Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Anthony BONDAIN

Rédacteur en Chef
Suivre
Parce que les informations financières se consomment comme les viennoiseries, chaudes et à l'heure du petit déjeuner, Anthony Bondain se lève à l'aube pour vous servir le Morning Meeting tous les matins.
Journaliste financier et boursier depuis plus de deux décennies, inimitable éditorialiste et leader flegmatique, il est rédacteur en chef de ZoneBourse.

Les Taux mettent le feu à la Tech

26/02/2021 | 09:03
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
1
Recevoir par email

La fin du mois de février n'est pas de tout repos sur les marchés, occupés à immoler quelques-unes de leurs icones récentes. Le feu de paille se transformera-t-il en grand incendie, voilà l'une des questions qui se posent actuellement. Personne n'a la réponse, ce serait trop facile. Pendant ce temps, les valeurs décotées retrouvent du poil de la bête grâce à la belle vigueur des financières, qui, elles, sont revigorées par l'épisode de hausse des rendements obligataires. La dernière séance de la semaine et du mois sera chaude.

Les marchés américains ont été sévèrement secoués hier par une nouvelle vague de dégagements sur les valeurs technologiques, qui s'est propagée à l'ensemble de la cote puisqu'on a aussi vu les valeurs cycliques piquer du nez. Pour être parfaitement exact, je rappelle ici qu'Amazon.com et Tesla font partie du compartiment consommation cyclique aux Etats-Unis et que les deux titres ont lourdement chuté hier, ce qui a contribué à la déroute sectorielle. De toute façon, les cachettes n'étaient pas très nombreuses : 90,4% des sociétés du S&P500 ont perdu du terrain. Et 94% de celles du Nasdaq 100, pour vous donner une idée de l'étendue des dégâts.

Honnêtement, il n'y a pas grand-chose à faire dans ces marchés, hormis comme je l'indiquais hier croire en ses convictions de long terme. On peut en profiter pour faire une revue du risque des actifs en portefeuille, histoire de s'assurer que ceux dont les valorisations sont les plus tendues ont les perspectives adéquates. Mais au-delà de ça…

La correction en cours sur les valeurs technologiques crée une émotion considérable car elle est exacerbée par deux facteurs. D'abord, c'est le compartiment star de la cote, celui qui offre les rendements boursiers les plus rémunérateurs de la dernière décennie. Ensuite, et c'est finalement la conséquence du premier facteur, son poids dans les indices est énorme. Dans le S&P500 par exemple, la technologie représente 27,3% de l'indice actuellement. Et près de 40% si l'on y ajoute Amazon.com (consommation cyclique), Facebook et Alphabet (communication) et pourquoi pas Tesla. Dans le Nasdaq 100, le même attelage" pèse 70% de l'indice. Comment voulez-vous que les réactions ne soient pas exacerbées ?

Ces derniers mois, les inconnues de l'équation étaient plus ou moins maîtrisées, si je peux m'exprimer ainsi. Les banques centrales déversent des flots de liquidités pour permettre aux gouvernements de dépenser sans compter afin de tenir jusqu'aux vaccins et à l'immunité collective, synonyme de forte reprise économique. Toute voix dissonante était priée de patienter jusqu'à la réalisation du scénario. Maintenant que l'épilogue se précise, plusieurs théories s'affrontent et l'on se préoccupe à nouveau des mécanismes macroéconomiques traditionnels et de leurs conséquences, en particulier le grand duo classique taux / inflation. Des sujets enterrés vont faire leur retour dans les médias. Je mets par exemple un petit billet sur le coût de la dette publique et les conséquences de la hausse des taux sur le marché immobilier. En attendant, les valeurs décotées, la stratégie "value" prend sa revanche sur les valeurs de croissance, la stratégie "growth" : la première a généré environ 15% de hausse en 2021, la seconde à peine plus de 2%. Le secteur bancaire, en particulier bénéficie de la hausse des rendements obligataires.

Le CAC40 perdait 1,29% à 5710 points peu après l'ouverture. Tokyo a cédé 3,99% en clôture. 

Les temps forts économiques du jour

En Europe, plusieurs indicateurs français sont attendus à 8h45 (IPC, dépenses de consommation, indice des prix à la production), avant aux Etats-Unis les stocks des grossistes puis la consommation et les revenus des ménages (14h30), l'indice PMI de Chicago (15h45) et l'indice de confiance des consommateurs de l'Université du Michigan (16h00).

La paire euro / dollar se stabilise à 1,2160. L'once d'or se négocie 1772 USD. Le pétrole recule à 66,62 USD le baril de Brent et à 63,14 USD le baril WTI. Le rendement de la dette américaine monte à 1,47 % sur 10 ans. Le Bitcoin reprend 1 % après avoir baissé hier, à 47 600 USD.

