Connexion
E-mail
Mot de passe
Afficher le mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON
Actualités : Toute l'info
Toute l'infoNos articlesSociétésMarchésEconomie & ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'actualitéEconomieDevises & ForexStatistiques MacroéconomiquesCryptomonnaiesCybersécuritéCommuniqués

Les USA sanctionnent une plateforme soupçonnée d'être utilisé par des pirates

21/09/2021 | 17:25
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook

Washington (awp/afp) - Le département américain du Trésor a bloqué mardi les actifs d'une plateforme d'échange de cryptomonnaies, soupçonnée d'avoir été utilisée par des pirates informatiques dans le cadre de cyberattaques au "rançongiciel", une mesure illustrant la volonté des autorités américaines de prendre l'initiative contre cette menace.

Les autorités américaines ont également interdit à tout ressortissant américain d'utiliser cette plateforme, baptisée SUEX et établie en République tchèque, ainsi qu'à toute société de droit américain de commercer avec elle, sous peine de sanctions.

C'est la première fois que les États-Unis sanctionnent une plateforme de cryptomonnaies.

"SUEX a facilité des transactions financières portant sur le produit illicite généré par au moins huit acteurs du rançongiciel", a affirmé, dans un communiqué, le département du Trésor, qui n'a bloqué que les actifs de SUEX qui se trouvent dans des territoires sous juridiction américaine. Une analyse des opérations menées sur SUEX a montré que plus de 40% d'entre elles "étaient liées à des acteurs illégaux".

L'attaque au rançongiciel consiste pour des pirates à s'introduire dans le réseau informatique d'une entité, puis d'en verrouiller les données. Les auteurs demandent ensuite aux responsables de l'entité de verser une rançon, le plus souvent sous forme de cryptomonnaie, en échange du déverrouillage.

Créée en 2018, la plateforme SUEX a été co-fondée par un ressortissant russe, selon plusieurs sites d'enregistrement de sociétés.

Plusieurs attaques au rançongiciel ont fait la une des médias ces derniers mois, notamment celle qui a visé, en juillet, la société informatique américaine Kaseya. En attaquant cette entreprise, les pirates ont obtenu accès à plus de mille sociétés dont elle est prestataire, dans le monde entier.

Beaucoup des attaques d'ampleur ont été imputées à des groupes de hackeurs russophones ou agissant depuis le territoire russe. Moscou a toujours nié toute responsabilité en la matière.

Le gouvernement américain a, à plusieurs reprises, indiqué faire de cette question une priorité. Début juillet, le président Joe Biden a solennellement demandé à son homologue russe Vladimir Poutine d'agir contre les cyberattaques au rançongiciel.

afp/rp


© AWP 2021
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Economie & Forex"
08:07Le bénéfice de base d'Alfa Laval dépasse les prévisions
ZR
07:59Le bénéfice de Hyundai Motor au troisième trimestre est inférieur aux estimations, en raison de la pénurie de puces.
ZR
07:56Novartis est plus optimiste quant aux ventes de Cosentyx et d'Entresto, alors que le bénéfice du troisième trimestre augmente.
ZR
07:55COMMERCE : nouvelle prise de contact Chine-Etats-Unis
AW
07:49Les actions indiennes sont en hausse grâce aux métaux et aux valeurs informatiques, mais le CEAT chute.
ZR
07:31Le géant portuaire DP World prévoit un ralentissement de la croissance des volumes de conteneurs au quatrième trimestre.
ZR
07:16SK Hynix affiche son bénéfice trimestriel le plus élevé depuis 2018 grâce à la demande de puces pour serveurs.
ZR
07:09Thales maintient ses objectifs pour 2021 alors que les ventes du troisième trimestre diminuent
ZR
07:00Thales dit confirmer ses objectifs pour l'ensemble de l'année 2021
RE
07:00Thales - chiffre d'affaires de €3,555 mds au t3, en baisse de 1,4% sur un an
RE
Dernières actualités "Economie & Forex"