays de 1,5 milliards d'habitants. Mais le déconfinement dans la Chine communiste est beaucoup plus strict que ce qu'on appelle le confinement dans un pays capitaliste mafieux comme les USA, les UK, la France, l'Allemagne, le Japon, etc....donc tous aux abris le 11 mai en France: pas de masques, pas de test, écoles, lycées et transports en communs bondés sans masques ni test et avec des hôpitaux ruinés en 20 ans. Et pas de suivis des contaminés via la 5G qui n’existe pas en France et qui n’est pas près d’exister sans Huawei, l’équipementier qui a 10 ans d’avance sur la 5G….
ET en Chine communiste la recherche publique sur les traitements et les vaccins mobilise des dizaines de milliards d’Euros…
Tout reportage sur la situation en Chine est interdit dans les médias macroniens, 90% des médias, car depuis 3 semaines grâce à un vrai confinement de 76 jours, le port du masque systématique (il y en a des centaines de milliards en Chine communiste..), des tests par millions et une quarentaine vraie stricte avec les testés positifs et leurs contacts.
Et oui la Chine communiste a donné toutes les informations et alerte en temps et en heure mais ces ploucs de Trump, Macron, Johnson et leurs médias se sont moqués pendant 2 mois de la Chine communiste pour ne rien faire. Seule l'Allemagne, Singapour, Taiwan, la Corée du Sud et le Japon ont écouté la Chine communiste et on voit la différence sur le nombre de morts. Et non la Chine communiste n'a pas caché ou sous-évalué le nombre de ses morts. Et aujourd'hui depuis 3 semaines il y a Zéro morts et quelques cas (moins de 10) tous importés. Mais chut ne le répétez pas.....
  
  
COMPIX - Il y a 1 mois arrow option
Il me semble qu'il faille consulter de toute urgence :)
  
  
  • Publier
    loader
Dernières actualités "Marchés"
14:52Les valeurs à suivre aujourd'hui à Wall Street Mardi 7 juillet 2020
AO
14:15BOURSE DE PARIS : Paris patiente et prend ses bénéfices
AW
13:59BOURSE DE WALL STREET : Les valeurs à suivre à Wall Street
RE
11:40Bourses asiatiques: replis à Tokyo et Hong Kong, Shanghai et Shenzhen résistent
AW
11:31Bourse Zurich: le SMI inquiet repasse sous la barre des 10'200 points
AW
11:14CAC 40 : en baisse faute de catalyseurs à court terme
CF
10:40BOURSE DE LONDRES : La Bourse de Londres se replie (-1%)
AW
10:35BOURSE DE PARIS : Paris cale à l'ouverture
AW
10:33Les Bourses européennes reculent, les craintes sanitaires de retour
RE
Dernières actualités "Marchés"