Les principaux changements de recommandations

  • Adux : GreenSome Finance reste à l'achat avec un objectif relevé de 1,70 à 2,70 EUR.
  • Adyen : AlphaValue reste à la vente avec un objectif de cours réduit de 1424 à 1407 EUR.
  • Anheuser-Busch Inbev : RBC reste à l'achat avec un objectif de cours réduit de 71 à 67 EUR.
  • AXA : RBC reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 23 à 24 EUR.
  • Capgemini : Berenberg reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 144 à 160 EUR.
  • Danone : Morgan Stanley démarre le suivi à pondération en ligne sur l'ADR en visant 14 USD.
  • Eiffage : HSBC revalorise de 98 à 110 EUR. Citigroup revalorise de 87 à 97 EUR.
  • Geberit : Deutsche Bank reprend le suivi à conserver en visant 530 CHF.
  • Hexpol : Berenberg démarre le suivi à la vente en visant 84 SEK.
  • InPost : HSBC démarre le suivi à conserver en visant 20 EUR.
  • Johnson Service Group : Berenberg démarre le suivi à l'achat en visant 190 GBp.
  • Kingspan : Deutsche Bank reprend le suivi à conserver en visant 65 EUR.
  • Krones : HSBC passe d'acheter à conserver en visant 81 EUR.
  • Lanxess : Berenberg reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 67 à 72 EUR.
  • Miliboo : GreenSome Finance reste à l'achat avec un objectif relevé de 5,16 à 8,30 EUR.
  • Nexity : AlphaValue passe de vendre à alléger avec un objectif de cours relevé de 29 à 37,50 EUR.
  • Ontex : J.P. Morgan passe de surpondérer à neutre en visant 10 EUR.
  • Puma : Baader Helvea passe d'alléger à accumuler en visant 95 EUR.
  • Reckitt Benckiser : Goldman Sachs reste neutre avec un objectif de cours réduit de 6500 à 6400 GBp.
  • Safran : Crédit Suisse reste neutre avec un objectif de cours réduit de 102 à 97 EUR.
  • Sandvik : HSBC passe de conserver à acheter en visant 260 SEK.
  • Schneider Electric : HSBC revalorise de 135 à 155 EUR.
  • Schroders Plc : Morgan Stanley passe de souspondérer à pondération en ligne en visant 3580 GBp.
  • Sika : Deutsche Bank reprend le suivi à l'achat en visant 295 CHF.
  • Subsea 7 : SEB Equities passe d'acheter à conserver en visant 97 NOK.
  • Tenaris : Jefferies reste à conserver avec un objectif de cours relevé de 6,50 à 8 EUR.
  • Unibail-Rodamco-Westfield : Société Générale reprend le suivi à conserver en visant 63 EUR.
  • Valora : Baader Helvea passe d'alléger à accumuler en visant 215 CHF.

L’actualité des sociétés

En France

Résultats des sociétés

  • Bénéteau : le spécialiste des navires de plaisance a souffert en fin d'année, à la fois à cause de la baisse des revenus générés avec les loueurs et de la branche mobile-home. Sur l'exercice d'une durée exceptionnelle de 16 mois pour recaler l'année comptable avec l'année civile, le chiffre d'affaires a baissé de 15 % à 1,34 Md€.
  • Engie : le groupe vise 9,9 à 10,3 Mds€ d'Ebitda cette année. Les actifs nucléaires belges sont dépréciés à hauteur de 2,9 Mds€ pour intégrer la renonciation à l'extension de la durée de vie des réacteurs.
  • Lagardère : le groupe accuse une perte nette de 660 M€ en 2020, à cause du plongeon des revenus de l'activité duty-free. Aucun commentaire n'a été fait sur une éventuelle cession d'actifs.
  • Saint-Gobain : les résultats se sont fortement redressés au second semestre, ce qui n'empêche pas le bénéfice net annuel de reculer à 456 M€. Le groupe prévoit un résultat d'exploitation en forte progression cette année. Par ailleurs, Benoît Bazin va prendre la direction générale en juillet, alors que Pierre-André de Chalendar se recentrera sur la présidence. Un dividende de 1,33 EUR sera proposé.
  • Sopra Steria : les résultats 2020 ont été affectés par la pandémie et par la cyberattaque subie en octobre dernier. La marge opérationnelle d'activité recule à 7 %. Un dividende de deux euros par action sera proposé. Cette année, la croissance organique se situera entre 3 et 5 % et la marge opérationnelle entre 7,5 et 8 %.
  • Suez : en marge de des résultats 2020, le management a réitéré son opposition à l'offre "inacceptable" de Veolia.
  • Technip Energies : le groupe a publié ses premiers résultats annuels en solo. Les prévisions qui avaient été annoncées le 28 janvier dernier lors de la journée investisseurs sont confirmées.
  • Teleperformance : la croissance organique a été dopée à 23,3 % au T4. La marge opérationnelle est revenue à son niveau d'avant pandémie au second semestre. Cette année, l'entreprise vise au moins 9 % de croissance organique et une marge d'Ebitda courant supérieure à 14 %. Un dividende de 2,40 EUR par action sera proposé et l'objectif 2022 a été confirmé.

Annonces importantes

  • Air Liquide collabore avec Itochu pour développer les marchés de la mobilité hydrogène au Japon.
  • Stellantis poursuit des discussions "productives mais pas encore concluantes" avec Londres sur le sort de l'usine Vauxhall d'Ellesmere Port.
  • Bluebell, un fonds présent au capital de Danone, veut un président indépendant et un directeur général recruté hors du groupe.
  • Hennessy (LVMH) et la NBA s'associent pour un partenariat mondial. Une autre division du groupe, Sephora, prévoit un vaste plan d'expansion aux Etats-Unis.
  • Le conseil d'administration d'Arkema proposera trois administrateurs, dont Bpifrance, lors de la prochaine assemblée générale.
  • Carmat lance une augmentation de capital de 50 M€.
  • Capelli vend en bloc un ensemble immobilier en Gironde.
  • Tour Eiffel signe un bail pour 5 000 m2 à Aix-en-Provence.
  • Drone Volt rembourse par anticipation une dette obligataire août rendement.
  • Median Technologies muscle son management.
  • Inventiva signe une collaboration pour développer des bio marqueurs n'en invasif dans la NASH.
  • Bonduelle, Bourse Direct, MRM, Abionyx, Artea, Burelle, Altareit, Pharmasimple, Miliboo, PCAS, Ucar, Adux, ont publié leurs comptes et/ou leurs prévisions.

Dans le monde

Résultats des sociétés

  • BASF : le groupe allemand vise cette année un résultat opérationnel ajusté compris entre 4,1 et 5 Mds€, pour un consensus situé dans le haut de fourchette, à 4,9 Mds€.
  • Beyond Meat : le titre tient après la clôture, en dépit de résultats plutôt décevants.
  • DoorDash : les résultats sont meilleurs que prévu, mais le titre décroche 12 % hors séance avec la chasse aux valeurs technologiques généreusement valorisées.
  • Ferrovial : le groupe espagnol accuse une perte de 410 M€ en 2020, à cause de la chute d'activité dans les concessions. La cession de la branche services a pris du retard à cause du contexte.
  • HP Inc : l'action reste sans réaction après la publication des résultats du T4.
  • LafargeHolcim : les résultats 2020 sont supérieurs aux attentes. Un dividende de 2 CHF sera proposé, conformément aux prévisions. Cette année, le résultat opérationnel récurrent devrait croître d'environ 7 %.
  • Salesforce : le titre est chahuté hors séance, purge dans les valeurs technologiques oblige, malgré des résultats trimestriels et des perspectives supérieurs aux attentes.

Annonces importantes

  • AT&T vend une partie du capital de sa division de télévision payante à TPG.
  • Tesla a annoncé deux jours de suspension de production dans son usine de Californie, à cause de la pénurie de semiconducteurs qui frappe le secteur.
  • La France autorise le traitement anti-covid à base d'anticorps monoclonal d'Eli Lilly.
  • La future ambassadrice au commerce américaine veut mettre fin au conflit entre Airbus et The Boeing Company.
  • Le stockage du vaccin de Pfizer autorisé à des températures de congélateurs.
  • SIG Combibloc finalise la reprise à 100% de la coentreprise Obeikan.

Ça publie aujourd'hui. Deutsche Telekom, BASF, Engie, LafargeHolcim, Cellnex, Grifols, Icahn Enterprises, Erste, International Consolidated Airlines, GrandVision

Lectures


© Zonebourse.com 2021
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
1
Recevoir par email
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
ADUX 0.00%1.95 Cours en temps réel.7.44%
ADYEN N.V. 1.59%2012.5 Cours en temps réel.5.64%
ALPHABET INC. -0.03%2278.35 Cours en différé.30.03%
AMAZON.COM, INC. 0.82%3362.02 Cours en différé.2.39%
ANHEUSER-BUSCH INBEV 3.68%57.78 Cours en temps réel.1.35%
ARKEMA 0.91%105.15 Cours en temps réel.12.46%
ARTEA -2.31%12.7 Cours en temps réel.15.45%
AT&T INC. 0.74%30.11 Cours en différé.3.93%
BITCOIN - EURO -1.36%44358.29 Cours en temps réel.98.58%
CAPELLI -1.03%28.7 Cours en temps réel.-8.60%
CELLNEX TELECOM, S.A. 2.63%47.18 Cours en différé.10.41%
DEUTSCHE TELEKOM AG -0.10%16.032 Cours en différé.7.20%
DOORDASH, INC. -0.71%143.32 Cours en différé.1.12%
DRONE VOLT -1.01%0.255 Cours en temps réel.-8.93%
ELI LILLY AND COMPANY 0.18%190.95 Cours en différé.13.10%
ENGIE -0.71%12.086 Cours en temps réel.-3.47%
FACEBOOK INC -0.39%301.47 Cours en différé.10.36%
FEEDER CATTLE?FUTURES (GF) - CMG (ELECTRONIC)/C1 -0.26%134.75 Cours en clôture.-0.99%
GRANDVISION N.V. -0.37%27 Cours en temps réel.5.88%
GRIFOLS, S.A. 1.39%23.26 Cours en différé.-2.60%
HEXPOL AB (PUBL) 1.06%104.95 Cours en différé.18.01%
HP INC. 1.59%33.9 Cours en différé.35.71%
HSBC HOLDINGS PLC -0.02%417.1 Cours en différé.9.77%
ICAHN ENTERPRISES L.P. 0.40%57.37 Cours en différé.13.22%
INPOST S.A. -0.25%15.362 Cours en temps réel.0.00%
INVENTIVA -0.18%10.94 Cours en temps réel.-6.66%
JOHNSON SERVICE GROUP PLC 0.66%153.4 Cours en différé.9.57%
KINGSPAN GROUP PLC 0.31%76.48 Cours en temps réel.32.82%
KRONES AG 0.07%68.65 Cours en différé.3.94%
LAFARGEHOLCIM LTD 0.85%57.08 Cours en différé.16.41%
LANXESS AKTIENGESELLSCHAFT 0.69%60.88 Cours en différé.-3.00%
LIVE CATTLE (LE) - CMG (ELECTRONIC)/C1 -0.06%119.7 Cours en clôture.6.75%
MILIBOO 0.31%6.44 Cours en temps réel.64.71%
MORGAN STANLEY 2.54%79.25 Cours en différé.12.78%
ONTEX GROUP NV 3.16%10.44 Cours en temps réel.-5.09%
PFIZER, INC. 1.28%39.53 Cours en différé.6.03%
PHARMASIMPLE SA -1.29%7.66 Cours en temps réel.-21.84%
PUMA SE 1.51%90.34 Cours en différé.-2.10%
S&P GSCI CRUDE OIL INDEX -2.16%334.539 Cours en différé.28.54%
S&P GSCI GOLD INDEX 0.03%1044.3644 Cours en différé.-5.38%
SALESFORCE.COM, INC. 1.14%230.56 Cours en différé.2.44%
SIKA AG 2.13%277.6 Cours en différé.12.41%
STELLANTIS N.V. 1.06%14.344 Cours en différé.-3.18%
STELLANTIS N.V. 0.94%14.348 Cours en temps réel.0.00%
SUBSEA 7 S.A. -0.48%83.6 Cours en temps réel.-4.37%
SUEZ -0.08%19.95 Cours en temps réel.23.00%
TECHNIP ENERGIES N.V. -1.08%11.4 Cours en temps réel.0.00%
TENARIS S.A. 1.02%8.912 Cours en différé.33.18%
THE GOLDMAN SACHS GROUP, INC. 1.02%335.27 Cours en différé.27.14%
UNIBAIL-RODAMCO-WESTFIELD SE -1.22%67.3 Cours en temps réel.4.21%
WTI -0.16%61.018 Cours en différé.32.01%
Réagir à cet article
--- - Il y a 1 mois arrow option
Pour que le puissant marché haussier continue, une correction significative permettrait une construction des prix plus saine. L'idéal, pour ne pas remettre en question la tendance de long terme serait de venir chercher la zone des 3500 pts sur le s and p, ce qui rendrait les graphe plus "dow". La, nous pourrions repartir sainement et aller rechercher les plus hauts. les seuls qui doivent s'inquiéter sont les ultra léveragés qui nourrissent les non léveragés en cédant leurs titres à prix bradés et ceux qui sont en dehors des marchés. A ces derniers, je conseille de profiter de cette correction pour rentrer graduellement.
  
  
  • Publier
    loader